AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Black Water # Harold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Roberto DaCosta
avatar

Fondatrice
Lord Imperial des damnés



▬ Date d'inscription : 16/08/2015
▬ Messages : 125
▬ Crédit(s) : Frankenhook
▬ Autre(s) compte(s) : Evan Starsmore, Erik Lehnsherr, Meaghan McCowen, William Winckworth
▬ Points : 186
▬ Célébrité de l'avatar : Adan Canto
▬ Âge du personnage : 31 ans
▬ Nom Mutant : Sunspot
▬ Pouvoir(s) : Absorption de l'énergie solaire qui décuple sa force et qui lui permet de lancer des rafales d'énergie
▬ Puissance : 5/10
▬ Métier/études : Lord Imperial au club des damnés, directeur général de DaCosta International



MessageSujet: Black Water # Harold   Dim 20 Sep - 14:32






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 8 novembre 1962
Météo (approximative) : Nuit étoilée
Matin, après-midi, soir : Début de soirée
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé





Avec Sebastian Shaw, les pions n'étaient que des pions. Ils restaient au sein du club, servaient de bons petits soldats lors des grosses missions - car il fallait bien envoyer les moins importants en premier - et n'avaient pas leur mot à dire. Avec Roberto, tout était différent. Il donnait sa chance aux nouvelles recrues comme aux anciennes, quelque soit leur statut. Ainsi, les simples pions pouvaient le suivre, lui ou d'autres membres importants, dans certaines missions. Ce soir, Roberto devait se rendre dans un club, différent de celui des damnés, pour rencontrer d'autres mutants qui avaient des informations importantes concernant la chasse des agents de la CIA. Depuis cette attaque à Cuba, le gouvernement essayait d'étouffer l'affaire mutant en capturant quiconque serait susceptible d'être différent. Les pauvres mutants étaient alors enfermés, analysés ou torturés. Roberto voulait de nouvelles informations pour éviter à son club et à ses membres de souffrir de cette chasse à l'homme. S'il s'alliait avec les bons agents de la CIA, alors, peut-être pourrait-il éviter cette injustice ? C'est ce qu'il allait bientôt savoir.

Beaucoup voulaient accompagner DaCosta sur cette mission. Ils étaient là, dans le bureau du chef, et demandaient sans cesse à leur chef s'il n'avait pas besoin d'aide. Roberto les remercia avec un sourire et prit quelques dossiers dans son sac à bandoulière. Il n'avait besoin que d'une personne et tout le monde semblait s'étonner de son choix. Harold Wagner. Celui qui avait été discret du temps de Sebastian Shaw. Bizarrement, Roberto avait confiance en lui. Il ne se doutait même pas que le jeune mutant n'en était pas un et qu'il se jouait de lui avec son petit secret. En attendant, le Lord Imperial voyait cette mission comme une opportunité pour lui et pour Harold. Le jeune pion pourrait montrer de quoi il était capable sur le terrain et Roberto pourrait en apprendre davantage sur lui. Après tout, il le trouvait étrangement énigmatique et ne savait pas exactement pourquoi. C'était l'occasion ou jamais.

Se dirigeant d'un pas assuré vers le comptoir du club des damnés, Roberto tapota deux coups sur l'épaule du jeune homme et attendit qu'il se tourne pour lui adresser la parole. « Si tu es prêt à partir, une mission nous attend. On ne doit pas être en retard. » Derrière eux, la salle était vide. Seuls quelques membres du cercle intérieur traînaient en attendant l'ouverture. Et beaucoup regardaient Harold avec envie, car certains d'entre eux voulaient mettre le nez dans les affaires de la CIA. Pourquoi ce jeune novice avait-il droit à cet avantage ?


____________________________________________


And I'll use you as a focal point. So I don't lose sight of what I want. And I've moved further than I thought I could. But I miss you more than I thought I would. And I'll use you as a warning sign.That if you talk enough sense then you'll lose your mind. And I found love where it wasn't supposed to be. Right in front of me.





Dernière édition par Roberto DaCosta le Jeu 24 Sep - 20:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3791-roberto-dacosta-alias-suns http://www.xmen-first-class.com/t3799-carnet-de-roberto-dacosta-alias-sunspot http://www.xmen-first-class.com/t3839-agenda-de-roberto-dacosta

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Black Water # Harold   Lun 21 Sep - 5:10



Black Water

ft. Roberto DaCosta


Entre Shaw et DaCosta, c'était le jour et la nuit. Shaw était pour ainsi dire un desposte manipulateur qui commandait ses troupes comme de vulgaires sacs de viandes tout juste bons à servir ses objectifs. DaCosta était un ange à côté. C'était comme si brutalement le club des damnés nageait en pleine démocratie et était libéré de l'oppression. Le peuple avait une voix; et DaCosta était prêt à l'entendre. C'était étonnant de voir à quel point les choses avaient pu évoluer depuis qu'il était le grand patron. Au sein même du club, c'était plus suave. Il n'avait pas d'autre mot pour le décrire. Même lui se sentait plus à l'aise. Même lui pouvait enfin se permettre d'espérer.

Et pas en vain. Il avait bien vu le regard du Lord couler sur lui à une ou deux reprises et il en avait immédiatement profité. Il n'attendait que ça. Que quelqu'un le remarque. Ici, il évitait d'en faire trop, tant qu'il n'avait pas une place de choix. Alors quand le Lord a posé les yeux sur lui avec un certain intérêt qu'il pouvait largement décrypter sur son visage, il avait saisi sa chance. Il lui avait légèrement souris avant de détourner le regard, quelques secondes plus tard. Assez pour attirer l'attention, assez pour attiser la curiosité. Il n'attendait plus que le poisson morde à l'hameçon. Et à sa plus grande surprise, il mordit. Le Lord lui avait proposé de participer à une mission alors que des dizaines de mutants rêvaient de partir avec le beau mexicain pour faire leurs preuves. Il se sentait plus que fier qu'il l'ait choisi lui alors qu'il y avait des tas de mutants plus qualifié que lui. Et surtout plus mutant que lui... Mais ça, le Lord n'en avait aucune idée. Et cela devait perdurer.

Il avait travaillé sa rouerie. Il n'avait pas l'intention de se faire prendre et que l'on découvre qu'il n'est qu'un humain se faisant passer pour un mutant. Aussi, il avait lu tous les livres qu'il avait pu trouver sur l'interprétation des expressions faciales des personnes l'entourant. Il avait mis ses leçons en application, et il s'amusait encore à tester ses connaissances sur ceux - surtout celles - qui venaient le draguer ou discuter avec lui et ça marchait à tous les coups ou presque. Quand il n'était pas sûr, il ne prenait pas le risque de spéculer, mais lorsqu'il était parfaitement certain de ce qu'il avançait, il s'amusait comme un petit fou. Et cela lui permettait de se faire une petite réputation au sein du club des Damnés et ainsi de marquer les esprits. Sans compter qu'il ajoutait de la crédibilité à son mensonge, ce qui n'était pas négligeable. Et même s'il était un mutant presque inutile, son mensonge lui permettait de vivre comme tel et non comme un humain. Il adorait nager entre les mutants en faisant partie des leurs. Il pouvait voir tellement de merveilles. C'était incroyable ! Il avait réellement l'impression d'être plongé dans une atmosphère magique.

Installé au comptoir du club, il n'avait qu'une hâte, voir cet angélique Roberto DaCosta et partir avec lui pour cette fameuse mission. Alors quand le magnifique, le magnanime Lord Imperial vint à sa rencontre en tapotant doucement son épaule, il ne put s'empêcher de sourire sincèrement, tournant un regard brillant de détermination vers lui. Il allait s'arranger pour avoir ce qu'il voulait plus que tout. Monter dans la hiérarchie du club, avoir toute l'attention qu'il méritait et attirer les regards envieux. Il allait s'arranger pour que le gentil Lord ne puisse plus se passer de lui, jusqu'à ce qu'il l'ait mené jusqu'où il voulait.

Il hocha la tête, un sourire en coin perturant sur ses lèvres. Il avait bien du mal à contenir son excitation et sa malice. Le Lord était si gentil et poli avec le simple pion qu'il était. Il tenait pas à donner des ordres et rien qu'à sa façon de parler, on sentait qu'il voulait préserver le libre-arbitre de chacun. C'en serait presque craquant, après cet autocrate de Shaw.

▬ Je suis prêt.

Il se leva de son tabouret, affichant une certaine classe naturelle due à son sang bleu. Comme beaucoup ici, c'était un fils de riches et il ne s'en cachait pas. C'était parfaitement inutile ici. Cela porterait même à préjudice, selon lui. Il boutonna sa veste et c'est côte à côte qu'ils sortirent du club. Harold resta silencieux pendant un temps, faisant mine d'être raisonnablement intimidé d'être à ses côtés avant de lancer le premier piège qui le mènerait droit dans ses filets.

▬ Puis-je vous poser une question ?

Il attendit qu'il relève ses yeux marrons vers lui avant de reprendre, d'une voix volontairement plus basse pour témoigner d'une certaine gêne :

▬ Pourquoi moi ? C'est vrai, je ne suis pas un mutant très impressionnant et je n'ai pas assez expérimenté mon don pour en avoir pleinement le contrôle. Shaw n'aurait jamais porté son choix sur quelqu'un comme moi.

DaCosta devait adorer les chiots qui couinent pour se faire câliner et materner alors il s'arrangeait pour avoir l'air d'en être un, sans trop en faire non plus - il ne voulait pas avoir l'air d'une femmelette. Avec sa gentillesse pathologique, DaCosta devait être attendri par tous ceux qui montraient un certain manque de confiance en eux et appuyer sur le bouton Shaw était purement stratégique.

▬ Ne croyez pas que je ne souhaite pas faire partie de cette mission; au contraire, j'en suis très honoré.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

Roberto DaCosta
avatar

Fondatrice
Lord Imperial des damnés



▬ Date d'inscription : 16/08/2015
▬ Messages : 125
▬ Crédit(s) : Frankenhook
▬ Autre(s) compte(s) : Evan Starsmore, Erik Lehnsherr, Meaghan McCowen, William Winckworth
▬ Points : 186
▬ Célébrité de l'avatar : Adan Canto
▬ Âge du personnage : 31 ans
▬ Nom Mutant : Sunspot
▬ Pouvoir(s) : Absorption de l'énergie solaire qui décuple sa force et qui lui permet de lancer des rafales d'énergie
▬ Puissance : 5/10
▬ Métier/études : Lord Imperial au club des damnés, directeur général de DaCosta International



MessageSujet: Re: Black Water # Harold   Ven 25 Sep - 10:07




Roberto sentit de sombres regards le foudroyer sur place. Mais peu importe. Il avait pris sa décision et n'allait pas revenir dessus sous prétexte que personne à part lui n'était d'accord. Bien qu'il soit un peu plus laxiste que Shaw, Roberto n'allait pas commencer à se laisser dicter ses actions, même si son choix avait été guidé par une faiblesse intérieure, ce qui pouvait très certainement jouer contre lui. Certains membres du club connaissaient les goûts de leur chef, qui ne se cachait qu'à peine malgré les opinions de l'époque. Mais les damnés avait une longueur d'avance sur la façon de penser des humains. Ils étaient plus libres. Beaucoup plus tolérants. Mais seraient-ils aussi tolérants s'ils savaient que DaCosta avait choisi son partenaire de mission par intérêt ? Roberto avait suffisamment été appâté par Harold pour avoir envie de le connaître un peu plus. Cette mission était l'occasion parfaite. Et puis, ce n'était pas comme s'il lui avait offert une place de roi sans le laisser monter les échelons progressivement. Roberto n'était pas stupide. Il pensait juste un peu à lui de temps en temps. Puis, à bien y réfléchir, connaître un peu mieux ses membres le différenciait de Shaw et le rendait un peu plus humain à leurs yeux. Ils n'étaient plus de simples soldats prêts à se battre, ils étaient des individus avec une histoire, un caractère et des sentiments.

« Je suis prêt.» Alors que Harold se levait, Roberto lança un regard à l'ensemble de ses membres pour les saluer. Même s'ils semblaient furieux à l'idée d'être mis sur le carreau pour cette mission, Roberto n'allait pas les ignorer. Il sortit ensuite aux côtés d'Harold, en passant près des deux videurs qui surveillaient l'entrée où se trouvait déjà quelques clients fortunés. « Puis-je vous poser une question ?» Intrigué, Roberto leva les yeux vers le jeune homme. « Je t'écoute. » Le lord se doutait bien que Harold allait lui parler de la mission ou de son choix. Il ne l'avait pas vraiment préparé à le suivre ce soir. « Pourquoi moi ? C'est vrai, je ne suis pas un mutant très impressionnant et je n'ai pas assez expérimenté mon don pour en avoir pleinement le contrôle. Shaw n'aurait jamais porté son choix sur quelqu'un comme moi.» Roberto sembla amusé. Il avait cessé de fixer Harold et regardait droit devant lui, un sourire aux coins des lèvres. « Ne croyez pas que je ne souhaite pas faire partie de cette mission; au contraire, j'en suis très honoré.» S'il n'aurait pas voulu participer à cette mission, il ne le suivrait pas, non ? Roberto laissa un fin soupir lui échapper, avant que son attention de se reporte sur Harold. « Je l'espère. Mais je comprends ton questionnement. Et beaucoup se posent la même question que toi. » Il n'allait pas mentir et Harold avait certainement deviné que beaucoup l'enviaient en ce moment-même.

En montant à l'intérieur du véhicule qui allait les emmener sur le lieu de rendez-vous, Roberto remercia le chauffeur qui leur tenait la portière. Un mutant, capable de voir dans le noir. Pratique pour certaines filatures discrètes. Puis, lorsque Harold fut installé, Roberto put continuer de répondre à son interrogation. « Je suis sûr que tu es capable de beaucoup de choses. Tu n'as pas encore eu l'occasion de montrer ce que tu savais faire sur le terrain et avec ta capacité, tu peux être très utile. » Il voulait rassurer le jeune mutant, lui donner confiance en lui. Sa voix était douce, son sourire apaisant. « Les personnes que nous allons rencontrer ont des informations sur les membres de la CIA qui chassent les mutants. Ils sont eux-mêmes mutants, d'après ce qu'ils m'ont fait comprendre. Mais je n'en ai pas le cœur net. Je ne sais pas s'ils disent vrai ou non. » Roberto réalisa qu'il mettait peut-être un coup de pression sur les épaules d'Harold. Il continua cependant sa réponse, pour justifier son choix. « Emma aurait pu le faire, mais elle m'a assez montré ce dont elle était capable. C'est à ton tour maintenant. » Alors que les lumières de la ville défilaient sur le reflet de la vitre, Roberto ne lâcha pas le garçon du regard. Il attendait de voir sa réaction, de le rassurer une dernière fois si besoin.


____________________________________________


And I'll use you as a focal point. So I don't lose sight of what I want. And I've moved further than I thought I could. But I miss you more than I thought I would. And I'll use you as a warning sign.That if you talk enough sense then you'll lose your mind. And I found love where it wasn't supposed to be. Right in front of me.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3791-roberto-dacosta-alias-suns http://www.xmen-first-class.com/t3799-carnet-de-roberto-dacosta-alias-sunspot http://www.xmen-first-class.com/t3839-agenda-de-roberto-dacosta

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Black Water # Harold   Mar 29 Sep - 20:55



Black Water

ft. Roberto DaCosta


Il l'observa attentivement. Ce qu'on disait de lui ne ressemblait qu'à des éloges et c'était plutôt vrai, on dirait. Il paraissait attentif. Il avait écouté ses questions. Alors quelle réponse allait-il donner ? Il était indéniablement gentil et il avait l'air honnête, en tout cas plus que lui. Est-ce qu'il allait être aussi sincère qu'il semblait l'être ? Allait-il parler de l'hypothèse la plus évidente ? Il l'avait vu le regarder après tout et Harold ne doutait jamais de son sex-appeal. Il savait bien qu'il avait un sourire à se damner, que ses yeux bleus étaient un avantage conséquent et que le grand Lord avait des préférences particulières. Il s'en cachait encore moins que lui et s'il n'était évidemment pas obligatoire qu'il lui plaise, il avait cru remarquer qu'il ne le laissait pas indifférent. Ce qui était un avantage hors normes pour lui. Cela n'aurait pu se produire avec cet autocrate de Shaw. Macho et passionné par les seins d'une blonde télépathe sertie de diamants.

▬ Je l'espère. Mais je comprends ton questionnement. Et beaucoup se posent la même question que toi.

Oh oui, ça, beaucoup se posaient la question ! Et c'était justement ce qui était si jouissif. Il était devenu le centre d'attention du club. Que les regards soient noirs ou envieux, il adorait les sentir couler sur lui. Il savait qu'il était le centre de nombre de conversations et ça ne pouvait que le combler. Il ne cherchait que ça et il n'allait pas laisser cette opportunité fantastique lui échapper. Il en ressortirait quelque chose d'encore plus grand. Il avait bien l'intention de ne plus le lâcher le Lord Impérial. Il fallait qu'il le marque.

Cela étant, maintenant qu'il lui avait posé la question, il ne pouvait s'empêcher de se demander, si c'était vraiment son petit cinéma qui l'avait conduit là ou si DaCosta se doutait de quelque chose ?... Il ne présumait pas de son intelligence. D'ailleurs, il préférait ne sous-estimer personne dans l'exercice de son mensonge. Il restait toujours prudent, réfléchissait avant de parler et ne faisait pas trop étalage de son prétendu don.

Ils grimpèrent à bord d'un véhicule noir et il eut le temps de voir le gentil Lord remercier son chauffeur. Harold était si habitué à devoir observer de loin et se faire petit pour éviter que Shaw ne le remarque. Il était habitué à voir le dédain de ce salopard et DaCosta était si différent. Il aimait assez cette différence. C'était apaisant et surtout cela lui permettrait de profiter de sa gentillesse et de sa naïveté. Et peut-être d'un peu plus. Il fallait dire qu'il était bien plus sexy que Shaw, le Lord...

▬ Je suis sûr que tu es capable de beaucoup de choses. Tu n'as pas encore eu l'occasion de montrer ce que tu savais faire sur le terrain et avec ta capacité, tu peux être très utile.

Harold sourit doucement. Alors, il était vraiment aussi gentil que ce qu'il paraissait, que ce que les bruits de couloir en disaient. Ce sera vraiment facile, alors.

▬ Les personnes que nous allons rencontrer ont des informations sur les membres de la CIA qui chassent les mutants. Ils sont eux-mêmes mutants, d'après ce qu'ils m'ont fait comprendre. Mais je n'en ai pas le cœur net. Je ne sais pas s'ils disent vrai ou non.

Harold déglutit, sans réellement le vouloir. Il attendait de lui que son mensonge se transforme en réalité, en somme. Sans le savoir, il lui mettait un coup de pression énorme. Devant les petits mutants les plus impressionnables du club, ce n'était pas un problème mais devant lui pour quelque chose d'aussi important, il appréhendait légèrement. Il se ressaisit seulement à l'intérieur, il avait acquis des connaissance, à présent. Il y arriverait. Du moins, il espérait. Il laissa transparaître une angoisse contenue, malgré tout.

▬ Emma aurait pu le faire, mais elle m'a assez montré ce dont elle était capable. C'est à ton tour maintenant.

Il prit une petite inspiration, hochant la tête, le regard fixé dans le vide. Il faisait semblant d'assimiler la situation et de mettre quelques instants à s'y faire et à reprendre suffisamment de courage pour affronter cette épreuve. Il releva les yeux vers lui pour plonger son regard dans le sien. Ce type avait quelque chose d'apaisant et de confortable. Il ne saurait le décrire mais quelque part, ça faisait du bien. Et ça le confortait dans ses plans.

▬ Je ferais de mon mieux, alors.

Un léger sourire prit naissance sur ses lèvres, s'assurant de toujours paraître légèrement crispé par l'anxiété pour continuer dans son petit rôle.

▬ Je comprends pourquoi vous êtes aussi apprécié.

Il lui sourit plus franchement et plus posément avant de détourner le regard vers la vitre afin de regarder le paysage défiler. Il ne voulait surtout pas que le piège soit superficiel. Il ne voulait pas coucher avec lui et basta. Le sous-entendu devait être léger, pas trop évident, pas trop excessif. Il voulait que DaCosta tombe sous son charme, mais vraiment. Pas qu'il se serve de lui pour tremper son biscuit occasionnellement. Non, il fallait qu'il soit tellement dingue de lui qu'il ne pourrait pas s'empêcher de venir le voir une fois par jour.

Après quelques instants à observer le paysage nocturne, il se tourna à nouveau vers DaCosta et il le détailla, son regard épousant les courbes de son cou puis de ses épaules et de son bras, jusqu'à sa main virile posée sur son genou. Il y vit une marque dinstinctive. Celle qu'il lui arrivait d'avoir par moment quand il faisait usage de son don. Il n'en avait vu qu'une, jusqu'à présent; le premier jour où il l'avait remarqué. Il en avait une sur le cou. On aurait dit qu'il avait pris un coup de soleil à un endroit ciblé. Il lâcha, assez curieux et fasciné par son pouvoir de mutant :

▬ Je me suis toujours demandé; ça vous fait mal ?

Il releva des yeux intrigués vers lui et en voyant l'incompréhension briller dans ses prunelles foncées, il baissa de nouveau le regard vers sa main et tendit la sienne pour effleurer l'endroit où sa peau semblait peler et rougeoyait. Comme il ne savait pas si ça faisait mal, il ne fut rien de plus que frôler sa peau. Franchement, c'était incroyable comme don. Absorber l'énergie solaire et s'en sevir à sa guise. Il devait toujours être chaud, non ? En tout cas sa peau paraissait chaude.

C'était avant tout de la curiosité, cette fois mais ça pouvait très bien lui servir aussi. Il n'y pouvait rien les mutants étaient un peu comme des magiciens pour lui et ça le fascinait tellement. Certains étaient capables de telles prouesses...

Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

Roberto DaCosta
avatar

Fondatrice
Lord Imperial des damnés



▬ Date d'inscription : 16/08/2015
▬ Messages : 125
▬ Crédit(s) : Frankenhook
▬ Autre(s) compte(s) : Evan Starsmore, Erik Lehnsherr, Meaghan McCowen, William Winckworth
▬ Points : 186
▬ Célébrité de l'avatar : Adan Canto
▬ Âge du personnage : 31 ans
▬ Nom Mutant : Sunspot
▬ Pouvoir(s) : Absorption de l'énergie solaire qui décuple sa force et qui lui permet de lancer des rafales d'énergie
▬ Puissance : 5/10
▬ Métier/études : Lord Imperial au club des damnés, directeur général de DaCosta International



MessageSujet: Re: Black Water # Harold   Sam 3 Oct - 13:00


La gentillesse et la naïveté de Roberto étaient des faiblesses. Un leader devait-il se montrer aussi proche de ses pions ? Sauf que Harold n'était pas n'importe quel pion. Il était parvenu à jouer avec le Lord Imperial, à attirer sa curiosité. Roberto n'aurait pas été une cible aussi facile s'il aurait caché son intérêt pour la gent masculine au sein du club. Mais lorsque des clients l'intéressés, le mutant ne se privait jamais de flirter un long moment avec eux, quels que soient les avis de ses membres, avant de disparaître on ne sait où pour profiter des joies de la vie. En agissant de la sorte, il n'était pas étonnant de voir certaines personnes en profiter. Mais pour le cas de Harold, Roberto faisait tellement preuve d'empathie à son égard qu'il en oubliait d'être prudent, comme à son habitude. Il se laissait charmer par le jeune homme, jouait de regards, de gestes subtils. Puis, lorsque le garçon se montrait affaibli, peut-être par jeu de manipulation, Roberto était le premier à lui porter secours. Le premier à tomber dans ses filets.

Dans le véhicule, leur proximité était mince. Roberto tentait de ne rien laisser paraître et restait professionnel, comme il l'avait toujours été. Il ne pouvait pas se permettre de se tromper sur les intentions d'un de ses membres. Pas en tant que Lord Imperial, même si les tentations étaient fortes. Là, il se montra plus qu'attentionné en rassurant le jeune homme. Il lui donnait même un peu trop d'importance. Surtout que Harold n'était pas un mutant prêt à faire ses preuves concrètement. Au mieux, il allait être bon acteur en devinant les intentions des personnes qu'ils allaient rencontrer. Roberto risquait très gros sur ce coup. Harold aussi. Si Roberto se rendait enfin compte du pot aux roses, quelle serait sa réaction ? À moins qu'il était tellement aveuglé par le jeune homme qu'il serait incapable de voir la supercherie. « Je ferais de mon mieux, alors.» Ces paroles et la façon dont elles étaient dites inquiétèrent un peu Roberto qui s'obligea à sourire pour rassurer Harold. « Je n'en doute pas. » Pourtant, il devrait.

« Je comprends pourquoi vous êtes aussi apprécié.» Intrigué, Roberto fronça les sourcils. On l'appréciait ? Il n'avait pas franchement cette impression. Lui-même était conscient d'être moins sadique que Shaw, mais de là à croire que ses membres étaient à l'aise avec lui, il avait un doute. Peut-être par manque de confiance en lui. Roberto était un nouveau Lord. Il n'avait plus vent de ce qui se racontait entre les membres. Pas comme quand il avait été roi. « J'ignorais ce fait, je dois l'avouer. » Il se surprit à sourire, heureux d'être plutôt bien vu par le reste des damnés. Puis, son regard se perdit dans la contemplation du jeune homme qui observait la vue. Quelque part, Roberto se sentait prêt à tout faire pour que Harold se sente bien.

Il avait oublié qu'il était en train de penser et eut un mouvement de surprise en remarquant que Harold était à nouveau tourné vers lui. Et Roberto pouvait jurer que le garçon était en train de l'observer un peu plus qu'à son habitude. « Je me suis toujours demandé; ça vous fait mal ? » Roberto avait presque oublié à quel endroit il se trouvait tant la situation était devenue... troublante. Il frissonna en sentant la main d'Harold frôler sa peau et eut quelques difficultés à déglutit. Roberto n'en avait pas conscience, mais il se montrait de plus en plus vulnérable face au mutant qui n'en était pas un, pour l'instant. « Hm, un peu. Ça ne me fait pas mal sur le moment mais après, avec ces marques, c'est autre chose. Je pense que je dois m'adapter. » Il eut un petit rire alors que la voiture s'arrêtait. Le chauffeur fut rapide pour ouvrir la portière du véhicule et les invita à sortir. Le trajet avait été rapide, en tout cas. Roberto aurait juré que le temps s'était arrêté.

Roberto avait rompu le contact physique avec Harold pour sortir, ce qui était dommage, il fallait bien l'avouer. En même temps, le lord pouvait reprendre contenance et ses yeux se posèrent sur l'établissement dans lequel ils étaient attendus. Un club, presque semblable à celui des damnés. Les gens riches venaient dépenser leur argent pour la boisson ou pour le plaisir des yeux. « J'espère que tu es toujours prêt. Ils nous attendent. » Roberto rassura une dernière fois Harold avec un sourire et en exerçant une légère pression sur son dos. En approchant près des portes, le mutant fut immédiatement accueilli par un homme en costume qui les attendait. Il les guida ensuite à l'intérieur du club en passant entre plusieurs clients, ce qui empêcha à Roberto de voir son rendez-vous qui jouait avec son pouvoir devant plusieurs femmes. Il semblait faire danser une sorte de brume dans ses mains avant de la faire disparaître. Enfin, dans un parfait timing, Roberto reconnut le gérant du club et le salua d'une poignet de main. « Monsieur Walford, ravi de faire enfin votre connaissance. » L'homme dévisagea rapidement Roberto et Harold puis tendit sa main vers le plus jeune. Lorsque Walford fut occupé à donner congé à ses groupies, le Lord en profita pour se pencher près de l'oreille de Harold pour lui souffler quelques mots. « Maintenant, j'aurais besoin de savoir si on peut lui faire confiance ou si c'est un humain qui est en train de nous piéger. »


____________________________________________


And I'll use you as a focal point. So I don't lose sight of what I want. And I've moved further than I thought I could. But I miss you more than I thought I would. And I'll use you as a warning sign.That if you talk enough sense then you'll lose your mind. And I found love where it wasn't supposed to be. Right in front of me.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3791-roberto-dacosta-alias-suns http://www.xmen-first-class.com/t3799-carnet-de-roberto-dacosta-alias-sunspot http://www.xmen-first-class.com/t3839-agenda-de-roberto-dacosta

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Black Water # Harold   Ven 9 Oct - 18:20



Black Water

ft. Roberto DaCosta


Il l'observa et un sourire étira lentement ses lèvres lorsqu'il le vit son expression troublée. C'était particulièrement délectable de voir qu'il pouvait lui faire autant surtout que vraiment, il était loin de lui déplaire. Il aimait même assez le toucher. Il le vit émettre quelques difficultés à déglutir et son sourire s'affirma. Ce Lord avait vraiment un quelque chose d'attirant et d'exploitable aussi. Peut-être que cela sera plus facile que prévu.

▬ Hm, un peu. Ça ne me fait pas mal sur le moment mais après, avec ces marques, c'est autre chose. Je pense que je dois m'adapter.

Alors c'était douloureux. Il baissa les yeux vers la marque sur sa main et il l'effleura de nouveau en se disant qu'il avait bien fait de poser la question parce qu'il pourrait s'en servir pour le mettre dans sa poche. Et puis... ça le passionnait toujours autant d'en savoir plus sur les dons des mutants. Surtout le sien qui était impressionnant.

Il l'entendit lâcher un petit rire et c'était un son franchement pas désagréable, non plus. La voiture s'arrêta subitement et il tourna les yeux un peu perplexe vers le chauffeur qui vint leur ouvrir rapidement la portière. Ils y étaient déjà alors ? Bon sang, il s'était peut-être un peu trop laissé transporter. Il devrait faire plus attention à l'avenir.

Roberto retira sa main et sortit du véhicule avant lui. Il le suivit, son regard s'attardant sur une partie de son anatomie qu'il n'avait pu que voir lorsqu'il était passé devant. Et lorsqu'il vit qu'ils étaient devant un club assez semblable à celui qu'ils fréquentaient tous les deux, il adressa un regard à Roberto.

▬ J'espère que tu es toujours prêt. Ils nous attendent.

Il fut surpris que sa prévenance perdure. Il le regarda lui sourire et il le prit de court quand il posa sa main sur son dos, y exerçant une légère pression. Il hocha la tête pour toute réponse, le regardant passer devant une nouvelle fois. Il le suivit tranquilement, tâchant de réfréner la pointe d'angoisse qu'il sentait naître en lui. Bon, il allait y arriver.

Ils furent accueillis par un homme en costume qui les guida rapidement à l'intérieur. Harold observa l'intérieur du club en avançant, légèrement en retrait par rapport à Roberto. L'endroit était assez semblable à celui du club des damnés. C'était une ambiance feutrée et classe qui reignait dans la pièce. Ils se retrouvèrent rapidement devant un homme qui épatait la galerie et aux sons des piaillements insupportables de ses dames, c'était plutôt impressionnant. Il tourna les yeux, par simple curiosité et vit qu'il faisait tourner une sorte de brume entre ses mains qu'il fit disparaître quand Roberto tendit la main vers lui.

▬ Monsieur Walford, ravi de faire enfin votre connaissance.

L'homme les dévisagea et Harold tenta de se concentrer sur ses expressions faciales. Il fallait à tout prix qu'il fasse illusion. Il savait que Roberto ne lui en tiendrait pas rigueur s'il échouait - non, il était trop gentil pour ça - mais c'était malgré lui, il voulait l'épater. Il fera réellement de son mieux. Il lui serra la main quand il la lui tendit, le regardant droit dans les yeux. Pour l'instant, il ne pouvait voir que sa confiance en lui débordante. Puis il se détourna d'eux manifestement pour les faire patienter en donnant congé à ses petites choses bruyantes qui se pâmaient devant lui. Pendant ce temps, Roberto se pencha vers lui pour murmurer à son oreille, le faisant malgré lui frissonner :

▬ Maintenant, j'aurais besoin de savoir si on peut lui faire confiance ou si c'est un humain qui est en train de nous piéger.

Il se tourna vers lui, le regardant dans les yeux et jouant, là encore de la distance infime qui les séparait. Il esquissa un petit sourire, tâchant de donner le change avant de murmurer :

▬ Je suis sur le coup. Pour l'instant, je peux pas en dire grand chose à part qu'il a des chevilles grosses comme des melons.

Le patron des lieux revint vers eux après avoir flirter avec ses petites jeunettes et il les pria de le suivre. Harold laissa passer Roberto et les suivit. Ils arrivèrent dans une pièce presque secrète et surtout fermée. On entendait même plus la musique du club ici. Walford se dirigea vers son bar tout en leur demandant s'ils voulaient quelque chose. Harold se manifesta après Roberto, par respect :

▬ Un whisky, s'il vous plaît.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas

Roberto DaCosta
avatar

Fondatrice
Lord Imperial des damnés



▬ Date d'inscription : 16/08/2015
▬ Messages : 125
▬ Crédit(s) : Frankenhook
▬ Autre(s) compte(s) : Evan Starsmore, Erik Lehnsherr, Meaghan McCowen, William Winckworth
▬ Points : 186
▬ Célébrité de l'avatar : Adan Canto
▬ Âge du personnage : 31 ans
▬ Nom Mutant : Sunspot
▬ Pouvoir(s) : Absorption de l'énergie solaire qui décuple sa force et qui lui permet de lancer des rafales d'énergie
▬ Puissance : 5/10
▬ Métier/études : Lord Imperial au club des damnés, directeur général de DaCosta International



MessageSujet: Re: Black Water # Harold   Jeu 15 Oct - 10:15


Un club où les mutants s'exposaient librement ? Roberto n'avait rien remarqué des agissements du gérant qu'il allait bientôt rencontrer. Peut-être que ce lieu était exclusivement réservé aux personnes dotés de dons hors du commun et de leurs fanatiques. Quoi qu'il en soit, cet établissement semblait filtré ses invités aussi minutieusement que le club des damnés. Roberto approcha donc du gérant sans grande difficulté et adressa un sourire poli à ses groupies en se présentant. S'il aurait vu la petite démonstration de pouvoir qui s'était déroulé quelques secondes plus tôt, jamais Roberto ne se serait senti soucieux à son égard. Il commença d'ailleurs à le détailler du regard, comme s'il pouvait déceler chez lui une preuve d'appartenance aux mutants, un détail physique hors du commun. Après les présentations, il remarqua la façon qu'avait Harold de l'analyser, ce qui prouvait qu'il était un bon choix pour ce genre de mission. Avec lui, Roberto ne risquait pas de se retrouver dans une cellule capitonnée de la CIA ni allongé sur une table d'opération pour jouer les cobayes de laboratoire.

Tout naturellement, DaCosta demanda quelques renseignements au creux de l'oreille d'Harold lorsque Walford s'éloigna pour annoncer une courte absence auprès de ses prétendantes. Il souhaitait être discret, pour ne pas paraître paranoïaque, tout en lançant quelques sourires amicaux vers leur hôte. « Je suis sur le coup. Pour l'instant, je peux pas en dire grand chose à part qu'il a des chevilles grosses comme des melons.» Cette remarque fit rire Roberto. C'était tout à fait vrai. Cet homme usait de son charisme et c'était une bonne chose. En tant que gérant de club privé, il se devait de plaire à la clientèle.

À son retour, Stuart Walford demanda à ce qu'on le suive. Toujours un peu anxieux, Roberto échangea un regard avec Harold avant d'emboîter le pas de son hôte. En le suivant, il remarqua les détails de la décoration des lieux et fut même surpris de découvrir que la pièce dans laquelle ils se rendaient était secrète. Une fois encore, le regard de Roberto se posa sur Harold, comme s'il craignait qu'il arrive quelque chose s'il s'agissait d'un piège. Mais il suivit rapidement le patron du club à l'intérieur de sa pièce secrète et attendit poliment qu'on l'invite à s'installer pour prendre place sur le canapé qui faisait face à un fauteuil - sûrement celui de Walford. « Un verre ? » Roberto s'éclaircit la gorge avant de répondre. « Je prendrais volontiers un verre de vin rouge. » Il posa ensuite ses yeux sur Harold jusqu'à ce que leurs boissons soient servies. « Alors, vous deux, vous êtes des mutants ? Vous pouvez faire quoi exactement ? » Roberto n'avait jamais clairement parlé de sa mutation. Il était donc très surpris de voir Stuart Walford aussi direct. Mais peut-être était-il simplement à l'aise face à d'autres mutants. « Nous ne sommes pas ici pour parler de nos capacités. Vous aviez parlé de dossiers concernant la CIA, au sujet de leur chasse ouverte envers les mutants. Nous devons nous entraider, non ? À moins que tout ceci ne soit qu'une mascarade ? » Roberto avait décidé d'être direct et Walford secoua la tête en souriant, visiblement très amusé. « Qui me dit que vous ne me piégez pas vous aussi ? Vous refusez de me montrer vos pouvoirs, pourquoi en ferais-je autant ? » Voilà pourquoi Harold était utile dans cette mission. Son pouvoir n'était pas visible. Il pouvait s'occuper du cas de Walford. Roberto lança donc un regard vers le jeune damné, dans l'espoir qu'il se montre à la hauteur de ses attentes et qu'il efface les soupçons qui pesaient sur Walford.




____________________________________________


And I'll use you as a focal point. So I don't lose sight of what I want. And I've moved further than I thought I could. But I miss you more than I thought I would. And I'll use you as a warning sign.That if you talk enough sense then you'll lose your mind. And I found love where it wasn't supposed to be. Right in front of me.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3791-roberto-dacosta-alias-suns http://www.xmen-first-class.com/t3799-carnet-de-roberto-dacosta-alias-sunspot http://www.xmen-first-class.com/t3839-agenda-de-roberto-dacosta

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Black Water # Harold   


Revenir en haut Aller en bas
 

Black Water # Harold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-