AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

  Même les petites étoiles brillent dans la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Dim 26 Avr - 21:16






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 26/04
Météo (approximative) : Il pleut
Matin, après-midi, soir : Soir
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Statut du rp : [X] en cours [] terminé (à changer dès que vous terminez votre sujet pour qu'on puisse le verrouiller. Merci )




Se frottant doucement les yeux Rosalee soupira lourdement, le service commençait à se faire long. Par chance, la jeune femme n’avait plus qu’à servir deux personnes. Dans un geste souple mais fatiguer elle tendit les deux tasses à sa collègue qui les déposa sur un plateau pour les apporter. Respirant profondément, la demoiselle ce dit qu’elle avait au moins la chance de ne pas être de corvée de ménage cette semaine.
Pour ne rien arranger, Rosalee était d’une très mauvaise humeur, les clients très désagréables, plus le jeune serveur qui venait d’arriver lui avait fortement tapé sur les nerfs. Ses mains se crispèrent sur le rebord en métal. S’ajoutait encore à ce cocktail déjà explosive de la tension, si l’un de ses collègue venaient à être trop curieux et jeter un coup d’œil dans son casier il y trouverait un couteau.
Plus tôt dans la matinée, la jeune femme était passé chez un coutelier, pour lui apporter l’une des rares choses qu’elle avait conversé de son passer. Un superbe couteau joliment ouvrage. L’homme avait regardé le couteau, le tournant pour l’observer sous toutes les coutures avant de s’extasier sur le fait que c’est un puukko. Il lui avait alors demandé s’il lui appartenait bien, parce qu’on ne trouvait pas ce genre de couteau finlandais par ici, et certainement pas d’aussi jolie. Rosalee avait répondu par l’affirmatif et lui avait expliqué qu’il y avait un peu de jeu. Le coutelier sourit , lui affirmant que cela serait l’histoire de quelques minutes, et avait juste demander à le croquer et le prendre en photo. Après tout la jeune femme n’y voyait aucun problème et le laissa faire, du moment que son couteau lui revenait et réparer cela serait parfait. Comme il lui avait dit cela ne lui avait pris que quelques minutes, Rosalee récupéra son bien et le remit tout de suite dans son étui en cuir, le fourrant dans sa poche avant d’aller travailler.
Regardant alors l’horloge, la jeune femme tressaillie, il était l’heure pour elle de partir. Avec une répétition de gestes plus qu’habituelle, Rosalee retira son tablier et alla le suspendre. Filant dans les vestiaires, Rosalee prit son couteau qu’elle mit dans ses poches et son petit gilet. Bien qu’elle ne trouve pas qu’il faisait froid c’était pour ne pas faire étrange. Ouvrant la porte de l’arrière court, la jeune femme prit alors une grande bouffée d’air, cela lui fit le plus grand bien. Elle pouvait aussi sentir le souffle frais du dehors ainsi que les gouttelettes de pluies tomber sur son visage. De base, la demoiselle n’avait rien contre la pluie, mais la cela ne fit que rendre plus morose son humeur.
Marchant dans les rues déjà sombres pour rentrer chez elle, Rosalee était un peu perdu dans ses pensées, continuant vers sa destination, du bruit attira son attention, non loin il y avait un groupe de gens. Il ne semblait être composé que d’hommes et la jeune femme allait passer son chemin quand elle se rendit compte qu’il y avait aussi une femme. En temps normale la demoiselle n’aurais pas prêté attention, ou alors quelques secondes, mais ce soir-là fut différent. Se dirigeant d’un pas décider vers le groupe son sang ne fit qu’un tour.
Plus elle approchait, plus son expression semblait devenir froide et dur, il lui semblait que la jeune femme était en mauvaise posture, si elle se trompait en arrivait à leur niveau, elle pourrait toujours passer son chemin en les ignorants. Cependant durant une fraction de seconde elle c’était vue dans cette jeune femme, le soir ou elle c’était fait agresser par sa tante avec ce couteau. Celui qu’elle avait dans sa poche était de la même facture et du même artisan mais avait appartenue a son grand père. Ses poings se serrer, tout comme son cœur, Rosalee pouvait sentir revenir cette haine qui ne semblait pas quitter se souvenir.
Malheureusement plus elle approchait plus ses doutes semblaient se faire vrai. Les jeunes hommes parlaient bruyamment, ils entouraient à moitié leur victime. Respirant profondément Rosalee se stoppa, regardant rapidement cette femme avant de se mettre dans l’espace entre elle et les hommes, les fixant alors de son regarde glacial.
Sa main droite était dans sa poche, mais ses pensées partaient dans tous les sens, ce n’était pas son habitude de faire ce genre de choses cependant à cette instant c’était le cas, et la jeune femme savait qu’elle avait pris la bonne décision. L’un des hommes rigola

‘Ho regarder, du renfort, ou alors tu veux jouer les héros petite !’’

Les mâchoires de Rosalee se serrèrent, elle n’aimait pas du tout le ton de cet homme, ni ce que son regarde lubrique laissant sembler deviner. La jeune femme resta alors sur ses gardes, les yeux rivés sur le groupe, l’expression de sn visage toujours aussi dur.


____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Jeu 30 Avr - 17:28


Ce n'était pas tous les jours la joie. Comme ce n'était pas tous les jours la noirceur. Elle supportait l'un comme l'autre, comme un fardeau qui ne la quittait jamais vraiment. Des pas fluides et doux, subtils et silencieux sous une pluie fine qui se déversait sur les rues peuplées de New-York. Elle aimait ce temps. Elle aimait les jours de pluie ou de temps froid. Les gens ne sortaient pas, ou très peu, durant les bruines. Ça les agaçait, ça les décoiffait. Et elle, elle en profitait pour se glisser dehors sans être dévorée de l'intérieur par la peur et la honte. Elle avait sortie son parapluie, qu'elle tenait finement contre son épaule. Un petite veste, des petites bottes. Rien d'extraordinaire. Et puis, la solitude l'avait gagné. Elle avait eu besoin de prendre l'air. Sans prévenir son hôte, qui sans doute avait rapidement pris l'habitude de ses petites fuite temporaires et discrète, elle était sortie. Ne pas déranger faisait aussi partie d'elle, comme si elle craignait que sa simple respiration puisse énerver quelqu'un.

L'air humide et lourd l'apaisait. Ça lui rappeler de bons souvenirs, qu'elle savourait, en écoutant l'échos de ses propres pas sur le soleil mouillé, reflétant par moment sa silhouette un peu floue. S'il n'y avait pas foule et moins encore du côté de sa rue, elle ne pouvait décemment pas constamment éviter de croiser quelqu'un. Ou un groupe de personne. Comme se fut le cas, très précisément, à cet instant. Un petit qui l'arrêta, alors qu'elle arrivait discrètement à leur niveau. Un petit groupe qu'elle se plut à surnommer les Cavaliers de l'apocalypse, puisqu'aucun bien ne sortirait de cette rencontre, elle en eu conscience au moment où on lui arracha des mains son parapluie et que l'eau mouilla doucement ses épaules. Elle était terrifiée. Elle n'avait jamais su quoi faire, face à la moindre menace. Elle ne se défendait pas très bien. Et physiquement, on ne pouvait pas dire qu'elle était très impressionnante. Elle cherchait à se caller le plus loin possible de tout et chacun et dès qu'on la touchait, en riant un peu de ses tentatives futiles de fuite, elle se refermait toujours un peu plus, comme l'huître qu'elle était, finalement. Comme si, finalement, que la violence et la persécution humaine ne pouvait faire autrement que faire partie prenante dans sa misérable existence.

Mais peut-être veillait-on sur elle, sans qu'elle ne s'en rende compte. Peut-être aussi que le hasard faisait bien les choses et que si la solitude était un poison pour elle, une étoile venait, parfois, briller faiblement sur son chemin pour l'éclairer. Et son étoile était une femme, ce jour-là, du même gabarit qu'elle-même. Sauf qu'elle était plus imposante que l'italienne, ça aussi, c'était un fait. Elle s'était offert, brusquement, comme un bouclier protecteur pour la jeune mutante. Comme un souffle venu balayer ses peurs et ses terreurs. Comme un vent pour calmer ses pensées effrayées. Mais les hommes d'horreur, s'ils semblaient étaient, ne s'en offusquaient pas. Au contraire. Elle fixa le dos de la jeune femme qui lui servait à présent de mur protecteur, quelques instants, quelques secondes... Ils pouvaient bien rire...

Sa main attrapa son parapluie que l'homme, à sa gauche, avait laissé tomber au sol, rapidement. Subtilement. C'était aussi ça, l'avantage d'être Raffaël: on ne la remarquait jamais vraiment. Comme une ombre qui se faufile. Parapluie en main, elle avait brusquement décidé de frapper le premier, à portée de main, avec ce dernier, créant sans doute un drôle d'effet de surprise, un maigre moment de chaos, bien que le bout métallique de l'objet parvint à atteindre la joue de son agresseur et à lui taillader la chair, il la contrôla rapidement et lui arracha une fois de plus l'objet qu'il brisa et lança plus lui, se montrant plus menaçant que jamais, sans doute. C'était pathétique de sa part... Le courage qu'elle avait ressentit en raison de la femme, venue s'interposer bravement, s'était envolée. Elle n'avait rien de courage, de forte ou de brave. Mais les autres l'inspiraient parfois à l'être, le temps d'un court instant. Un regard vers elle, d'ailleurs, comme une excuse de ne pas avoir fait davantage. Comme un remerciement, aussi, de ne pas l'avoir laisser complètement seule entre leurs griffes, bien qu'il s'inquiéta à présent du sort qu'on lui réserverait à elle aussi, par sa faute.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mer 6 Mai - 23:26


Se tenant toujours raide comme un piquet, Rosalee vit alors la jeune femme qui se tenait derrière elle donner un coup de parapluie à l’un des hommes qui formait le groupe. Durant un court instant ils semblèrent déboussoler, cependant cela ne dura que quelques minutes. Le blesser prit alors l’objet, le brisa pour le jeter plus loin. La jeune femme eu alors un petit sourire, visiblement son intervention avait donné pendant quelques temps des ailes à la victime, elle la regarda, la demoiselle lui jetait un regarde, elle semblait désolé de ce qui allait leur arriver. Le groupe avait repris ses esprits et semblait encore plus en colère. Le chef s’approcha alors l’air menaçant sur le visage

‘’Ta petite copine vient de nous donner une bonne raison de vous refaire le portait ! La seule question que je me pose, c’est par laquelle je vais commencer''

Un frisson remonta la long du dos de Rosalee, mais ce n’était pas de la peur, non c’était de la colère, colère à l’état brute. Respirant profondément, la jeune femme sentit alors le contacte de son couteau. Durant le temps qu’il lui avait parlé, avec des gestes habitués, elle avait ouvert la protection en cuir et sortit le couteau de son fourreau. S’en était trop, un ras le bol de se faire martyriser par des gens, que cela soit ses hommes, ou alors sa tante. Que l’agression devienne verbale ou physique elle porte un coup à celui qui la reçoit.
Doucement mais surement, Rosalee se releva, ses épaules bien droite, son regarde perçant à présent poser dans celui de l’homme qui se tenait à moins d’un mètre d’elle. Un petit sourire narquois ce dessina sur le visage de la jeune femme, mais sa main droite était serrer tellement fort autour de couteau dans sa poche, que ses jointures en étaient blanches.

‘’Moi la question que je me pose, c’est, si je te casse le nez, tu vas plutôt pleurnicher ou couiner comme un porcelet !’

Durant un petit moment, il y eu alors un silence pesant, sans doute ne s’attendait il pas à ce genre de réponse, le sourire de Rosalee devint alors un peu plus grande, elle reprenait du poil de la bête. Elle n’allait pas se laisser faire, autant pour son bien que celui de la jeune femme qu’elle protégeait. L’homme renifla alors

‘’Tu viens de dire quoi espèce de salope !!’’

D’un coup il s’avança vers Rosalee, les poings menaçant, en une fraction de seconde, la jeune femme avait sorti le couteau de sa poche, le pointant en direction de son agresseur, celui-ci se stoppa net. Regarde la demoiselle et rigola

’Oh tu as un petit jouet pour te protéger, je ne suis pas sûr que ça te soit d’une grande utilité !’’

Le geste fut souple mais rapide, la lame passa a quelques centimètres du visage de l’homme, le reflet des réverbère sur l’acière laissèrent sur sorte de trace lumineuse dans l’air durant quelques secondes. Rosalee regarda alors l’homme avec froideur

’C’est loin d’être un joujou mon chère ! Et je sais très bien m’en servir ! ‘’

Sa voix avait la froideur de la glace, ainsi qu’un léger accent nordique qui ressortait de temps en temps. Notamment quand la jeune femme était en colère ou alors exaspérer. Les battements de son cœur c’était accélérer rapidement, elle porta son regarde sur le reste du groupe

‘’Le prochain qui avance, je le défigure tellement, que même sa mère ne sera pas capable de le reconnaitre !’’

Ce n’était pas une phrase lancé en l’air, Rosalee était prête à en découdre. Ses paroles semblaient avoir fait réfléchir les hommes, même son agresseur avait reculé de quelques pas. La jeune femme connaissait par cœur le contact du couteau dans sa main. La sensation du manche en bois entre ses doigts à présent raides et sans doute plus froide que normalement. La demoiselle le savait, c’était sa mutation qui faisait cela. Rosalee se dit alors que la jeune femme qu’elle venait d’aider, devant à présent la prendre pour une folle furieuse. Mais au finalement peux lui importait.

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mer 13 Mai - 17:22


Un coup de parapluie... Un stupide coup de parapluie. Elle n'avait vraiment rien trouvé de mieux pour se défendre? Pour les défendre toutes les deux? On pouvait bien la traiter de faible créature. On pouvait bien la renier, la rejeter, lui en vouloir: elle ne valait pas grand-chose face à une menace quelconque. Elle aurait préférée que la jeune femme ne se mêle pas de cette histoire. Qu'elle ne s'implique pas inutilement entre sa propre stupidité et inactivité, et les hommes qui, de toute évidence, étaient un brin ravis par la situation. L'italienne se sentait en faute, dans cette histoire. Elle avait l'impression que si elle n'avait pas mis les pieds dehors, ça ne se serait pas produit. Ça ne voulait rien dire, mais elle avait cette drôle de tendance à rapidement mettre la faute de tout sur son propre dos, comme un fardeau inutile qu'elle ne pouvait s'empêcher de créer. Mais Raffaël avait la trouille, à présent. Elle était terrifiée. Ils parvenaient facilement à la tétaniser sur place, à la rendre aussi impuissante qu'un chiot battu.

Mais la jeune femme qui lui tenait compagnie, à l'improviste, avait de toute évidence beaucoup plus de répartie qu'elle-même. Tant mieux ou tant pis, d'une certaine façon. Ça pouvait l'aider. Ou ça pouvait tout faire dégénérer. Elle frissonna, peut-être en sentant ses épaules humides sous la fine pluie. Elle avait envie de lui dire de ne pas le provoquer aussi simplement, sans réfléchir. Que ça ne valait pas la peine de risquer sa peau pour sauver la sienne, en tout cas. Elle pourrait se débrouiller. Si elle n'avait pas été si bien... entourée. Si l'autre jeune femme dont elle ignorait jusqu'a nom encore n'avait pas été là, elle se serait risquer à tenter de déployer un portail pour fuir, tout simplement, malgré les avertissements. Les mots fusaient de part et d'autres, coulaient sur elle, au-dessus d'elle, tout autour. Et elle, incapable, s'était reculée jusqu'à ce que son dos rencontre un mur rude, un peu froid. Elle avait tiré un couteau de sa poche, menaçante. Plus qu'elle ne l'avait cru possible de l'être. Froide. Menaçante. Tenace. Butée. Elle leur tenait tête comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. Elle était toujours étonnée lorsque quelqu'un agissait de la sorte: elle se comparait à elle, comme une petite chose futile qui servait pas à grand-chose, finalement, alors qu'elle, bien au contraire, était particulièrement vive. Quoi qu'il en soit, ça semblait avoir un petit effet, tout de même, sur les hommes face à elles.

Mais ils opteraient pour la paix. Ils n'étaient pas armés. Elle le voyait bien, à présent qu'ils faisaient quelques pas en arrière. Ils ne chercheraient pas davantage. Pas devant l'air froid que la jeune femme leur lançait. Pas devant le couteau qu'elle tenait fermement. Ils n'étaient de toute évidence pas prêt à se faire couper un doigt au passage. Ils s'éloignèrent. Bien que lançant de quelques morts qu'ils reviendraient, qu'il valait mieux pour elles de se méfier et de se méfier de leur propre ombre. Elle attendit, en silence, un court instant. Le temps, en tout cas, que leur silhouette ne disparaisse de sa vue. Un ou deux instants de plus, avant qu'elle ne se décide à bouger un peu, de faire quelques pas doucement vers elle. Même couteau en main, elle ne l'effrayait pas... Elle avait fait quelque chose pour elle, et elle lui en était reconnaissante plus que tout.

«Ils... Ils sont partis. Tu peux ranger ça... Se serait mal si on te surprenait avec en main. Des fois.. tu sais. Faudrait pas qu'on pense à un malentendu.»

Malaise. Elle n'était officiellement pas la plus douée du monde pour s'exprimer clairement. Elle était même plutôt maladroite, à vrai dire.

«Merci, au fait.»

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Sam 16 Mai - 16:51


Le battement de son cœur semblait se calmer, sa respiration reprenait un rythme normal aussi. Cependant Rosalee tenait toujours fermement son couteau dans sa main. Cela semblait avoir fait son effet parce que le groupe battait en retraite non sans maugréer. Un sentiment d’orgueil gonfla alors durant quelques secondes le cœur de la jeune femme. C’était pour elle une victoire bien plus grande que l’on pourrait le penser, puisque pour elle c’était comme si durant l’agression de sa tante elle avait pu répliquer. Comme une partir de sa peur était partit cette nuit. Peu importait ce que pouvait dire leur agresseur en partant, les menaçant de revenir pour se venger, elle n’en avait cure, elle les attendait des pieds ferme, qu’ils reviennent et ils verraient. Petit à petit les hommes devinrent des silhouettes avant de se fondre totalement dans l’obscurité de la ville.

’Ils... Ils sont partis. Tu peux ranger ça... Se serait mal si on te surprenait avec en main. Des fois.. tu sais. Faudrait pas qu'on pense à un malentendu’’

La voix de la jeune femme ramena alors Rosalee à ses esprits. Elle détacha son regarde de l’horizon pour regarder la demoiselle, celle-ci c’était rapprocher d’elle. Il fallut encore quelques secondes pour qu’elle comprenne les sens des mots qui venait d’être prononcées, son regarde glacés glissa alors vers son couteau. Pinçant doucement les lèvres Rosalee hocha la tête, c’était des paroles plus que sensées. Avec un geste souple, la jeune femme reprit l’étui qui se trouvait dans sa poche et remit correctement le couteau dedans. Avec un geste souple de remettre le tout dans sa poche comme si de rien n’avait été. La jeune femme eu alors une pensées pour son grand père le remerciant intérieurement, de lui avoir appris à se servir de ce genre de couteau mais aussi de lui avoir donné après sa mort. Il semblait a Rosalee que c’était comme s’il la protégeait encore même après tout ce temps.

‘’Merci, au fait.’’

Relevant de nouveau les yeux, la jeune femme hocha doucement la tête comme pour lui dire que cela était normal et que si elle devait le refaire. Elle le ferait sans hésiter. Elle prit alors quelques secondes pour observer la demoiselle, elles avaient la même taille et à peux près le même gabarit. Pour tout dire elles se ressemblaient beaucoup, assez grande, mince, la peau blanche, les cheveux foncer. Le seul point sur lequel, Rosalee n’aurait pas pu faire de comparaison fut la couleur de leurs yeux. Chose étrange, la jeune femme portait des lunettes, haussant doucement les épaules, cela lui était égale, elle dit alors

‘’De rien, même si heum…c’était quand même un peu risquer tout cela, enfin bon. Je m’appelle Rosalee’’

Sa voix avait sa légère tinte de froideur, bien qu’il n’était pas facile de garder ce ton distant qu’elle gardait avec tout le monde après ce genre de situation. Surtout qu’elles se ressemblaient beaucoup, cela aurait pu être elle à ce moment-là. Il y a encore quelques semaines elle c’était retrouver dans la même situation. Par chance Clyde était venue l’aider , empêchant que le pire n’arrive, ce soir Rosalee avait été comme Clyde mais pour cette jeune femme .

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mar 16 Juin - 4:39


La différence réellement entre les deux jeunes femmes semblaient résider dans leur posture propre. Celle qui était venue à son secours était décemment plus forte de caractère qu'elle-même ne devait l'être: ça se sentait, ne serait-ce qu'en la regardant. Alors que Raffaël, à son contraire, était doucement plus refermée sur elle-même, comme une huitre qu'on aurait un peu trop essayer de forcer à s'ouvrir. Fallait lui donner un peu de temps, voilà tout. Et une fois qu'on la connait bien, on se rend compte de son humour, de son humeur à plaisanter, à aimer s'aventurer un peu, bien qu'elle se révèle légèrement réticente parfois lorsque ça demande trop de risque. Elle se révèle plus rebelle qu'elle ne semblait vraiment l'être de prime abord, et surtout, un peu plus fougueuse, qui ne donne rien à qui le demande, seulement à qui le mérite. Pas une mauvaise fille, un peu réservée, c'était tout. Et sa timidité était sans doute son plus grand défaut, quoi qu'il en soit.

Rosalee, donc, avait-elle confié à la jeune mutante. C'était un joli prénom, qu'elle enviait sans doute bien plus que le sien. Parce que Raffaël, c'était un peu confus lorsqu'on ne l'a pas face à soit: fille ou gars? C'était toujours là la question qui mettait un brin mal à l'aise, quand même, bien qu'on ne le fasse pas forcément exprès. Elle le savait, mais c'était toujours un peu... cocasse, dans un certain sens. Elle s'empourpra légèrement en entendant le commentaire, en revanche. Oui, c'était un peu risquer, c'était bien vrai, et elle s'en voulait un peu d'avoir impliqué involontairement quelqu'un dans cette drôle d'histoire qu'elle aurait sans doute préférée éviter à tout prix.

«Ah... oui... je euh... Je suis désolée de la tournure que ça a pris. Tu n'étais pas obligé, hooo je me sens un peu embêtée par tout ça. Je suis désolée de t'avoir impliquée dans cette drôle d'histoire.... pas si drôle que ça en fait. »

Elle s'égarait dans ses excuses, dans ses explications. Ça aussi était défectueux chez elle: le nombre de fois où elle pouvait s'excuser, parfois, ça en devenait pathétique.

«Mais merci, encore une fois, je ne sais pas ce qu'il serait arrivé... »

Non, elle le savait. Elle en avait une idée. Et Rosalee aussi, probablement. Et ce devait être cette raison qui l'avait poussé à s'interposer, non? Du moins était-ce ce qu'elle s'imaginait.

«Je m'appelle Raffaël! » laissa-t-elle finalement tomber, de son doux petit accent légèrement chanté. C'était ce qu'on disait d'elle, en général, d'ailleurs.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mer 17 Juin - 21:59


Avec des gestes souples mais très discrets, Rosalee bougea ses doigts. Avec toute la tension qui c’était accumuler et le fait d’avoir agrippé le couteau les avaient rendu raides. Petit à petit en les bougeant cela disparut de lui-même.

’Ah... oui... je euh... Je suis désolée de la tournure que ça a pris. Tu n'étais pas obligé, hooo je me sens un peu embêtée par tout ça. Je suis désolée de t'avoir impliquée dans cette drôle d'histoire.... pas si drôle que ça en fait.’’ Elle enchaina tout de suite ‘’ Mais merci, encore une fois, je ne sais pas ce qu'il serait arrivé...’’

La jeune femme regarda alors de nouveau la demoiselle un petit sourire se fit sur ses lèvres. Cela faisait tout de même beaucoup d’excuses en peu de temps, elle trouvait plus attendrissant qu'autre chose. Cependant Rosalee savait que si elle devait le refaire, elle recommencerait sans hésiter. Mais finalement il fallait bien le dire, la débandade de ses hommes l’avait quand même amusé

‘’Non non ça va aller ne t’excuse pas autant ! Finalement je crois que l’on peut dire que c’était assez drôle de les voir plier l’échine devant moi !’

Son regarde devint soudain plus froid, oh si bien sûr que si, Rosalee le savait très bien ce qu’ils contaient faire. C’était aussi pour cela qu’elle était intervenue, mais aussi parce que cela la mettait hors d’elle que l’on puisse vouloir écraser une personne par le nombre sans avoir le courage de faire cela seul. Les lèvres se pincèrent avant de dire

’Je pense qu’au fond toi comme moi, nous savons ce qui se serait passé. Mais ce n’est pas arrivé et cela n’arrivera pas si je ne suis là !’’

Cette phrase avait été prononcé très sérieusement par Rosalee, son regarde c’était de nouveau durcit et ses mâchoires crisper. A bien écouter son accent était un peu ressortit sur la fin. Ce n’était pas dans son habitude, non jamais, c’était une chose que la jeune femme c’était efforcer de faire. Elle gardait tout le monde à bonne distance, cependant il lui sembla qu’un lien c’était créer entre elle et cette jeune femme qui lui ressemblait tant. La voix de la demoiselle, tira alors la mutante de ces étranges pensées

‘’Je m'appelle Raffaël!’’

A bien écouter il sembla a Rosalee que la jeune femme avait un accent. Sa voix était très agréable à entendre. La jeune femme trouvait que son prénom était jolie, elle ne trouvait pas le sien désagréable, à part dans la bouche de certaines personnes, cela semblait sonner comme une sorte d’insulte. Respirant doucement elle dit alors

‘’Tu as un très jolie prénom Raffaël, enchanté de te connaître ! Tu vas bien, ces brutes n’ont pas eu le temps de te faire du mal ? Tu veux qu’on aille boire quelque chose, enfin si tu veux enfin si tu n’as rien à faire !’’

Visiblement Rosalee n’était pas douée avec cela, mais alors vraiment pas du tout.

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Jeu 20 Aoû - 4:33


Elle se mordit la lèvre en retenant une nouvelle excuse en l'entendant lui demander de ne pas en faire autant. C'était son genre, quoi, de s'excuser du fait qu'elle s'excuse trop. Bref, elle se retint d'en rajouter une couche, pour la peine. Elle se contenta de lui décrocher un drôle de sourire, sans doute coincée dans l'incertitude du commentaire proposé. Ho, amusant? Vraiment? Elle avait eu la trouille de sa vie, plutôt! Enfin, peut-être pas de sa vie, mais... tout de même! Drôle? Elle fit comme si elle était d'accord avec le propos, sous son petit air soulagée. Mais non, ça n'avait rien d'amusant? Bien sûr qu'elle savait ce qu'il se serait passé. Elle tentait naïvement de se convaincre du contraire, voilà tout, pour sa propre défense. Mais elle lui était infiniment reconnaissante d'être intervenue. Ça l'avait empêché de tenter de commettre la moindre petite bêtise.

Le sourire qu'elle étira cette fois fut étonnement plus doux, d'une sincérité un brin déconcertante pour ceux qui la connaisse un tant soit-il. Rosalee aussi était un joli prénom, agréable, doux à son oreille, coulant sur la langue comme une poésie discrète. Mais Raffaël ne serait pas Raffaël sans une soudaine teinte rose aux joues. Un peu timide, elle s'était entortillée les doigts. Ce n'était pas un réel malaise, plutôt une habitude qu'elle n'avait pas de communiquer ou de faire connaissance avec qui que ce soit. Elle avait plutôt l'habitude de fuir, par peu d'estime de soi, par peur, peut-être, qui sait? Elle secoua finalement un peu la tête, pour la rassurer.

«Non. Je vais bien, ne t'en fais pas.»

C'était un fait, elle n'avait rien. Pas grace à ses propres capacités, c'était une évidence. Rosalee était apparu, tout simplement au bon moment, pour lui éviter le moindre petit bobo.

«Non! Non je n'ai rien de prévu? Enfin.... pas que je sache, hu. Et... oui! J'aimerais bien, si tu veux. Je connais un petit café tranquille pas trop loin, si tu veux.»

Bien sûr qu'elle voulait puisqu'elle le lui offrait, techniquement. Mais la jeune italienne était aux anges, si on peut dire. Ça faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie... comment dire? Comme tout le monde. Elle s'était tout de même arrêtée à voir si elle tenait à l'accompagner. Et puisque ça semblait être le cas, la mutante fit momentanément tomber son voile de gène pour guider le temps de quelques courtes minutes jusqu'à un petit café, certes pas très riche ou fabuleux, mais à l'ambiance chaude et réconfortante, une fois à l'intérieure. C'était son avis, du moins. Et surtout, c'était tranquille et peu achalandé. Idéal, quoi, pour elle.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Ven 21 Aoû - 19:43


Les muscles des épaules de Rosalee étaient encore un peu tendus, attendant la réponse de Raffaël, si elle était blessée il faudrait la soigner rapidement. Finalement la demoiselle secoua doucement la tête avant de dire

‘’Non. Je vais bien, ne t'en fais pas.’’

La jeune femme se détendit un peu, c’était déjà une bonne chose. Bien qu’une partie d’elle se demandait si elle ne serait pas marquée psychologiquement par cela. Elle-même avait pendant un moment été perturbée par un événement similaire. Certains la réveillait encore la nuit, en tremblant de tous se membres, restant tétanisée pendant un long moment. Rosalee espérait seulement que cela ne serait pas la même chose pour elle. Le flux des pensées de la mutant furent cependant coupé par son interlocutrice qui finissait de répondre à ses questions.

‘’Non! Non je n'ai rien de prévu? Enfin.... pas que je sache, hu. Et... oui! J'aimerais bien, si tu veux. Je connais un petit café tranquille pas trop loin, si tu veux.’’

Un petit sourire apparus alors sur les lèvres de Rosalee, visiblement Raffaël n’était pas très douée non plus avec ce
genre de chose. Doucement la jeune femme hocha la tête, cela lui allait très bien, puisqu’elle connaissait un endroit autant la suivre, en plus, à ce moment-là, elle ne trouvait aucun endroit où elle aurait pu l’amener. Durant quelques secondes, la jeune femme la regarda, ce demandant si elle allait la suivre. Puis avec tous le naturel du monde, comme si rien n’était arrivé, les deux demoiselles se mirent en route. Elles ne marchèrent pas longtemps avant d’arriver devant le petit café en question. De l’extérieur il ne payait pas de mine, mais l’intérieur était assez différent, ce n’était pas un café de riche avec des tasses de porcelaines. Cependant l’ambiance était agréable, c’était un café ou on se retrouve entre amis, celui ou on trouve toujours de sympathiques discutions, des histoires en tout genre. Le genre de café avec un certain cachet. La chaleur fit suffoquer Rosalee durant quelques secondes. Dans un geste souple elle retira son gilet, puis attacha ses cheveux en queue de cheval. La fraicheur de la nuit semblait bien loin à présent. La chaleur ne lui réussissait pas trop. Du regarde la jeune femme chercha une table, l’une de se trouvait derrière une sorte d’excroissance du mur, c’était parfait. Déposant son gilet, elle regarde Raffaël de ses yeux pâles avant de dire

‘’Que veux-tu ? C’est moi qui invite ! ‘’

Certaines personnes déjà installé lançaient des coups d’œil aux deux jeunes femmes, mais Rosalee n’en avait pas cure, elle était fixé sur Raffaël.

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mer 16 Sep - 20:32


Ce n'était pas que Raff' n'était pas sociable. Mais se comporter ainsi ne lui semblait encore pas particulièrement naturel. Manque d'habitude, manque de chance. Ho, elle ne dirait pas non à parvenir à l'être, plus régulièrement. Et peut-être était-elle, sans s'en rendre compte, tomber sur la bonne personne, pour se faire? Parce que si l'une et l'autre étaient maladroite dans ces détails, c'était l'idéal, non? Elles se comprendraient, mutuellement, sans avoir le besoin urgent d'insister sur tel ou tel sujet. Ça leur viendrait naturellement, discrètement, doucement. Ses pas furent discrets, peut-être même légèrement méfiant. Ho non, même si elle cherchait à ne rien montrer, elle n'était pas insensible à ce qu'il venait de lui arriver. Bien au contraire. Et la seule raison pour laquelle elle osait décrocher un sourire, c'était simplement parce qu'elle ne se trouvait pas seule, à ce moment précis. Sa solitude lui aurait peut-être fait décrocher quelques larmes, qui sait? Se montrer forte, au regard des autres, lui importait souvent plus que ses réelles émotions, ne serait-ce que par peur que l'on puisse profiter de ses faiblesses.

Mais une fois dans le café, la jeune femme se sentie absolument ridicule. Elle était reconnaissante à Rosalee, et sans aucun doute un peu plus que seulement ça. Ça lui faisait du bien d'avoir l'ombre de quelqu'un se tenant à ses côtés, et même s'il n'y avait éventuellement que silence entre les deux filles, ça ne lui dérangeait aucunement. Elle tenta d'imiter vaguement la jeune femme, bien qu'elle fut sans doute un peu plus nerveuse. Et malgré la chaleur de l'endroit, elle se contenta de se serrer dans ses propres vêtements humides. Elle avait osé déposer ses lunettes noires qui rendait sa visions, ici, trop obscure. En tout cas, si elle voulait un minimum voir ce qu'elle lisait, faisait, ou marchait, elle n'avait que trop peu le choix, n'est-ce pas?

Elle s'était doucement installée à la table, face à sa ''sauveuse'' de la soirée. Et dans un instant d'hésitation, ne su pas exactement si elle devait commencer une conversation, l'inviter, continuer de lui dire merci? Sans trop savoir quel comportement adopter, il se trouva que Rosalee fut plus apte qu'elle à décidé de ce qu'il convenait de faire... Sur le coup, un brin de rougeur la pris aux joues, qui aurait très bien pu être confondu avec la petite chaleur de l'endroit, finalement. Ou pas. C'était sans doute ce qu'elle aurait espéré si elle l'avait elle-même remarqué dans la glace, par exemple.

«Hum. Tu es sûre? Enfin je veux dire... d'accord.»

Bon... Une chose de régler. Le fait qu'elle accepte l'invitation qu'elle-même avait prévue, ce n'était pas plus mal.

«Je ne sais pas trop? Juste une tisane, tu sais, ça me va!»

Et oui, c'était probablement ce qui était le mieux. Un café l'aurait agitée plus qu'elle ne l'était déjà et, quoi qu'il en soit, elle tenter d'éviter la chose autant que possible.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Ven 18 Sep - 11:54


Rosalee c’était assis à table, attrapa d’une main légère la petite carte posé sur la table de bois brute. Durant quelques minutes, la jeune femme regarda ce qu’il proposait, elle allait s’en doute prendre un thé. Un café risquerait de l’écœurer à cette heure si, avec la chaleur qu’il faisait ici, ce n’était pas vraiment une chose à rajouter. La brune releva seulement le nez quand son interlocutrice répondit à la question qu’elle avait posée un peu plus tôt.

‘’Hum. Tu es sûre? Enfin je veux dire... d'accord.’’

Un petit sourire naquis sur les lèvres de Rosalee, elle trouvait Raffaël assez touchant, une image lui vint en tête. Celle de ses flocons de neiges si beau dans les airs, qui une fois au sol semble disparaisse et qui au contact de chaleur disparaisse. Durant toute son enfance, elle avait pu voir ce spectacle magnifique. L’italienne lui faisait un peu pensée à cela. La voix de la demoiselle la tiré de ses souvenirs

‘’Je ne sais pas trop? Juste une tisane, tu sais, ça me va!’’

Hochant doucement la tête, la mutante comprenait très bien, elles avaient fait un choix assez similaire. Soudain en regardant bien la demoiselle qui se trouvait en face d’elle, Rosalee pus se rendre compte qu’elle avait enlevé ses lunettes. Sans doute ne devait-elle pas voir clair ici avec la lumière tamisé. Cela avait légèrement piqué la curiosité de la brune quelques minutes au part avant. Les gens qui portaient des lunettes voulaient cacher quelques choses au monde. Remarquant alors que les yeux de Raffaël n’avait pas une couleur commune, la mutante trouvait cela magnifique, mais aussi un peu déroutant, mais rien sur son visage n’aurait pu laisser deviner quelle pensais toutes ces choses. Son visage affichait toujours ce petite sourire apparus quelques temps plutôt, elle répondit alors l’air de rien

‘’Parfait ! Pour ma part je vais prendre un thé, un café ne serait pas vraiment une bonne idée !’’

Se levant un geste souple, Rosalee se dirigea au comptoir, commandant un thé au citron ainsi qu’une tisane. Son esprit était partit à réfléchir, les yeux de la jeune femme était-il le résultat d’une mutation, était-elle une mutante, exactement comme elle. Tout cela faisait un sacrer paquet de questions, mais elle n’en poserait aucune à Raffaël. Si elle voulait lui en parler, elle le ferait d’elle-même, mais la jeune femme ne lui forcerait pas là main. Une petite partie d’elle se dit que sa connaissance devait avoir confiance en elle pour avoir retiré ses lunettes. Le patron déposa les deux tasses que la demoiselle attrapa en repartant vers la table. Positionnant la tasse devant Raffaël avec précision, puis la sienne, de la même manière qu’elle le faisait au travail. Puis elle se rassit sur sa chaise, respirant doucement. Regardant alors son interlocutrice de son regard pâle, elle dit alors

‘’Voilà mademoiselle ! Quelle soirée !’’

Un petit sourire revint sur le visage de Rosalee, elle n’y pouvait rien, cette impression de se sentir bien était présente déjà depuis quelques minutes. C’était comme si ce soir, un lien c’était créer entre elles deux. Déposant ses deux mains autour de la tasse, elle souffla doucement sur le liquide chaud avant de la porter à ses lèvres. Avec une petite grimace, elle reposa la tasse, passant le bout de son doigt sur la lèvre

‘’Attention c’est très très chaud ! ‘’

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Lun 28 Sep - 17:31


Elle avait sourit une fois de plus dans le commentaire. Un thé, une tisane. C'était un joli duo, finalement. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas le café. C'était plutôt une question d'éviter de se sentir plus stressée qu'elle ne l'était déjà, encore, bien qu'elle s'efforce autant qu'elle put de rien en démontrer. Elle la suivit des yeux, elle observa son mouvement souple et délicat en se levant de sa place, appuyant sa joue sur son poing légèrement fermé en la regardant marcher jusqu'au comptoir pour commander. Elle n'était pas obligé de faire ça pour elle. Elle aurait pu continuer sa route après coup, ou même ne jamais intervenir. Et bien qu'elle ne sache pas trop exactement le pourquoi du comment, ça l'arrangeait, dans un sens. Elle était contente de la tournure des événements et elle ne s'en plaindrait pas, bien qu'elle ne puisse s'empêcher de se demander pourquoi, maintenant.

Elle se redressa néanmoins un peu sur sa chaise lorsque Rosalee revint à leur table, plaquant ses mains, discrètement, sur ses cuisses le temps que son interlocutrice du moment ne reprenne place devant elle. Un nouveau sourire devant le petit commentaire. Décidément, elle ne faisait que ça depuis leur rencontre. Non pas qu'elle ne le faisait jamais. Disons simplement qu'elle en avait perdu l'habitude depuis le temps, et que bien que ça lui soit étrange, s'était plus fort qu'elle.

«Merci beaucoup.» lâcha-t-elle finalement tout aussi doucement. Vraiment, c'était un soulagement. Autant de se trouver là, au sec, que de ne pas avoir à connaître une expérience plus traumatisante encore que son propre imaginaire, dans la ruelle. Et bien qu'elle l'avait déjà remercier de mille et une façon, elle ne savait comment lui exprimer davantage à quel point elle lui avait été d'une aide ce soir. Elle attrapa tout de même la tasse brûlante malgré l'avertissement sur sa température, savourant un instant la chaleur contre la paume de ses mains.

«Rosalee... Tu n'étais pas obligé de rien envers moi ce soir. Tu n'étais pas obligé non plus pour la tisane. Je ne sais pas comment te redevoir tout ce que tu as fais pour moi... J'aimerais faire quelque chose pour toi en retour, mais... je ne sais quoi.»

C'était une bonne chose de la voir sortir un peu de son renfermement, de sa timidité chronique qui l'empêchait souvent de s'exprimer correctement ou du moins d'exprimer clairement ses pensées.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mer 30 Sep - 11:45


Distraitement Rosalee regardait sa tasse après que Raffaël l’est remerciée d’avoir rapporté les boissons. Cela ne la dérangeait absolument pas d’avoir offert la boisson à la demoiselle. Discrètement, la jeune femme observa son interlocutrice mettre ses mains autour de la tasse, elle aurait bien fait de même mais elle n’avait pas envie de faire rentrer en contact sa peau avec la surface trop chaude de la tasse. De plus si elle le faisait, elle risquait d’utiliser de manière assez spontanée sa mutation pour refroidir le liquide. Ce n’était pas une bonne chose, il ne valait mieux pas faire cela , surtout pas dans un lieu aussi clos, et avec des gens tous autour.

‘’Rosalee... Tu n'étais pas obligé de rien envers moi ce soir. Tu n'étais pas obligé non plus pour la tisane. Je ne sais pas comment te redevoir tout ce que tu as fais pour moi... J'aimerais faire quelque chose pour toi en retour, mais... je ne sais quoi.’’

Relevant les yeux, pour fixer son regarde pale sur la jeune femme, elle sourit doucement. Un petit sourire en coin, entre malicieux et mélancolique. Penchant un tout petit peu sa tête sur le coter. Ses mains sur la table, les doigts un peu croisée. Son premier réflexe fut de haussa les épaules. Comment aurait-elle pu se regarder dans un miroir si elle n’avait pas aider cette jeune femme, après ce qui lui était arrivé à elle. Si cela avait été à refaire, Rosalee aurait refait la même chose.

’Ecoute Raffaël..tu ne me dois rien, d’accord, je l’ai fait parce que…parce que c’est comme cela. J’ai suivi mon instinct. Tu n’as rien à faire en retour, juste, reste là , respirer et laisse tout ça derrière toi.’’

La mutante se mordit l’intérieur de la joue, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu de mal à parler comme cela. C’était comme si les mots étaient parties de son esprit. Mais tout ce qu’elle venait de dire était vrai, cela ne lui était pas venue à l’esprit de demander quelque chose en retour. Se remit correctement elle prit sa tasse pas la hanse avant de boire son thé. Il était encore chaud, mais cette fois ci c’était buvable. L’odeur du citron était agréable et son gout un peu dure, acide aurait sans doute rebuté certains mais Rosalee appréciait justement cela. Reposant la tasse sur la table, son regarde toujours fixer sur son interlocutrice, elle dit

‘’Juste promet moi je fais attention la prochaine fois.’’

Doucement la brune sourit à sa nouvelle connaissance, avant de regarder un peu autour d’elle, on lui avait toujours appris que fixer trop longtemps quelqu’un était mal élever, ou alors qu’on voulait le dominer. Rosalee ne voulait pas dominer, ni être mal polie d’ailleurs. Durant quelques secondes sont regardés ce posa sur un tableau, celui-ci représentait un paysage enneigé. Cela tira un petit sourire à la mutante, ce n’était sans doute pas cette ville qui était représenté. Dupuis son arriver, elle n’avait quasiment jamais vue de neige. Puis avec tout le naturel du monde son regarde revint sur Raffaël, la détaillant un peu de nouveau. Ses yeux la rendait réellement perplexe, bien qu’elle trouve cela très jolie.

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mar 20 Oct - 17:27


C'était étrange, mais elle acceptait la présence de la jeune femme, face à elle, sans trop réfléchir aux conséquences possibles. Elle n'avait pas réfléchit en se révélant un peu : c'était venue à elle de façon sans doute purement spontanée. Rosalee avait ce petit quelque chose qu'elle ne parvenait pas à s'expliquer qui lui donnait envie d'être franche avec elle, de ne pas fuir, de ne pas se taire, de ne pas se cacher complètement, malgré le regard qu'elle pouvait poser sur elle et qui, normalement, lui aurait fait prendre ses jambes à son coup. Elle n'aimait pas qu'on l'observe. Surtout dans ces conditions où elle se sentait étrangement fragile, à la merci du monde qui l'entoure. Faible, disons-le, mais forte tout à la fois. Peut-être seulement grâce à sa présence, près d'elle. Elle ne savait trop. Elle avait opiné de la tête, doucement, sans rien ajouté. C'était convenu : elle n'insisterait pas à se confondre en excuses pathétiques à ce sujet. Elle ne l'oublierait pas, mais elle le laisserait derrière elle, comme on le fait avec un mauvais rêve à l'éveil, dès le petit jour. Elle serra un peu plus la tasse chaude entre ses mains tièdes qu'elle souleva pour la porter à ses lèvres, souffler sur la surface qui reflétait son curieux regard et d'en prendre une gorgée en s'efforçant d'ignorer ce qu'elle y voyait. C'était toujours brûlant, mais elle tolérait la chaleur de la tisane dans son gosier.

Elle releva une fois de plus les yeux sur Rosalee, pendant quelques secondes, en entendant de nouveau sa voix s'élever doucement à ses oreilles, attirant tranquillement son attention fugitive sur ce qu'elle disait. L'italienne eut un drôle de sourire, un peu curieux. S'inquiétait-elle? Elles venaient à peine de se rencontrer, c'était amusant...

«Entendu. Je te promets de faire plus attention la prochaine fois

Elle n'osa pas exactement lui demander si ça s'arrêtait là, si elle prenait ce verre réconfortant pour ensuite disparaître de la vie de l'une et de l'autre ou c'était autre chose qu'une rencontre fortuite autour d'un thé? Peut-être espérait-elle que ce ne soit pas que ça, finalement. Peut-être était-ce simplement le début d'une belle amitié. D'une belle relation. D'un nouveau départ, ou même d'une vie à laquelle elle n'aspirait pas jusqu'à maintenant, qui sait? Quoi qu'il en soit, elle était bien, assez bien pour ne pas se préoccuper de ce qu'elle était. Et c'était pour elle une très bonne chose, finalement.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Jeu 22 Oct - 19:28


Cette soirée avait commencé de manière bien étrange pour tout dire, et pourtant à ce moment-là Rosalee se sentait plutôt bien. Comme si tout ce qui c’était passé n’avait pas vraiment existés, comme un cauchemar qui se dissipe avec les premières lueurs du soleil. La jeune femme se sentait bien, ce qui en soit était assez étrange, parce que la mutante n’était que très rarement à l’aise avec les gens. La méfiance, la prudence était tellement inscrite dans ses gênes à présent. Les secrets qu’elle avait dû apprendre à cacher tout à long de sa vie, l’avait profondément marquée.

‘’Entendu. Je te promets de faire plus attention la prochaine fois.’’

Doucement, Rosalee hocha la tête, au moins elle savait que Raffaël ferait attention la prochaine fois, même si une petite voix se dit au fond ‘elle que si jamais elle avait encore besoin elle serait là. Fronçant les sourcils pour elle-même, la mutante ce demanda comment cela serait-il possible, après tout, cette instant n’avait été qu’une coïncidence provoqué par l’instant présent de leur rencontre. Levant les yeux pâles vers son interlocutrice, elle se mordit l’intérieur de la joue, portant de nouveau la tasse à ses lèvres. Soufflant quelques secondes dessus. Le liquide était encore très chaud, cela n’était pas désagréable mais pas vraiment agréable non plus en fait. A ce moment-là, elle n’y pensait pas, son esprit carburait, allait-elle avoir le culot ou pas. Respirant à fond, Rosalee serra ses doigts, avant de mettre sa main dans son petit sac, attrapant une petite feuille de papier et un crayon. Durant quelques secondes, elle hésita, allait elle lui dire non, la regarder bizarrement. Si son idée n’était pas bonne. Trop tard elle était lancée. Écartant la tasse pour poser le papier sur la table en bois, la jeune femme jeta un coup d’œil à sa compagne de la soirée. Appuyant sur le bouton du style, elle fit sortir la mine de celui-ci. L’air décidé, la mutante écrivit alors de son habituelle calligraphie très fin et longue. Sur ce morceau de papier, figurait son adresse ainsi que son numéro de téléphone.
En y réfléchissant bien, Rosalee remarqua que c’était la première fois qu’elle faisait celle. C’était assez étrange en y réfléchissant bien, les événements de la soirée l’ avait-elle marquée plus qu’elle ne l’avait pensé au première abord. Se mordant l’intérieur de la joue, du bout de ses doigts fin, elle poussa le petit papier vers Raffaël, son cœur sembla s’emballer durant quelque seconde. Elle dit alors d’une voix clair qui ne laissait pas transparaître son trouble

‘’Je ne sais pas si cela te dit, mais on pourrait se revoir..Si ça ne te tente pas, et bien heum jette juste le papier.’’

Les mains de la jeune femme se remirent naturellement autour de la tasse après avoir rangé le crayon. Toute trace de nervosité était passée, ce qui devait arriver arriverait. Si les deux demoiselles devaient se revoir, sans doute le destin leur serait-il favorable. Ou peut-être que la mutante le pousserait un peu si besoin. Elle sourit alors un peu à la demoiselle, un sourire plus doux que d’habitude. Un sourire que, peu de personne lui connaissait et surtout avait vue.

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Raffaël Dell'Anna
avatar

Modératrice
Monster



▬ Date d'inscription : 20/04/2015
▬ Messages : 61
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Charles Xavier
▬ Points : 103
▬ Célébrité de l'avatar : Alexandra Daddario
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Aucun pour le moment.
▬ Pouvoir(s) : Création de portails
▬ Puissance : 2/10
▬ Métier/études : Pigiste anonyme



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Mar 27 Oct - 15:15


La jeune mutante avait sourit une énième fois. Peut-être à cause d'elle, peut-être pour elle, elle n'aurait pas su le dire. Dans tous les cas, ça fonctionnait. Elle n'avait jamais semblé aussi radieuse de toute son existence. Son esprit vagabonda rapidement, des suites de ce dernier sourire, de ces précédents mots, d'une promesse qu'elle souhaitait sincèrement tenir. Ne serait-ce parce que ça lui faisait un petit quelqu chose dans le creux du ventre que quelqu'un s'inquiète un peu pour elle, aussi minime cela soit-il. Ça lui donnait une raison d'être, tout simplement, plutôt que de errer vainement dans l'univers. Sa joue s'était instinctivement appuyée sur sa main alors que son regard fuyait entre la surface lisse de la tisane dans sa tasse et vers Rosalee qu'elle observait sans trop la voir en même temps, les pensées de toute évidence un peu loin. Ho, elle pensait un peu à elle, d'une certaine façon, bien qu'elle soit là. Et c'était un peu étourdissant d'étrangeté, tout ça. Mais pas pour lui déplaire non plus. Elle était d'ailleurs si loin qu'elle ne remarqua pas même le petit manège de la brune face à elle, avec son crayon et son bout de papier. À vrai dire, elle ne remarqua la chose que lorsque la voix de cette dernière ne s'éleva de nouveau, doucement, à ses oreilles distraites, la ramenant aussitôt sur terre. Elle eut d'abord l'air surprise par ce petit geste. Par curiosité, elle attrapa doucement la petite feuille qu'elle avait glissé vers elle, y posa les yeux l'instant de le lire pour les relevé vers elle. Gênée? Ce n'était pas le sentiment. Elle ne savait pas exactement ce qu'elle ressentait à ce moment-là. De l'incertitude? Du doute? Un malaise? Sûrement pas un malaise. C'était elle qui était nerveuse, à présent qu'elle avait le papier en main, et c'était une évidence qu'elle ne parvenait certainement pas à camoufler aussi bien que Rosalee.

«Euh... je... J'ai pas de... Non! Je jetterai pas le papier, qu'est-ce que tu racontes. Bien sûr que ça me dis! C'est juste que... Je n'ai rien pour t'échanger les miens..

Ho! Elle aurait pu lui demander son crayon et glisser son propre numéro sur un napperon en papier qui traînait sur leur table. Mais c'était elle qui était anxieuse et ses réflexions, une fois de plus, semblaient se limiter à des possibles excuse face à sa propre incapacité à répondre comme il se devait finalement. Elle avait serré le papier entre ses doigts, comme si, étrangement, il s'agissait pour elle de quelque chose d'infiniment précieux qu'on osait lui confier. Ho ça, même si elle le perdait en chemin, parce que ça serait limite son genre, elle avait mémorisé ce qui était inscrit dessus.

«En fait c'est moi qui croyais que, je sais pas, que tu ne voudrais pas qu'on se recroise, enfin..

Elle attrapa sa tasse et avala son contenant, ne serait-ce que pour se faire taire elle-même, se trouvant infiniment stupide à présent.


____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rosalee Leicester
avatar




▬ Date d'inscription : 13/10/2013
▬ Messages : 301
▬ Crédit(s) : born to die ( avatar)
▬ Points : 207
▬ Célébrité de l'avatar : Katie Mcgrath
▬ Âge du personnage : 25
▬ Nom Mutant : Frozen
▬ Pouvoir(s) : Cryokinesie
▬ Puissance : 4-5/10



MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   Jeu 29 Oct - 19:36


‘’Euh... je... J'ai pas de... Non! Je jetterai pas le papier, qu'est-ce que tu racontes. Bien sûr que ça me dis! C'est juste que... Je n'ai rien pour t'échanger les miens...’’

Un sourire apparus alors sur les lèvres de Rosalee, son cœur se mit à battre un peu plus vite. Cela la surprit presque finalement, c’était comme si quelque chose dans son esprit endormi depuis fort longtemps venait de se réveiller. Entrainant dans son sillage beaucoup de choses. Ce fut très déstabilisant pour elle. Mais en même temps c’était plaisant de savoir que Raffaël voulait la revoir aussi, cela d’un certain sens voulait dire qu’elle se souciait d’elle, comme la jeune femme c’était soucié de sa rencontre du soir. Etait-ce une ouverture sur quelque chose d’autre. Elle n’en savait rien, mais l’idée était douce et agréable à son esprit. Elle n’aurait pas besoin de pousser le destin. De toute façon, même si la brune ne lui donnait pas les siennes, ce n’était pas grave, Rosalee avait donné ces coordonnées à peu de gens, vraiment très peur. Pas plus de quatre personnes. Souriant encore un peu elle lui répondit

‘’Super. Ne tant fait pas à propos de cela, vraiment !’’

Bien sur ce n’était pas la peine de lui dire cela, sa aurait pu faire totalement l’effet contraire. Comme si cela aurait pu faire voir une mauvaise image à sa connaissance du soir. Les mains de Rosalee avaient repris leur place autour de la tasse. Par chance, la jeune femme avait toujours su cacher plus ou moins ses troubles quand ils venaient. C’était un avantage dans la plus part des cas, comme si rien ne pouvait la surprendre, gardant son air froid et neutre tout le temps. Buvant un peu le liquide, celui-ci avait encore refroidie, était-ce elle qui avait fait cela avec sa mutation, ou tout simplement le temps était-il passé plus vite que la mutant ne se l’était rendu compte. Sans le vouloir la brune laissa ses pensées se disperser un peu, la voix de Raffaël la ramena à la réalité.

’En fait c'est moi qui croyais que, je sais pas, que tu ne voudrais pas qu'on se recroise, enfin...’

Fixant de son regarde pale la demoiselle, une petite boulle se forma dans la gorge de Rosalee. Avait-elle l’air si froide que les gens préféraient se tenir loin d’elle. En temps habituelle cela ne la dérangeant pas, c’était souvent l’effet rechercher de plus, mais là c’était différent. La mutant n’aurait pas su dire pourquoi mais c’était ainsi. Ses mains virent serrées un peu plus la tasse, ce fut le seul signe visiblement de ce petit malais. Pourquoi n’aurait-elle pas voulu, pourquoi aurait elle fait cela enfin, l’idée lui paraissait grotesque. Buvant une nouvelle gorgée, elle se força alors avec un petit rire dans la voix

‘’Je fais si snob que cela ? Ou alors je fais peur ?’’

En soit même si la question était tournée sous la plaisanterie, au fond Rosalee voulait savoir. En sachant un peu que si elle disait oui, cela ne serait pas étonnant. C’était depuis toute petite qu’on lui avait appris à devenir ainsi, mais la vie aussi l’avait façonné comme cela. Maintenant il était trop tard pour faire machine arrière. La mutante se mordit un peu l’intérieur de la joue avant de finir sa tasse, qu’elle reposa doucement la table, l’écartant un peu, pour poser ses mains croisés à la place.

____________________________________________


Love is weakness !

Les avis sages ne sont pas toujours agréable à entendre.
Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.
I don't want to be brave, I want to be myself.| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3478-damaged-people-are-dangero

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Même les petites étoiles brillent dans la nuit.   


Revenir en haut Aller en bas
 

Même les petites étoiles brillent dans la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-