AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Kitty cat Babs in distress [Shawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Lun 13 Mai - 0:10


Faire des tours dehors, c’était quelque chose que Babs adorait faire. Ca lui permettait de prendre l’air tout en en profitant pour prendre quelques photos quand elle voyait quelque chose qui lui plaisait. Non, elle ne quittait jamais son appareil photo. C’était son outil de travail, elle ne pouvait décemment pas se permettre de le laisser chez elle quand elle sortait. Ca serait des plus idiot et contre-productif. Surtout qu’elle ne pouvait jamais prévoir quand un bon cliché pouvait se présenter sous son objectif enfin ! Les sujets étaient parfois tellement éphémères, volatiles et volubiles…C’était là toute la beauté de la photographie. Savoir capter, emprisonner puis retranscrire un moment bien précis dans le temps et l’espace, avec les émotions et les lumières précises de cet instant T. Une magie qu’elle avait découverte quand elle était toute gamine et qui l’avait toujours animée depuis. Elle avait son propre regard sur le monde, sa propre interprétation de ce que l’on pouvait voir. De par sa profession de photographe, de par l’éducation baignée dans les enquêtes de son père et les romans appartenant à sa mère et…de par sa mutation.

Se transformer en chaton…Voilà une chose qu’elle aimait bien. Même si ça lui avait attiré pas mal de soucis avec sa mère (okay, cette dernière l’avait carrément viré de chez elle comme une malpropre en l’apprenant), elle était fière de ce qu’elle était et aimait sa mutation. Cependant, il ne fallait pas croire qu’elle s’amusait à le hurler sur les toits. Elle voyait bien comment la population et les mentalités réagissaient aux minorités dans ce pays et Babs ne voulait pas finir comme un sujet d’expérimentation ou un personnage de foire, merci bien. Sa vie actuelle lui allait parfaitement. Elle pouvait vivre une vie normale, ou presque, et même, quand l’envie lui prenait, se faire des balades…En chaton. Comme ce matin. Sortir quand elle était transformée avait quelque chose de libérateur. Elle pouvait se balader, observer et vagabonder sans que personne ne fasse réellement attention à elle. Certes elle regrettait de ne pas avoir d’appareil photo avec elle dans ces moments-là - car il lui arrivait de tomber vraiment sur des choses magnifiques ou parfaitement insolites, cas qu’elle adorait tout particulièrement – mais elle devait faire des concessions dans un cas comme dans l’autre.

Sauf que se balader en chaton n’avait pas que des avantages. Parfois, elle attirait l’attention de gamins qui pensaient que martyriser une pauvre boule de poils était amusant – elle se faisait toujours une joie de sortir les griffes pour leur faire comprendre que non, elle n’était pas un jouet. D’autres fois elle se faisait attraper par des gens type vieilles mamie en manqua d’amour – là, elle avait plus de scrupules à s’en aller, mais bon, il fallait bien. Et dans le pire des cas, elle se faisait courser…par des chiens. C’était l’horreur ça. Elle finissait toujours par se planquer quelque part dans l’espoir de pouvoir y rester suffisamment longtemps pour que leurs maîtres viennent les chercher ou bien qu’ils se lassent. Cette fois, elle n’a pas eu de bol. Pas de cachette à l’horizon, hormis…Les arbres. Bon, ça serait les arbres. Bon sang, elle détestait monter dans les arbres. Barbara avait beau garder sa conscience humaine lorsqu’elle était en chaton, certains instincts restaient, notamment celui de ne pas savoir descendre d’un arbre…

Alors la voilà, coincée en haut de son arbre à miauler comme une pauvre petite bête en espérant que quelqu’un arrive pour la sauver.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Mer 15 Mai - 1:51


En cette journée, Shawn c’était établit un programme très précis afin de sortir du laisser aller dans lequel il était en train de tomber. Ca avait donc commencé par un peu de rangement et se terminait par un bon footing. Avec tout le sucre qu’il avalait, courir une heure ne serait pas de luxe, surtout s’il voulait garder la forme. En plus c’était idéal pour s’aérer et profiter du paysage extérieur. S’arrêtant quelques secondes, pause dans son parcours le temps de se rafraichir avec la bouteille qu’il avait pensé à prendre, il entendit non loin de là un petit animal miauler sa détresse. Tournant ainsi la tête de gauche et de droite pour essayer d’en repérer l’origine exacte, il se rapprocha ainsi d’une rangée d’arbre. Origine qui se révéla d’ailleurs être un chaton accroché en haut d’une branche, à bien deux mètres cinquante du sol. Pourquoi certain chats avait-il si peur de redescendre après être parvenu en haut d’un arbre. Après tout, les chats n’étaient-ils pas connus pour leur capacité à toujours retomber sur leurs pattes ? C’était assez ironique dans le fond. Mais bon, en eternel amoureux des boules de poils, il était inimaginable que Shawn abandonne le pauvre animal à son sort. Même vous vous n’aimeriez pas être abandonné dans un arbre après tout.

Commençant l’escalade, il se retrouva assez vite à porter de la branche sur laquelle l’animal avait élu domicile, distinguant mieux à quoi il ressemblait qu’à travers les feuilles. C’était un chaton au pelage roux, assez familier en fait. Marquant une pause, il jaugea le petit animal du regard afin d’être bien sur de ne pas se tromper.

« Babs ? … Comment t’as bien pu atterrir ici… ? »

Il n’était pas complètement certain que le chaton soit bel et bien son amie mutante. Il connaissait bien sa forme chaton, mais rien n’empêchait que Shawn soit tombé sur un autre petit chat adorable et très semblable ? Dans le pire des cas de toutes façon il passerait seulement pur un fou ou pour un gaga qui parle aux animaux, alors au diable les doutes. Un bras enroulé, à quatre pattes sur la branche, il était finalement désormais assez avancé pour pouvoir l’attraper et la ramener doucement vers lui. Le chaton dans un bras, Shawn pouvait désormais attaquer la redescente de l’arbre. C’était nettement moins facile avec une main en moins, tant et si bien qu’il finit par rater un appui, son pied glissant, pour finir par s’écraser durement, dos contre le sol. Durement car en se sentant tomber, sa densité avait légèrement augmentée par réflexe. La montée n’avait pas été des plus longues mais la chute lui avait fait battre tous ses records en ce qui concernait la descente de l’arbre. Et même « solide » ça n’avait pas été des plus agréable, l’impact ayant quand même totalement vidé l’air de ses poumons. Il effectua un demi-tour, face contre terre désormais cherchant du regard où avait pu atterrir l’animal. Au moins il n’avait pas atterrit sur la pauvre bête et n’avait pas creusé de cratère dans le sol…c’était déjà ça de gagné.

« Si je dois venir faire ça tous les jours je crois que je finirai par me faire payer… »

En fait il espérait autant pour lui que pour la mutante, qu’elle ne se lançait pas dans un tout nouvel exercice qui consistait à se lancer dans l’escalade des arbres car il n’était vraiment pas certain de pouvoir tomber pile au bon moment pour la récupérer à chaque fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Jeu 30 Mai - 0:59


Ce qu’elle pouvait détester les chiens ! Ces sacs de puces puants, abrutis au possible et qui n’avaient de cesse de l’embêter. Sérieusement, ils ne pouvaient pas trouver un autre passe-temps que de courir après un pauvre petit chaton sans défenses (ou presque) qui se baladait tranquillement dans New-York ? D’accord, elle le cherchait un peu avec son délire de se balader en étant transformée, mais tout de même. On n’a pas idée de courser un chaton en plein New-York. Les maîtres ne faisaient-ils pas attention à où allaient leurs affreux cabots ? Quelle impunité et débilité surtout ! Certes, les instincts félins de la jeune femme devaient grandement influencer son jugement des animaux canins à cet instant, mais il n’empêchait qu’elle aurait bien voulu transformer cet ignoble terrier à poils longs en serpillère ou en pantoufle à l’instant présent. Premièrement parce que c’était une race de chien qu’elle trouvait particulièrement laide, et deuxièmement parce qu’elle s’était retrouvé coincée dans un arbre à cause de lui. Ou Elle. Enfin on s’en fiche. A cause de ce chien, voilà ce qu’il fallait retenir. Non, sérieusement, elle n’arrivait pas à concevoir, en cet instant présent, comment on pouvait préférer un chien à un chat. Un chien il fallait le sortir, le toiletter, lui apprenne la discipline…Un chat c’est propre, ça se toilette tout seul et en plus, ça avait sa propre personnalité.

Bien qu’elle pesta haut et fort intérieurement, il n’empêchait qu’elle était tout de même coincée en haut d’un arbre avec un chien vicieux et aux aboiements horriblement stridents retentissant en bas. Il finit par s’en aller, son maître finissant – enfin – par le rattraper. Sauf qu’il avait oublié un truc le maître : le chaton coincé en haut de l’arbre. Bon, pas d’autre choix, il allait lui falloir miauler sa détresse et prier le bon dieu ou un quelconque saint/divinité/entité mystique/whatever que quelqu’un ait la bonté d’esprit et de cœur de la sortir de là ou, du moins, d’appeler quelqu’un de compétent en la matière. Ses prières semblèrent exaucer quand elle vit un homme commencer à grimper à l’arbre pour venir, vraisemblablement, à sa rescousse. Quelle ne fut pas sa surprise quand, au lieu d’un parfait inconnu, elle vit arriver Shawn, qui semblait tout aussi étonné qu’elle de la voir ici, dans cet arbre. La question qu’il lui posa n’eut qu’un miaulement piteux pour toute réponse, avant qu’elle ne se jette dans ses bras et n’y reste, blottit bien confortablement qu’elle était.

Puis ce fut la chute. Dans la panique elle faillit reprendre forme humaine, heureusement que ça ne s’est pas fait ; en revanche elle n’a pas trop hésité à prendre appui sur Shawn pour sauter hors de ses bras et atterrir un peu plus loin dans l’herbe. Une fois dans l’herbe, elle secoua un peu sa petite tête féline avant de regarder autour d’elle pour voir Shawn et courir du haut de ses courtes pattes vers lui, montant sur son torse pour s’assurer qu’il allait bien. En l’entendant parler, plaisanter même, elle frotta sa tête contre son torse et son cou en signe de contentement, rassurée qu’il n’ait rien. Elle se serait sentit très, très mal qu’il se soit fait mal d’une quelconque façon à cause d’elle…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Mer 5 Juin - 18:45


De tous les chatons qu’il pouvait rencontrer en ville, il ne s’attendait pas vraiment à tomber sur un qu’il connaissait. Surtout qu’au final ce n’était pas véritablement un chaton à qui il portait secours mais bien à un humain. La situation aurait pu être cocasse d’ailleurs si elle ne l’avait pas autant surpris. Comprenant à son miaulement et en la voyant venir prestement à lui, qu’elle était plus que pressée de retrouver la terre ferme, l’acrobate improvisé amorça la descente en douceur, avant de dégringoler complètement.

Toujours étendu par terre, Shawn chercha du regard où avait pu atterrir le chaton roux après sa chute. Il espérait de tout cœur que son amie ne se soit pas fait mal ou se retrouve blessée à cause de sa maladresse, tout ça parce qu’il n’était pas fichu d’avoir assez d’équilibre même quand il ne faisait que marcher. Repérant Barbara dans l’herbe, un large sourire de gamin étira ses lèvres tandis qu’il la voyait se précipiter vers lui par petits bonds. C’était vraiment un spectacle adorable qui lui donnait irrésistiblement envie de caresser cette petite boule de poil pendant des heures. Il n’en fallait généralement pas beaucoup pour qu’il fonde devant la transformation de la mutante, mais là il était sûr que même le plus froid des cœurs ne pourrait y résister.

Rassurer quand à la survie de tout le monde, il se permit de plaisanter un peu. Shawn avait l’habitude de plaisanter dans presque n’importe quelle situation, c’était pour lui un moyen parfait pour se détendre ou mettre à l’aise les autres. Et surtout, avec un petit frère comme le sien, s’en était devenu une habitude presque aussi présente que sa maladresse. A n’en pas douter donc Shawn ne raterait pas l’occasion de rappeler l’incident à Barbara et de la taquiner à ce propos. Même en sachant qu’il n’était pas mieux loti que son amie avec sa chute de l’arbre et qu’elle pourrait très bien l’embêter autant qu’il comptait le faire. Profitant encore quelques secondes des câlins du petit animal, il finit par se redresser en position assise, le gratouillant entre les oreilles au passage. C’était plus fort que lui, dès qu’il rencontrait un chat, un chien, où tout autre mammifère couvert de poils, Shawn ressentait une irrépressible envie d’aller les caresser ou de les câliner. Peut être le fait de n’en avoir jamais eu étant petit l’avait fortement influencé dans ce sens ? L’heure n’étant pas à une introspection sur son enfance, Shawn finit par se relever, tout en continuant de caresser le chat dans ses bras.

« Non pas qu’une séance de bisous en plein air me déplaise, mais tu à peut-être envie que je te ramène chez toi ? Ou n’importe quel autre endroit où il n’y a pas d’arbre ? »

Il ne doutait pas que son amie puisse retrouver son chemin, mais il préférait s’assurer qu’elle rentrait bien chez elle saine et sauve. Qui sait si elle se retrouvait à nouveau coincer en haut d’un arbre ou sur un toit avec cette fois-ci personne pour venir l’aider. Il devait donner un spectacle des plus comiques à faire la discussion à un chaton comme si chacun comprenait ce que pouvait dire l’autre. Shawn ne parlait peut-être pas le chaton, mais il ne doutait pas que Barbara lui fasse comprendre son avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Ven 14 Juin - 20:13


Son sauveur faisait aussi partie de ses plus grands fans, et surtout l'un des rares à connaître la vérité sur le chaton qu'elle était. Vérité étant que justement elle n'était pas un chaton ordinaire mais une humaine, mutant en chaton. Shawn était aussi un mutant, alors elle n'avait pas peur de lui avoir dévoilé son secret. Qu'elle se méfie des humains étaient une chose, mais des mutants? Ils n'allaient pas commencer à se dénoncer aux autorités les uns les autres tout de même! Après, elle ne connaissait pas les histoires de clans entres les mutants. Pour elles, ils étaient des individus indépendants qui vivaient tant bien que mal avec leur mutation. Jamais elle n'aurait imaginé qu'une école pour mutants existait, ici, dans la région de New-York. Pas qu'elle y serait allée pour elle-même, en revanche, dans l'espoir de retrouver le type qu'elle a oublié...Probablement. Ça a beau faire plus de dix ans, elle ne lâchera pas l'affaire. Elle veut le retrouver, doit le retrouver, pour être sûre qu'elle n'est pas folle ou simplement une enfant qui se sentait trop seule à l'époque.

Mais passons, elle n’était pas là pour réfléchir au sens et dans de la vie. Pour le moment elle profitait allègrement des caresses que lui offrait Shawn. Car s'il y avait bien un avantage à sa forme de chaton, c'est qu'elle pouvait recevoir des câlins sans qu'il n'y ait rien de louche ou de tendancieux dans ces gestes. Juste une caresse que l'on donne à un chat. Simple et diablement agréable il fallait le reconnaître. C'est aussi pour ça qu'elle allait régulièrement chez ce policier, Michael. Il aimait sa petite bouille de boule de poils roux, alors il prenait soin d'elle les fois où elle lui rendait visite. Il était vraiment sympa et des fois, même, il l'amenait au poste. Sans le savoir, il lui amenait une vague de nostalgie qui la rendait à la fois triste et surexcitée. Son père avait été un commissaire avant sa mort, c'est lui qui lui avait donné le goût des énigmes et des puzzles. C'est grâce à lui qu'elle continuait de croire à son instinct et à chercher ce type même si tout le monde était contre elle à cette époque. Mais ici, pas de mélancolie, pas de tristesse ou de combat, juste une amitié franche et sincère, avec celui qu'elle considérait comme le frère qu'elle n'a jamais eu. Qui d'ailleurs lui proposait de rejoindre un endroit loin des arbres et, par conséquent, des chiens, ces êtres malfaisants dignes des pires films d'horreurs...Oui, elle exagérait peut-être un tout petit peu. Se mettant alors à ronronner en frottant sa tête un peu plus contre la main du jeune mutant, elle émit un petit miaulement presque impatient. Pas tant pour retrouver sa forme humaine en soi, mais plus parce qu'elle voulait vraiment discuter avec son ami, pas seulement le laisser comprendre des messages presque codés comme moyen de communication.

Alors ils prirent le chemin de l'appartement de Babs, cette dernière passant sur l'épaule gauche s'il devait aller à gauche et la droite s'il devait aller à droite. Au final, ils arrivèrent devant l'immeuble. La grande question était, est-ce que Meg était là? Parce que sinon ça allait commencer à devenir drôle. Certes la rouquine avait laissé une fenêtre ouverte pour ce genre de cas de figue mais bon. Arrivant devant la porte de l'appartement, le chaton se haussa sur ses pattes à partir de l'épaule de Shawn pour sonner. Pas de réponse. Elle retenta deux fois de plus avant de comprendre que sa colocataire n'était pas là. Pourquoi elle avait dit non à la clé sous le paillasson? Ah, oui, mauvaise idée en cas de cambrioleurs qui passaient par-là. Son visage aurait été plus expressif en chaton, la rouquine aurait probablement froncé les sourcils d’agacement. Là, elle se contenta d’un râle furieux venant du fond de sa petite gorge toute mignonne et descendit de l’épaule du mutant, attrapant le bas de son pantalon dans sa gueule pour le tirer vers la cage d’escalier. Il devait se cacher, vite-fait bien fait, de façon à ce que Babs puisse aller embêter la vieille voisine et ainsi passer d’un balcon à l’autre. Ca n’était pas la première fois et ça ne l’embêtait pas. Seulement voir un inconnu dans le couloir pourrait la rendre suspicieuse, ce qui ne serait pas très pratique pour la suite des évènements…Elle priait pour que le garagiste comprenne ce qu’elle voulait qu’il fasse. La plaie de ne pas pouvoir parler quand on devait mettre en place un plan un peu construit...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Mer 19 Juin - 22:09


Le petit miaulement de Babs et ses ronronnements de contentement le firent rire comme un gamin, comme si la jeune femme était en train de véritablement lui donner le fond de sa pensée sur les arbres et la hauteur de leur branche. Du moins c’est ce qu’il s’imaginait, ne pouvant pas être certain des propos contenu dans ce simple miaulement. Installant le chaton roux sur son épaule, pour qu’elle profite au mieux de la ballade, Shawn se remit en marche, direction l’appartement de la demoiselle. Et le trajet loin d’être monotone, fut au contraire très animé pour le jeune homme. Déjà parce que même connaissant vaguement le chemin, il manqua de se perdre plus d’une fois, toujours sauvé à temps par son amie qui finit par lui indiquer chaque changement de direction en passant d’une épaule à l’autre. Et si au début il craignait de la voir tomber, il oublia bien vite ce détail, remplacé par les léger chatouillis que le chaton provoquait sur sa nuque à chaque aller-retour et même parfois par sa queue. Il passa ainsi une bonne partie du chemin à se concentrer pour ne pas s’agiter dans tous les sens, car oui Shawn était du genre très chatouilleux ce que Babs ne devait surement pas encore savoir malgré la complicité importante qu’ils partageaient.

Autre détails qui avait permis d’animer le trajet, c’était les regards que le duo avait réussi à récolter. Comme quoi un grand gaillard se promenant avec une adorable boule de poils installé sur son épaule, ça ne passe pas inaperçu et ça ne laisse pas indifférent. Ils avaient ainsi eu droit au regard admiratif et parfois envieux de certains enfants, à ceux en coin de jeunes filles, suivi de près par des « c’est trop mignon » une fois Shawn passé et même des regards amusés venant de personnes plus adulte. Et au lieu d’être mal à l’aise d’attirer ainsi l’attention, ils pouvaient être fiers d’être ainsi sorti du lot. Et si le chaton n’avait pas été une mutante sans doute pressé de rentrer, Shawn aurait été capable de pousser le vice à proposer aux enfants de caresser le petit animal.

Finalement planté devant la porte de l’apprtement, Shawn attendait en se demandant quelle serait la suite des évènements. Babs était-elle sorti de chez elle en laissant sa porte ouverte ? Si oui ce n’était pas très prudent et il s’apprêtait à lui en toucher deux mots, quand le chaton se mit à sonner. Action qui donna droit à un regard de total étonnement à son amie, surtout que personne ne venait plus leur ouvrir que la minute d’avant. Il avait bien compris qu’avec sa forme mutante, elle ne pouvait pas se promener avec les clés, mais du coup il se demandait comment la jeune femme avait prévu de rentrer elle et surtout de le faire rentrer lui. Parce qu’il ne se voyait pas forcer la porte et après sa remarquable performance dans l’arbre, il ne se voyait pas à nouveau escalader dans l’espoir d’atteindre une fenêtre sans doute fermée elle aussi. Plongé dans ses réflexions il n’avait pas tout de suite remarqué que le chat roux avait quitté son épaule avant qu’un tiraillement au niveau de son mollet ne le rappel à l’ordre.

Après un regard toujours plus intrigué à son amie et ne comprenant plus grand-chose à la suite des évènements, Shawn se laissa entrainer par la petite gueule qui s’était emparé de son pantalon pour se retrouver planté au milieu des escaliers un palier plus bas, à attendre il ne savait quoi. Plus haut au dessus de sa tête, il entendit bientôt une porte s’ouvrir, suivi de bribes de voix, dont il ne compris malheureusement pas un mot puis plus rien. Ne sachant pas trop quoi faire, le mutant après quelques nouvelles minutes d’attente se décida à remonter quelques marches. Il ne savait pas si c’était lui ou le fait d’être seul mais le temps commençait à lui paraitre long. Et ayant oublié sa montre chez lui, il ne pouvait pas vraiment vérifier. Au final, il se retrouvait en train de dessiner sur les marches une série d’arabesque avec son doigt avant d’entendre une nouvelle fois une porte s’ouvrir, lui faisant relever précipitamment la tête.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Jeu 27 Juin - 21:21


Vu que sa colocataire préférée avait décidée de sortir faire un tour - la sarcasme dans sa voix mentale venait uniquement de son caractère de cochon et du fait qu'elle avait une envie de reprendre sa forme humaine assez phénoménale - Barbara devait bien évidemment trouver un autre moyen de rentrer chez elle pour se changer (non, elle n'allait pas accueillir Shawn chez elle nue, enfin voyons...elle est décomplexée, certes, mais ce n'est pas une raison) et ensuite inviter Shawn à entrer. Elle n'allait tout de même pas le laisser attendre dehors sans même lui proposer un café ou un verre (l'une des rares choses qu'elle pouvait faire sans risquer d'empoisonner son invité), alors qu'il l'avait sortie d'une situation bien embarrassante et qu'il avait même pris la peine de la ramener chez elle alors qu'il aurait simplement pu la laisser rentrer sur ses petites papattes à ses risques et périls. La moindre des choses était de le faire entrer. D'accord, ça n'était pas totalement désintéressé non plus; elle avait très envie de discuter avec lui, de savoir ce qu'il se passait dans sa vie, ses nouveautés, s'il avait travailler sur de nouveaux bolides etc...Bon sang, Meg serait ravie de le voir là, elle qui parlait souvent de moto (chose à laquelle la rousse n'y comprenait pas grand chose mais elle comprenait un peu mieux maintenant comment devaient se sentir les gens quand elle partait dans ses délires photos...).

La plan A ayant lamentablement échoué en l'absence de l'actrice principale, le chaton poussa, ou tira à voir de voir, le jeune homme vers la cage d'escalier, de façon à ce qu'il s'y cache. Cela étant fait - et malgré les regards interrogateurs du brun - le chaton alla miauler et gratter à la porte de la petite vieille d'à côté. Si leur voisine ne les aimait pas des masses ("Elles font trop de bruit et puis la rousse est vulgaire!", pfff, Babs lui en foutrait des vulgaires! Ahem. Bref), en revanche elle adorait les chats et si elle se disait trop vieille pour prendre soin comme il se doit d'un chat, elle n'hésite jamais à ouvrir sa porte à l'adorable chaton de ses voisines. Ou ce qu'elle croyait être l'adorable chaton de ses voisines...Intérieurement la rousse piquait un crise de rire incontrôlable. Donc, la petite vieille lui ouvrit la porte, lui offrit un gratouille entre les deux oreilles puis la laissa rentrer. Le chaton fit un petit show de "je me frotte à tes jambes et je te fais une petite fête, avant de filer par la fenêtre ouverte des qu'elle eut le dos tourner. Je vous jure, ce qu'il ne faut pas faire pour rentrer chez soi...passant par les mini balcon mitoyen, la jeune femme transformée en chaton entra chez elle par la fenêtre ouverte (son plan B), et se transforma de nouveau en humaine avant de s'habiller rapidement d'un t-shirt et d'un jean, pour ensuite ouvrir la porte. ENFIN!

"Shawn? Excuses-moi de ne pas avoir répondu tout de suite, j'étais sous la douche!"

Il fallait bien faire une histoire pour la petite vieille décidément trop curieuse qui était une de leur voisines. Quand Shawn fut rentré, elle referma la porte et s'attache les cheveux en un chignon lâche qu'elle fit tenir à l'aide d'un crayon de papier. On a la classe ou on l'a pas, hein...

"Des fois, je me demande ce que je ferais sans toi...Sérieux, qui viendrait me sortir du haut des arbres si tu n'es pas là?"

D'accord, elle exagérait peut-être un peu...Mais à peine...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Ven 19 Juil - 22:33


Le bruit de la porte s’ouvrant une nouvelle fois, le fit se lever précipitamment des marches sur lesquels il s’était installé pour patienter. Une hâte qui failli bien lui couter cher quand il trébucha, manquant de s’étaler par terre pour la deuxième fois en cette journée. Une chance que la rampe se soit trouvée à portée de main pour lui sauver la mise. Oui Shawn était d’une maladresse tel que s’en était parfois risible, lassant et même parfois inquiétant vu que certain en venaient à le penser maudit. Mais la nature faisant souvent bien les choses, elle avait doté le brun d’une résistance et d’une solidité à presque toutes les épreuves. Il était certes conscient de ne pas être invincible ou immortel, mais la liste des choses pouvant l’atteindre était plus courte que celle auxquelles il pouvait résister.

N’ayant absolument pas remarqué le regard curieux qu’avait pu porter la voisine de Babs sur sa personne, Shawn ne comprit bien évidemment rien à cette histoire de douche et se contenta d’y répondre par un haussement d’épaule avant de pénétrer dans l’appartement de son amie. Retirant rapidement ses chaussures, il continua de s’avancer à la suite de la jeune femme, ne pouvant retenir un rire suite à ses propos.

« Je dirai bien rien de bon, mais ce serait extrêmement prétentieux de ma part. »

Son ton était tout sauf sérieux évidemment, l’humeur de Shawn venant de passer du gagatisme et des câlins à celle de la plaisanterie et de la bonne humeur. Plaisanterie qu’il poussa plus loin encore, tel un petit jeu dont il était au fond un grand adepte.

« Et pour les arbres, c’est toujours un plaisir… même si je pense que tu aurais fini par réussir à t’en sortir sans moi, débrouillarde comme tu es. Dans le pire des cas tu te serais fait arrêter pour atteinte aux bonnes mœurs…ou indécence sur la voie publique…ou exhibitionnisme… »

Il n’avait décidément pas fallu attendre longtemps pour que Shawn se permette de taquiner Babs sur sa mésaventure. Ca n’avait rien de méchant, bien au contraire, surtout quand la personne qui en était victime avait du répondant. Ce jeu il s’y livrait plus que souvent quand son frère était encore là et il n’avait pas fallu longtemps pour que le mutant l’instaure avec la jeune femme, qu’il voyait désormais plus comme une sœur que comme une simple amie. Alors oui parfois il était un peu moqueur mais au fond la mutante pouvait compter sur lui au moindre problème. Que ce soit pour sa voiture, un arbre ou n’importe quoi d’autre. Bien sûr il n’était pas toujours aussi gamin, il pouvait parfaitement discuter de sujet sérieux ou d’autres plus simple ou juste écouter ce qu’on avait à lui raconter. Reprenant finalement son sérieux, il se décida à prendre des nouvelles de la mutante, tout en continuant la conversation.

« D’ailleurs en parlant d’arbre, ça va ? Tu ne t’es rien cassé à cause de moi ? Et si non, quoi de neuf ? »

Même s’il affichait un large sourire, Shawn voulait s’assurer maintenant que Babs pouvait lui parler autrement que par petit miaulement qu’elle allait vraiment bien. Parce qu’il était d’un naturel inquiet au fond et qu’il s’en voudrait de lui avoir fait du mal, même involontairement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Jeu 25 Juil - 17:58


Elle n’hésita même pas une seconde avant de lui donner une tape amicale sur le bras. Rien de bien méchant et certainement pas suffisant pour faire mal à un grand gaillard comme Shawn. Babs n’eut donc aucun regret à le faire, lui lançant même un sourire revanchard alors qu’elle se dirigeait vers la cuisine de l’appartement. La preuve que ça ne fit rien de plus qu’amuser Shawn fut les commentaires qu’il ajouta sur sa débrouillardise – il parla même d’exhibitionnisme, non mais ho – et elle leva les yeux au ciel.

"Pas si j’attends la nuit, à tel point que les seuls dehors seraient des gens complètement bourrés dont les flics ne pourraient pas croire le témoignage. Fille de commissaire, remember ?" elle sortit deux tasses d’un placard et fit chauffer de l’eau pour son thé "Bien, tu veux quelque chose, Mr Je ne sais pas monter et descendre d’un arbre sans tomber ?"

Moins subtile, clairement moins subtile que ce que Shawn avait pu lui lancer comme taquinerie, mais c’était sa forme d’humour, celle qu’on aimait ou qu’on détestait. Certains, ils le lui avaient dit, avaient même envie de lui faire ravaler ses moqueries tant son humour pouvait pousser des boutons bien précis en toute connaissance de cause ou non, ça dépendait. Seulement, ici, elle était entourée d’un ami, un qui lui était presque comme un frère qu’elle n’avait jamais eu et qu’elle n’échangerait contre rien au monde. C’était son Shawn à elle. Bon, elle serait bien obligée de le partager à un moment donné avec une autre fille…Car non, elle ne l’imaginait absolument pas rester seul ce grand gaillard. Il était beaucoup trop adorable, serviable et sympathique pour qu’il reste seul, enfin voyons, ne dites pas de bêtise.

D’ailleurs, elle se sentit mal de lui avoir dit ça dès qu’il s’enquit de son état. Son sourire était toujours là, mais son envie de le taquiner et de se moquer était bien loin de son esprit à présent. Après tout, elle connaissait son côté protecteur (qui, dans certains cas l’embêtait un peu vu son propre caractère curieux et légèrement kamikaze sur les bords) et qu’avoir fait une telle chute avec elle sous sa forme la plus vulnérable était quelque chose qui allait l’inquiéter, forcément. Il n’avait pas tort, en un sens ; c’était elle qui prenait les choses bien trop légèrement, sauf sa recherche du mutant qui lui avait effacé une partie de sa mémoire. Ca, c’était une obsession qui ne la quitterait que lorsqu’elle l’aurait résolue ou qu’elle serait morte. Mais pas tant qu’elle respirait. Se tournant vers lui, elle lui offrit un regard rassurant en s’approchant de lui.

"Oui, ça va Shawn, t’en fais pas, j’ai des réflexes, j’ai sauté avant que tu ne t’écrases au sol. Regardes la preuves que je vais bien !"

Son ton de gamine ne prévoyait rien de bon et elle donna raison à cette petite voix qui lui disait que c’était une mauvaise idée quand elle courut pur se retrouver dans le dos de Shawn et lui sauter dessus, s’accrochant comme un koala roux au cou et à la taille du mutant. Restant là elle finit de répondre à sa question.

"Sinon…Pas grand-chose de nouveau, j’ai probablement une piste pour un job mais rien n’est moins sûr et je souhaiterais éradiquer les animaux de compagnie canins, mais on me dit que je ne peux pas, donc je vis avec. Et puis….Bah rien de nouveau je dois bien t’avouer…Et toi ? T’as des belles voitures à réparer ?"

Même si elle ne s’y connaissait pas des masses en mécanique, elle savait reconnaître une belle voiture quand elle en voyait une et surtout elle était assez curieuse pour écouter Shawn en parler, quitte à lui poser quarante milles questions pendant son récit pour tenter d’en comprendre un maximum.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Dim 28 Juil - 16:32


S’installant avec Babs dans la cuisine, il n’eu pas à attendre longtemps pour que la rouquine entre dans le jeu et ne lui donne la réplique pour son plus grand plaisir. Parce qu’il été très difficile à vexer comme garçon, parce que lui-même se moquer allégrement de sa personne en de nombreuse circonstance. Parce que l’humour et l’auto-dérision dont il faisait preuve était pour lui l’habit parfait pour affronter le monde extérieur. Un monde où il n’était pas forcément des plus à l’aise et où il craignait au fond de finir complètement seul et abandonné.

« Je plaide coupable ! Et un thé me suffira amplement »

Trop rassuré de ne pas avoir involontairement blessé son amie dans sa chute, il n’avait pas vraiment fait attention au petit ton espiègle qu’avait commencé à prendre la jeune femme. Il savait que son naturel trop inquiet pouvait être pesant et il essayait de se retenir le plus possible, mais il n’était pas simple de chasser le naturel. Ne voulant donc pas embêter plus la mutante avec ça, il décida de tourner la page et de profiter pleinement de pouvoir discuter et rire avec elle. C’est d’ailleurs ce moment que Babs choisi pour lui sauter dessus et s’accrocher à lui.

« C’est que ça ne t’as pas suffit l’arbre, tu veux faire le ouistiti maintenant ? »

Il éclata de rire, la mutante toujours sur le dos et poussa le jeu en tendant les bras au dessus de lui pour imiter les branches de l’arbre. Après tout il pouvait bien jouer les perchoirs à mutante rouquine et adorable quelques temps. Ecoutant en même temps toute les nouveautés que Babs pouvait lui raconter. Avant de ressentir une fois de plus le besoin de la taquiner gentiment. Un Shawn qui ne plaisantait pas un peu, c’était un Shawn malade…ou alors que la situation est très grave. Bon il devait bien reconnaitre qu’avec Barbara il ne plaisantait pas un peu mais beaucoup, mais…c’était trop tentant.

« Quel dommage, moi qui avait déjà prévu de t’offrir un petit chiot pour ton anniversaire ! Et pas pour le martyriser hein ?! »

C’était faux mais il voulait voir la tête qu’elle ferait juste une seconde. Bien que comme elle soit sur son dos il ne verrait pas grand-chose. Et comme c’était trop simple de lui demander gentiment de descendre, il passa une main dans son dos, pour commencer à chatouiller un peu la mutante chaton. Et puis c’était un juste retour des choses après la crise de fou rire qu’elle avait failli lui provoquer, avant de répondre à son tour.

« J’espère que ça sera bon pour ton travail alors. C’est pour quoi, un journal ? Un magazine ?»

Il savait que Babs faisait beaucoup d’effort pour décrocher un emploi et qu’elle désespérait un peu. D’ailleurs Shawn aimait beaucoup regarder les photos de son amie et il espérait de tout cœur qu’elle réalise son rêve dans cette voie. Lui-même ne bossait dans un garage que parce qu’il savait se débrouiller en mécanique et qu’il adorait tout ce qui avait un moteur et pas à cause d’une réelle vocation. Il devait reconnaitre que c’était quand même plaisant et surtout ça lui donnait parfois l’occasion de rouler avec des engins de folie qu’il n’aurait jamais les moyens de se payer.

« Ca dépend des jours, j’ai le droit à pas mal de tas de ferraille quand même. Sauf l’autre jour, on nous a amené une jaguar de type E de 1970 ! Et j’ai eu le droit de bosser dessus ! Bon elle ne vaut bien sûr pas le modèle de 1961, mais ça reste une sacrée voiture… Tu aurais vu ce moteur c’était… »

Il s’était arrêté avant de faire tout le détail de son admiration à son amie. S’il ce regardait dans un miroir, il pouvait être certain qu’il aurait la même tête que ces personnages de dessin animé avec de grandes étoiles qui brillent dans les yeux. En plus il ne voulait pas vraiment embêter son ami avec sa passion dévorante. Parce qu’il pouvait très facilement s’y laisser prendre.

« Et hum, ça te dit de changer de sujet avant que je m’égare complètement ? »

Il lui fit son plus grand sourire, à la fois plein d’excuses et de gentillesse. Il savait que Barbara était intéressée sans plus par les voitures et il y avait bien assez de sujet sur lesquels ces deux là s’entendaient pour continuer tranquillement leur discussion.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Dim 4 Aoû - 20:47


C'était toujours comme ça entre eux. Ils se taquinaient prodigieusement, beaucoup, mais finissaient toujours par éclater de rire ensemble. Jamais au dépend de l'autre de manière méchante. Bon, d'accord, la fois où le batteur électrique était devenu fou et que Babs s'était retrouvée avec de la pâte à crêpe partout avait été un grand moment de fou-rire, surtout pour Shawn, mais sa fierté s'en était remise depuis, fort heureusement. Étant donné que le mutant se donnait à cœur joie de lui servir de perchoir, elle s'installa plus confortablement, ne cherchant même pas à se demander si elle pesait trop lourd ou non. Parfois, dans des moments comme celui-ci, la rouquine était tentée de se transformer juste pour se blottir contre ce dos. L'un des inconvénients à son animorphie était là: il lui restait des instincts animal qui voulaient régir sa vie. A force, elle avait réussi à apprendre à les contrôler, se retenant ainsi, par exemple, de redevenir un adorable petit chaton. D'autant plus qu'elle avait des choses à raconter à Shawn, en vue de lui répondre. Alors la forme humaine se prêtait tout de même plus à ce genre d'exercice. Elle ne retint même pas sa grimace de dégoût accompagnée du bruit qui va avec (une sorte de grognement a moitié étranglé) quand il mentionna l'idée de lui offrir un chiot. Elle lui donna même une tape sur le pectoral pour la forme.

Ah non! Ah non! Là c'était de la triche! Utiliser ainsi les faiblesses d'une pauvre femme sans défense (c'est cela oui...)! Les chatouilles n'eurent pas exactement l'effet désiré de la faire descendre, à peine de se décaler autour de Shawn. En revanche elle descendit quand la bouilloire sur le feu se mit à siffler, indiquant que l'eau était assez chaude. Elle se décrocha prestement et retomba souplement sur ses pieds. Merci mutation que j'aime et que j'adore.

"Ni l'un ni l'autre. J'ai postulé à la fac de la ville pour devenir pionne. C'est un ami qui m'a donné l'idée. C'est pas franchement l'idéal, mais on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a."

Elle se tut ensuite, préparant tranquillement le thé pendant que Shawn parlait. Lui racontait ses journées et ses petits plaisirs dans son travail. Comme avec la voiture qu'il décrivait actuellement. Elle ne dit rien, même si, elle devait l'admettre, il commençait à bien la perdre là...Mais pour toutes les fois où il a supporter ses trop long discours sur la photographie, les angles, la lumière etc...Elle pouvait bien le laisser parler de voiture un peu. Surtout que plus il parlait, plus une idée germait dans son esprit. Il dit d'ailleurs prendre cette légère perte d'attention pour de l'ennui car il proposa prestement de changer de sujet. Elle releva alors la tête de ses mugs sur le plateau et prit ce dernier en main, se tournant vers son ami.

"C'est une idée. Viens on passe au salon." elle le dépassa avec le plateau contenant les mugs, la théière, le sucre etc...et avança dans le salon pour finalement poser le plateau sur la table basse avant de reprendre la parole. "Shawn, tu crois que ton patron m'autoriserait à faire des photos de certains modèles? Moteur et intérieur pas spécialement l'extérieur. J'ai une idée de série de photos qui pourrait être pas mal..."

C'était l'entendre parler de voiture qui lui avait donné cette idée et son imagination fertile s'était chargée de prendre le relai.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Mar 20 Aoû - 0:08


Bon le coup des chatouilles ça n’avait pas vraiment marché comme il l’avait imaginé puisqu’au lieu de descendre il se retrouvait désormais avec une Babs entrain de se contorsionner et de s’enrouler autour de sa personne. Au moins ça tentative de blague sur son cadeau d’anniversaire avait marché elle. Le sifflement aigu de la bouilloire sur le feu se chargea néanmoins de les ramener à la réalité, ainsi qu’à terre pour la mutante qui lui expliquait en repassant dans la cuisine son futur nouvel emploi. Il comprenait parfaitement la situation de son amie dans sa croisade pour trouver du boulot. Lui-même avait enchainé les petits emplois les plus improbables un moment durant avant de se trouver cette place au garage. Et puis avec son caractère il ne doutait pas qu’elle s’en sorte comme une chef.

« Ils sont chanceux alors, je suis certain que tu seras la meilleure pionne qu’ils auront jamais eu ! Mais courage, tu finiras par trouver le job de tes rêves.»

La laissant dans ses préparatifs culinaires, il partit à son tour dans l’explication de ses journées au garage et s’apprêtait même à faire le détail complet de la différence entre la Jaguar de 1970 et celle de 1961 avant de se dire qu’il était peut-être en train de partir un peu trop en cacahuète. Mettant fin au flot de parole qu’il était en train de débiter d’un ton plus qu’enthousiaste, il suivit sagement la mutante et son plateau jusqu’au salon où ils s’installèrent avec mug et théière avant qu’elle ne reprenne la parole.

D’ailleurs sa demande eu le mérite de le surprendre au départ, avant qu’il n’écoute la suite avec attention. Réfléchissant quelques secondes les yeux dans le vague, il ne pensait pas que Mr Slaw, le patron du garage s’oppose à la visite de la jeune femme. Bien sûr il ne faudrait pas que ça leur fasse prendre du retard sur leur travail, mais il y avait bien assez de main pour parvenir à tenir les délais. Ce qui rendait Shawn vraiment curieux en fait c’était qu’elle veuille prendre les moteurs en photo et non les extérieurs. Parce qu’à part les passionnés tel que lui il ne voyait pas trop comment une série de photo moteur pouvait attirer la curiosité. Enfin, il s’y connaissait sans doute autant en photo que Babs en voiture alors mieux valait qu’il la laisse faire. La mutante était talentueuse ça ne faisait aucun doute et il serait ravi de l’accueillir sur son lieu de travail le temps qu’elle voudrait. Il avait même hâte de voir le résultat en fait.

« Il faudra que j’en parle et que je demande avant de te confirmer ça définitivement, mais oui Mr Slaw n’est pas trop embêtant, il sera sans doute ravi de voir que tu t’intéresses aux voitures. »

Non son patron ne serait pas dur à convaincre, après tout ce n’était pas tous les jours qu’on avait ce genre de demande et de visite et en plus de ça c’était un homme sympathique qui souhaitait juste mener sa petite affaire. Il avait même pris Shawn à l’essai la première fois sans plus se faire prier, acceptant juste de lui donner sa chance. Toujours trop curieux néanmoins, le mutant souhaitait en savoir plus sur l’idée de son amie.

« Tu crois qu’une série de photo de moteurs peut intéresser d’autre personne que les mordus dans mon genre ? A moins que tu ne penses à quelque de choses de plus complexe qui m’échappe totalement ? »

Il n’avait aucun mal à admettre ses lacunes dans ce domaine. Il savait apprécier le travail de Babs quand elle lui montrait ses travaux mais des que ça rentrait dans le technique ou dans l’abstrait il était un peu perdu. Néanmoins, il souhaitait plus que tout aider son amie et peut-être que les explications de la mutante lui permettrait de mieux vendre l’idée à son patron.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Mar 27 Aoû - 16:15


Elle en rêvait, d'un job qui lui permettrait de vivre et de se donner à 200% pour sa passion. Elle en rêvait depuis qu'elle savait ce qu'elle souhaitait faire dans la vie. Sauf que les places de photographes étaient chères et ceux qui y étaient ne les quittaient que quand ils étaient trop vieux pour faire autre chose qu'une photo floue et mal cadrée. Mais ça prenait des dizaines d'années dans leur métier (en général) et en plus, on ne choisissait que rarement le sujet des photos faites. La plupart du temps c'est le rédacteur en chef qui vous dis quelle personne prendre, quel événement couvrir, quel scoop à prouver...L'art n'avait plus rien à voir là-dedans. En même temps, elle ne se faisait pas trop d'illusions; les photographes qui vivaient de leur art se comptaient sur les doigts d'une main. Ça ne l'empêchait pas de faire des Photoshoot et de les proposer à différentes galléries d'art des fois se ça les intéresse assez pour en faire une Expo. En attendant elle devait se contenter d’un possible job de pionne dans un lycée. Whouhou. Enfin, ça mettrait du beurre dans les épinards c’était déjà ça de gagné.

"La meilleure, je ne sais pas, mais au moins je pourrais gagner un peu plus de sous que ce que j’ai maintenant. Ça sera toujours ça de pris"

Ils passèrent au salon, Shawn partant dans des explications exhaustives de sa journée tandis que Babs l’écoutait d’une oreille tout en apportant le tout pour le thé et servit deux tasses, prenant la sienne et s’installant confortablement dans le canapé. Comprendre : s’affalant sur le canapé. Elle fit ensuite une demande qui eut l’air de surprendre le mécanicien. Oui, bon, en général, ce sont les extérieurs des voitures qu’on prend en photos, même chez les grands artistes. Sauf qu’elle avait déjà vu à quoi ressemblait certains moteurs de voitures et si certains manquaient sérieusement d’esthétique (en même temps, on n’est pas sensé le voir), certains avec des qualités esthétiques qui, avec le bon éclairage et la bonne exposition serait tout simplement sublime. Elle en était sûre et c’est pour cela qu’elle espérait de tout cœur qu’elle pourrait faire cette séance photo. Ses yeux noisette se dirigèrent vers Shawn alors qu’il lui donnait un accord sous réserve d’acceptation de par son chef. Normal, elle n’allait pas débarquer et les déranger dans leur travail (car elle allait les déranger) sans prévenir. Elle l’inspecta du regard, les yeux légèrement plissé, en pleine réflexion.

"Je pense, oui. Je ne saurais pas t’expliquer pourquoi, parce que déjà il y a beauuuucoup de termes techniques de photographie, mais aussi parce qu’il y a tout un aspect artistique que je ne saurais pas exprimer. Ca fait plus partie de la gamme des intuitions et pressentiments en tout genre que d’un fait que l’on peut analyser et expliquer…" elle but une longue gorgée de son thé avant de reposer un regard malicieux sur son acolyte "D’autant plus que si tu acceptais de poser sur certaines photos…"


Un petit soulèvement de sourcils qui voulait tout dire et elle laissa le silence reprendre ses droits, un grand sourire aux lèvres. Elle avait de la suite dans les idées la Babs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Mer 4 Sep - 0:41


Installé face à Babs qui avait pris place dans le canapé, Shawn attrapa la tasse qu’elle lui présenta, avalant précautionneusement une première gorgée au cas où il risquait de se brûler la langue. Attentif, il écoutait son amie lui donner les derniers détails de son futur emploi. Il avait bien compris que ce n’était que provisoire et pour dépanner et sa propre remarque n’avait eu pour but que d’encourager Babs dans ses efforts. Ainsi que pour montrer qu’il croyait en elle et qu’elle pouvait compter sur lui en cas de besoin. Ce n’était certes pas très clair dit de cette façon mais c’était malheureusement la particularité du cerveau et du langage Shawnien. Reprenant une gorgée de thé pour s’occuper les mains, il n’insista pas plus sur le sujet, réfléchissant à la place à la requête de la mutante.

Des photos de l’intérieur d’une voiture c’était inattendu et très original, même de son point de vue qui n’était pas celui d’un spécialiste. C’était même totalement inédit pour son univers et en ça, il admirait la rousse. C’était également pour ça que jamais il ne renoncerait à ses encouragements et à la soutenir dans sa voie de photographe. Parce qu’il était persuadé qu’elle avait tout pour y réussir. Et s’il n’y avait pas déjà nombre de raisons de le rendre curieux, tout ceci aurait été largement suffisant. Alors il n’avait pu que dire oui, un oui provisoire le temps de voir tout ça avec le patron du garage mais un oui quand même. Il redoubla même d’attention quand elle commença à essayer de lui expliquer afin de pouvoir présenter la demande de son amie de la meilleure façon. Et si Babs pensait qu’il y avait du potentiel, il la croyait sur parole, comprenant parfaitement qu’elle ne puisse pas tout lui décrire ou même son envie d’éviter les détails techniques. Du moins jusqu’à ce qu’elle lui propose de jouer les modèles à son tour, une proposition qui manqua de peu de le faire légèrement rougir. Une marque plus de timidité que de gêne mais qu’il rangea bien vite au placard en espérant qu’on ne remarque rien.

« Ok c’est toi l’experte, je te fais confiance…mais j’aurais peur que ma tête gâche tout ton cliché. »

Il sourit de son air amusé, essayant de faire disparaitre cette appréhension timide de se retrouver sur les clichés. Il avait confiance en Babs et il voulait l’aider, alors si ça tête pouvait servir les idées de la rouquine soit. C’était certainement un projet ambitieux et il ne serait pas celui qui mettrait des bâtons dans les roues de la jeune femme. Et une autre idée lui traversa l’esprit dans ce qu’il pouvait apporter comme contribution.

« Bref je plaisante, je ferais tout ce que tu veux, alors n’hésite pas si tu as besoin de plus. D’ailleurs pour tes clichés tu as envies de modèles particulier ? Ou des voitures de style plus classique ? Ou des anciennes ? Je pense qu’en s’organisant bien et en demandant à deux trois personnes on pourrait te trouver des petites perles, mais c’est toi la chef bien sûre. »

Il avait vraiment très envie de travailler avec Babs, ne serait ce que pour un court temps. Il était même prêt à promettre qu’il essaierait de la taquiner et de l’embêter la moins possible tout le temps que durerait l’opération. A eux deux réunis, ça risquait fort de déménager, mais Shawn ne voulait pas faire échouer les projets de la jeune femme qu’il considérait comme sa sœur de cœur. Il se retrouvait déjà éloigné de son frère alors il ne ferait rien d’idiot s’était sans dire. Même si parfois il pouvait se montrer infernal en présence de la mutante, il savait quand même se tenir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Sam 7 Sep - 0:52


"Balivernes! Tu irais très bien sur les photos, je t'assure. Et puis si vraiment tu veux pas qu'on te reconnaisse, on pourrait toujours cacher ton visage."

Comment ça Babs avait déjà décidé que Shawn ferait partie de la séance photo? Non, c'est faux, totalement faux, j'ai un alibi j'étais au cinéma! Non plus sérieusement, la rousse avait cette idée qui s'installait de plus en plus dans son esprit, le fait que Shawn pose pour ce Photoshoot. En même temps, il faisait partie de cet univers; les voitures, les moteurs, la mécanique complexe à laquelle elle-même n'en comprenait pas la moitié. Il ne pourrait pas gâcher les photos. Il pourrait être laid comme un pou mixé avec un gargouille il ne gâcherait toujours pas les photos. On sentirait l'attention qu'il porte aux moteurs, le soin qu'il met à réparer ces petits bijoux, la concentration dont il faisait preuve en réparant une auto. Peu importait son apparence, il serait toujours une partie de cet univers et personne ne pourrait contredire qu'il avait plus que sa lance sur ses clichés. Alors comme en plus il était plutôt beau gosse, ça ne faisait que du bonus! Vous ne pensez tout de même pas qu'elle allait passer une telle opportunité. Après, s'il e fait timide, elle pourrait toujours le rassurer. Non, il ne poserait pas en petite tenue. C'était des photos sérieuses, pas un calendrier hot du garage à vendre pour mettre du beurre dans les épinards du dit garage.

Puis Shawn lui fit une proposition qui lança des étoiles dans les yeux noisette de la mutante. Si elle avait pût, il serait fortement probable que les oreilles félines qu'elle possédait une fois mutée se seraient dressées toutes droites d'attention. Parce que, ce qu'il lui proposait-là n'avait pas de prix. Lui fournir des pièces particulières pour ses photos était quelque chose qu'elle ne pouvait pas décemment refuser. Ou alors elle serait en train de perdre la tête et il faudrait la faire internée d'urgence. Ça n'était pas tous les jours qu'une photographe sans grands moyens pouvait se voir proposer une telle opportunité. Posant sa tasse sur le comptoir derrière elle, Barbara plissa un instant les yeux, réfléchissant à sa requête. Bon, elle n'y connaissait pas grand-chose aux voitures donc lui citer des modèles seraient difficile. Sauf un. Un qu'elle avait toujours adoré. Peut-être parce que c'était la voiture dans laquelle son père l'emmenait faire un tour quand elle était une petite fille, mais peu importait.

"Si tu arrives à me dénicher une Chevy Impala de 69 je te chérirais jusqu'à ma mort et au-delà. Autrement, des voitures avec des moteurs qui sortent de l’ordinaire me suffira. Vieilles, neuves, de collection, peu importe. Je te laisse juge là-dessus."

Elle espérait que ça ne soit pas trop vague pour Shawn, que quelque chose lui vienne. Parce que là s'il lui donnait des modèles ça ne lui parlerait absolument pas. Mais passons, assez parlé de ses projets photos pour le moment. Elle voulait aussi savoir ce qu'il se passait dans la vie de son mécanicien préféré. Bon, okay, ils avaient déjà répondu à cette question…Et là, c’était un silence un peu lourd qui finissait par s’installer, à défaut de savoir quoi dire ou faire. Ce n’est pas comme s’ils avaient prévus e se croiser ou quoi alors…

"Bon, je ne vais pas te retenir plus longtemps Shawn, sauf si tu veux squatter, tu sais que tu es le bienvenu ici !"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   Sam 7 Sep - 23:59


Il hocha la tête négativement, pas besoin de cacher son visage, il passerait bien vite outre sa timidité. Il avait surtout dit ça pour la forme et pour plaisanter un peu, mais l’attention de la rousse était adorable. Il sourit donc amusé, d’autant plus quand il commença à parler de faire venir des modèles particulier au garage le jour de la séance. Tant qu’à faire un photoshoot de moteur de voiture, autant ne pas le faire à moitié avec des modèles de tous les jours, mais avec des œuvres d’art cylindrique et sonore. Oui en cet instant si on lui posait la question, il répondrait qu’il n’y avait pas meilleur mélodie que le son d’un moteur de collection qui roule qui patine à la perfection. Rien à voir avec ses bruits de tous les jours qui emplissait la ville. Un vrai moteur bien ronflant il n’y avait que ça de vrai. De quoi lui donner des frissons rien qu’en y pensant. Oui Babs ne s’y connaissait peut être pas mais il avait quand même bien l’intention de lui faire découvrir quelques merveilles. Et son sourire s’étira davantage encore quand la mutante lui demanda un modèle particulier.

« Excellent choix ! Je vais tout faire pour en avoir une alors. »

Oui il la trouverait cette Impala, il y mettrait toute ses relations si le besoin était mais il l’aurait. Parce que c’était une excellente voiture bien sûr et parce que c’était pour son amie. Surtout quand en retour elle promettait de le chérir jusqu’à la fin des temps, impossible de résister à une telle offre. Et pour le reste elle lui laissait carte blanche, alors il ne la décevrait pas. A vrai dire, il y avait déjà plusieurs noms et modèles qui lui passaient par la tête. La Plymouth déjà  c’était obligé surtout que c’était la voiture du patron. Patron dont il ne doutait plus qu’il parviendrait à le convaincre vu l’idée qu’il se faisait de l’affaire. Il leur faudrait une challenger également, ainsi qu’une Mustang  et en s’y mettant tous peut être même arriverait-il à avoir des modèles du genre Cadillac et Mercedes.

Redescendant enfin sur terre, il prit finalement conscience du petit silence qui s’était installé dans le salon de son amie et dont il était vraisemblablement un peu responsable. Aussi lui fit-il un sourire d’excuse et acquiesça quand elle affirma ne pas vouloir, le retenir. Ce n’est pas qu’il ne voulait pas rester, mais il n’aimait pas dérangé non plus et il lui restait quand même quelques petites choses à faire et notamment passer à l’Institut.

« Ce serait avec plaisir, mais il me reste des choses à faire alors. Merci pour le thé en tout cas et fait quand même attention aux arbres à ta prochaine sortie. »

Il termina rapidement sa tasse qu’il reposa sur le plateau et se leva. Oui il l’avait taquiné une dernière fois, mais c’était toujours plus fort que lui. Babs le raccompagnant jusqu’à la porte, il renfila ses chaussures, avant de sortir et filer dans les escaliers. Le tout accompagné d’un dernier bisou et petit câlin avec la rouquine, avant de lui promettre de la revoir très vite pour lui donner la réponse de son boss.


HJ: Rp terminé
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Kitty cat Babs in distress [Shawn]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Kitty cat Babs in distress [Shawn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-