AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Even demons bleed out at night # Jude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Georgia Glendower
avatar




▬ Date d'inscription : 21/08/2015
▬ Messages : 33
▬ Crédit(s) : avatar : littlelf | gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : Edwyn Winsper
▬ Points : 90
▬ Célébrité de l'avatar : Olivia Wilde
▬ Âge du personnage : 30 ans
▬ Nom Mutant : Cover
▬ Pouvoir(s) : Caméléon
▬ Métier/études : CEO d'une compagnie de télécommunications et technologie à temps plein, pédiatre à temps partiel



MessageSujet: Even demons bleed out at night # Jude   Dim 15 Nov - 20:44






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : le 15 Novembre 1962
Météo (approximative) : Les étoiles ne sont pas encore présentes dans le ciel, mais un croissant de lune est clairement visible, et un léger vent frais commence à se lever.
Matin, après-midi, soir : Début de soirée
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Statut du rp : [X] en cours [] terminé




Georgia Glendower n'aurait jamais cru qu'elle serait devenue paranoïaque un jour, et pourtant ce jour était bel et bien arrivé. Depuis la visite d'Erik Lehnsherr dans son bureau, mille et une pensées traversaient l'esprit de la jeune femme, mais étrangement, depuis leur conversation, elle était beaucoup plus concentrée dans son double travail de CEO et de pédiatre. Elle ne pouvait pas laisser ses pensées embrouillées se mettre en-travers de sa carrière, de sa vie quotidienne. Elle avait une compagnie à diriger, et des vies à aider. Cependant, quand elle se retrouvait seule dans son bureau, elle se demandait si elle faisait ce qu'il y avait de mieux. Elle tentait de freiner sur l'alcool mais c'était visiblement une peine perdue. Tout alcool était le bienvenu et meilleur que le précédent. Elle refusait de développer un problème avec l'alcoolisme, elle ne voulait dépasser aucune limite. Si seulement c'était son seul problème du moment, sa vie serait tellement plus facile, mais qu'était véritablement une vie facile?

Elle était suivie dernièrement, du moins elle avait cette sensation. Elle se sentait épiée à chaque fois qu'elle sortait, elle voyait la même voiture devant son immeuble chaque matin et chaque soir. Bon ok, au début, elle a vraiment cru qu'elle devenait parano mais là, cela ne pouvait plus être une coïncidence. Ses collègues chuchotaient sur son passage, des coups de fil mystérieux étaient passés, et Georgia se sentait presque prisonnière. Non, elle ne buvait pas trop d'alcool, elle avait simplement l'impression que quelque chose allait lui arriver tôt ou tard. Elle ignorait si elle pouvait faire confiance à qui que ce soit, elle avait donc donné des congés à son chauffeur et décidé de rentrer à pied chaque soir. Si quelqu'un voulait l'attaquer, elle serait fixée. Cependant, depuis trois jours, la voiture n'était plus visible. Les coups de fil s'étaient arrêtés. Plus personne ne chuchotait sur son passage. S'était-elle fait des films? Probablement, du moins elle l'espérait. Georgia quitta l'immeuble de Glendower Enterprises en début de soirée, après avoir rempli un énième dossier. Certains passants l'observaient curieusement, mais aucun n'osait l'arrêter sur son passage, tant mieux. Elle voulait rentrer, prendre un bon bain avec un verre de vin et se reposer après une journée interminable.

Georgia se mit à jouer distraitement avec ses clés tout en marchant dans une longue ruelle qui la menait directement à son immeuble. Cette ruelle était anormalement calme, mais Georgia, plongée dans ses pensées, ne remarquait rien. Elle voulait juste se reposer, mais la journée était loin d'être finie. Une silhouette, penchée sur un escalier de secours, se jeta soudainement sur elle, sans qu'elle n'ait le temps de réagir, de dire quoi que ce soit. Elle aurait pu penser qu'elle n'était pas devenue parano, qu'elle avait raison mais pour l'instant, elle devait survivre. La jeune femme avait lâché ses clés sous le choc et tentait de tâtonner le sol dans l'espoir de les retrouver mais lorsque son assaillant plongea sa main dans sa poche, elle sut qu'il tenait une arme et lui donna un coup de pied assez mal placé avec son talon avant de le pousser lourdement. Plus de temps pour réfléchir, elle devait courir. Elle ne pouvait pas se rendre chez elle, s'il la suivait jusqu'à là il n'y aurait plus d'issue, surtout sans ses clés. Georgia devait le semer, et elle décida alors de s'engager dans une autre ruelle. Elle ne connaissait pas New York aussi bien que Boston mais elle devait tenter sa chance. En courant, elle tenta de réfléchir sur la situation. Quelqu'un avait-il engagé un mercenaire pour en finir avec elle? Le propriétaire de la voiture avait-il étudié son trajet pour savoir quand l'attaquer? Non, ce n'était pas possible. Elle savait que sa nomination en tant que CEO avait fait parler mais... non? quand même pas? Un coup de feu la frôla, la faisant accélérer. Malheureusement, elle avait choisi la mauvaise ruelle et se retrouva contre un grillage. Son pouvoir choisit ce même moment pour se déclencher, et le mercenaire poussa un juron en voyant ça. Et merde, maintenant, il savait pour elle.

Elle tenta de monter sur le grillage mais elle avait eu la merveilleuse idée de mettre des talons pour la journée bien entendu. Alors qu'elle tentait de les enlever, une main s'agrippa à sa cheville, le mercenaire cherchant sa cible avant de la viser. Georgia n'hésita pas à donner un coup de pied dans sa main pour le désarmer. Au moins, s'il devait la tuer, elle n'allait pas lui faciliter la tâche. Elle lâcha toutefois prise sur le grillage et s'affala sur le sol, elle n'allait pas mourir en ayant une peau avec une texture de grillage, c'était déjà ça. D'ailleurs, sa peau reprenait sa texture habituelle, elle ne pourrait plus jouer à cache-cache. Le mercenaire la plaqua à nouveau contre le sol lorsqu'elle tenta de se lever et elle riposta par une droite. Elle n'avait pas grandi sans apprendre à se battre, que ce soit à mains nues ou dans le business. « J'imagine que vous n'allez pas me dire qui vous a engagé, hm? Dommage, j'aurais pu vous offrir de l'argent mais je pense que ça ne vous... » L'homme l'interrompit en passant ses mains autour de son cou. Bien, il ne voulait pas parler et il voulait qu'elle se taise. Et merde. Elle allait vraiment mourir dans cette ruelle à la con. Son pouvoir se déclenchait par moments alors qu'elle tentait de se débattre. Elle n'était pas censée mourir, pas comme ça, pas maintenant. Si seulement tout ce vacarme avait pu alerter quelqu'un.


____________________________________________


I must become a lion hearted girl ready for a fight before I make the final sacrifice
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.xmen-first-class.com/t3804-georgia-glendower-you-thin http://www.xmen-first-class.com/t3806-carnet-de-georgia-glendower http://www.xmen-first-class.com/t3805-agenda-de-georgia-glendower

Jude Lownes
avatar




▬ Date d'inscription : 25/10/2015
▬ Messages : 8
▬ Crédit(s) : Avatar : Frankenhook | Gifs : tumblr
▬ Autre(s) compte(s) : William Winckworth, Erik Lehnsherr, Roberto DaCosta, Meaghan McCowen, Emrys Queen
▬ Points : 2
▬ Célébrité de l'avatar : Garrett Hedlund
▬ Âge du personnage : 30 ans
▬ Métier/études : Mercenaire (tueur à gage)



MessageSujet: Re: Even demons bleed out at night # Jude   Lun 23 Nov - 18:33


Georgia Glendower. Ce nom était gravé dans ses rétines. Jude le voyait en fermant les yeux, en fixant le vide. Dans ses rêves, même, qui étaient plutôt des cauchemars. Il se voyait souvent armé, face à la jeune femme, qui le suppliait de ne pas la tuer. Pourquoi avait-il une arme blanche ? Sûrement pour accentuer l'effet dramatique. Pour le faire se sentir aussi mal qu'il l'avait été en lisant ce nom. Georgia. Glendower. Elle était sa cible, il devait la tuer. Il ne l'avait pas fait, pourtant. Il faisait traîner sa mission, sans jamais trouver le courage de fermer les yeux, de faire comme si Georgia n'était pas importante à ses yeux. Il ne le pouvait pas et il la détestait pour cette raison. Dans ses rêves, il ne réussissait pas à la tuer non plus. Il la fixait, elle pleurait. Il avait son arme, du sang sur les mains. Puis, une tâche rouge prenait de l'ampleur sur le ventre de Georgia, imbibant ses vêtements de ce liquide infâme. Chaque fois, il se réveillait en sursaut. Il ne se voyait jamais la tuer mais la voyait mourir. Clairement, salement. Et ces rêves étranges le rendaient malade. Quelqu'un allait faire son travail à sa place s'il ne se bougeait pas le cul. Quelqu'un qui n'aurait aucune difficulté à tuer Georgia de sang froid.

Jude marchait dans les ruelles de Manhattan, l'esprit dans le vague, une cigarette au bec. Il observait les bâtiments autour de lui, grands, lumineux, banals. Où était cette putain d'entreprise, où on lui avait ordonné de tuer ? Jude pestait, dans ses pensées, puis demanda à un passant s'il connaissait l'immeuble mais on ne lui répondit pas, à cause de sa clope. Il l'a balança dans un caniveau et continua son chemin, dans des ruelles plus désertes, où seuls les talons de ses bottes en cuir résonnaient à ses oreilles. Il y avait des hommes, assis près des poubelles, qui essayaient de se réchauffer avec de l'alcool et des chats, perchés sur les murets, à la recherche de souris ou de rats. Jude passa rapidement son chemin, les yeux toujours en l'air. Il n'avait pas de panneau lumineux, cet immeuble ? Enfin, Jude aperçut le nom de Georgia, Glendower, à quelques mètres de lui. Était-elle encore au boulot, à cette heure-ci ? Il allait bientôt le savoir. Il entra par la porte de sécurité d'un immeuble qui faisait face à l'entreprise, monta rapidement toutes les marches qui le séparaient du toit puis se posta quelque part et sortit une paire de jumelles, pour observer le bâtiment. Un type essayait de faire fonctionner une machine à café, un autre flirtait avec une jeune femme. Une autre dévorait une salade en lisant des dossiers et quelques hommes passaient avec leurs chariots de ménages dans certains couloirs de l'immeuble. Des couloirs vides. Georgia n'était donc pas à son bureau. Jude soupira longuement et rangea tout son matériel, à la recherche de la jeune femme.

Sa cible n'en était pas une, ce soir. Pourtant, c'était tout comme. Aurait-il le courage de la tuer quand même ? Aucune idée. Il se posait la question, alors qu'une petite voix intérieure lui rappelait que, non, il ne le pourrait pas. D'habitude, Jude éliminait des gens qu'il ne connaissait pas, qui avaient sûrement fait de terribles choses pour mériter un tel sort. En tout cas, c'est ce qu'il se disait, pour éviter de cogiter des heures sur ses actes. Il était pratiquement arrivé vers l'immeuble de Georgia lorsqu'il entendit ce qui ressemblait à une bagarre. Coup de feu, gémissements de douleur et autres bruits suspects. En premier lieu, Jude se cacha dans l'angle de la ruelle, pour observer la scène au loin. Il reconnut Georgia, immédiatement, mais pas l'homme qui essayait de l'attraper. Puis, quelque chose d'étrange se produit. C'était comme si... non. Il n'avait pas vu ce qu'il avait vu ? La peau de Georgia semblait prendre l'apparence du grillage sur lequel elle s'accrochait. Effet d'optique ? Il faisait sombre, Jude était fatigué et la scène n'arrangeait absolument rien. « J'imagine que vous n'allez pas me dire qui vous a engagé, hm? Dommage, j'aurais pu vous offrir de l'argent mais je pense que ça ne vous... » L'homme face à elle tenta de l'étrangler, alors que la peau de Georgia continuait de changer de teintes, de textures. Tout ceci était insensé. Mais Jude n'avait pas le temps de réfléchir. Il devait agir, et vite ! Il sortit de sa poche un garrot et se dirigea vers sa cible, l'inconnu. Là, il passa le garrot autour de son cou et serra, de toutes ses forces, pour que le type lâche prise. Ce dernier tentait de se débattre et surtout de tirer sur le fil qui lui serrait la gorge. Durant quelques secondes, le regard de Jude croisa celui de Georgia alors que le type perdait de plus en plus de force, essoufflé et au bord de l'évanouissement. Puis, lentement, il sombra, dans la mort. Jude lâcha le corps inerte au sol et soupira, épuisé. Il détestait utiliser les garrots à cause de la force que cela lui demandait, mais il n'avait pas trouvé meilleure solution pour sauver la vie de Georgia. « ... Salut. »


____________________________________________


I try to keep my conscience clean. I try to keep myself out of your bad dreams. I try to wash my hands for you every night, oh, lest you find my strangling fingers wrapped around tight. I wanna hunt like David, I want to kill me a giant man, I wanna slay my demons, But I got lots of them, I got lots of them.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Even demons bleed out at night # Jude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-