AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Don't stop me now... Or not !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Henley Rhodes
avatar

Loner

▬ Date d'inscription : 07/10/2015
▬ Messages : 28
▬ Crédit(s) : Hepburns
▬ Points : 16
▬ Age : 84
▬ Célébrité de l'avatar : Holland Roden
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Nom Mutant : Kâlî
▬ Pouvoir(s) : Manipulation de temps et de l'espace
▬ Métier/études : Etudiante en droit



MessageSujet: Don't stop me now... Or not !    Mar 20 Oct - 19:25






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 7 octobre
Météo (approximative) : Frais mais pas de pluie
Matin, après-midi, soir : Nuit
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Statut du rp : [X] en cours [] terminé





S'il est nécessaire de connaître ses limites, il ne faisait aucun doute que les miennes s'arrêtaient juste avant que ma paire de chaussures décède dans les basses rues du Bronx. Ces ruelles dont le sol est à peine visible à cause des détritus, l'odeur nauséabonde des poubelles et l’écho de mes pas qui se répand tout autour de moi. Hmmmmm ! Il ne manque plus que l'homologue américain de Jack l'éventreur pour tomber dans un bon vieux cliché. Oui ! Le parfait cliché de la petite nana, en jupe et talons, totalement seule, dans les rues malfamées en pleine nuit. En règle générale, je vous promets que je suis plus intelligente que cela. Mais il a fallu que mon abruti de copain – quoique le jury délibère encore sur la question – me promette une belle soirée où nous pourrions nous amuser sans tabou. Dans ma tête, un repas et une partie de jambes en l'air. Non seulement, je n'ai même pas eu droit au repas, mais en plus, une deuxième demoiselle devait partager ma partie de jambes en l'air.... Pour être baisée, je m'attends au moins à avoir l'estomac plein.

Alors me voilà à déambuler dans les rues pour rentrer chez moi et il faut croire que les taxis n'existent pas dans cette déchetterie. A moins que ce coin craigne tellement qu'une personne censée ne s'y aventurerai pas. Come on, girl ! You can do it !

Un bruit de vieille boîte de conserve rouillée se fait entendre. Come on, girl ! It's time to run ! Prenant mon courage à deux mains, j'accélère le rythme sans regarder par dessus mon épaule. Ma peur ne doit surtout pas m'envahir. Je ne suis pas comme toutes ces autres filles, nom d'un chien ! Des rires se font entendre à quelques dizaines de mètres de moi. Pas le genre de rire joyeux, que l'on entend lors d'une fête pour enfants, mais ceux bien gras d'une bande de crétins. D'accord.... Elle est par où la sortie ? Un magasin ? Quelqu'un ? Au secours... ?

Bientôt, je sens qu'ils sont à quelques pas de moi et leurs commentaires graveleux ne m'échappent pas. Peut être sont-ils assez saouls pour me craindre si je leur rentre dedans ? Verbalement, bien sûr ! Je m'arrête et décide de leur faire face. Ils sont cinq et leurs halènes fétides est un parfait indice sur leur taux d'alcoolémie.

- « Ok, vous n'avez jamais vu une fille de votre vie ? Quoique vu vos tronches, elles doivent fuir. »

Bien joué, Henley ! Provoque-les ! Insulte-les ! Ça va t'aider.... Ou alors, tu es suicidaire ! Le public vote pour la seconde hypothèse. Les pieds bien ancrés dans le sol, je m'attends à une riposte. J'envoie ma peur valdinguer à Tombouctou pour appuyer sur le bouton STOP. Mais ce dernier semble défectueux. Pas de bol... Same player shoots again !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3941-agenda-de-henley-rhodes#54076

James L. Howlett
avatar


Tu vois ce qui t'attend si tu me cherches !

▬ Date d'inscription : 13/10/2015
▬ Messages : 16
▬ Crédit(s) : dyn
▬ Points : 2
▬ Age : 28
▬ Célébrité de l'avatar : hugh jackman
▬ Âge du personnage : 35 ans physiquement
▬ Nom Mutant : Wolverine
▬ Pouvoir(s) : Griffes osseuses rétractables, régénération cellulaire
▬ Métier/études : Soldat



MessageSujet: Re: Don't stop me now... Or not !    Mar 20 Oct - 21:30


Il fait nuit depuis un bon moment déjà, il se fait même tard. Tous les magasins sont fermés à part bien sûr les bars, boites de nuit et les hôtels. Le temps n'est pas vraiment menaçant mais je n'aperçois aucune étoile dans le ciel. Ce que je fous encore dehors ? À vrai dire, je cherche une salle de billard où j'avais rendez vous avec un certain mutos d'un nom... laissez tomber je me suis croqué cinq fois la langue en voulant prononcer son surnom russe. Je l'appellerais Ricola, c'est pas grave, à moins ... non c'est suisse, bon tant pis ! Fumant mon éternel et fidèle barreau de chaise au délicat gout de vanille, je venais de me rendre compte que j'étais perdu mais l'idée ne me venait pas encore de demander aux gens le chemin vers cette foutue salle de billard. En revanche, mon regard se posait vers une call-girl plutôt mignonne. Les jambes d'un mannequin, les cheveux blonds détachés et très certainement blindés de laque pour tenir dans cette position, suivi d'une paire de nibar... euh je veux dire, d'une paire d'yeux tout à fait bleutés, très colorés et surtout bien maquillés. Cette jeune femme bien roulée sortait d'un club très éclairé dont je ne retenais pas le nom puisque je me concentrais uniquement sur cette femme vêtue d'une robe rouge vermillon, elle s'apprêtait à fumer une cigarette que je reconnaîtrais entre milles. Les menthols, celles que je déteste le plus, toutefois elle ne trouvait pas de feu et voilà que je trouvais l'occasion de m'approcher d'elle. Mains dans les poches j'avançais sûr de moi et prêt à draguer, quand je me retournais légèrement la cheville sur un talon de chaussure.

Saloperie, t'as décidé de me gâcher la soirée toi. Je m'abaissais et je ramassais de mes gros doigts cette merde intersidérale qui me valait instantanément la dernière place dans la course à "allume la avant qu'un autre le fasse", puisque effectivement, un gringalet venait de se ruer sur elle avec une vieille boite d'allumette... Mon briquet et moi décidons alors de faire la gueule pour la bonne cause. « Bon à quelle paire d'escarpins pourris t'appartiens toi ?! » Je regardais à gauche, à droite. Pas la moindre femme avec un talon en moins, et malheureusement, la blondinette venait de rentrer dans son club, accompagnée de petits bonhommes de tout âge... Bande de raclures, vous ne savez pas la chance que vous avez ! Mais en grommelant mes pensées, je venais d'apercevoir un truc qui brillait dans une longue ruelle mais totalement sombre... Je décidais donc d'aller voir et il s'avérait que je trouvais un deuxième talon. C'est louche, cette histoire a une case en moins. Continuant mon chemin, je décidais de suivre la route de ces talons pétés et j'atterrissais dans une autre ruelle du type : un chat noir sort d'une poubelle en trombe et en miaulant sauvagement, une boite de conserve racle les pavés, tes propres pas se mettent à résonner dans ta tête, et si j'étais une femme, je me serais barré en courant, ce qui n'est heureusement pas le cas puisque je continuais ma route, les deux talons aiguille dans chaque main relevée, en cherchant la malheureuse qui se trimballe avec des pieds rasant le sol. Mais...

Attends une minute, si j'arrive à la retrouver, ça ne risque pas forcément de se revisser facilement à ses chaussures, je fouillais dans mes poches et je trouvais deux bouchons de champagne. D'où ça sort ça ?! Un canif rétractable dont je me sers parfois pour couper ma viande, et alors que j'allais jeter les deux bouchons à même le sol, ne connaissant pas le principe des poubelles, une idée venait de germer dans ma petite tête tandis que j'avançais. Je finissais par entendre des rires d'alcooliques dont j'avais l'habitude à force de traîner dans les bars puis j'entendais une femme râler et les envoyer limite se faire foutre. Hm... Je venais de trouver la cendrillon qui avait cassé ses souliers et je m'en rapprochais en marchant normalement. Pour le moment il n'y avait pas de quoi fouetter un chat, excepté que je trouvais cette rouquine bien hostile. Raclant ma gorge pour attirer son attention alors que j'étais dans son dos, je commençais déjà par me débarrasser de la concurrence car il était fort probable que je me refasse piquer la vedette sous le nez. Une fois mais pas deux ! « T'as un problème p'tit gars ?! » Le mec gêné au nez rouge qui indiquait facilement son état d'ivresse finit par baisser d'un ton en voyant ma tronche effrayante, que je faisais exprès pour l'intimider. « Euh... Non... » Affirmait-il les mains remuant de gauche à droite devant son visage, limite à se chier dessus. Ses potes lui disaient qu'ils feraient tous mieux de rentrer chez eux et au final ils prirent la fuite tandis que je m'adossais au mur en rallumant ce foutu cigare qui s'éteint tout le temps. « Je crois que vous aurez du mal à marcher... en n'ayant pas ceci. » Ce que je faisais pendre au bout de mes doigts pour lui montrer étaient ses deux talons pétés. Bien sûr, j'avais radoucis mon visage et je m'apprêtais à sourire dès l'instant où elle me monterait sa jolie paire d'yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3942-james-logan-howlett#54078

Henley Rhodes
avatar

Loner

▬ Date d'inscription : 07/10/2015
▬ Messages : 28
▬ Crédit(s) : Hepburns
▬ Points : 16
▬ Age : 84
▬ Célébrité de l'avatar : Holland Roden
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Nom Mutant : Kâlî
▬ Pouvoir(s) : Manipulation de temps et de l'espace
▬ Métier/études : Etudiante en droit



MessageSujet: Re: Don't stop me now... Or not !    Jeu 22 Oct - 20:54


La peur de la mort ou la peur de la vie... La peur des autres ou de soit même... Le temps est peut être venu d'affronter ses angoisses. C'est poings serrés, bras près du corps et jambes tendues à l'extrême que je me retrouvais devant mes admirateurs alcoolisés. La peur et la colère s'entremêlaient pour former une boule au creux de mon ventre tandis que l'adrénaline circulait sous ma peau. Malgré leur nombre, leur taille et leur poids, quelque chose me disait de rester car si je fuyais maintenant, je fuirais toute ma vie. Ce n'était pas mon souhait. Je me refusais de me laisser guider par cette peur. C'était une question de survie.

Une question de survie qui s'envola lorsqu'un raclement de gorge intervint dans mon dos. Il voulait me filer une crise cardiaque ou quoi ? Et puis, c'était qui, lui ? Le Boss ? Avec son allure de bad boy et sa mine patibulaire, il ne m'inspirait pas confiance. A croire que cette ruelle était le dernier endroit à la mode ! Quoique, en l'écoutant, ce type sorti de nul part semblait être le parfait samaritain. Dans une société comme la notre, c'était plutôt rare mais s'il n'avait aucun lien de parenté avec Jack l'éventreur, je le prenais avec joie ! Sans aucune arrière pensée....

Mes cinq compagnons n'avaient pas l'air bien, tant et si bien qu'ils prirent la décision de nous quitter. Quelle efficacité ! Ils détalaient comme des petits lapins. La tête sur le côté, admirant le spectacle, mon attention fut réclamée par mon sauveur. L'homme avait récupéré mes talons... Un fétichiste ?

- « Euh... merci... Mais sans vouloir vous offenser, il sera difficile de les faire tenir sans colle. »

Avec un petit sourire en coin, j'espérais qu'il ne prendrait pas mal mon analyse. Il ne manquerait plus que je le mette en rogne. Entre cinq mecs bourrés et un mec baraqué en pleine possession de ses moyens, je ne savais quel maux choisir si son attitude de Saint Bernard s'envolait. Alors mieux valait restée gentille, agréable pour se carapater de cet endroit infernal.

Je jetais un regard d'un côté de la rue, puis de l'autre, en me demandant sans reconnaître celui par où j'étais arrivée. Elle était belle la jeune femme pleine d'assurance ! Avec ses chaussures cassées, toute débraillée et complètement paumée.

- « Comme vous voyez, non seulement mes chaussures m'ont lâchées, mais en plus, je suis perdue. Pourriez vous m'indiquer la station de taxis la plus proche ou la direction vers la civilisation ? »

D'accord... S'il ne me prenait pas pour une demeurée, là, il n'y avait plus aucun doute sur la question ! Mais pourquoi je balisais autant sur ce qu'il pouvait penser de moi ? Un peu d'amour propre nom d'un chien ! Plus maladroite, ça ne pouvait pas exister mais quand même ! Tu sais quoi faire de tes dix doigts ! A part trouver le chemin ou un taxi.... Je me fatiguais.

- « Vous êtes du coin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3941-agenda-de-henley-rhodes#54076

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Don't stop me now... Or not !    


Revenir en haut Aller en bas
 

Don't stop me now... Or not !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-