AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Two Little Thieves Party

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dylan J. Steinberg
avatar

Not Fitting



▬ Date d'inscription : 31/05/2015
▬ Messages : 49
▬ Autre(s) compte(s) : Neal Mathesson
▬ Points : 63
▬ Célébrité de l'avatar : Katheryn Winnick
▬ Âge du personnage : 25 ans
▬ Pouvoir(s) : Perception des points de faiblesse
▬ Métier/études : Arnaqueuse et cambrioleuse



MessageSujet: Two Little Thieves Party   Dim 14 Juin - 14:37






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 14 juin
Météo (approximative) : Nuageux
Matin, après-midi, soir : Après midi
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé (à changer dès que vous terminez votre sujet pour qu'on puisse le verrouiller. Merci )





C’était arrivé en plein milieu de l’Idlewild Airport. Bondé. Suant. Résonnant de sons plus ou moins synthétiques… Il aurait pu être un costard cravate comme tant d’autres. Seulement il avait fallu qu’il soit un pervers aux mains trop baladeuse et qui l’avait collé d’un peu trop près. L’aéroport de New York était un lieu parfait pour se faire du fric rapidement. Tous les jours en sortait un flot continu de gens aux poches bourrées de liquide. Elle n’avait qu’à se servir et déposer les portefeuilles aux objets trouvés. Bref l’endroit parfait pour gagner de quoi se payer à manger rapidement en attendant de finir de monter une arnaque plus audacieuse. C’est là qu’elle l’avait vu, bien habillé, attaché case et payant un pourboire en billet monstrueux. L’argent était l’une –si ce n’est la plus grosse- faiblesse et dépendance de Dylan. Elle flairait l’odeur d’un billet à dix kilomètres à la ronde. Ses cinq sens étaient sur développés quand il s’agissait d’argent ou d’art. A l’odeur, au touché ou à la vue elle pouvait distinguer des billets ou des œuvres contrefaits des authentiques. Alors elle avait immédiatement repéré l’homme aux airs bourgeois, typique des quartiers chics et des gratte-ciel du centre-ville.

Celui-là elle ne devait pas le lâcher. Se fondant dans la foule, Dylan s’efforçait d’arborer l’air le plus nonchalant possible tandis qu’elle se dirigeait vers sa cible, que ce soit la lueur d’innocence qui pétillait dans ses yeux bleus ou le faux sourire candide qui s’affichait sur son visage, rien dans son apparence n’aurait pu éveiller les soupçons des représentants de l’ordre sur ce qu’elle s’apprêtait à faire. Un frôlement, un mouvement habile et voilà que le portefeuille épais était à elle, lui laissant prendre ce qui l’intéressait. Le liquide. Après ça elle s’était éloigné sans plus se faire remarquer, en tout cas c’était le cas avant qu’un autre imbécile ne profite de la situation pour glisser un geste des plus déplacé envers la jeune femme. Un frisson avait alors parcouru son échine, la faisant réagir un peu violemment. Mais c’était toujours plus fort qu’elle.

Voilà comment le type s’était retrouvé le nez écrasé sur le carrelage froid, balançant une flopée de juron et un peu sonné, alors que Dylan reprenait son souffle au-dessus de la silhouette qui l’insultait grassement. Mais elle n’avait pas le temps de renchérir, faisant immédiatement demi-tour avant que l’on ne s’intéresse trop à elle, mais c’était trop tard, les uniformes avaient débarqués dès les premiers hurlements du type, ne lui laissant aucune issue pour s’échapper.

Du coup, c’était elle qui au final s’était retrouvé à pousser des jurons quand on l’avait poussé à l’arrière du véhicule de police pour la ramener au poste. Un endroit qui ne lui était pas étranger, la preuve en était du dossier à son nom qui contenait déjà plusieurs rapports de voie de fait et d’arrestations dont elle avait été le centre à son plus grand damne. Alors une fois arrivé là-bas ça avait été la routine habituelle, celle où on l’installait sur une chaise à côté d’un bureau, menotte aux poignets en remplissant tout un tas de papier pendant qu’elle jouait avec les cercles d’acier qui lui enserrait les poignets tout en s’amusant à rendre chèvre l’officier qui s’occupait de son cas.

-Tu sais Dylan, si tu aimes tellement venir ici tu devrais prendre un abonnement à l’année.

Voyant que son collègue commençait à perdre patience, un second policier s’était approché de la jeune femme, plaisantant parce qu’il l’avait déjà lui-même plusieurs fois arrêtée.

-Merci, mais je vais d’abord attendre le service trois étoiles.

Haussement des épaules, blasé, elle l’avait regardé s’éloigné sans rien dire de plus. C’est vrai qu’elle connaissait presque l’endroit par cœur, tout comme elle devait certainement déjà connaitre la cellule où elle devrait attendre normalement plusieurs heures avant de pouvoir recouvrer sa liberté.

____________________________________________

The little stealer has only one law... what's yours is mine, what's mine is mine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3689p10-dylan-steinberg-the-eye

Echo T. Hamilton
avatar

Administratrice
Les Furies de New York



▬ Date d'inscription : 16/05/2015
▬ Messages : 36
▬ Crédit(s) : Rosen (avatar,signa) et tumblr (gifs)
▬ Autre(s) compte(s) : Elvie Killers et Clyde Carver
▬ Points : 109
▬ Célébrité de l'avatar : Chloe Bennet
▬ Âge du personnage : 19 ans
▬ Nom Mutant : Polaris
▬ Pouvoir(s) : Contrôle du magnétisme et empathie négative
▬ Puissance : 4/10
▬ Métier/études : Voleuse et étudiante en archéologie et géophysique à ses heures perdues



MessageSujet: Re: Two Little Thieves Party   Lun 15 Juin - 19:52




Non mais quelle journée pourrie ! Ce n'était pas possible d'être aussi naze que ça ? Quelqu'un m'en voulait personnellement là! C'était une blague, bien nulle mais une blague quand même non ? Voilà ce qui m'était passé par la tête pendant que le policier me balancer contre le capot de sa voiture pour pouvoir me menotter. Nous étions tous les deux essoufflés, faut dire que j'avais tenté de le semer et que j'avais bel et bien rater et tout ça a cause d'un camion poubelle, car si certains se sortaient des situations dangereuse avec panache ce n'était pas mon cas, ça raté toujours à cause d'un détail qu'il valait mieux laisser de côté...

- Habituellement j'aime pas trop qu'on m'attache mais bon, je vais faire une exception pour cette fois.

- C'est ça fait la maligne, tu riras moins une fois au poste...

Non mais il était sérieux là ? Il pensait que c'était mon premier rodéo ou quoi ? Sans ménagement il me redressa pour poser sa main sur ma tête avant de me balancer à l'arrière du véhicule. J'étais douée pour faire les poches des gens, piquer en un temps record ce qui avait de la valeur, reconnaître de la camelote en un coup d’œil. Alors bien évidemment quand j'ai vu que je m'étais faite pincer, je m'étais lancée dans une course effrénée et alors que j'avais un peu d'avance sur le policier j'en profitais pour balancer mon butin dans une cachette, sachant que quelqu'un des furies le récupérer pour moi. J' "admirais" le paysage n'ayant rien d'autre à faire à vrai dire... Que d'attendre que ça passe, je passerais la nuit au poste dans le pire des cas, ce n'était pas le pire qui puisse m'arriver. Dans le meilleur des cas j'aurais droit à un coup de téléphone et je pourrais contacter mon agent du FBI préféré pour qu'il me fasse libérer...Une fois arrivé à bon port, le type commença à me faire les poches. J'arquais un sourcil, non mais il me pensait assez idiote pour garder tout ce que j'avais pu gagner sur moi ? Et c'était eux qui était censé faire appliquer la loi, un rire m'échappa quand il posa ses mains sur ma taille, en plus de le prendre pour un idiot j'étais chatouilleuse ce qui ne m'aidait pas vraiment.

- C'est pas vrai mais tu les as planqués où ?

- Mais quoi donc ?

- Ne me prends pas pour une bille je t'ai grillé avec deux montres au poignet, elles se sont pas évaporé tout de même.

Je tournais la tête, prenant la tête la plus innocente de mon répertoire. Si je chercher à le rendre fou ça marchait plutôt bien, mais je ne savais pas si c'était l'effet que je produisais ou si c'était ma mutation secondaire qui se manifester, mais vu qu'il n'était pas violent pour le moment ça devait être l'effet Echo.

- Vous avez besoin de vacances non ?

- Après toi.

Il ne tarda pas à ouvrir la cellule avant de me faire signe de rentrer, j'émis un soupir avant qu'il ne me pousse légèrement par l'épaule. Puis l'homme tourna les talons pour s'asseoir sur son fauteuil pour remplir la paperasse de mon arrestation sans doute.

- Trop aimable...

Un autre policier qui m'avait arrêté plusieurs fois passa devant ma cellule il me regarda de la tête aux pieds avant d'émettre un petit rire, et étrangement je comprenais les singes du zoo qui balançait tout et n'importe quoi pour qu'on arrête de venir les regarder.

- Regarde tu vas même avoir de la compagnie ce soir mademoiselle Matthews.

L'homme assis à son bureau releva la tête, et je haussais les épaules, puisque le policier de ce soir m'avait enregistrer sous le nom d'Echo Hamilton... Et non d'une certaine Matthews.



____________________________________________


We were born sick you heard them say it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3612-everything-powerfull-is-da http://www.xmen-first-class.com/t3619-carnet-d-echo-t-hamilton-alias-lorna-dane

Dylan J. Steinberg
avatar

Not Fitting



▬ Date d'inscription : 31/05/2015
▬ Messages : 49
▬ Autre(s) compte(s) : Neal Mathesson
▬ Points : 63
▬ Célébrité de l'avatar : Katheryn Winnick
▬ Âge du personnage : 25 ans
▬ Pouvoir(s) : Perception des points de faiblesse
▬ Métier/études : Arnaqueuse et cambrioleuse



MessageSujet: Re: Two Little Thieves Party   Mer 2 Sep - 20:30


Une chance pour elle, Dylan avait eu le temps de se débarrasser du portefeuille pour ne garder sur elle que les billets avant de coller sa raclée à Mr j’ai les mains baladeuses. Ca lui évitait au moins de se voir prolonger son séjour en cellule pour cause de vol. Pour le reste, c’était finalement un peu la routine habituelle et maintenant que les formalités d’usage était faite, l’officier de police la conduisit directement vers la cellule où elle devrait passer la nuit puisqu’elle n’avait personne à importuner pour venir payer une caution.

-Regarde tu vas même avoir de la compagnie ce soir mademoiselle Matthews.

Elle était entrée sans offrir la moindre résistance, rejoignant la fameuse « mademoiselle Matthews », qui occupait déjà les lieux, se laissant faire sagement. A quoi bon puisqu’elle ne pouvait pas y échapper ? Elle avait juste pris un malin plaisir avant de passer derrière les barreaux à se débarrasser de la paire de menotte pour la remettre dans les mains de son propriétaire avant même qu’il n’ait le temps de songer à les lui ôter. Parce que c’était vraiment trop facile et amusant de les déstabiliser alors qu’ils pensaient toujours tout contrôler.

-Vous oubliez ça.

-Mais comment tu … ?

Elle n’avait pas répondu, se contentant d’un sourire malin alors qu’il la poussait en avant et que les barreaux se refermaient sous son nez et que le flic repartait en grommelant dans sa barbe.

-Eh, doucement mon grand…

Bien sûre, elle n’allait pas lui révéler son secret. Que toutes les menottes utilisées par la police américaine se déverrouillaient avec le même style de clé sur l’ensemble du territoire afin de faciliter les choses lorsqu’un criminel faisait le parcours d’un commissariat à un autre… ou du tribunal jusqu’à la prison. Une idée brillante qui évitait le besoin de leur retirer pour leur en donner une nouvelle paire lorsque ces derniers passaient d’une juridiction à l’autre. Mais le revers de la médaille de cette standardisation, c’était que la simplicité du mécanisme ne pouvait résister bien longtemps à une personne capable de voir les moindres défauts comme Dylan. Elle pouvait même le faire les mains dans le dos, ça lui prenait seulement quelques secondes de plus.

Elle l’observa finalement repartir vers son bureau, du moins jusqu’à ce qu’il sorte de son champ de vision. Et puisqu’il n’y avait plus de raison de jouer les fortes têtes, elle soupira et se retourna finalement vers l’intérieur de la cellule et alla s’installer sur le petit banc prévu à cet effet.

-Hello

Ce n’était pas à chaque fois qu’elle avait l’occasion de partager les lieux quand elle se retrouvait coincée en cellule. Il y avait des fois où se retrouver seule était largement préférable, mais la jeune femme face à elle ne lui était pas inconnue. En fait cela faisait déjà une ou deux fois qu’elles se retrouvaient coincées au poste de police en même temps. Sans parler du fait qu’elles avaient vécu dans la même famille d’accueil il y a quelques années.

-C’est mademoiselle Matthews c’est ça ?

Elle avait lancé ça sur le ton de la conversation discrète, appuyé d’un clin d’œil et un mince sourire à la jeune femme. Parce qu’autant qu’elle s’en souvienne c’était sous le nom de Rose Cooper qu’elle avait connu la brune en famille d’accueil. Se mettant plus à son aise sur le banc de la cellule, la blonde avait finalement lâché dans un soupir :

-La déco est vraiment toujours aussi sinistre, ils devraient penser à rénover.

Dylan avait assez souvent passé de nuit en cellule pour que les policiers prennent la peine de la décorer spécialement pour elle non ?

Spoiler:
 

____________________________________________

The little stealer has only one law... what's yours is mine, what's mine is mine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3689p10-dylan-steinberg-the-eye

Echo T. Hamilton
avatar

Administratrice
Les Furies de New York



▬ Date d'inscription : 16/05/2015
▬ Messages : 36
▬ Crédit(s) : Rosen (avatar,signa) et tumblr (gifs)
▬ Autre(s) compte(s) : Elvie Killers et Clyde Carver
▬ Points : 109
▬ Célébrité de l'avatar : Chloe Bennet
▬ Âge du personnage : 19 ans
▬ Nom Mutant : Polaris
▬ Pouvoir(s) : Contrôle du magnétisme et empathie négative
▬ Puissance : 4/10
▬ Métier/études : Voleuse et étudiante en archéologie et géophysique à ses heures perdues



MessageSujet: Re: Two Little Thieves Party   Jeu 17 Sep - 12:15




- Vous oubliez ça...

La cellule où je "résidais" ne tarda pas à s'ouvrir pour laisser entrée une autre personne, ma colocataire pour la nuit visiblement. Et alors que je m'apprêtais à m'appuyais contre le mur derrière moi, mon attention fut retenue par ce que venait de faire la jeune femme, elle avait retiré ses menottes sans que le policier ne remarque quoi que ce soit. J'aimais déjà ma colocataire, je n'avais eu besoin de rien de plus pour reconnaître Dylan... Je lâchais un petit rire quand le policier, se rendit compte bien trop tard du tour de la jeune femme.

- Mais comment tu ...?

Il referma la porte sous le nez de la jeune femme, cherchant à comprendre ce qui clochait avec ses menottes, finalement cette soirée n'allait pas être si pourrie que ça. Dommage que je ne puisse pas lâcher un "je connais un agent de la CIA, alors libérez moi" ? Avec ma chance Chaz aurait voulu que j'y reste tout de même pour la nuit, détestant le fait que je puisse dérober si facilement les gens.
La seule différence c'est que je connaissais la jeune femme face à moi, cette dernière ne tarda pas à rejoindre le banc avant de me saluer, et je lui offrit un petit coucou de la main. J'avais connu Dylan quelques années plus tôt dans une famille d'accueil, et on s'était entrevue dans les commissariats.

- C’est mademoiselle Matthews c’est ça ?

Je tournais la tête vers Dylan à temps pour voir son clin d'œil, et j'émis un sourire sachant toutes les deux très bien que ce n'était pas mon nom, et j'en avais eu tellement que certaines fois j'arrivais à m'y perdre. Entre ceux que j'avais eu et la période j'avais beaucoup de chose à me rappeler.

- Pour ce soir, oui.

Nouveau sourire de ma part, quand on était dans cette famille d'accueil je portais le nom de Rose Cooper, en général je gardais un nom durant une année et demi sauf en cas de grave problème. Ou si je changeais de ville, mais ça faisait un petit moment que je résidais à New-York.

- La déco est vraiment toujours aussi sinistre, ils devraient penser à rénover.

- J'ai suggéré l'idée la dernière fois, on m'a répondu "Ce n'est pas fait pour que vous y restiez" Et on m'a claqué la porte au nez.

Je tournais la tête vers l'agent en question un peu plus loin, qui rédigeait encore et toujours de la paperasse. Je me laissais glisser sur mon morceau de banc avant de reprendre la parole.

- Et sinon qu'est-ce que tu deviens ?


____________________________________________


We were born sick you heard them say it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3612-everything-powerfull-is-da http://www.xmen-first-class.com/t3619-carnet-d-echo-t-hamilton-alias-lorna-dane

Dylan J. Steinberg
avatar

Not Fitting



▬ Date d'inscription : 31/05/2015
▬ Messages : 49
▬ Autre(s) compte(s) : Neal Mathesson
▬ Points : 63
▬ Célébrité de l'avatar : Katheryn Winnick
▬ Âge du personnage : 25 ans
▬ Pouvoir(s) : Perception des points de faiblesse
▬ Métier/études : Arnaqueuse et cambrioleuse



MessageSujet: Re: Two Little Thieves Party   Lun 19 Oct - 20:39


- C’est mademoiselle Matthews c’est ça ?

- Pour ce soir, oui.

C’était un sourire parfaitement complice qu’on pouvait observer sur le visage des deux jeunes femmes. Mais quoi de plus normale pour deux personnes partageant le même univers. Les pseudonymes et fausses identités étaient une pratique courante dans le monde des voleur, autant qu’une question de survies. Des fausses identités Dylan en prenait chaque fois qu’elle élaborait une nouvelle arnaque. Sa dernière en date avait été celle d’Indira McAllister, originaire d’Angleterre tout ça pour revendre une fausse voiture de collection à un type plein aux as qui n’avait rien compris de la supercherie que lui jouait la blonde. C’était malhonnête elle en convenait parfaitement, mais elle n’avait jamais prétendu être une gentille fille… du moins plus depuis qu’elle avait dix ans. Et à ceux qui se pensaient en droit de lui reprocher sa ligne de conduite, elle se contentait de leur répondre avec une vigueur certaine qu’elle ne faisait que profiter du système qui profite lui-même des gens alors c’était de bonne guerre.

Malgré ça, ça ne l’enchantait bien évidemment pas de devoir passer sa nuit ici, même si le fait de partager la cellule avec celle qu’elle avait un peu vu comme une petite sœur quand elles étaient en famille d’accueil rendait la nuit à venir un peu moins pourri que ce à quoi elle s’était attendu. D’ailleurs un rire lui échappa quand la jeune femme lui confia la réponse des policiers quant à la suggestion de rénover la décoration de leurs cellules.

-Quelle délicatesse de leur part… et moi qui pensait leur demander de la peinture et des pinceaux pour occuper la soirée, ils pourraient faire des efforts.

Elle n’était pas encore désespérée au point de faire marquer sur son front main d’œuvre gratuite, mais la peinture et le dessin avait toujours eu un effet cathartique sur ses nerfs et sur son caractère virulent. Elle était dans sa bulle et rien d’autre ne comptait que le pinceau glissant sur la toile et l’odeur de la peinture dont les gouttelettes finissaient par piqueter ses mains de tâches multicolores.

- Et sinon qu'est-ce que tu deviens ?

Sortant de ses pensées vagabondes, Dylan avait reporté son regard sur la jeune femme qui s’était désormais installée elle aussi.

-Oh la routine habituelle tu sais, j’enchaîne les petits boulots entre deux "affaires plus importantes".

Elle parlait bien évidemment de ses activités illégales, mais comme les policiers étaient toujours en train de remplir leur paperasse à leur bureau, elle n’allait pas crier haut et fort qu’elle était une voleuse. Même si c’était tout de même souvent par nécessité qu’elle l’avait fait. Elle avait bien tenté une fois sa situation stabilisé de revenir à une vie et honnête et tranquille, mais l’excitation et l’étincelle que sa vie d’arnaqueuse lui procurait l’avait rapidement rendu dépendante et accroc. Même en ressortant d’un magasin avec une brosse à dent qu’elle n’avait pas payé ce frisson la traversait. Oui croyez-le ou non mais la demoiselle se brosse mieux les dents avec celle qu’elle a piqué. Et puis il y avait l’amour du geste. Un amour du geste qui avait fait qu’elle avait montré deux trois tours à Rose quand elles étaient toutes deux en familles d’accueil.

-Et de ton côté, tout ce passe bien ? En tout cas ça me fait plaisir de te revoir… Tu es là pour la nuit toi aussi ?... Peut-être qu’on va pouvoir mettre un peu d’ambiance ! Qu’est-ce que tu en dis ?

Spoiler:
 

____________________________________________

The little stealer has only one law... what's yours is mine, what's mine is mine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3689p10-dylan-steinberg-the-eye

Echo T. Hamilton
avatar

Administratrice
Les Furies de New York



▬ Date d'inscription : 16/05/2015
▬ Messages : 36
▬ Crédit(s) : Rosen (avatar,signa) et tumblr (gifs)
▬ Autre(s) compte(s) : Elvie Killers et Clyde Carver
▬ Points : 109
▬ Célébrité de l'avatar : Chloe Bennet
▬ Âge du personnage : 19 ans
▬ Nom Mutant : Polaris
▬ Pouvoir(s) : Contrôle du magnétisme et empathie négative
▬ Puissance : 4/10
▬ Métier/études : Voleuse et étudiante en archéologie et géophysique à ses heures perdues



MessageSujet: Re: Two Little Thieves Party   Mer 25 Nov - 14:10




C'était bien ma veine ça, ou plutôt une habitude, celle d’atterrir au poste mais j'avais toujours eu la chance de pouvoir sortir de cet endroit, voir enfer pour certain. Et j'avais beau avoir des relations ou plutôt une, je ne pouvais pas exactement dire que je connaissais un agent bien placé dans la hiérarchie, j'étais bonne pour passer la semaine en cellule au lieu de la nuit...

Mais le point positif dans tout ça s'est que je n'étais pas seule, et que je connaissais la personne enfermée avec moi. Dylan celle qui m'avait pris sous son aile et m'avait enseigné les bases de tout ce que je savais faire à présent. Et cette dernière m’interrogea sur ma récente identité. Ou du moins celle que j'avais pour la soirée... Et ironiquement l'idée de repeindre les cellules s'imposa dans notre conversation.

- Quelle délicatesse de leur part… et moi qui pensait leur demander de la peinture et des pinceaux pour occuper la soirée, ils pourraient faire des efforts.

- Oh je doute que ça soit la peine.

Puis je ne tardais pas à lui demander ce que la jeune femme devenait, j'étais vraiment curieuse d'en savoir plus à son sujet. Ca faisait tellement longtemps que je n'avais pas eu de nouvelles de la voleuse, le métier que l'on faisait ne m'avait pas encore permis de garder de très longues amitiés.

- Oh la routine habituelle tu sais, j’enchaîne les petits boulots entre deux "affaires plus importantes".

Affaire plus importante ? Ca me faisait penser à moi avant que je ne fasse mes preuves pour entrer chez les furies. Et je ne les avais plus quittés. Je comprenais malgré sa discrétion qu'elle poursuivait la même carrière que la mienne. Finalement on n'était pas si différente.

- Et de ton côté, tout ce passe bien ? En tout cas ça me fait plaisir de te revoir… Tu es là pour la nuit toi aussi ?... Peut-être qu’on va pouvoir mettre un peu d’ambiance ! Qu’est-ce que tu en dis ?

- On ne peut mieux, j'ai eu une... promotion dernièrement. Ca me fait plaisir aussi. Et oui je suis là pour la nuit on ne se refait pas.

J'observais les différents policiers face à nous, avant que mon regard ne se teinte de malice en entendant la jeune femme me dire qu'elle voulait mettre un peu d'ambiance et quitte à passer la nuit ici je n'allais pas refuser l'opportunité de m'éclater. Au moins ça passerait le temps.

- J'en suis. Qu'est-ce que tu as en tête ?


____________________________________________


We were born sick you heard them say it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3612-everything-powerfull-is-da http://www.xmen-first-class.com/t3619-carnet-d-echo-t-hamilton-alias-lorna-dane

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Two Little Thieves Party   


Revenir en haut Aller en bas
 

Two Little Thieves Party

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-