AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dawn Anderson
avatar


▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Messages : 20
▬ Crédit(s) : Divers Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Aucun
▬ Points : 0
▬ Célébrité de l'avatar : Emily Browning
▬ Âge du personnage : 21 ans
▬ Nom Mutant : Insania
▬ Pouvoir(s) : Berserker 1/10
▬ Métier/études : Etudiante en SHS/Combat



MessageSujet: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Lun 26 Oct - 15:09




DAWN ANDERSON
Feat Emily Browning




Fiche d'identité


nom : Anderson prénom : Dawn autre(s) prénom(s) : aucun date de naissance : 21 septembre 1941 Âge : 21 ans lieu de naissance : États-Unis, New-York origines : Irlandaise Nationalité : Américaine Cheveux : Bruns Yeux : verts Taille : 1m55 lieu de résidence : Institut Xavier étude(s) : Sciences Humaines et Sociales/Combat métier(s) : Étudiante orientation sexuelle : Lesbienne statut social : Célibataire groupe : Membre de l'institut rang : Élève surnom mutant : Insania personnage [x] inventé [] tiré des comics/films.





Plus en détail


C'est quoi son pouvoir et quelle est sa puissance Dawn est une berserker d'une puissance de 1/10. Elle n'a utilisé qu'une fois son pouvoir, sans en avoir conscience - elle imagine que sa mutation physique est la seule chose qui fait d'elle une mutante.

A-t-il une mutation physique La référence est ici. Son corps est recouvert d'écailles assez solides qui vont de son cou jusqu'au bas de ses jambes. Ses bras sont plus épais qui ne l'auraient été si elle avait été humaine et se terminent par de longs doigts en forme de griffes.

Comment a-t-il découvert sa mutation La mutation a commencé lors de sa puberté, très progressivement. Elle s'est achevée vers ses 16 ans.

Comment vit-il sa vie de mutant Dès l'apparition des premières écailles, Dawn a été retirée de l'école par son père, qui tenait à éviter tout débordement de la part des autres élèves. Elle a longtemps vécue recluse, avec pour seul vrai contact son père qui était cependant toujours aussi attentionné envers elle. Récemment, un accident est survenu et à la suite de celui-ci, le professeur Charles Xavier est venu l'inviter dans son institut. Hésitante vis-à-vis de son père au premier abord, Dawn a rapidement accepté lorsqu'elle a eu la bénédiction de celui-ci.

Quelles sont ses qualités Dawn est une fille au sang-froid impressionnant. Même si une situation particulièrement dangereuse/effrayante se présente, elle sait rester calme et concentrée. Sa loyauté est également infaillible; si vous arrivez à passer outre sa méfiance et son comportement solitaire, vous trouverez en elle une amie sincère. Sa dernière qualité - et peut-être la moins visible aussi - est son ouverture d'esprit : elle vous acceptera comme vous êtes et quoique vous fassiez (tant que vous ne faites pas quelque chose de franchement mauvais).

Quels sont ses défauts Le premier - que vous remarquez immédiatement - est sa méfiance envers les étrangers; si celle-ci est expliquée par le passé tumultueux de Dawn, elle n'en reste pas moins importante et l'empêche de se faire des amis. Le second est son comportement naturellement solitaire - que ce soit dans la vie de tous les jours ou en combat, elle ne cherchera pas le soutien d'autrui et préfère compter sur elle-même. Le dernier est plus un jugement d'époque : Dawn ne fait vraiment pas féminine. Entre débardeurs tachés et shorts/jeans abîmés, elle ne correspond pas vraiment aux standards féminins de l'époque.

Des signes physiques particuliers Aucun, Dawn a une aversion pour ce qui est des bijoux et ne peux pas se faire tatouer.

Autre chose à dire sur ton personnage Évitez d'essayer de vous battre avec elle. Vraiment.

Ou de faire des remarques sur sa taille, ça revient au même.







Dernière édition par Dawn Anderson le Dim 1 Nov - 15:47, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dawn Anderson
avatar


▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Messages : 20
▬ Crédit(s) : Divers Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Aucun
▬ Points : 0
▬ Célébrité de l'avatar : Emily Browning
▬ Âge du personnage : 21 ans
▬ Nom Mutant : Insania
▬ Pouvoir(s) : Berserker 1/10
▬ Métier/études : Etudiante en SHS/Combat



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Lun 26 Oct - 15:09




L'irlandais, le flic et la mutante


Mon histoire commence tout d'abord par celle de mon père. Il a vingt ans, il est ambitieux et plutôt doué dans ce qu'il fait - la boxe. Son nom est connu dans presque tout Dublin; facile, puisqu'il le partage avec de grands noms de la boxe. C'est un sport qui s'est transmis de générations en générations chez les Anderson et auquel aucun membre masculin de la famille ne peut échapper. Pour lui, ce n'est pas un problème. Pour son frère qui est loin de l'égaler et qui peine à se faire connaître, ça l'est beaucoup plus. Mais cela, mon père l'ignore. Il m'a souvent raconté, du regret dans les yeux, qu'il ne faisait pas attention à ceux qui l'entouraient dans sa jeunesse.

Un jour, il participe à un petit tournoi organisé par un bar - pas franchement ce qu'il y a de plus glorieux, mais il savait que c'était ce genre d'attitude humble qu'aimait ses supporters. Enfin, il n'était pas du genre fou mon père, il savait très bien qu'il ne tomberait sur personne de son calibre à ce genre de mêlée locale. C'est pour ça que lorsque la foule a scandé son prénom quand il a gagné ("Allister, Allister!"), il avait l'esprit ailleurs. Et devinez sur qui il est tombé? Ma mère. Une jeune femme audacieuse qui n'était à Dublin que depuis quelques mois et dont les yeux verts l'avaient fait fondre immédiatement. Et à partir de ce moment là, ils ne se sont plus quittés.

Les deux amoureux ont rapidement emménagés ensemble, dans un appartement modeste au nord-est de Dublin. Au début, tout allait pour le mieux, mais ma mère avait rapidement compris que la passion de mon père pour la boxe était trop importante, dévorante. Pour ne pas arranger les choses, elle était prise entre deux feux : cette passion et sa famille. Celle-ci, voyez-vous, n'approuvait pas du tout le couple, jugeant la présence de ma mère comme un obstacle dans le métier de leur gendre et éprouvant un profond mépris à l'égard de sa nationalité américaine.

Plus le temps passait et plus l'ambition aveuglait mon père : aller toujours plus loin, entendre son nom scandé par toujours plus de monde. Elle qui ne travaillait pas passait ses journées à se morfondre et attendre son retour. Cette situation si insupportable pour elle a duré deux ans. Puis un jour, après une semaine à devoir entendre les plaintes de la famille et mourir d'ennui, ma mère avait coincé mon père à la maison et avait lancé toute sa rancœur et son désespoir au visage de celui-ci, en lui disant qu'elle était à deux doigts de le quitter. Je vois encore mon père me le dire, les yeux perdus dans son souvenir : "C'était la plus grande claque que m'a donnée la réalité."

Alors, mon père a pris une décision qui a non-seulement surpris tout le monde, mais aussi changée sa vie à jamais. Réunissant l'argent qu'il avait gagné jusqu'à maintenant, il a pris un aller-simple pour New-York avec ma mère et est parti sans même se retourner.

Ils s'était installés dans un appartement tout aussi modeste que le précédent, ma mère accumulant les petits jobs et mon père essayant de maintenir une balance saine entre travail et famille. Et pendant deux ans, ils ont été heureux.

Jusqu'à mon arrivée.

L'idée, c'était de faire un enfant et de vivre heureux pour toujours - la réalité, c'est un accouchement qui emporte la mère et laisse le père seul avec l'enfant. Et cet enfant, vous l'aurez deviné, c'est moi.

Là où certains m'en aurait voulu d'avoir tué ma mère ou aurait rejeté toute responsabilité, mon père m'a élevé avec une affection et une discipline indicible.

Dès le départ, je n'ai jamais réellement été une fille normale. Là où toutes les autres petites filles étaient d'une niaiserie insupportable, j'étais turbulente et régulièrement qualifiée de garçon manqué. Je crois que les autres tentaient de me le faire ressentir, de m'empêcher de me faire des amis, mais j'étais bien trop occupée à me bagarrer avec des garçons pour m'en rendre compte.

Le temps passait toujours lentement pour moi et j'étais d'une hyperactivité qui faisait pleurer certaines maîtresses. Mon père avait même cédé sous mon insistance et avait commencé à m'apprendre la boxe.

Puis, sont venus mes dix ans.

Vous savez ce cadeau empoisonné que vous refile mère nature dès votre puberté? Et bien c'est tout un pack qu'elle m'a offert. Dès l'arrivée des premières règles, mon père - déjà bien dépassé par l'évènement - a rapidement constaté que quelque chose n'allait pas. Mon bras droit commençait à se couvrir d'écailles et à enfler légèrement.
Il lui a fallu prendre une autre de ces décisions qui changent votre vie.

Ne pouvant pas m'amener chez le médecin sans risquer une réaction exagérée ou dangereuse pour moi, il a tout simplement décidé que je resterais à la maison jusqu'à ce que les choses s'améliorent.
De mon côté, je vivais très mal la transformation. Non seulement celle-ci m'avait condamnée à rester chez moi sans aucune activité autre que physique, mais elle m'apparaissait également comme une punition injuste. Plus le temps passait et plus je devenais renfermée, méfiante à l'égard des autres et d'un calme olympien.

Mon père était aux petits soins avec moi, essayant de me changer l'esprit et organisant même des sorties nocturnes dans le plus grand secret. Il fallait toujours être discrets, de peur de tomber sur des voisins qui étaient persuadés que j'étais atteinte d'une maladie rare qui me clouait au lit. Par chance, nous n'avons jamais fait de mauvaises rencontres et je chérissais chacune des ces escapades au côtés de mon père.

Puisque ma vie n'est pas franchement passionnante, faisons un petit saut en avant dans le temps. C'est vers mes seize ans que mon père m'a introduit à deux personnages particuliers.
Le premier était un flic du nom de William Collins, un gars très réglo qui avait connu mon père lors d'une bagarre à un match de boxe qui avait dégénérée - les deux étaient inséparables depuis. Thomas Thompson quant à lui était le manager de mon père : un type sympa mais à qui donnais une trouille pas possible (sûrement parce qu'il était croyant).

C'est deux hommes sont devenus les seules autres personnes que mon père que je pouvais prétendre connaitre un peu. Ils venaient régulièrement chez nous jouer au poker ou à d'autres jeux d'argent, sans rien miser de plus que la corvée de vaisselle.

De mon côté, la mutation s'était arrêtée après avoir plus ou moins envahie tout mon corps. Et je dois dire qu'avec le temps, j'étais venue à l'apprécier. Je me sentais spéciale, mais surtout plus forte de l'expérience, comme si la vie avait voulue me donner une leçon.

Vous connaissez à connaitre le refrain maintenant, le temps passait, j'étudiais comme je pouvais et je m'entrainais toute la journée avant de faire des sorties avec mon père la nuit.

Tout ce beau manège a duré jusqu'à mes vingt-et-un ans.

Le souvenir est encore gravé dans mon esprit, malgré la confusion générale dans laquelle j'étais :

J'ouvre le frigo pour en ressortir deux bières. Je peux entendre d'ici les cris de protestation de mon père qui se prend une raclée au poker contre William tandis que Thomas rigole éclate de rire. Avec un sourire, je sors de la cuisine en fermant le frigo au passage. Une bière à chaque main, je m'approche de la table et ne peut m'empêcher de faire une remarque :

"Tu sais p'pa, à ce rythme là tu vas finir par faire la vaisselle chez les Collins aussi."

Je tends une bière de mon bras normal à Thomas et de l'autre sert William.

"Encore heureux que ce ne soit pas un strip-poker..." soupire mon père.

Les trois hommes éclatent de rire à l'unisson avant de se tourner vers moi avec un regard coupable.

"C'est bon les gars, j'vais pas mourir, je vous rappelle que j'ai vingt-et-un ans quand même."

"Oui mais tu es encore une si délicate petit fl..." me répond William avant de se faire interrompre par des coups à la porte.

Des regards inquiets sont échangés. Personne n'est attendu ce soir.

Mon père me fait signe de rester dans l'ombre du couloir et s'avance vers la porte. A peine commence-t-il à l'ouvrir que quelqu'un défonce le verrou de sûreté d'un grand coup de pied. La porte s'ouvre à la volée et mon père a à peine le temps de s'écarter que deux hommes entrent, armés de pistolets.

"Thomas Thompson. Tu as des dettes à régler."

"Mais... j'ai dit que j'aurais l'argent..." tente de répliquer l'intéressé.

Devant ses balbutiements, les deux hommes échangent un regard et lève leurs armes dans sa direction. Et immédiatement, mon père assène un crochet à l'homme le plus proche. Je comprends en une fraction de seconde ce qui va se passer. Et c'est là que tout devient flou. Je me vois m'élancer vers les hommes, je me rappelle de cris de douleur, puis seules de vagues impressions restent. Douleur, colère, satisfaction. Puis, sans transition, mon lit.

J'ai appris par la suite que j'étais restée groggy pendant presque deux jours, en pleine confusion mentale que mon père a tout de suite attribué à un choc émotionnel. Tout en s'occupant de moi, il m'a raconté ce qui s'était passé. Le fin mot de l'histoire était que Thomas avait emprunté de l'argent à la mauvaise personne pour des mises qu'il avait ensuite perdu. D'où l'intervention de ces hommes de main. Personne hormis ceux-ci n'avaient été blessés, grâce à mon intervention pendant laquelle, je cite, je "ressemblais à une véritable furie". William avait quant à lui embarqué les individus au poste en faisant croire qu'ils les avaient trouvés dans la rue (sans leurs armes bien évidemment).

L'histoire aurait pu en rester là. Mais moins d'une semaine plus tard, j'ai eu la visite de Charles Xavier à ma porte. Et c'est là que j'ai appris qui j'étais réellement. Une mutante, qui pouvait vivre une vie normale, au sein de gens qui ne l'étaient pas.
L'envie de m'émanciper était forte, mais la pensée de laisser mon père me faisait hésiter.

Au final, sur son impulsion, j'ai déménagé mes affaires et je suis maintenant étudiante à l'institut Xavier. J'espère simplement que mon père ira bien et que mon futur ne contiendra pas d'autres accidents de ce type. Mais je rêve, n'est-ce pas?



Derrière l'écran


Prénom : Quentin
Pseudo(s) : Reiquai/Aerie
Âge : 21 ans
Anniversaire : 11 décembre
Pays : France
Comment as-tu connu le forum : Via le partenariat avec Ashes of a Hopeless Playground
Fréquences de connexions : Plusieurs fois par semaine
Commentaire(s) Super design et contexte!







Dernière édition par Dawn Anderson le Dim 1 Nov - 17:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Lun 26 Oct - 15:47


Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche Smile N'hésite pas si tu as des questions Wink

____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dylan J. Steinberg
avatar

Not Fitting



▬ Date d'inscription : 31/05/2015
▬ Messages : 49
▬ Autre(s) compte(s) : Neal Mathesson
▬ Points : 63
▬ Célébrité de l'avatar : Katheryn Winnick
▬ Âge du personnage : 25 ans
▬ Pouvoir(s) : Perception des points de faiblesse
▬ Métier/études : Arnaqueuse et cambrioleuse



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Lun 26 Oct - 21:11


Bienvenue parmi nous et courage pour ta fiche ^^

____________________________________________

The little stealer has only one law... what's yours is mine, what's mine is mine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3689p10-dylan-steinberg-the-eye

Charles Xavier
avatar

Modératrice
Professeur à l'institut



▬ Date d'inscription : 13/05/2015
▬ Messages : 73
▬ Autre(s) compte(s) : Viktor Schmittlein, Raffaël Dell'Anna
▬ Points : 36
▬ Célébrité de l'avatar : James McAvoy
▬ Âge du personnage : 35 ans
▬ Nom Mutant : Professeur X
▬ Pouvoir(s) : Télépathie
▬ Métier/études : Professeur en génétique (études en biologique et tout ça)



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Lun 26 Oct - 21:17


Bienvenue et tout ça o/

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dawn Anderson
avatar


▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Messages : 20
▬ Crédit(s) : Divers Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Aucun
▬ Points : 0
▬ Célébrité de l'avatar : Emily Browning
▬ Âge du personnage : 21 ans
▬ Nom Mutant : Insania
▬ Pouvoir(s) : Berserker 1/10
▬ Métier/études : Etudiante en SHS/Combat



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Mar 27 Oct - 0:21


Merci tout le monde, je ne manquerai pas de poser des questions si j'en ai Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jean Grey
avatar

Administratrice
Membre de l'institut



▬ Date d'inscription : 24/09/2015
▬ Messages : 66
▬ Crédit(s) : Rosen et tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Elvie, Clyde, Lorna, Garrett, Eva
▬ Points : 69
▬ Célébrité de l'avatar : Sophie Turner
▬ Âge du personnage : 21 ans
▬ Nom Mutant : Phoenix
▬ Pouvoir(s) : Télépathie et Télékinésie
▬ Puissance : 4/10
▬ Métier/études : Etudiante en psychologie et secrétaire du psychologue de l'Institut



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Mar 27 Oct - 9:47


Bienvenue, bon courage pour ta fiche Wink

____________________________________________

Really? I doubt that.
With the beast inside, There’s nowhere we can hide, No matter what we breed, We still are made of greed, This is my kingdom come. When you feel my heat, Look into my eyes, It’s where my demons hide by mellifluous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3870-don-t-get-too-close-jean-g http://www.xmen-first-class.com/t3875-carnet-de-jean-grey http://www.xmen-first-class.com/t3874-agenda-de-jean-grey

Dawn Anderson
avatar


▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Messages : 20
▬ Crédit(s) : Divers Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Aucun
▬ Points : 0
▬ Célébrité de l'avatar : Emily Browning
▬ Âge du personnage : 21 ans
▬ Nom Mutant : Insania
▬ Pouvoir(s) : Berserker 1/10
▬ Métier/études : Etudiante en SHS/Combat



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Mar 27 Oct - 17:32


Merci Jean! J'ai fini la première partie, vous en pensez quoi? Des incohérences? (pour le coup de Ecosse->Amerique c'en est pas une)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emrys Queen
avatar




▬ Date d'inscription : 12/05/2015
▬ Messages : 164
▬ Crédit(s) : Avatar : Annie / Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Roberto DaCosta, William Winckworth, Meaghan McCowen, Jude Lownes
▬ Points : 166
▬ Célébrité de l'avatar : Rami Malek
▬ Âge du personnage : 24 ans
▬ Pouvoir(s) : Création : capacité de créer n'importe quel animal et de le contrôler. Peut également communiquer avec ses créations.
▬ Puissance : 3 sur 10
▬ Métier/études : Étudiant en Art dramatique.



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Mer 28 Oct - 9:08


Coucou Smile Alors, la seule petite incohérence est l'âge de ton personnage lorsqu'elle rentre à l'institut (si j'ai bien lu, 19 ans ?) puisque l'école de Charles a ouvert ses portes en 1962, date actuelle des intrigues Smile Sinon, je ne pense pas avoir vu d'erreur sur le reste Smile !

____________________________________________


I've spent my life wandering through the wilderness. Playing whatever role I had to play. Crumbling under the weights of expectation. Doomed to watch my youth slip on its way. Till I found you




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dawn Anderson
avatar


▬ Date d'inscription : 26/10/2015
▬ Messages : 20
▬ Crédit(s) : Divers Tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Aucun
▬ Points : 0
▬ Célébrité de l'avatar : Emily Browning
▬ Âge du personnage : 21 ans
▬ Nom Mutant : Insania
▬ Pouvoir(s) : Berserker 1/10
▬ Métier/études : Etudiante en SHS/Combat



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Mer 28 Oct - 9:41


Hey! Merci bien j'avais pas fait attention! Je corrige ça de suite et je me mets à l'histoire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roberto DaCosta
avatar

Fondatrice
Lord Imperial des damnés



▬ Date d'inscription : 16/08/2015
▬ Messages : 125
▬ Crédit(s) : Frankenhook
▬ Autre(s) compte(s) : Evan Starsmore, Erik Lehnsherr, Meaghan McCowen, William Winckworth
▬ Points : 186
▬ Célébrité de l'avatar : Adan Canto
▬ Âge du personnage : 31 ans
▬ Nom Mutant : Sunspot
▬ Pouvoir(s) : Absorption de l'énergie solaire qui décuple sa force et qui lui permet de lancer des rafales d'énergie
▬ Puissance : 5/10
▬ Métier/études : Lord Imperial au club des damnés, directeur général de DaCosta International



MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   Lun 2 Nov - 15:46





Félicitations, tu es validé !



Coucou et bienvenue officiellement puisque tu es validée ! J'ai bien aimé ta fiche, l'histoire de ton personnage est intéressante *w* Je n'ai plus qu'à te souhaiter bon jeu !


Ce que tu dois faire



➜ Pour aider les membres du staff à faire leur travail, il te sera demandé d'enregistrer ton avatar et tout ce qui est susceptible d'entrer dans les bottins Wink

➜ Si tu veux te créer des liens avant les rp, tu peux ouvrir un carnet de liens. Pour organiser tes sujets ou recevoir des demandes de rp, ce sera dans les agenda de rp Wink

➜ Viens recenser le métier de ton personnage, s'il en a un.

➜ Enfin, n'hésite pas à venir faire un tour dans le flood, dans les jeux ou encore dans la chatbox







____________________________________________


And I'll use you as a focal point. So I don't lose sight of what I want. And I've moved further than I thought I could. But I miss you more than I thought I would. And I'll use you as a warning sign.That if you talk enough sense then you'll lose your mind. And I found love where it wasn't supposed to be. Right in front of me.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3791-roberto-dacosta-alias-suns http://www.xmen-first-class.com/t3799-carnet-de-roberto-dacosta-alias-sunspot http://www.xmen-first-class.com/t3839-agenda-de-roberto-dacosta

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch   


Revenir en haut Aller en bas
 

Dawn Anderson - Ain't Nothing Like My Punch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENNES FICHES-