AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 "Fool me once shame on... I will hunt you down" feat Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Clyde Carver
avatar

Administratrice
Roi noir chez les damnés



▬ Date d'inscription : 07/12/2013
▬ Messages : 259
▬ Crédit(s) : Rosen et tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Elvie Killers, Echo T. Hamilton (Lorna Dane), Garrett A. Macmillan
▬ Points : 178
▬ Célébrité de l'avatar : Joseph Morgan
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Pain
▬ Pouvoir(s) : Torture mentale et physique
▬ Puissance : 5/10
▬ Métier/études : Propriétaire d'un night club le "Corvus Florensis" surnommé la plupart du temps le "Corvus"(Manhattan), Roi Noir.



MessageSujet: "Fool me once shame on... I will hunt you down" feat Dylan    Mar 22 Sep - 13:23






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 8 novembre
Météo (approximative) : soirée pluvieuse
Matin, après-midi, soir : fin d'après midi
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Statut du rp : [x] en cours [] terminé






Comme toujours ma nuit avait été de courte durée, trois heures, grand maximum. Il fallait que tout aille très vite. Une des raisons pour laquelle je détestais attendre, perdre mon temps était hors de question, et un horaire était un horaire. J'arrivais au club en fin d'après-midi, seulement quelque chose n'allait pas et Zip sur mon épaule semblait de mon avis, puisqu'il quitta mon épaule pour partir en reconnaissance. Je notais la présence anormale de voiture de police. Je m'avançais vers la porte pour tomber sur un agent de sécurité qui devait arriver une heure avant moi pour s'assurer que tout était en ordre, la tête basse ce dernier s'avança vers moi, Zip était sur son épaule, avant de me dire qu'on avait un souci avant de m'appeler par mon nom...

Quand j'entrais je pouvais voir que la porte avait été forcée, une trace noire entourée la poignée, et la porte était légèrement tordue. Je m'avançais pour voir que l'ensemble de la pièce principale avait été retourné. Je m'avançais vers la caisse qui se trouvait sous le bar, elle avait littéralement explosé, et une nouvelle fois je pouvais voir les traces noires sur cette dernière.

- Monsieur je vais vous demander de partir vous n'avez rien à faire ici.

Je me redressais pour faire face à un enquêteur qui me saisit par le bras, il voulait m'escorter jusqu'à la sortie ? Pour qui il se prenait ? Je dégageais sa main de mon bras gardant mon sang-froid enfin en apparence du moins je semblais calme...

- Je suis le propriétaire de ce club, Clyde Carver. Vous m'expliquez ce qui se passe ici ?

L'homme retira sa casquette pour ce gratter l'arrière du crâne, alors que j'attendais une réponse de sa part, et elle avait intérêt pour son bien à venir le plus vite possible, comment j'allais ouvrir ce soir ? Avec du retard ? Mais vu la capacité des enquêteurs je sentais que je n'allais pas ouvrir ce soir...- Et bien je crois qu'on vous a cambriolé...

- Non vraiment Sherlock? C'est pour ça que vous êtes payés ? Faire des déductions qu'un gamin de trois ans pourrait faire les yeux fermés.

Il se moquait de moi là ? Non j'avais demandé à mes employés de retourner la pièce c'était tellement plus pratique pour passer le balai, et puis qui à besoin d'une porte d'entrée qui ferme ? Non mais franchement.

- Vous savez que parmi vos employés se trouve une voleuse ? Peut-être pourrait-on l'interroger ? Vous savez où elle est ?

Un employé avec un casier judiciaire, j'en avais deux ou trois. Mais il venait de dire une voleuse, je pouvais exclure les hommes il me restait qu'une personne, Dylan... Mais pourquoi faire ça ? Elle était très bien payée. Et pourquoi ne pas l'avoir fait avant ? Quelque chose n'allait pas, ça me semblait trop évident...

- Alors contrairement à vous, enquêter ce n'est pas mon travail, il va falloir être un peu plus précis, ce club ne tourne pas qu'avec deux employés...

- Laisse tomber, il a un grain ce type. Tu perds ton temps.

Je tournais la tête vers le second enquêteur qui venait de se positionner derrière son acolyte pour lui glisser ses quelques mots, en plus d'être incompétent il n'était pas familier avec le mot "discrétion". Et là je perdis un peu plus mon sang-froid.

- Ce "type" fait également partie du club des damnés, et je pense qu'il serait mal venu que je raconte à votre si charmante femme vos frasques dans le dit club... N'est-ce pas Mr Finegan.

Le second enquêteur qui venait juste d'arriver rougit avant de se racler la gorge et de repartir d'où il venait. J'émis un rictus satisfait de ma prouesse. En tant que Roi Noir je me faisais un plaisir d'enquêter sur chacun de nos clients et un policier, c'était une aubaine pour moi.

- Bien maintenant que nous sommes entre personnes compétentes... Enfin plus ou moins. Qui soupçonnez-vous ?

- Dylan Steinberg elle travaille bien ici ?

C'était bien elle qu'ils soupçonnaient. La jeune femme allait devoir me donner une sacrée explication et elle allait devoir être extrêmement convaincante. On ne m'utilisait pas comme ça, c'était hors de question...

- Elle ne devrait pas tarder...


____________________________________________


My wickedness is self-preservation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3482-truth-be-told-i-m-as-evil- http://www.xmen-first-class.com/t3488-carnet-de-clyde-carver http://www.xmen-first-class.com/t3489-agenda-de-clyde-carver

Dylan J. Steinberg
avatar

Not Fitting



▬ Date d'inscription : 31/05/2015
▬ Messages : 49
▬ Autre(s) compte(s) : Neal Mathesson
▬ Points : 63
▬ Célébrité de l'avatar : Katheryn Winnick
▬ Âge du personnage : 25 ans
▬ Pouvoir(s) : Perception des points de faiblesse
▬ Métier/études : Arnaqueuse et cambrioleuse



MessageSujet: Re: "Fool me once shame on... I will hunt you down" feat Dylan    Mar 20 Oct - 21:32


Il était environ quatre heure du matin et les rues étaient vides autour du Corvus. Il faisait froid, très froid, comme souvent quand l’hiver approchait à New York. La porte de service se refermant dans son dos, Dylan avait refermé sa veste avant de longer la rue pour rentrer chez elle après son service. Cela faisait plus d’un mois maintenant qu’elle avait pris un petit boulot de serveuse dans ce night-club, après tout il fallait bien rentrer un peu d’argent honnêtement parfois, le temps pour la voleuse de trouver une autre cible. Et puis elle avait déjà eu bien pire comme boulot et bien pire comme patron. Longeant la ruelle étroite et obscure, la jeune femme avait été surprise de croiser une autre silhouette à cette heure-ci. Elle n’y avait pas spécialement fait attention à ce moment, continuant son chemin qui la ramenait vers la rue principale où un vent glacé l’enveloppa rapidement, lui faisant accélérer le pas pour rentrer chez elle où son lit l’attendait.

Elle avait ouvert un œil en fin de matinée, le bruit de la pluie frappant sur les vitres la sortant du sommeil. Ca et l’air frais qui chatouillait sa peau, lui rappelant que les portes vitrés étaient grandes ouvertes, la faisant frissonner maintenant que la température avait baissé avec l’orage. C’est avec un soupir qu’elle s’était levé pour fermer les portes, observant un instant les gouttes s’écraser contre les carreaux avant de se diriger vers la cuisine et de mettre la bouilloire à chauffer. Quelques minutes plus tard, un thé verre entre les mains, la blonde s’était arrêtée devant le chevalet qui trônait près de la fenêtre, regardant la peinture presque terminée. Elle était restée ainsi un long moment, avant de se décider à filer sous la douche et démarrer ainsi une nouvelle journée. Elle n’était sortie de son appartement qu’en fin d’après-midi, reprenant le chemin du night-club pour prendre son service. Et mieux ne valait pas être en retard si on ne voulait pas s’attirer les foudres de Clyde Carver, le gérant du club, ça elle l’avait bien compris.

Rien n’aurait pu la mettre en retard, pas même ce sentiment que rien n’allait aujourd’hui et qu’elle ne savait pas à quoi imputer. La pluie ? Le travail ? Non, généralement, les jours de pluie n’affectaient pas Dylan. La pluie apportait de la fraîcheur, une nouvelle vie, des reflets sur les rues et trottoirs. Parfois elle aimait marcher sous la pluie, se laissant tremper jusqu’aux os. Si personne ne regardait, il lui arrivait même de sauter dans une flaque. Avoir un job ne l’ennuyait pas plus que ça non plus, du moins pas en ce moment. Nettement moins que les week-ends en tout cas, parce que le week-end les options et les occupations étaient limitées. Bien sûr il y avait des galeries et des musées à visiter… mais elle les avait déjà tous visités, plusieurs fois même, et à moins d’un vernissage, la plupart des lieux avaient perdu de leur attrait. Ainsi, elle se retrouvait de plus en plus à passer le week-end chez elle, à lire ou à peindre si l’inspiration lui venait.

Pourtant en arrivant aux abords du club, son sentiment, loin de disparaitre, redoubla d’intensité. Peut-être la présence de plusieurs voitures de police n’y était pas totalement étrangère ? Mais la voleuse bien que tentée de prendre la fuite dans un réflexe de survie, avait au contraire continué son chemin jusqu’à la porte de service. Après tout elle n’avait rien à se reprocher pour une fois, ou du moins pas ces derniers temps.

-Et bien les clients sont là tôt aujourd’hui…

-Un cambrioleur a cru bon de venir faire la fête.

Elle avait dû batailler un peu pour s’approcher de l’entrée et atteindre l’agent de sécurité du club qui attendait toujours dehors et n’avait donc pas pu empêcher un sarcasme de lui échapper. Mais un cambrioleur ici ? C’était vraiment ironique et ça n’était pas pour l’enchanter loin de là… Passant la porte, Dylan s’était avancé au milieu des tables et des chaises qui avaient été complètement retournées, constatant avec une certaine consternation l’étendue des dégâts avant qu’un de ses collègues serveur ne l’interpelle.

-Ah Dylan tu tombes bien, le patron veut te voir.

Elle avait été surprise, son instinct sonnant l’alerte, confirmant toujours plus le pressentiment qui la suivait depuis qu’elle s’était levée, mais s’était tout de même avancé jusqu’au bar où l’attendait Clyde en pleine discussion avec ce qui était de toute évidence un inspecteur de police. C’était reconnaissable rien qu’à ses vêtements.

-On m’a dit que vous vouliez me voir ?

Elle était tendue quand bien même elle n’avait rien à se reprocher, mais avait tout fait pour n’en rien laisser paraitre devant les deux hommes.

-Mademoiselle Steinberg vous voilà. Lieutenant Lassiter… j’aurais quelques questions à vous poser. Par exemple où étiez-vous ce matin à l’heure du cambriolage, entre cinq et six heure d’après nos estimations ?

-Chez moi, je dormais après avoir terminé mon service.

Elle avait plissé des yeux, méfiantes, avant de répondre d’un ton un peu sec à la question de l’inspecteur. Aucune raison de se braquer tout de suite et pourtant… Certes la police devait surement interroger tous les employés de la même façon, mais quelque chose dans le ton du policier lui faisait bien comprendre que dans son cas ce n’était pas aussi simple.

-Vous étiez seule je suppose ? Je m’attendais à mieux. Mais ce n’est peut-être pas si étonnant vu vos antécédents…

-C’est une blague ?! Oui j’étais seule et alors ?

C’était presque étonnant qu’on ne lui passe pas déjà les menottes vu la tournure de cette histoire.



____________________________________________

The little stealer has only one law... what's yours is mine, what's mine is mine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3689p10-dylan-steinberg-the-eye

Clyde Carver
avatar

Administratrice
Roi noir chez les damnés



▬ Date d'inscription : 07/12/2013
▬ Messages : 259
▬ Crédit(s) : Rosen et tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Elvie Killers, Echo T. Hamilton (Lorna Dane), Garrett A. Macmillan
▬ Points : 178
▬ Célébrité de l'avatar : Joseph Morgan
▬ Âge du personnage : 23 ans
▬ Nom Mutant : Pain
▬ Pouvoir(s) : Torture mentale et physique
▬ Puissance : 5/10
▬ Métier/études : Propriétaire d'un night club le "Corvus Florensis" surnommé la plupart du temps le "Corvus"(Manhattan), Roi Noir.



MessageSujet: Re: "Fool me once shame on... I will hunt you down" feat Dylan    Sam 21 Nov - 17:32




Dylan Steinberg ? J'avais du mal à y croire. J'étais au courant pour son passé de voleuse, mais au Corvus elle avait un bon travail et un salaire suffisant. Aucun de mes employés ne m'avaient fait un coup pareil, beaucoup avaient préféré prendre la porte, vu qu'il me supporter difficilement, j'en avais renvoyé d'autres. Mais quand un barman passe plus de temps à draguer tout ce qui se passe plutôt que de faire son boulot et bien oui j'avais du mal à garder mon sang-froid, et oui plusieurs fois il m'était arrivé de donner une migraine colossale à ceux qui ne faisait pas leur travail ou à ceux qui me décevaient...

- On m’a dit que vous vouliez me voir ?

Je n'écoutais même plus l'agent face à moi, faisant mentalement deux listes, une avec tous les suspects possibles et l'autre concernés ce que j'allais faire à celui qui avait osé me faire un coup pareil, mais c'est la voix de la présumer traîtresse qui me sortit de mes pensées qui prenaient un sacrés tournant. Je me tournais vers cette dernière alors que je prenais mon visage des mauvais jours. Alors que l'agent face à moi interrogeait je ne quittais pas des yeux une seule seconde mon employé. A la recherche de la moindre trace de mensonges, ne sachant plus qui croire.

Cette dernière ne tarda pas à répliqué qu'elle était rentrée chez elle après son service, et ça c'était vrai puisque je l'avais vu partir, préférant faire la fermeture du Corvus en personne. Et l'agent ne tarda pas à évoquer le passé de la jeune femme qui, une nouvelle fois lui desservait.

- C’est une blague ?! Oui j’étais seule et alors ?

- Lieutenant, j'aimerais parler à mon employée seul à seule.

Je n'attendis même pas la réponse du lieutenant, qui devait s'estimer content que j'ai fait une demande, habituellement je ne m'embêtais pas, prenant ce que je voulais quand je le voulait. J’entraînais légèrement Dylan à l'écart. Vu que l'on s'entendait bien j'espérais obtenir de sa part une réponse franche, et surtout une réponse qui n'allait pas soulever un milliard de questions.

- Dylan. Je ne te le demanderais qu'une seule fois. Est-ce que tu es derrière tout ça ?

J'appréciais beaucoup Dylan. C'était une bonne personne. Je l'avais vu travaillais au sein du Corvus, et elle n'avait jamais rechigné à la tâche même Zip qui ne supporter pas énormément mes employés semblait l'avoir adopté, et si je ne faisais confiance à qu'à très peu de personne, c'était encore pire pour Zip. Seulement notre entretien ne tarda pas à être interrompu par l'agent des forces de l'ordre juste derrière nous.

- Bon vous avez fini ?


____________________________________________


My wickedness is self-preservation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3482-truth-be-told-i-m-as-evil- http://www.xmen-first-class.com/t3488-carnet-de-clyde-carver http://www.xmen-first-class.com/t3489-agenda-de-clyde-carver

Dylan J. Steinberg
avatar

Not Fitting



▬ Date d'inscription : 31/05/2015
▬ Messages : 49
▬ Autre(s) compte(s) : Neal Mathesson
▬ Points : 63
▬ Célébrité de l'avatar : Katheryn Winnick
▬ Âge du personnage : 25 ans
▬ Pouvoir(s) : Perception des points de faiblesse
▬ Métier/études : Arnaqueuse et cambrioleuse



MessageSujet: Re: "Fool me once shame on... I will hunt you down" feat Dylan    Mar 8 Déc - 0:16


Malgré son instinct qui lui hurlait de fuir sur le champ, malgré cette sensation que rien n’allait aujourd’hui et qu’elle avait toutes les raisons du monde de partir le plus vite possible, Dylan s’était présenté auprès des deux hommes. Le ton était neutre mais sa posture ne laissait aucun doute quant à sa suspicion. Elle laissa ainsi l’inspecteur se présenter, cherchant déjà à ne pas laisser son mauvais caractère s’emporter tout de suite. Certains auraient avancé - à raison - que la jeune femme était un brin soupe-au-lait, en plus d'avoir la rancune tenace et le discours de l’agent ne faisait rien pour la mettre dans de bonne disposition. Il ne faut pas être un génie pour comprendre ce qu’il veut exactement. Aussitôt, son menton vrille de gauche à droite, ses lèvres se tordant en une moue contrariée. A sa première phrase, elle haussa un sourcil; à la seconde, elle fronça du nez. Le portrait devait être plutôt comique pour son vis-à-vis, néanmoins, en ce qui concernait la voleuse, rien dans ses informations ne prêtait à rire. Inutile de préciser que tandis qu'il l'informait par sous-entendu à peine voilé qu’elle était certainement en tête de liste des suspects, elle était déjà en train d'imaginer la meilleure façon de s’enfuir ou de s’échapper des griffes de la police.

-Lieutenant, j'aimerais parler à mon employée seul à seule.

Sans rien pouvoir ajouter à sa défense elle se vit finalement entraînée plus loin, à l'écart de l'agent et des ennuis qu’elle avait la bêtise de s’attirer bien malgré elle. Et elle ne savait pas si elle devait se sentir soulager ou inquiète de l’intervention de Clyde. La police elle savait quoi en attendre, comment gérer mais son patron ? Elle l’avait déjà vu une fois renvoyé un des barmans et elle devait admettre que si elle était une grande gueule qui ne se laissait pas marcher sur les pieds elle n’avait pas non plus spécialement envie de se confronter à Clyde. Parce qu’elle ne savait pas encore comment diable elle pourrait s’innocenter de toute cette galère.

Elle attendait donc une réplique qui ne vint pas. Du moins, pas tout de suite et non avec la violence qu'elle lui imaginait, non avec la dureté dont elle-même pouvait faire preuve quand la colère couvait, sans tact, sans compassion. Aussi, quand il se décida à lui laisser une chance de s’expliquer, il put être assuré d'avoir toute l'attention de la jeune femme. Elle chercha l'animosité dans ses mots, elle guetta la malice ... En vain. Une simple mise en garde, donc. Cette fois, ses sourcils se froncèrent tandis qu'elle réalisait que c’était maintenant ou jamais l’occasion de peut-être faire pencher la balance en sa faveur. Du moins aux yeux de Clyde.

Dans un soupir, elle avait englobé la salle et ses dégâts d’un regard, des points rouges dansant par intermittence devant ses yeux avant de se lancer dans ses justifications.

-Ecoutes Clyde je sais que les faits sont surement contre moi, que certains de mes actes sont contre moi également ça je ne peux pas le nier… mais je te jure que je n’ai rien à voir de près ou de loin avec ce qui s’est passé.

Oui Dylan est une voleuse. C’était un fait établit depuis plusieurs années maintenant. Dylan est une manipulatrice. Dylan est une opportuniste. Mais surtout Dylan était un électron libre. Trop imprévisible, trop impulsive, elle s’était bien vite éloignée des sentiers de la vie propre et rangée que dictait la société. En fait si elle y repensait, elle avait dû voler dès qu’elle avait été en âge de marcher … Oui aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle avait toujours volé et aussi loin qu’elle s’en souvienne, elle avait toujours adoré ça et elle ne pouvait pas le nier.

Elle était toutefois touchée que Clyde lui laisse le bénéfice du doute ou tout du moins la chance de pouvoir donner sa version des faits avant de la laisser se dépêtrer seule avec la police. Et elle ne pouvait pas être plus honnête qu'en cet instant. Elle avait apprécié l’homme dès ses premiers jours de boulot, chose assez peu courante pour être notée. Il faut dire qu’elle n’avait pas un caractère facile mais apparemment elle et Clyde se ressemblaient sur certains points.

-Et puis je n’aurai jamais été assez stupide pour revenir après … ça.

Elle n’eut toutefois pas plus le temps d’énumérer à Clyde les raisons qui pouvaient l’innocenter du cambriolage puisque le lieutenant revint rapidement à la charge vers elle.

-Bon vous avez fini ?

-Si je dis non vous allez nous laisser tranquille peut-être ?

-Amusant … mais vous ne devriez pas trop faire la maline vous savez, il y a largement assez d’éléments ici pour vous embarquer et vous interroger !

Sa tête blonde se secoua, ses yeux se levèrent vers le ciel alors que l’homme avait saisi son bras pour appuyer ses propos. Abruti pensa-t-elle, s'étonnant elle-même que l'insulte fut si chaste en comparaison de tous les adjectifs qu'elle aurait pu lui trouver. Naturellement que le meilleur de son interrogatoire restait à venir. Les lèvres de Dylan se tordirent en une grimace rien qu’à penser les heures qu’elle allait perdre à essayer de prouver par a + b qu’elle n’avait rien à voir dans cette histoire.

-Peut-être lieutenant qu’avant de m’embarquer vous pourriez réfléchir deux minutes ! Ca fait plus d’un mois que je travaille ici, vous croyez vraiment que j’avais besoin de retourner tout l’intérieur pour trouver la caisse ?

La défense pouvait paraître maigre mais son assurance n'avait pas d'égal. La dernière phrase avait été soigneusement articulé, son visage s'était avancé vers le policier en un mouvement de défi téméraire. Et parce qu'elle ne pouvait pas lutter contre son étreinte, elle se laissa faire, de mauvaise grâce, la colère affluant par vagues bruyantes dans ses veines chauffées à blanc, l’injustice et la bêtise lui faisant toujours prendre le mord au dent.

Spoiler:
 

____________________________________________

The little stealer has only one law... what's yours is mine, what's mine is mine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3689p10-dylan-steinberg-the-eye

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: "Fool me once shame on... I will hunt you down" feat Dylan    


Revenir en haut Aller en bas
 

"Fool me once shame on... I will hunt you down" feat Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-