AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Intrusion ft. Evan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Billie Stevenson
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 02/06/2015
▬ Messages : 85
▬ Crédit(s) : Bibi & tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Sasha R. Donovan
▬ Points : 8
▬ Age : 21
▬ Célébrité de l'avatar : Giza Lagarce
▬ Âge du personnage : 20 ans
▬ Nom Mutant : Venom
▬ Pouvoir(s) : Épiderme venimeux 2/10
▬ Métier/études : Etudes en biologie



MessageSujet: Intrusion ft. Evan   Sam 6 Juin - 2:29






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 06/06/1962
Météo (approximative) : Nuageux
Matin, après-midi, soir : Soir
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Statut du rp : [X] en cours [] terminé (à changer dès que vous terminez votre sujet pour qu'on puisse le verrouiller. Merci )





Elle les avait entendus, cette bande de gamins décérébrés. Ils n’avaient même pas essayé d’être discrets. La brune émit un reniflement de dédain, haletante, son cœur tambourinant furieusement contre sa cage thoracique comme si une petite bête furieuse essayait de sortir d’entre ses côtes endolories à grand renfort de griffes et de crocs. Ou ce que d’autres personnes à l’imagination moins galopante appelaient tout simplement un point de côté. Pas étonnant quand on la voyait, transformée en un ouragan humain, qui parcourait les couloirs au pas de course, le regard noir, écartant de son chemin toute personne, amie ou ennemie, à grand renfort de pouvoir paralysant ou de coup de coude.

Le crapaud. Un frisson de colère hérissa son échine. Ils avaient osé lui donner un surnom aussi ridicule. Billie retint à grand peine un hurlement de rage, se dirigeant à l’aveuglette dans les corridors qui se succédaient, à peine consciente de l’odeur âcre qui lui collait à la peau. Elle s’en foutait complétement. C’était humiliant. Ils auraient pût choisir de l’appeler Cruella, elle s’en serait moqué totalement, en aurait même ri. Mais là, c’était sa mutation qu’ils avaient choisi comme cible de moqueries. Ils avaient tapé là où ça faisait mal. Vraiment mal.

Engouffrant une dernière volée de marches, la jeune femme se retrouva dans la cuisine. Hésitant trente secondes, elle se dirigea en deux foulées vers le réfrigérateur, attrapant un soda, un pot de glace et une cuillère. Elle n’avait pas spécialement faim ni soif, elle avait simplement besoin de s’occuper les mains pour évider de trop réfléchir, pour éviter de craquer de façon complétement stupide. Reprendre cette course stupide, s’enfoncer dans les entrailles de l’institut et descendre toutes les marches possibles pour mettre une distance suffisante entre les autres et elle, pour éviter d’entendre à nouveau le crapaud.

La petite brune heurta finalement à la lourde porte du bunker du deuxième sous-sol. Parfait. Absolument génial. Même si elle détestait ces endroits sombres et humides, il y avait sans doute plus de chance qu’elle meurt frappée d’une noix de coco que quelqu’un vienne la trouver ici. S’arc-boutant sur la poignée, elle parvint à pénétrer avec difficulté dans la salle, les bras chargé de ses trésors sucrés.

And goddamn shit. Elle fut vaguement tentée de vérifier l’histoire des noix de coco, mais il y avait bel et bien un jeune homme assis sur un lit de camp, le regard perplexe et hargneux. Bravo Billie, tu viens d’entrer sur le territoire d’un mâle qui n’a pas l’air d’avoir envie de partager son territoire, great. Une personne normale se serait sans doute excusée ou offert de la glace en échange d’un coin de la pièce. Mais pas la brune. Elle se sentait menacée alors qu’il avait tout loisir de détailler ses joues rouges et ses yeux humides. Et Billie Stevenson ne pleurait pas, jamais, alors pas question qu’un illustre inconnu la voit en train de perdre ses moyens.

Relevant le menton et posant des yeux glacials sur le brun qui lui faisait face, elle brisa le silence d’une voix morne.

« Classe la piaule. Décorée dans un charmant style taudis, y’a pas à dire, c’est luxueux.»

Avant de se laisser glisser le long du mur et d’ouvrir la canette de soda qui émit un pschit satisfaisant. Sans savoir pourquoi, elle venait de rentrer en compétition contre le pauvre garçon qui n’avait rien demandé à personne. A savoir qui perdrait patience en premier et quitterait la pièce. Un sourire carnassier éclaira le visage de Billie. Elle détestait perdre.

____________________________________________

Garce sans coeur
× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3692-billie-stevenson-tete-a-cl http://www.xmen-first-class.com/t3699-carnet-de-billie-stevenson

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Mar 9 Juin - 12:06




Les entraînements à l'institut étaient assez intensifs. Evan ne participait pas à tous les cours qu'offrait l'école du professeur Xavier, mais il devait privilégier ceux concernant la mutation. Puisqu'il ne contrôlait absolument pas l'énergie psionique qui se générait parfois à l'intérieur de son buste, Evan devait être vigilent. Il devait reconnaître les signes d'apparitions de son pouvoir et apprendre à gérer son intensité, voire l'apaiser pour que l'énergie ne tente pas de s'échapper par une explosion. Après avoir couru pendant quelques minutes avec deux membres de l'institut très sportifs, Evan prit ses affaires dans le bunker, à savoir ses vêtements propres et une serviette, direction les douches du premier sous-sol. Déjà isolé dans le bunker, le mutant aimait également s'isoler dans les douches de la piscine, histoire d'être tranquille. Seul son chien avait le droit de l'accompagner, pour signaler la présence de quelqu'un dans les parages. Le petit carlin restait alors allongé sur le sol, les pattes dessous sa petite tête, endormi.

Une fois prêt, Evan monta rapidement dans la cuisine, évita soigneusement le salon où de nombreux élèves mangeaient, puis récupéra son repas du soir : du pain et de quoi se faire un bon sandwich, avec une boisson sucrée. En redescendant au bunker, Evan ne put s'empêcher de refiler un morceau d'emmental à son chien qui l'attendait sur son lit avant de faire son sandwich pour enfin se nourrir à son tour. Si cette solitude lui pesait ? Pas vraiment, pour l'instant. Même si Evan était social, sa mutation récente modifiait son caractère. Il était plus impulsif, plus solitaire, plus piquant.

Quelques minutes après avoir mangé son repas, Evan entendit un bruit sourd contre la porte du bunker. Son chien grogna légèrement alors que le mutant posa ses mains à plat sur son lit, prêt à se lever. S'il s'agissait d'Elvie ou du professeur Xavier, tant mieux. Si c'était encore un imbécile qui s'était perdu ou un jeune couple qui recherchait la tranquillité, dommage. Evan n'était pas d'humeur à supporter une intrusion de plus dans son espace personnel - qui était pourtant un lieu d'entrainement pour certains mutants.

La personne derrière la porte semblait galérer pour entrer à l'intérieur. Ce n'était donc pas un habitué. Evan fronça les sourcils, mais il était également intrigué. Qui allait-il découvrir derrière la porte ? ... Une fille. Une fille qu'il avait croisé à quelques reprises, de loin, sans lui avoir une seule fois adressé la parole. Evan laissa un profond soupir lui échapper alors qu'il observait attentivement le visage de la demoiselle. On aurait dit qu'elle avait pleuré, ou qu'elle s'apprêtait à le faire. « Classe la piaule. Décorée dans un charmant style taudis, y’a pas à dire, c’est luxueux.» Les sourcils d'Evan s'abaissèrent un peu plus, renforçant son regard mauvais. Il n'était pas vraiment content de voir la jeune fille s'installer par terre et ouvrir sa canette comme si de rien était. Elle voyait bien le lit, les affaires d'Evan et son chien. Pourquoi venait-elle s'incruster sans autorisation ? « Je ne crois pas t'avoir autorisé à rester ici. À moins que je sois télépathe sans le savoir. » Même si la télépathie allait être attribuée à Evan dans son avenir, ce n'était présentement pas le cas. Il était sarcastique. « Et même si le bunker est ouvert aux membres de l'institut la journée, ce n'est pas le cas le soir. » Le garçon n'était pas sûr que ces quelques paroles dissuaderaient la demoiselle de rester...





____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Billie Stevenson
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 02/06/2015
▬ Messages : 85
▬ Crédit(s) : Bibi & tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Sasha R. Donovan
▬ Points : 8
▬ Age : 21
▬ Célébrité de l'avatar : Giza Lagarce
▬ Âge du personnage : 20 ans
▬ Nom Mutant : Venom
▬ Pouvoir(s) : Épiderme venimeux 2/10
▬ Métier/études : Etudes en biologie



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Dim 14 Juin - 16:19


La brune pencha la tête sur le côté, un pan de cheveux qui tombaient devant ses yeux masquant son sourire en coin. Elle avait sans aucun doute un don. Celui d’énerver quiconque se trouvait suffisamment près pour l’écouter cracher son venin. C’était presque magique, il suffisait qu’elle ouvre la bouche pour déclencher des regards meurtriers et des pulsions violentes même chez les personnes les plus calmes. Pour preuve, le carlin aussi lui aboyait dessus. Le carlin pincez moi, je rêve. Pourquoi pas un caniche la prochaine fois? La jeune femme se retint à grand peine de faire une remarque sur la virilité foudroyante du compagnon du garçon mais même elle craquait devant la bouille du petit chien. Elle se contenta donc de surveiller l’animal –le chien, pas le mec- du coin de l’œil ne crevant pas d’envie de le paralyser par inadvertance.

«Je ne crois pas t'avoir autorisé à rester ici. À moins que je sois télépathe sans le savoir. Et même si le bunker est ouvert aux membres de l'institut la journée, ce n'est pas le cas le soir»

La brune arqua un sourcil et se contenta de répéter les paroles de l’occupant du bunker dans une très mauvaise imitation de sa voix tout en bougeant les mains de façon à former deux pinces qui s’ouvraient et se fermaient l’air de dire «blablabla causes toujours». Elle se renversa sur les dos, allongeant les jambes sur le mur et renversa son menton vers le haut. D’ici, elle voyait la pièce à l’envers.

«Ouh, attention, de ce point-de-vue ci, on dirait presque que tu souris.»

Elle se tourna sur le ventre –preuve de son incapacité à rester plus de deux minutes dans la même position- attrapa le pot de glace et plongea une cuillère dedans qu’elle savoura en dévisageant l’inconnu qui lui faisait face, sans agressivité pour une fois. Il n’avait pas l’air bien plus vieux qu’elle, quelques années tout au plus, il avait de jolis yeux bleus qui la couvait d’un regard plus qu’agacé. Vu le lit, les affaires, le chien, il avait l’air d’habiter dans cette pièce sombre et humide. Pourquoi s’isoler ainsi des autres ? Il devait sans doute être dangereux pour rechercher à ce point la solitude, mais cela ne fit en rien reculer la demoiselle. Elle avait décidé de rester dans le bunker, peu importe les conséquences. Reposant la cuillère sur le pot de la crème glacé, elle poussa un soupire.

«Détends-toi un peu Monsieur l’Hermite. Je compte pas planter la tente dans ta… Euh piaule. Donc partage un peu ce havre de paix et de silence seulement troublé par ta voix autoritaire.»

Et ma voix de peste, oui aussi. Elle roula des yeux et pointa une cuillérée de glace accusatrice dans sa direction.

«M’autoriser à rester… Sérieusement? Qu’est-ce que vous avez tous avec cette agressivité refoulée, grommela-t-elle plus pour elle-même que pour un auditoire. Franchement, tu dois avoir un gros problème d’infériorité pour essayer de me commander comme ça. Comme si j’avais trois ans. Je déteste ça, évites s'il te plaît.»

Elle pouvait lui reconnaître le fait qu’il était en train de faire remonter son moral en flèche. Pas pour le génie de leur conversation mais plutôt parce qu’il avait l’air d’avoir encore plus une vie de merde qu’elle.

Spoiler:
 

____________________________________________

Garce sans coeur
× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3692-billie-stevenson-tete-a-cl http://www.xmen-first-class.com/t3699-carnet-de-billie-stevenson

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Sam 20 Juin - 13:44




Evan pensait que sa remarque dissuaderait la jeune fille de rester. C'était apparemment mal la connaître, puisqu'elle s'installait sur le sol à son aise, la tête renversée en arrière. Le mutant roula des yeux, déjà agacé. Pourquoi s'obstinait-elle à vouloir rester ici, en sachant qu'une personne occupait les lieux ? Lui n'allait pas dans la chambre des autres pour "marquer" son territoire par sa simple présence. Puis, il n'avait pas rêvé ? Elle l'avait imité quelques minutes plus tôt ? Evan n'avait pas réagi sur le moment, mais il commençait à repenser à cette attitude. Il n'allait pas se débarrasser de la jeune fille aussi facilement qu'il l'aurait espéré. « Ouh, attention, de ce point-de-vue ci, on dirait presque que tu souris » Evan eut un rire sarcastique. « Hilarant. »

On aurait presque dit que deux enfants de six ans se disputait une place dans la cour de récréation. Evan manquait un peu de maturité et de savoir-vivre. À part son attitude nonchalante, la jeune fille ne faisait rien de mal dans le bunker. Mais le simple fait qu'elle ne demande pas l'autorisation de s'incruster dans son coin d'intimité dérangeait Evan. Sa mutation lui avait forgé une carapace assez rapidement. Il n'osait pas approcher les autres et craignait de les faire exploser en mille morceaux. Alors, à moins que la mutante ait un pouvoir d'hydrokinésie - il avait remarqué la fine pellicule qui recouvrait sa peau mais ignorait ce dont il s’agissait - , Evan restait sur ses gardes et se montrait aussi irritable que possible.

« Détends-toi un peu Monsieur l’Hermite. Je compte pas planter la tente dans ta… Euh piaule. » Evan ne se détendit pas. Au contraire, il continuait de l'observer comme un animal qui défendait son habitat. « Donc partage un peu ce havre de paix et de silence seulement troublé par ta voix autoritaire. » Le carlin s'était calmé, de son coté. Il n'osait pas approcher la mutante mais restait à l'affût du moindre mouvement. Evan, toujours dans son mode grincheux, la fixait et soupira. C'était limite s'il ne croisait pas ses bras comme un enfant privé de dessert.

« M’autoriser à rester… Sérieusement? Qu’est-ce que vous avez tous avec cette agressivité refoulée » Tous ? Si elle agissait ainsi, en se pensant tout permis sans s'annoncer, alors ce n'était pas étonnant. «Franchement, tu dois avoir un gros problème d’infériorité pour essayer de me commander comme ça. Comme si j’avais trois ans. Je déteste ça, évites s'il te plaît. » Evan avança près de la mutante tout en essayant de maintenir son calme. « Comment tu réagirais, toi, si quelqu'un venait dans ta chambre comme s'il entrait dans un musée ? Tu aurais pu au moins t'assurer que ça ne me dérange pas avant de t'affaler par terre avec ta glace. » Il aurait pu sortir de la douche ou être en train de s'habiller, de dormir. Et il ne voulait pas que ça devienne une habitude, même si cet endroit n'était pas sa chambre mais un lieu d'entrainement. « Et pour ta gouverne, ma réaction n'a rien avoir avec un problème d'infériorité. Je suis juste prévenant. Tu ne sais même pas pourquoi je suis ici ni pourquoi j'essaye de te faire partir ! J'aurais même pu être mis ici en quarantaine... quoi que, c'est un peu le cas, mais bon. Donc... si tu veux bien aller ailleurs, quelque part où tu ne risques rien, fais-le vite. » Il ne voulait pas entrer dans les détails mais peut-être que s'il réveillait un peu sa paranoïa, elle aurait suffisamment peur pour quitter les lieux au plus vite.


Spoiler:
 

____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Billie Stevenson
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 02/06/2015
▬ Messages : 85
▬ Crédit(s) : Bibi & tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Sasha R. Donovan
▬ Points : 8
▬ Age : 21
▬ Célébrité de l'avatar : Giza Lagarce
▬ Âge du personnage : 20 ans
▬ Nom Mutant : Venom
▬ Pouvoir(s) : Épiderme venimeux 2/10
▬ Métier/études : Etudes en biologie



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Mer 1 Juil - 20:35


Les deux élèves se dévisageaient en croisant les bras, avec un air buté. C’était à qui allait abandonner en premier, qui allait laisser l’autre s’installer tranquillement. Et aucun des deux ne semblaient avoir un caractère fait pour lâcher l’affaire, ils allaient certainement y passer la nuit. Billie arborait une mine boudeuse qui la faisait paraître beaucoup plus jeune qu’elle ne l’était vraiment. En entendant le faux rire d’Evan, un immense sourire apparut cependant sur son visage.

« Ça va, arrête de faire le rabat-joie, je suis sûre qu’au fond de toi tu trouvais ça drôle. »

Mais l’atmosphère du côté du brun sembla s’alourdir encore et Billie poussa un soupir presque en même temps que lui. L’attaque ne semblait pas la meilleure approche avec le garçon qui s’avançait d’un air menaçant et elle décida de changer de tactique en le regardant avec des yeux de biches innocents. Elle se redressa néanmoins, attentive et méfiante. Elle n’aimait pas spécialement la perspective qu’un mutant inconnu qui éprouvait le besoin de s’enfermer dans un bunker soit en colère contre elle et se dirige droit sur elle.

« Comment tu réagirais, toi, si quelqu'un venait dans ta chambre comme s'il entrait dans un musée ? Tu aurais pu au moins t'assurer que ça ne me dérange pas avant de t'affaler par terre avec ta glace. »

« Quoi tu en veux ? Fallait le dire avant tu sais, moi, ça ne me dérange absolument pas de partager avec les autres contrairement à d’autres… »

Toujours le même air innocent qui dissimule mal l’insolence. Si elle avait écouté sa petite voix intérieure, elle se serait servie de sa petite cuillère comme une catapulte pour lui en envoyer dans la face mais pour une fois, elle décida d’être sage et de ne pas rajouter de la glace sur le feu.

« Et pour ta gouverne, ma réaction n'a rien avoir avec un problème d'infériorité. Je suis juste prévenant. Tu ne sais même pas pourquoi je suis ici ni pourquoi j'essaye de te faire partir ! J'aurais même pu être mis ici en quarantaine... quoi que, c'est un peu le cas, mais bon. Donc... si tu veux bien aller ailleurs, quelque part où tu ne risques rien, fais-le vite. »

Billie se redressa pour être à sa hauteur –ce qui était plutôt raté étant donné qu’elle lui arrivait quelque part entre le nez et le menton- et abandonna sa glace au sol. Son expression était devenue beaucoup plus dure, beaucoup plus sérieuse et elle planta avec sévérité ses yeux dans les prunelles claires du garçon.

« Je ne comprends pas non. On est tous plus ou moins mis en quarantaine des êtres humains normaux parce qu’on est tous à un certain degré dangereux. Etre prévenant ça ne sert à rien ici parce que tu sais pas, peut-être que le mec dans la cuisine peut te faire cramer le cerveau en trente seconde ou la fille qui partage ta chambre te filer des visions d’horreur pour t’emmerder ou encore le gosse de dix ans avec une tête d’ange se retrouver avec des branchies et des pieds palmés ! Alors ici ou ailleurs dans cet endroit rempli de gens tout aussi monstrueux que nous, ça ne change rien ! Tout le monde s’en fiche de ta mutation… Ou presque. »

Une boule se reforma dans sa gorge quand elle repensa aux insultes qui l’avaient poussé à se réfugier dans le bunker et elle se rassit, repris une cuillérée de glace en l’ignorant sciemment.

« Ton raisonnement est débile. Tu ne serais pas là si tu ne pouvais pas faire risquer quelque chose à quelqu’un. Alors l’Hermite, à moins que tu transmettes de l’herpès génital juste par la force de ton esprit, tu vas avoir me supporter jusqu’à ce que je décide que tu n’es plus digne de mon intérêt. »

:
 

____________________________________________

Garce sans coeur
× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3692-billie-stevenson-tete-a-cl http://www.xmen-first-class.com/t3699-carnet-de-billie-stevenson

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Mar 14 Juil - 10:41




Evan avait l'air d'un loup qui défendait son territoire. C'était ridicule. Autrefois, il aurait laissé cette jeune fille s'installer, lui parler, l'aurait peut-être même invité à rester dormir en lui installant une couchette. Là, après tout ce qu'il avait traversé, Evan n'était plus enclin à se montrer accueillant ou sociable. « Ça va, arrête de faire le rabat-joie, je suis sûre qu’au fond de toi tu trouvais ça drôle. » En fait, peut-être. Si il n'avait pas toute cette colère bouillonnante en lui. S'il n'avait pas ce pouvoir qui le rendait impulsif et colérique. Il s'approcha alors de sa camarade et lui posa une question, pour essayer de lui faire comprendre qu'il avait besoin de cet espace personnel et pour voir si elle, à sa place, aurait fait de même. « Quoi tu en veux ? Fallait le dire avant tu sais, moi, ça ne me dérange absolument pas de partager avec les autres contrairement à d’autres…» Visiblement, son discours n'avait eu aucun effet. Evan soupira encore, comme si c'était devenu une activité habituelle à laquelle il s'adonnait. Il aurait bien balancé cette glace en l'air, s'il aurait pu. Son pouvoir le rendait aussi grognon que papa ours dans la fameuse histoire pour enfant.

Dans une deuxième tentative, Evan se lança dans des explications plus poussées. Peut-être qu'avec de nouveaux mots, Billie aurait un déclic. Peut-être qu'elle comprendrait enfin où il voulait en venir et pourquoi il défendait tant son territoire. La jeune fille se redressa alors, pour lui faire face. Ce qu'elle lui dit... ce n'était pas bête du tout. En réalité, c'était très juste. Trop vrai. Tout le monde était plus ou moins dangereux pour les autres ici. Mais Evan se comportait comme s'il était le seul à pouvoir blesser autrui. « Alors ici ou ailleurs dans cet endroit rempli de gens tout aussi monstrueux que nous, ça ne change rien ! Tout le monde s’en fiche de ta mutation… Ou presque.» Non, en fait, il n'était pas d'accord. Il était dangereux, car il pouvait faire littéralement exploser tous ses camarades. Une vision d'horreur, un gamin aux pieds palmés, n'avaient rien avoir avec Evan.

«Ton raisonnement est débile. Tu ne serais pas là si tu ne pouvais pas faire risquer quelque chose à quelqu’un. Alors l’Hermite, à moins que tu transmettes de l’herpès génital juste par la force de ton esprit, tu vas avoir me supporter jusqu’à ce que je décide que tu n’es plus digne de mon intérêt.» Evan décida de laisser tomber. Il reposa ses fesses sur son lit et croisa ses bras contre sa poitrine. « Bien. Dans ce cas, j'espère que tu n'as rien contre les explosions. Parce que je suis capable de générer assez d'énergie psionique pour t'exploser en mille morceaux, toi et ta glace. » Il avait lâché ça comme une bombe et sa phrase semblait menaçante. Evan reprit alors. « Et je ne contrôle absolument pas ma mutation, alors, ne prend pas ça personnellement. » Il avait dit ça sur un ton sarcastique. « Mais pourquoi tu veux t'isoler ici, toi ? Pourquoi ne pas rester avec les autres, si chaque mutation est insignifiante ou presque ? » Il était curieux de savoir. Ne connaissant pas bien les bruits de couloir, impossible pour lui de deviner ne serait-ce qu'un quart de la vie de la jeune femme.



____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Billie Stevenson
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 02/06/2015
▬ Messages : 85
▬ Crédit(s) : Bibi & tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Sasha R. Donovan
▬ Points : 8
▬ Age : 21
▬ Célébrité de l'avatar : Giza Lagarce
▬ Âge du personnage : 20 ans
▬ Nom Mutant : Venom
▬ Pouvoir(s) : Épiderme venimeux 2/10
▬ Métier/études : Etudes en biologie



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Mer 15 Juil - 20:23


Spoiler:
 


Un instant, elle crût avoir gagné. Elle avait vu que ses paroles faisaient un bout de chemin dans la cervelle du brun qui se tenait à seulement quelques centimètres d’elle, elle l’avait vu chanceler un instant et une étincelle victorieuse avait enflammée les yeux de Billie. Elle ne disait que ce qu’elle pensait. S’enfermer pour la sécurité des autres, ça ne servait à rien. A un moment ou un autre, il allait être obligé de sortir de son petit cocon et de se balader dans la nature. Et à ce moment-là, il risquait d’être vraiment dangereux et de tuer tout le monde. Alors que là, il y avait toujours une chance qu’il essaye de faire exploser un mec immortel ou qui peut se changer en une matière ininflammable. Alors que dehors la probabilité était quasiment nulle. Enfin, bref, Billie s’arracha à ses calculs et raisonnements débiles pour se rendre compte que l’autre n’était pas du tout en train de baisser les armes et qu’elle était très, très loin d’être en train de gagner. Elle le regarda se rasseoir sur le lit et sa mine triomphante se figea et un quart de seconde pour laisser place à une mine furieuse.

« Bien. Dans ce cas, j'espère que tu n'as rien contre les explosions. Parce que je suis capable de générer assez d'énergie psionique pour t'exploser en mille morceaux, toi et ta glace. »

Elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’était de l’énergie psionique et à vrai dire, elle s’en fichait éperdument. Son petit esprit pas très malin avait simplement enregistré le ton menaçant qu’il avait employé en parlant de la faire exploser, même si elle se demanda un instant ce qu’il avait contre sa pauvre glace qui n’avait pas demandé à être carbonisée elle.

« Et je ne contrôle absolument pas ma mutation, alors, ne prend pas ça personnellement. »

La jeune femme roula des yeux, exaspérée avant de reprendre une cuillère de crème glacée avant qu’il ne décide de les faire fondre toutes les deux comme des marshmallows.

« Non, bien-sûr pourquoi est-ce que je prendrais ça personnellement ? Je veux dire que vu comme on s’entend bien, je trouverais ça très étrange que tu veuilles faire exploser mon thermostat interne et ne me regarde pas comme ça, je ne cherchais absolument pas à faire de sous-entendus, t’es vraiment qu’un pervers ! »

Non, Billie ne bavassait pas inutilement pour oublier qu’Evan pouvait la rôtir comme un poulet en trente secondes si elle l’énervait un peu trop. D’ailleurs, elle ne stressait absolument pas et l’odeur qui l’entourait ne se renforçait absolument pas. Elle essuya d’un revers de manche la toxine qui commençait à goutteler sur son front alors que son cœur s’emballait. Elle n’était pas complétement suicidaire non plus et n’importe qui aurait été effrayé. Mais la jeune femme ne reculait jamais, même si elle commençait à douter de sa si merveilleuse idée.

« Mais pourquoi tu veux t'isoler ici, toi ? Pourquoi ne pas rester avec les autres, si chaque mutation est insignifiante ou presque ?

« Ah non, mais moi ça n’a rien à voir avec ma merveilleuse mutation qui est oh combien moins abominable que la tienne puisque tu es le seul au monde à souffrir! »

Il voulait jouer aux sarcasmes, parfait.

« C’est simplement parce que je suis une abominable garce sans cœur qui fait fuir tout le monde sur son passage. Je ménage un peu les autres pour ne pas avoir à subir une vendetta qui se finirait très certainement en lapidation. »

Elle faisait la fière Billie. Mais elle ne l’était pas vraiment puisqu’elle était presque rentrée en sanglotant dans le bunker. La brune décida de pousser jusqu’au bout la provocation et se leva à nouveau en écartant les bras de chaque côtés, l’air bravache et s’arrêta à quelques centimètre seulement du brun.

« Donc si t’as envie de te défouler un peu et de me faire subir euh… Les tourments macabres de l’énergie psio machin truc, je suis sûre que ça sera une mort bien plus rapide que celle qu’ils m’ont prévu en haut. »

La jeune femme laissa retomber ses bras contre ses flancs et baissa les yeux vers Evan.

« Ou tu peux simplement te dire que tu ne me feras pas de mal. Je sais que c’est pas aussi simple que ça et que ça ne fonctionne pas comme un claquement de doigts. Sinon tu peux aussi arrêter de te prendre la tête et te dire qu’au pire, si tu me grille, tu rendras un grand service à la communauté ! »

Elle s’allongea à nouveau par terre, les mains à plat sur le ventre, totalement à sa merci.

« Je vais pas te mentir et te dire que la perspective de me retrouver grillée sur place me réjouisse totalement, mais bon, ça fait chier au bout d’un moment d’être seul tu trouves pas ? »

____________________________________________

Garce sans coeur
× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3692-billie-stevenson-tete-a-cl http://www.xmen-first-class.com/t3699-carnet-de-billie-stevenson

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Ven 31 Juil - 9:35




Faire clairement comprendre à quelqu'un que sa mutation avait causé la mort et d'horribles blessures à des innocents n'était pas quelque chose d'aisé. Surtout lorsqu'on doit se justifier auprès d'un autre mutant qui souffre peut-être tout autant des conséquences de ses dons. Evan ne voulait pas se penser seul, il avait conscience que d'autres étaient considérés comme dangereux à cause de leurs pouvoirs et de ce qu'ils pouvaient en faire, mais il ne voulait pas courir le risque de ne pas avoir mis en garde la jeune fille qui s'invitait dans son bunker. « Non, bien-sûr pourquoi est-ce que je prendrais ça personnellement ? Je veux dire que vu comme on s’entend bien, je trouverais ça très étrange que tu veuilles faire exploser mon thermostat interne et ne me regarde pas comme ça, je ne cherchais absolument pas à faire de sous-entendus, t’es vraiment qu’un pervers ! » Evan secoua la tête, désemparé.

Ce qu'il avait remarqué, maintenant, c'était cette fine couche de sueur qui perlait sur le front de la jeune fille. Il ne faisait pas si chaud dans le bunker et Evan ne ressentait aucun effet de manifestation de son don. Il observa alors longuement sa camarade et plissa les yeux, suspicieux. Qui était-elle ? Que pouvait-elle faire ? Pourquoi être venue se réfugier ici ? Evan tenta de lancer une question, comme ça, en espérant obtenir une réponse. « Ah non, mais moi ça n’a rien à voir avec ma merveilleuse mutation qui est oh combien moins abominable que la tienne puisque tu es le seul au monde à souffrir! » Evan soupira bien fort, pour faire comprendre qu'il n'avait jamais suggéré que son pouvoir était pire que d'autre, même si Billie disait ça certainement pour l'agacer. « C’est simplement parce que je suis une abominable garce sans cœur qui fait fuir tout le monde sur son passage. Je ménage un peu les autres pour ne pas avoir à subir une vendetta qui se finirait très certainement en lapidation. » Evan ne comprenait pas bien où elle voulait en venir et la fixait du regard, avant de tourner la tête pour murmurer un « Si tu t'incrustes comme ça dans la chambre de tout le monde, c'est un peu normal. »

Billie était maintenant debout, face à lui. « Donc si t’as envie de te défouler un peu et de me faire subir euh… Les tourments macabres de l’énergie psio machin truc, je suis sûre que ça sera une mort bien plus rapide que celle qu’ils m’ont prévu en haut.» Une mort ? Là, elle exagérait encore. Enfin, peut-être pas. Elle s'allongea par terre, mains sur le ventre, comme si elle se préparait déjà à une mise en terre. « Je vais pas te mentir et te dire que la perspective de me retrouver grillée sur place me réjouisse totalement, mais bon, ça fait chier au bout d’un moment d’être seul tu trouves pas ? » Evan commençait à croire que toute cette histoire, toute cette colère, était due à la mutation de la jeune femme. Il se pencha un peu au dessus d'elle, en espérant capter son regard. « T'es venue ici pour fuir ceux qui se moquent de ta mutation, c'est ça ? Toi non plus, t'es pas vraiment à l'aise avec ce que tu es ? » C'était peut-être pour cette raison qu'elle n'appréciait pas qu'Evan se plaigne des conséquences de sa mutation à lui. « Ca a un rapport avec ce qui se trouve sur ta peau ? T'es pas... genre, aquakinésiste ? » Il ignorait si ce mot existait, mais il l'avait dit. Puis, comment comprendre que Billie était toxique ? Des types pouvaient changer leurs corps en pierre, en sable, en feu certainement. Voir toute cette sueur sur le corps de Billie avait peut-être un rapport avec l'eau ou un autre élément, qui sait ? Evan attendait de savoir.



____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Billie Stevenson
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 02/06/2015
▬ Messages : 85
▬ Crédit(s) : Bibi & tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Sasha R. Donovan
▬ Points : 8
▬ Age : 21
▬ Célébrité de l'avatar : Giza Lagarce
▬ Âge du personnage : 20 ans
▬ Nom Mutant : Venom
▬ Pouvoir(s) : Épiderme venimeux 2/10
▬ Métier/études : Etudes en biologie



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Ven 21 Aoû - 20:08


Le sol était glacé et inconfortable. Mais Billie était bien, presque sereine, les yeux rivés au plafond sinistre du bunker, n’écoutant que les soupires d’Evan et le lent murmure de sa propre respiration. Tout était presque calme en dehors des mots qu’elle balançait au visage du mutant. Mais comment être pleinement détendue alors qu’elle se tenait sciemment à la merci d’un carbonisateur sur pattes qu’elle prenait un malin plaisir à emmerder ? C’était simplement grisant de trouver quelqu’un qui souffrait aussi, quelqu’un qui répondait enfin à sa colère et qui avait le moyen de lui faire du mal, de la remettre à sa place. Il y avait certainement une part d’elle un peu masochiste qui désirait qu’il perde le contrôle –juste pour voir, juste pour savoir ce que cela faisait d’avoir réellement mal et de ne pas simplement se sentir six pieds sous terre.

Un visage curieux apparu dans son champ de vision et les yeux du garçon tentèrent d’accrocher ceux de la brune qui se borna à regarder les néons dont la lumière trop agressive lui fit monter les larmes aux yeux.

« T'es venue ici pour fuir ceux qui se moquent de ta mutation, c'est ça ? Toi non plus, t'es pas vraiment à l'aise avec ce que tu es ? »

Billie hésita. Mordre encore une fois, détourner la conversation par une énième pique, se dérober, fuir ? Cette fois-ci, elle le regarda avec intensité, sondant l’autre du regard, ne sachant pas quoi répondre. Elle se contenta d’un silence buté, d’un léger haussement d’épaule gêné, peut-être que cela suffirait. Il comprendrait sûrement que c’était une réponse affirmative parce qu’il devait voir tout au fond de ses yeux que ça brûlait de l’intérieur, qu’elle rêvait de lui dire à qu’elle point elle se détestait et qu’elle détestait le monde entier avec, qu’elle ne voulait pas de toutes ses conneries de mutation mais que simplement, les mots ne voulait pas franchir ses lèvres qui pour une fois semblaient scellées hermétiquement.

« Ca a un rapport avec ce qui se trouve sur ta peau ? T'es pas... genre, aquakinésiste ? »

Un sourire triste apparu sur le visage de la jeune fille. Qu’est-ce qu’ils avaient tous à vouloir qu’elle soit aquakinésiste ? Elle se redressa en tailleur, face à Evan qui la surplombait et approcha lentement sa main de son visage, se stoppant à quelques centimètres de la peau du garçon.

« Non, je ne suis pas couverte d’eau. Je peux ? Ça ne va pas te faire mal. »

Du moins pas tout de suite.

« Je veux juste te montrer. »

Elle n’attendit pas vraiment -elle n’attendait jamais- et franchit le mince espace qui séparait ses doigts de la joue du mutant, faisant rouler le venin le long de sa peau, brièvement, juste une demi-seconde le temps d’engourdir l’épiderme d’Evan avant de briser le contact. La jeune fille se recula prudemment, les yeux dans le vague. C’était toujours étrange pour elle de toucher quelqu’un gentiment, de sentir sous ses doigts la chaleur d’un autre corps sans vouloir le paralyser instantanément. Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas senti quelque chose d’amical, une étreinte, un baiser, un effleurement. Sa mutation la mettait dans une sorte de carapace qui l’excluait du monde des autres.

« Voilà. Je suis venimeuse. Je paralyse les gens et je peux les tuer si je les touche trop longtemps. Le truc dégueulasse sur ma peau c’est pas de l’eau, c’est de la toxine. Ça colle, ça se fout partout, ça pue, c’est sale. »

Billie était passée du loup à l’agneau dans l’espace de quinze minutes. C’était toujours ce qu’il se passait –sauf que ses conversations avec les gens dépassaient rarement les deux minutes. On teste les autres, on regarde leurs limites, on cherche leurs points faibles et on estime s’ils sont dignes de confiance ou non. C’était juste une sorte de rituel son petit numéro de garce sans cœur, juste pour voir qui elle avait en face. Un jeu tordu en somme.

____________________________________________

Garce sans coeur
× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3692-billie-stevenson-tete-a-cl http://www.xmen-first-class.com/t3699-carnet-de-billie-stevenson

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Dim 23 Aoû - 15:19




Evan avait visé juste. La mutante était moquée à cause de son étrange don et elle fuyait. Quant à savoir si elle était mal à l'aise, grand mystère. Le haussement d'épaule de répondait pas à toutes les questions. Evan observa attentivement la jeune fille, peut-être un peu trop. Il ne voulait pas paraître grossier, bien qu'il l'ait été à l'arrivée de sa camarade, mais il était très curieux. Il essayait de comprendre un peu plus la mutante et ses motivations, son caractère. Lorsque notre mutation n'est pas jugée intéressante et fascinante, on se renferme vite. On devient parfois agressif. Evan était dans ce dernier cas. Lui qui était si sociable autrefois. Comment était la jeune fille avant de découvrir sa mutation ? Une mutation sans nom, pour l'instant, puisque Evan ignorait s'il s'agissait d'aquakinésie ou d'autre chose. Pour toute réponse, Billie se redressa et tendit la main vers le visage d'Evan, qui eut un léger mouvement de recul. Il avait à la fois peur de ce qui pourrait arriver si elle le touchait et peur de la laisser le toucher à cause de sa mutation à lui.

« Non, je ne suis pas couverte d’eau. Je peux ? Ça ne va pas te faire mal. » Pas d'eau ? Et en plus, elle précisait que ça ne ferait pas mal ? Evan fronça les sourcils, suspicieux. «Je veux juste te montrer.» Au fond de lui, Evan craignait le pire. Mais il s'était tellement montré curieux qu'il ne pouvait pas refuser une réponse. « Si ça ne fait pas m... » Pas le temps d'en dire plus. Billie n'avait pas attendu pour poser sa main sur la joue du mutant. La sensation qui s'en suivie fut assez étrange. Gênante. Comme si on lui avait donné un coup de poing qui lui engourdissait la joue. Lorsque Billie retira sa main, son seul réflexe fut de poser l'une de ses mains sur sa joue et de bouger la mâchoire. «Voilà. Je suis venimeuse. Je paralyse les gens et je peux les tuer si je les touche trop longtemps. Le truc dégueulasse sur ma peau c’est pas de l’eau, c’est de la toxine. Ça colle, ça se fout partout, ça pue, c’est sale.» Evan aurait peut-être préféré l'eau. Au moins, elle ne l'avait pas tué.

Quoi penser de quelqu'un qui peut vous empoisonner d'un simple touché ? Bien évidemment, c'était effrayant. Il ne fallait pas être hypocrite. Mais s'ils étaient ici, c'était pour une raison, non ? Evan comprenait mieux pourquoi Billie fuyait. Sa condition était sûrement devenu une hantise dans les couloirs et les dortoirs de l'institut. « Étonnant que tu ne m'aies pas tué après tout ce qu'on s'est dit de gentil tout à l'heure. » Evan était sarcastique mais plus détendu qu'auparavant, bizarrement. Enfin, détendu... il s'inquiéta un peu du contact qu'il venait d'avoir avec Billie et se posait une question con mais légitime.
« Ça ne va rien me faire à la joue ton truc ? » Il ne voulait pas que sa joue triple de volume et souhaitait savoir s'il devait se rendre à l'infirmerie, au cas où le poison se baladerait dans ses veines comme après la morsure d'un serpent. « Le professeur, Xavier, tu crois qu'il peut t'aider à stopper le flux de toxine sur ton corps ? Pour que tu aies le choix de l'activer ou non ? »


____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Billie Stevenson
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 02/06/2015
▬ Messages : 85
▬ Crédit(s) : Bibi & tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Sasha R. Donovan
▬ Points : 8
▬ Age : 21
▬ Célébrité de l'avatar : Giza Lagarce
▬ Âge du personnage : 20 ans
▬ Nom Mutant : Venom
▬ Pouvoir(s) : Épiderme venimeux 2/10
▬ Métier/études : Etudes en biologie



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Lun 24 Aoû - 12:33


Billie avait peur de la réaction d’Evan. Elle le regarda frotter la zone de contact, l’air perplexe, en se mordillant les lèvres. La jeune femme n’avait aucune idée de la sensation que produisait son venin. Elle imaginait qu’on avait l’impression que tout s’engourdissait simplement, comme un anesthésique local qu’on aurait injecté dans la peau. Mais qui sait si cela n’allait pas activer son don en retour, façon effet boomerang ou retour de flamme? Tu utilises ton pouvoir contre moi, j'utilise mon pouvoir contre toi, la loi du Talion version mutants. Le jeune homme resta silencieux et immobile quelques instants et s’en fût assez pour plonger Billie dans la panique. Et si elle avait injecté trop de poison d’un coup ? Et s’il y réagissait mal, s’il était allergique ? Il était peut-être en train de faire un arrêt respiratoire et elle, elle restait là, bloquée sur pause, le cœur battant à en exploser et sa peau se couvrant instantanément d’un surplus de toxine à l’odeur âcre. Bien sûr qu’elle paranoïait complétement. Elle l’avait à peine effleuré et ce n’était absolument pas suffisant pour tuer quelqu’un. Mais c’était Billie et Billie paniquait souvent à l’idée de tuer quelqu’un par accident.

« Étonnant que tu ne m'aies pas tué après tout ce qu'on s'est dit de gentil tout à l'heure. »

Soupir de soulagement. Il était bel et bien vivant et fidèle à lui-même. Elle se détendit, promenant son regard autours de la pièce. On aurait dit que la tension était descendue d’un cran dans le bunker et l’odeur acide de Billie se dissipa. Elle se rallongea sur le sol, les mains derrière la tête.

« Je me suis dit que t’avais fait l’effort de pas me transformer en poulet rôti et que ça aurait été mal vu si je t’avais fait devenir tout flasque et tout mort, répondit-elle avec un sourire espiègle. »
« Ça ne va rien me faire à la joue ton truc ? »

La brune réfléchi quelques secondes, pas très sûre d’elle. Personne ne réagissait de la même façon à l’introduction d’un organisme étranger dans son corps et il se pouvait très bien qu’Evan soit allergique.

« Théoriquement non… Tu risques d’avoir la joue qui pend encore un peu pendant quelques minutes le temps que tes muscles se retonifient mais normalement… Non, ça devrait aller. Sauf si t’es allergique et dans ce cas-là, tu risques de gonfler et de suffoquer mais avec la faible dose que je t’ai inoculé, le risque est très très faible. Ne t’inquiète pas. »

Billie avait pris un ton très léger et avait balancé les informations à la vitesse de l’éclair comme si cela les rendaient plus agréables à entendre. Et le « ne t’inquiète pas » de la fin ressemblait atrocement à ceux qu’elle prononçait pour dire « je gère » alors que tout s’écroulait autours d’elle. Enfin bref, elle n’était absolument pas sûre d’avoir rassuré le garçon.

« Le professeur, Xavier, tu crois qu'il peut t'aider à stopper le flux de toxine sur ton corps ? Pour que tu aies le choix de l'activer ou non ? »
« Je sais pas… Je lui ai jamais posé la question. Mais je sais pas si ça fonctionnerait, si ça n’aurait pas de conséquence sur mon organisme… Je veux pas me faire de faux espoirs. »

Elle s’était résignée à vivre en solitaire, couverte de substance répugnante et à mourir vieille fille entourée de grenouilles et de serpents dans des vivariums –les chats c’est trop banal. Si ça ne marchait pas, elle ne voulait pas être déçue. Elle savait ce qui se passerait ensuite et à quel point elle deviendrait abominable pour les autres et pour elle-même et elle n’avait pas envie de s’infliger ça. Elle se redressa sur ses coudes dévisageant le garçon et son chien qui la regardait, attentif.

« C’est ce qu’il fait pour toi ? Il essaye de t’aider à maîtriser ton énergie psiotruc ? Au fait, maintenant qu'on a renoncé à s'entre-tuer, je m’appelle Billie mais les gens ici m’appellent Venom. Je te serrerais bien la main, mais comme tu l’as vu, c’est pas vraiment une bonne idée. »

____________________________________________

Garce sans coeur
× by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3692-billie-stevenson-tete-a-cl http://www.xmen-first-class.com/t3699-carnet-de-billie-stevenson

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   Dim 30 Aoû - 11:50




Evan était certain de ne pas vouloir trop embêter Billie à l'avenir, au risque de ressentir une nouvelle fois cette étrange sensation. Mais ce qui était certain, c'est que la jeune femme avait un bon pouvoir pour se défendre. Des rumeurs circulaient sur un clan de mutants pas très commodes qui avaient mis la main sur plusieurs élèves à l'institut, quelques mois plus tôt. Evan se massa encore la joue en avouant à Billie qu'il était étonné qu'elle ne l'ait pas tué. « Je me suis dit que t’avais fait l’effort de pas me transformer en poulet rôti et que ça aurait été mal vu si je t’avais fait devenir tout flasque et tout mort » Serait-ce un réel sourire sur le coin des lèvres d'Evan ? Il semblerait bien que oui. Il était amusé et le faisait savoir, sans trop en faire. Il ne fallait quand même pas trop en demander. Le jeune homme s'inquiéta quand même rapidement des effets du poison sur son joli petit minois et sur son système sanguin. Est-ce qu'il allait devoir faire un tour à l'infirmerie ? Il ne voulait pas avoir une joue de hamster en plein repas dans les heures qui allaient suivre. Et le pire, c'était que Billie semblait hésitait à répondre, semant la confusion dans l'esprit d'Evan qui commençait à s'imaginer les pires scénarios. Pauvre petite chose. « Théoriquement non… » Théoriquement ? Evan grimaça. « Tu risques d’avoir la joue qui pend encore un peu pendant quelques minutes le temps que tes muscles se retonifient mais normalement… Non, ça devrait aller. Sauf si t’es allergique et dans ce cas-là, tu risques de gonfler et de suffoquer mais avec la faible dose que je t’ai inoculé, le risque est très très faible. Ne t’inquiète pas. » Trop tard, Evan était déjà inquiet et s'imaginait déjà faire partie des rares cas.

S'il changeait de sujet, peut-être pourrait-il oublier cette gêne qui semblait ne pas vouloir le lâcher de sitôt, comme pour lui faire bien sentir qu'il avait été impoli en essayant de faire partir la mutante du bunker. Charles Xavier semblait être LA solution aux problèmes des mutants. Mais qui sait ? Il n'était sûrement pas parfait et ne pouvait pas sauver le monde entier. Comme on dit, l'espoir fait vivre. «Je sais pas… Je lui ai jamais posé la question. Mais je sais pas si ça fonctionnerait, si ça n’aurait pas de conséquence sur mon organisme… Je veux pas me faire de faux espoirs. » Evan n'avait pas pensé à ça. L'organisme de Billie ne fonctionnait peut-être pas comme celui des autres. Le poison pouvait peut-être être vital pour elle. Quelque part, c'était un peu triste. Elle était quasiment destinée à rester éloigner de tout. « C’est ce qu’il fait pour toi ? Il essaye de t’aider à maîtriser ton énergie psiotruc ? Au fait, maintenant qu'on a renoncé à s'entre-tuer, je m’appelle Billie mais les gens ici m’appellent Venom. Je te serrerais bien la main, mais comme tu l’as vu, c’est pas vraiment une bonne idée. » Encore un rire, toujours très bref, de la part du mutant qui se résigna à ne plus faire de sarcasme ni à se plaindre de sa pauvre petite existence de mutant dangereux après avoir été témoin du don de sa camarade. « Evan. Et je n'a pas encore de surnom, à part peut-être la bombe sur pattes. » Il avait cru entendre ça quelque part dans les couloirs, une fois. « Mais ouais. Xavier essaye de m'aider pour l'énergie psionique et je pense que c'est pas plus mal. Dommage qu'on puisse pas savoir pour toi. J'imagine que ça doit être... plus compliqué que pour moi. » Et une leçon d'humilité apprise en quelques minutes. Evan avait fait un grand pas. Grâce à Billie, il réalisait que sa mutation n'était peut-être pas un fardeau. Il avait même de la peine pour la mutante. « Ce qui est sûr c'est que tu as une arme redoutable avec toi. »


____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Intrusion ft. Evan   


Revenir en haut Aller en bas
 

Intrusion ft. Evan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-