AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Voyage innatendu # Haru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Meaghan McCowen
avatar

Fondatrice
Tour Rouge



▬ Date d'inscription : 09/05/2015
▬ Messages : 167
▬ Crédit(s) : Frankenhook ▬ Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Erik Lehnsherr, Roberto DaCosta, William Winckworth
▬ Points : 390
▬ Célébrité de l'avatar : Deborah Ann Woll
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Nom Mutant : Whisper
▬ Pouvoir(s) : Téléportation
▬ Puissance : 3/10
▬ Métier/études : Serveuse/danseuse au club des damnés



MessageSujet: Voyage innatendu # Haru   Jeu 18 Juin - 11:44






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 18 juin 1962
Météo (approximative) : Temps légèrement pluvieux.
Matin, après-midi, soir : Début de soirée
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé






Le japon. Super. Meaghan ne parlait pas un seul mot japonais. Elle s'était téléportée ici sans vraiment le vouloir. Juste parce qu'elle avait posé ses yeux sur des photos du pays, dans un magazine. La mutante n'était pas franchement douée avec son pouvoir. À tout moment, elle pouvait se retrouver bloquer dans une ville qu'elle ne connaissait pas, comme ici, ou pire encore, dans un lieu généralement fermé au public. Elle craignait tout le temps de tomber en plein milieu de la jungle, face à des animaux sauvages, sans être capable de pouvoir se téléporter à nouveau pour s'enfuir. Elle était victime et dépendante de sa mutation.

Dans la ville où elle se trouvait, Meaghan ne connaissait aucun établissement. Il faisait presque nuit, elle ne pouvait pas rester là, dans les rues. La mutante devait se trouver rapidement un abri ou un moyen de rentrer chez elle le plus rapidement possible. Dommage que la télépathie d'Emma Frost ne soit pas active à travers les continents. Sinon, elle l'aurait appelée. Et Meaghan n'avait pas le numéro du club des damnés sur elle, malheureusement. Elle marcha donc, droit devant elle, en observant les enseignes de magasins. Les écritures n'étaient que des symboles à ses yeux. Des symboles difficiles à déchiffrer.

En se déplaçant, Meaghan remarquait certains regard posés sur elle. On devait la prendre pour une femme d'affaire, ou pour une simple touriste. Mais elle était seule, perdue, et ça se voyait facilement. Elle serrait contre elle son trench beige et poussa un profond soupir. Il fallait qu'elle ose parler aux gens. Qu'elle tente de trouver une personne capable de parler anglais. Elle s'approcha alors d'une dame, puis d'un homme, en demandant s'ils parlaient anglais. Mais ils partaient de leur coté. Ils ne devaient pas comprendre ou n'avaient pas envie de discuter. Meaghan se sentait stupide. Elle ne connaissait même pas les coutumes et ignorait si son approche auprès d'inconnus n'était pas vu comme de l'impolitesse.



____________________________________________

When you walked into the room just then
It's like the sun came out
© CODE BY FRANKENHOOK


Dernière édition par Meaghan McCowen le Mer 1 Juil - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haru Watanabe
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 10/05/2015
▬ Messages : 82
▬ Crédit(s) : akira | tumblr
▬ Points : 36
▬ Age : 27
▬ Célébrité de l'avatar : Maki Horikita
▬ Âge du personnage : 19 ans
▬ Nom Mutant : Watt
▬ Pouvoir(s) : Électrokinésie (3/10)
▬ Métier/études : ...



MessageSujet: Re: Voyage innatendu # Haru   Jeu 18 Juin - 21:10


(18.06 pour la date, en revanche ça serait bien que ce soit pas un flashback parce que c'est mon premier rp sur le fofo' et qu'après j'vais dans les x-men... en espérant que ma réponse te conviendra, n'hésite pas à me le dire s'il faut éditer quelque chose.)

La pluie s'annonçait clairement, les nuages étaient en train de s'amasser dans le ciel que je regardais attentivement, tandis que la foule d'Osaka se déplaçait telle une armée de fourmis dans les rues, à pied en vélo et en voiture. Eh oui, il faut que je fasse attention à la météo à chaque moment qui passe à cause de cette malédiction qui me poursuit jour après jour, jusque dans mes pires cauchemars. Ma particularité étant d'être chargée à bloc en tout temps, me contraint parfois à devenir une arme électrique en plein centre ville à cause de ciels pareils. Heureusement je suis prudente et je ne me met pas trop la pression pour cela. Enfin bref. Il est tard et comme chaque jeudi soir, je passe par la gare pour aller à mes cours du soir. Ah quel bonheur, c'est bientôt la fin des cours et bientôt les vacances d'été... j'imagine déjà le long trajet avec mes parents en voiture jusqu'au port, puis notre navigue sur le bateau de papa pour rejoindre le merveilleux sable d'Okinawa et ses dauphins qui m'appellent en dansant dans l'eau. Rêver sur une bicyclette en pleine ville d'un endroit paradisiaque en regardant le ciel est un peu fou je l'admet mais j'aime parfois me lâcher ainsi pour évacuer ce stresse constant que l'on vit dans ce pays, aussi je revenais à mes esprits lorsque je faillis dégommer un passant sur le trottoir. Celui-ci se mit à hurler de mécontentement, employant également des grossièretés que je n'emploierai pas pour m'éviter tous les problèmes du monde.

- Tu peux pas regarder où tu vas ! Attardée va !
- Excusez moi...

Les freins grinçants de ma bicyclette avaient serré d'un coup sec mes pneus qui pour le coup ont dérapé sur le bitume, avant de presque me manger une mallette noire dans la figure. Oui car l'homme dans lequel j'avais failli rentrer se trimbalait en costard cravate avec une serviette des plus chères du pays, et il avait eu le réflexe de la mettre devant son visage... une chance que moi aussi j'ai des réflexes. Puis je sentis l'haleine peu fraîche de l'homme par tout hasard, il sentait le saké... pathétique, ce mec sort de son travail et il est déjà torché en début de soirée, c'est du propre tiens. Il ne valait mieux pas discuter avec lui, aussi je descendais de mon vélo pour m'écarter le plus vite possible de sa route. C'est là que je vis dans la foule d'en face, séparée par une route à quatre passages piétons en croix, une tête blonde. C'est rare des étrangers dans le pays depuis la guerre, je me demande ce qu'elle fait ici. Je traversais les passages cloutés lorsque les voitures s'arrêtaient au feu rouge et je rejoignais le trottoir de la blonde, uniquement par curiosité. Quelques personnes la dévisageaient, d'autres prononçaient des insultes à son égard sans même la connaître.

- Une blanche n'a rien à faire ici !
- Qu'est-ce qu'elle me veut celle là ? Casse toi, tu vois pas que je travaille ?
- Hé la blonde, c'est combien pour une pipe ?!

Un vieux s'amenait par derrière sans aucune scrupule pour lui demander de faire le tapin, n'hésitant pas à faire le geste de monnaie du bout de ses doigts d'un sourire pervers. Sans parler des jeunes femmes qui sortaient certainement de leur école et qui se baladaient encore en uniforme dehors, celles-ci étaient les pires à dévisager tout le monde, à juger les visages, les démarches et les fringues des gens sans la moindre scrupule.

- Oh la vache ! Mate moi cette tête !
- Ouais la seule chose que j'aime chez elle, ce sont ses cheveux, ils ressemblent à la serpillère qu'utilise ma mère...
- Hahaha trop ça !!!

Heureusement que cette blonde ne comprenait rien, sinon elle aurait déjà hurlé des injures à travers la foule pour se défendre. Je soupirais en l'entendant demander si quelqu'un parlait anglais, tandis que les gens à qui elle s'adressait l'envoyaient bouler d'un geste de la main qui signifie clairement "j'ai rien à voir avec toi et je m'en fous de toi, alors du vent". Hé oui, les japonais sont souvent hostiles face à l'étranger, surtout après les bombes nucléaires que nous avons subi, mais ils sont surtout j'en-foutiste pour éviter tous les problèmes du monde et ne s'impliquer dans rien... absolument rien ! Pour le coup, je commençais à compatir de la solitude de la jeune femme, je déposais ma bicyclette sur un poteau et je l'attachais avec ma chaîne avant de m'approcher l'air de rien vers la jeune blonde et de l'agripper discrètement par le bras pour l'attirer gentiment dans une ruelle éloignée de cette foule, bah quoi, je tiens à ma réputation moi !

- Tu devrais éviter d'accoster les gens comme tu le fais, tu vas finir par te retrouver en face d'un yakuza si tu continues... Tu connais pas le danger de cette ville ou quoi ? Avec eux, même la police ne pourra pas t'aider et tu te retrouveras avec une balle entre les deux yeux, à couler des jours heureux au fond de la baie.

Évidemment je parlais dans sa langue, mes bons cours du soir m'aidaient relativement à cette tâche, bien que mon accent soit laborieux pour le coup, mais passons, au moins j'aurai sauvé une âme seule dans ces rues sombres.

____________________________________________

Haru Watanabe

Présentation : Cliquez ici
Carnet d'adresses : Cliquez ici
Agenda : Cliquez ici

Couleur rp : #669933

Connexion : Rare 3/7 jours
Disponibilité : 2 RP en même temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meaghan McCowen
avatar

Fondatrice
Tour Rouge



▬ Date d'inscription : 09/05/2015
▬ Messages : 167
▬ Crédit(s) : Frankenhook ▬ Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Erik Lehnsherr, Roberto DaCosta, William Winckworth
▬ Points : 390
▬ Célébrité de l'avatar : Deborah Ann Woll
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Nom Mutant : Whisper
▬ Pouvoir(s) : Téléportation
▬ Puissance : 3/10
▬ Métier/études : Serveuse/danseuse au club des damnés



MessageSujet: Re: Voyage innatendu # Haru   Mer 1 Juil - 10:58




Meaghan ne s'était jamais sentie autant mal à l'aise de toute sa vie. Elle n'avait pas peur des gens qui l'entouraient mais se sentait à part. De trop. Elle n'osa donc pas trop lever les yeux ni regarder les gestes que certains faisaient. Rêvait-elle ou l'un d'eux mimait une proposition d'argent. La prenait-il pour une prostituée ? Ou était-ce un moyen de se moquer d'elle, ou de ce qu'elle était. Meaghan fit mine de ne rien voir en traçant son chemin. Son pouvoir semblait dormir, incapable de la ramener chez elle. Rester dans un pays où personne ne semble parler votre langue, ou tout le monde vous rejette, ce n'est pas une partie de plaisir. Meaghan ressentait actuellement ce que de nombreuses personnes ressentaient aux États-Unis. Mais elle connaissait tout de même se sentiment, en tant que mutante. Les humains rejettent tout ce qui est différent. Ce n'est pas nouveau.

Meaghan tenta alors de s'approche de quelques personnes qu'elle jugeait plutôt sympathique. Là encore, on ne lui prêtait aucune attention, soit parce qu'ils ne comprenaient rien à ses paroles, soit parce qu'ils n'avaient pas envie de s'afficher près d'une étrangère. Meaghan se tourna légèrement, observant les gens autour d'elle. La mutante devait réellement apprendre à contrôler sa téléportation. Par chance, elle n'était pas tombée dans un lieu trop dangereux où sa vie dépendait. « Excusez-moi, est-ce que vous parlez anglais ? Pouvez-vous m'aider ? » Encore des gestes de main comme simple réponse. On lui disait clairement de s'en aller ou de laisser les gens tranquille. Peut-être qu'en se rendant dans un établissement touristique, Meaghan aurait plus de chance ?

La mutante était prête à s'approcher suffisamment des bâtiments qui possédaient des enseignes afin de deviner s'il s'agissait d'auberge ou de restaurants. Alors qu'elle changeait légèrement de trajectoire, un bras la saisit. En levant les yeux, Meaghan remarqua qu'il s'agissait d'une jeune fille. Celle-ci l'emmenait dans une petite ruelle, loin de la foule, loin des regard. « Tu devrais éviter d'accoster les gens comme tu le fais, tu vas finir par te retrouver en face d'un yakuza si tu continues... » Enfin, quelqu'un qui parlait anglais ! Si ce qu'avait dit la jeune fille n'était pas aussi inquiétant, peut-être que Meaghan aurait souri. Mais elle se contenta de fixer la jeune fille, qui l'avait maintenant lâché. « Tu connais pas le danger de cette ville ou quoi ? Avec eux, même la police ne pourra pas t'aider et tu te retrouveras avec une balle entre les deux yeux, à couler des jours heureux au fond de la baie. » Meaghan déglutit. Elle ne voulait pas mourir ainsi. Ce serait trop bête. « En effet, je ne connaissais pas le danger de cette ville. J'imagine que je devrais éviter de demander une chambre dans l'une des auberges disponibles ? » S'il y en avait une ! Meaghan se sentait stupide. Elle ne connaissait rien de ce lieu. « Ce serait malvenu de ma part de te demander quelques conseils, ou un peu d'aide ? Tu es la première que je croise qui parle ma langue, alors... » Autant en profiter.


____________________________________________

When you walked into the room just then
It's like the sun came out
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haru Watanabe
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 10/05/2015
▬ Messages : 82
▬ Crédit(s) : akira | tumblr
▬ Points : 36
▬ Age : 27
▬ Célébrité de l'avatar : Maki Horikita
▬ Âge du personnage : 19 ans
▬ Nom Mutant : Watt
▬ Pouvoir(s) : Électrokinésie (3/10)
▬ Métier/études : ...



MessageSujet: Re: Voyage innatendu # Haru   Mer 1 Juil - 13:10


(désolée je t'ai piqué tes guillemets, ça va plus vite pour écrire ^^')

Elle avait réussi à comprendre ce que je disais ? C'est que mon accent ne devait pas être trop nul, cela me satisfaisait quelque part, mais de la voir ainsi s’empêtrer dans les ennuis m'avait un peu contrarié. Durant mon petit discours préventif, la jeune fille me fixait inexpressive mais elle semblait tout de même soulagée que je lui parle dans sa langue. Je lui ai fais peur à lui parler de yakuza ? C'était le but, il faut bien qu'elle comprenne qu'elle se met en danger inutilement au milieu d'une ville peu commode. Cela dit je pouvais lire sur son visage, son malaise de se retrouver dans un endroit si dangereux. Évidemment qu'elle était mal à l'aise et je compatissais largement à cette solitude qu'elle semblait ressentir, sinon je n'aurais pas décidé de l'écarter de cette foule pour la protéger. Quelque part, ça m'emplissait de joie d'aider quelqu'un même si je m'étais approchée d'elle par simple curiosité. « En effet, je ne connaissais pas le danger de cette ville. J'imagine que je devrais éviter de demander une chambre dans l'une des auberges disponibles ? » Je lâchais un petit rire amical histoire de détendre l'atmosphère. « Non, bien sûr que non, tu es quand même libre. En revanche l'auberge la plus proche est pas très... hm... Disons que c'est un hôtel uniquement pour les couples si tu vois ce que je veux dire. Il vaut mieux chercher autre chose. » L'informais-je en réfléchissant à quelques endroits où elle pourrait crécher, si c'est bien cela qu'elle veut.

Et plus je la regardais, plus je me demandais comment elle avait atterrit ici, elle ne semblait pas parler un mot de japonais et si ça se trouve elle n'avait aucun moyen de paiement pour une auberge. Je réfléchissais un instant en sortant mon paquet de cigarettes de ma poche, tandis qu'elle me demandait si c'était inapproprié de me demander de l'aider, n'était-ce pas ce que j'étais déjà en train de faire ? Je lui souris en allumant ma cigarette que je sortais du paquet avant de lui en proposer une gentiment. « Relaxe, je ne vais pas te laisser comme ça, tu vas t'attirer des ennuis sans guide. Je suppose que tu n'as pas d'argent ? Tu as peut-être faim, qu'est-ce que tu dirais d'aller manger un bout pour faire plus ample connaissance ? » Bah oui, tant qu'à faire, autant la connaître un peu mieux histoire de ne pas l'aider sans rien savoir d'elle. Au diable les cours et la réputation que je me ferais au centre ville, car si il n'y a personne qui me connaît dans les entourages, alors les gens m'oublieront bien vite au bout de deux jours. Je l'emmenais dans une rue un peu moins risquée avec une foule moins dense et plus calme, laissant mon vélo là où il était car il ne craignait rien, les voleurs craignaient plutôt de tomber sur les yakuza.

Hélas, quelques gouttelettes sans grande importance pour la population "normale" contrairement à moi, commençaient à tomber sur la ville. Instinctivement, je me débarrassais de ma cigarette encore fumante et je soulevais mes bras pour aller chercher ma capuche dans mon dos, afin de la mettre sur ma tête. Ma veste bleu marine était fine et malheureusement elle ne me protégerait pas bien longtemps de la pluie si elle se mettait à tomber à flots. Toutefois c'était toujours mieux de la mettre au moins pour garder mes cheveux au sec le temps de trouver un abri. La température chutait d'à peine un degré et pour moi c'était déjà considéré comme frisquet, d'ailleurs je cachais mes mains dans l'emmanchure de ma veste avant de croiser les bras, n'ayant pas envie que mes pouvoirs se manifestent sans mon consentement. Nous passions devant un petit restaurant rapide où l'on pouvait voir de derrière la vitre qu'il y avait plein de plats délicieux, tellement délicieux que ça m'en donnait l'eau à la bouche, je n'avais qu'une envie : me coller à la vitre à langue et mains... mais je ne le fis pas parce qu'elle allait me prendre pour une grosse crevarde ! « Tu... tu veux pas qu'on aille manger un bout ici ? Les plats sont délicieux et t'inquiète pas je paye. »

____________________________________________

Haru Watanabe

Présentation : Cliquez ici
Carnet d'adresses : Cliquez ici
Agenda : Cliquez ici

Couleur rp : #669933

Connexion : Rare 3/7 jours
Disponibilité : 2 RP en même temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meaghan McCowen
avatar

Fondatrice
Tour Rouge



▬ Date d'inscription : 09/05/2015
▬ Messages : 167
▬ Crédit(s) : Frankenhook ▬ Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Erik Lehnsherr, Roberto DaCosta, William Winckworth
▬ Points : 390
▬ Célébrité de l'avatar : Deborah Ann Woll
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Nom Mutant : Whisper
▬ Pouvoir(s) : Téléportation
▬ Puissance : 3/10
▬ Métier/études : Serveuse/danseuse au club des damnés



MessageSujet: Re: Voyage innatendu # Haru   Mar 14 Juil - 11:35




Si elle le pouvait, Meaghan se concentrerait pour disparaître dans une ruelle et retourner à sa vie habituelle. Même s'il fallait avouer que sa curiosité la poussait à vouloir connaître ce nouvel environnement. Mais d'après la jeune fille qu'elle venait tout juste de rencontrer, mieux valait-il être prudent par ici. Meaghan avait un peu l'impression d'être totalement à l'ouest, pas du tout habituée à tout ce qui l'entourait. Ridicule, aussi, en essayant de comprendre ce qui était bon ou non de faire. En posant une simple question au sujet de l'auberge, Meaghan se sentit totalement à coté de la plaque. D'un coté, c'était une question idiote. D'une autre, la mutante préférait paraître naïve plutôt que de courir un risque dans un pays qu'elle ne connaissait pas. Ce serait comme rouler à gauche dans un lieu où l'on roule à droite. « Non, bien sûr que non, tu es quand même libre. En revanche l'auberge la plus proche est pas très... hm... Disons que c'est un hôtel uniquement pour les couples si tu vois ce que je veux dire. Il vaut mieux chercher autre chose. » En effet, mieux valait-il que Meaghan évite ce genre d'endroit. Déjà que certains hommes avaient fait mine de vouloir la payer, qui sait pour qui ils la prendraient à l'intérieur d'un tel établissement. « Oui, je vais peut-être éviter cette auberge dans ce cas. » Elle ajouta un sourire. La jeune fille qui essayait de l'aider semblait assez sociable. Gentille, même.

La jeune fille, dont Meaghan ignorait le nom, lui proposa une cigarette. Autrefois, la jeune femme s'était essayée à la nicotine, mais avait abandonné depuis un moment. Elle secoua la tête poliment tout en espérant ne pas être gênante avec ses questions et sa détresse. « Relaxe, je ne vais pas te laisser comme ça, tu vas t'attirer des ennuis sans guide. Je suppose que tu n'as pas d'argent ? Tu as peut-être faim, qu'est-ce que tu dirais d'aller manger un bout pour faire plus ample connaissance ? » Encore une fois, Meaghan se sentait un peu gênée. Mais elle n'avait pas le choix non plus. Elle secoua la tête de haut en bas en tordant ses mains, signe qu'elle était quand même un peu mal à l'aise d'accepter une telle offre, aussi gentille soit-elle. « C'est totalement stupide de ma part d'être venue ici sans argent. » Allait-elle éveiller les soupçons de l'inconnue en avouant être là, sans rien, dans un lieu inconnu ? Meaghan donnait l'impression d'être tombée du ciel par enchantement.

La pluie commença à tomber et Meaghan leva les yeux vers le ciel, instinctivement. La température, qui avait légèrement changé, força la jeune femme à serrer sa veste contre elle, bien qu'il ne faisait pas extrêmement froid non plus. Puis, elle se mit à suivre son guide, en évitant de trop relever la tête. La pluie tombait sur son visage et l'empêchait de voir où elle mettait les pieds. Là, elles s'arrêtèrent devant un petit restaurant qui semblait proposer de très bons menus. Même si Meaghan n'était pas habituée à la cuisine traditionnelle de ce pays, l'odeur qui se dégageait dans les ruelles creusa son estomac. « Tu... tu veux pas qu'on aille manger un bout ici ? Les plats sont délicieux et t'inquiète pas je paye. » Comment refuser ? Meaghan allait bien trouver quelque chose pour remercier cette offre généreuse. Ce n'est pas tous les jours qu'une inconnue vous propose de payer votre nourriture. « Je te suis. Je meurs de faim... Par contre, il faudra bien que je te rendre la pareille. Si jamais tu as besoin d'un service. Je ne peux pas te laisser me payer un repas comme ça... »


____________________________________________

When you walked into the room just then
It's like the sun came out
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haru Watanabe
avatar

Membre de l'Institut



▬ Date d'inscription : 10/05/2015
▬ Messages : 82
▬ Crédit(s) : akira | tumblr
▬ Points : 36
▬ Age : 27
▬ Célébrité de l'avatar : Maki Horikita
▬ Âge du personnage : 19 ans
▬ Nom Mutant : Watt
▬ Pouvoir(s) : Électrokinésie (3/10)
▬ Métier/études : ...



MessageSujet: Re: Voyage innatendu # Haru   Ven 28 Aoû - 13:00


Je lui avais parlé de l'auberge, de sa fonction spéciale pour couples et la demoiselle semblant mal à l'aise, acceptait volontiers d'éviter ce genre d'endroit. J'ai l'impression qu'elle ne connait vraiment rien de ce pays, à croire qu'elle est tombée du ciel. La question remuait mes méninges et se tournait sous tous les angles. D'un coté, une personne normale considérerait cette tombée du ciel totalement ridicule, et inexistante. D'un autre coté, si j'en jugeais par mon passé qui n'est pas si lointain, j'ai bien vu un mec aux mains qui s'enflammaient et moi, j'arrive à électrocuter tout ce que je touche... Alors pourquoi pas ?! Dans le fond, ce n'est pas si bête que cela. Cependant il y a un truc qui cloche, elle semble vouloir ne rien révéler, me faire croire qu'elle tombe de je-ne-sais-où par son ignorance totale, et en même temps elle me suit trop gentiment sans savoir ce que je suis, ou même qui je suis. Je préfère alors me méfier un peu. Soit ! Je sortais de mes songes et j'attrapais la poignée de la porte vitrée et tandis qu'elle m'affirmait qu'elle me suivait car elle aussi était affamée, j'ouvrais pour pénétrer à l'intérieur du restaurant. La poignée était en métal, vint faire une étincelle éblouissante lorsque je la touchais. Sûrement une réaction entre la pluie, le métal et ma peau. Je grinçais des dents une minute, de peur qu'elle n'ait découvert mon secret puis je tentais une approche différente, feintant l'amusement. « Ouaw ! Ils sont puissants les coups de jus ici ! Ça frite ! » En espérant qu'elle me croie bien sûr, quoique... En fait, si elle est différente comme moi étant donné qu'elle débarque sans argent ni rien ici, j'espère qu'elle ne croira pas à cette blague, ça me semblerait ridicule d'être la seule à cacher mes dons si elle en a également.

Toutefois, une fois la porte ouverte, une forte odeur de viande, d'épices et d'oignons caramélisés vint s'agripper à mon nez et s'emparer de mes papilles, tant bien que je m'approchais vivement et enjouée, du cuisinier et de sa petite toque blanche, pour lui commander directement au comptoir, sans même prendre le temps de réfléchir à ce que j'allais prendre ou même regarder les prix affichés sur le mur. « Un bol de Rāmen. » Demandais-je à l'homme de manière assurée, avant de me retourner sur ma compagnie, pour lui demander à son tour ce qu'elle voulait. « Tu veux que je t'aide à commander ? Tu as un plat froid de poisson avec des sushi, etc... Un plat chaud en soupe avec des œufs, des oignons, des nouilles etc... Et un plat chaud qui ressemble aux pattes bolognaise. » Puis j'attendais sa réponse que je traduirais au cuisinier, en espérant qu'elle se décide rapidement. En attendant, je descendais ma capuche et je visais gentiment la table de deux places libres derrière nous, on s'assiérait là si elle le voulait bien.

D'ailleurs je m'y asseyais peu après qu'elle ait prit sa décision pour sa commande et je retirais ma veste pour la poser sur la chaise. Enfin installée, je décidais enfin de me présenter à cette jolie blonde, espérons qu'elle fasse de même. « J'm'appelle Haru, et toi ? C'est quoi ton prénom ? » Puis un serveur très mignon s'approcha de nous avec sa jolie coiffure et son tablier bleu, les deux plats à la main, celui qu'elle avait commandé et le mien. Il déposa les plats sur la table et glissa un petit mot d'une douce voix. « Bon appétit ! » Puis il repartait vers le comptoir. « Merci... eh ! Attends ! Apporte une fourchette s'te plait ! » Lui demandais-je en dernier recours, au cas où si la demoiselle n'arrivait pas à utiliser les baguettes. Le jeune serveur acceptait d'un sourire et revenait avec la fourchette qu'il déposait sur la table avant de repartir une dernière fois. Cette fois on pouvait commencer à manger sans être embêtée. Et mes questions commençaient à arriver, mais je pense que parler de quelques tons plus bas serait le meilleur moyen d'obtenir des réponses. « Si c'est pas trop indiscret, tu veux bien me dire d'où tu viens ? » Lui demandais-je en m'avançant vers elle.

[HRP : Désolée pour le retard... j'étais en vacances.]

____________________________________________

Haru Watanabe

Présentation : Cliquez ici
Carnet d'adresses : Cliquez ici
Agenda : Cliquez ici

Couleur rp : #669933

Connexion : Rare 3/7 jours
Disponibilité : 2 RP en même temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meaghan McCowen
avatar

Fondatrice
Tour Rouge



▬ Date d'inscription : 09/05/2015
▬ Messages : 167
▬ Crédit(s) : Frankenhook ▬ Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Erik Lehnsherr, Roberto DaCosta, William Winckworth
▬ Points : 390
▬ Célébrité de l'avatar : Deborah Ann Woll
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Nom Mutant : Whisper
▬ Pouvoir(s) : Téléportation
▬ Puissance : 3/10
▬ Métier/études : Serveuse/danseuse au club des damnés



MessageSujet: Re: Voyage innatendu # Haru   Mer 9 Sep - 10:23




Une chance que la jeune fille soit sociable et plutôt ouverte d'esprit. Mais était-elle crédule ? Meaghan l'ignorait. Elle suivait son guide en se demandant si elle gobait réellement toutes ces histoires. Oublier de l'argent dans un lieu qu'on ne semble même pas connaître. Oui, c'est totalement logique ! Meaghan s'était justifiée comme elle avait pu, mais en y réfléchissant bien, toutes ses excuses étaient risibles. Heureusement, elle n'avait pas dû débiter de telles idioties à la tête d'hommes dangereux. En levant les yeux, Meaghan remarqua qu'elles étaient arrivées au restaurant. L'odeur, alléchante, donnait envie de commander le plus de plats possibles. Tout avait l'air extrêmement bon à travers la vitrine. Meaghan sentit son ventre gargouiller légèrement alors que la jeune fille devant elle posait sa main sur la poignée de la porte. Là, une étincelle jaillit, sortie de nulle part. « Ouaw ! Ils sont puissants les coups de jus ici ! Ça frite ! » Peu certaine de la véracité des propos de son guide, Meaghan toucha discrètement la poignée à son tour. Elle ne ressentit rien du tout. Pas même un léger picotement. Son regard se posa sur la silhouette de la jeune fille qui se déplaçait dans le restaurant.

« Tu veux que je t'aide à commander ? Tu as un plat froid de poisson avec des sushi, etc... Un plat chaud en soupe avec des œufs, des oignons, des nouilles etc... Et un plat chaud qui ressemble aux pattes bolognaise. » Tout avait l'air très bon, mais ce qui occupait l'esprit de Meaghan, désormais, était le petit incident qui s'était produit plus tôt. Se pourrait-il que la demoiselle à ses côtés ne soit pas étonnée par son histoire justement parce qu'elle-même était différente ? Après tout, Meaghan avait rencontré Sebastian Shaw et Emma Frost de la même façon. Ils s'étaient montrés trop ouverts face à sa différence. Assez pour se dévoiler eux-même en tant que mutants. Sortant de ses pensées en se rendant compte qu'elle restait muette, Meaghan s'éclaircit la gorge en glissant une mèche de ses cheveux derrière son oreille. « Euh... je pense prendre une soupe. Merci. »

Une fois la commande passée, Meaghan prit place à la table, les yeux rivés sur la jeune fille. On avait l'impression qu'elle attendait que celle-ci révèle son identité ou qu'elle soit encore victime du courant électrique. « J'm'appelle Haru, et toi ? C'est quoi ton prénom ? » La mutante se força à sourire et tendit ses bras le long de son corps, frigorifiée malgré la température plutôt chaude de la salle. « Meaghan. » Rapidement, un serveur vînt apporter les plats. Il semblait vraiment gentil et accueillant. Il apporta même une fourchette à Meaghan, à la demande d'Haru. Meaghan afficha un sourire au serveur avant de prendre son couvert. Aucune chance qu'elle réussisse à se nourrir avec les baguettes, sauf si elle voulait terminer son repas au petit matin.

Un silence venait de s'installer et Meaghan n'osa pas lever les yeux de son plat pour confronter la jeune fille. Les damnés lui avait pourtant appris à aborder des inconnus. Seulement, cette fois, Meaghan était totalement seule et sans capacité de pouvoir s'éclipser aussi facilement qu'elle l'aurait voulu. « Si c'est pas trop indiscret, tu veux bien me dire d'où tu viens ? » Le ton de la voix d'Haru était différent. Plus bas, plus discret. Meaghan comprenait qu'il était temps de ne plus jouer à la petite touriste perdue. Cependant, elle décida de rester subtile dans ses propos. Si Haru était comme elle, les sous-entendus ne lui sembleraient pas étranges. « Je viens de New York. Ça ne fait pas vraiment longtemps que j'ai mis les pieds ici. » Et elle ne sortait pas d'un aéroport. « J'espère que tu n'as pas trop mal depuis ce coup de jus. C'était assez impressionnant. »


Spoiler:
 


____________________________________________

When you walked into the room just then
It's like the sun came out
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Voyage innatendu # Haru   


Revenir en haut Aller en bas
 

Voyage innatendu # Haru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-