AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Qui dort dine ✩ Levi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Qui dort dine ✩ Levi   Lun 27 Juin - 0:57




Certains disent que le sommeil est réparateur ; d’autres qu’il permet à l’âme d’expulser tout ce qu’elle peut enfermer de plus sombre à l’intérieur d’elle-même. Pour Lise, la chose n’était pas aussi évidente. Ses rêves n’étaient en aucun cas réparateurs et elle ne pensait pas que son âme soit sombre au point de devoir expulser quelque pensée négative que ce soit. Bien évidemment, son accident, la perte de sa vue et de son frère avaient eu pour cause première de la rendre plus méfiante encore, renfermée sur elle-même et complètement tournée vers sa solitude bien aimée. Mais Lise n’était ni quelqu’un de cruel ni une personne peu recommandable. C’était juste quelqu’un de bien à qui il était arrivé d’horribles choses. Ses souvenirs se mêlaient d’ailleurs souvent à ses cauchemars, et à sa mutation : Son pouvoir de prémonition laissait souvent à désirer et ses visions étaient à prendre avec des pincettes. Rien ne prédisposait Lise, en somme, à avoir une vision utilisable en tant que telle lors de l’un de ses cauchemars. La demoiselle était pour l’instant prisonnière d’images abominables, le sang y coulant à foison, tandis qu’elle hurlait dans son dortoir, réveillant toutes ses camarades au passage. A aucun moment elle n’avait prévenu, en arrivant à l’institut, que chaque nuit était plus dure que la précédente. Ses semblables féminines avaient donc appris à faire avec, profitant du moindre prétexte, du moindre grognement effectué en pleine nuitée pour lui conseiller à l’infirmerie. Dans une certaine mesure, il était humain pour elles de tenir à leur sommeil réparateur. Mais pour Lise, ce n’était qu’un incessant rejet qu’elle avait de plus en plus de mal à supporter. D’où le fait qu’elle prenne le taureau par les cornes, à peine réveillée en sursaut par l’une de ses camarades, et ne décide brusquement de se rendre en centre ville. Une telle épopée, pour une jolie aveugle se perdant déjà dans l’immense bâtisse que composait l’institut, pouvait prêter à sourire. Mais le cœur de Lise était plus vaillant que celui d’un chevalier croisé et il n’était pas question qu’elle s’arrête à quelques kilomètres à faire à pied. Pour se faire, elle avait vêtu une robe longue et noire, afin de se fondre au mieux dans la nuit perpétuelle qui rythmait sa vie, et avait laissé sa longue chevelure blonde ondulée en bataille afin de ne pas faire d’effort inutile. Dans une main, elle tenait fermement sa canne d’aveugle, et de l’autre, elle s’était saisie de la laisse récemment achetée pour son petit chiot, Sam. Il était encore bien trop jeune pour lui faire office d’yeux neufs, néanmoins, il était la seule compagnie dont elle avait besoin pour ce périple. Lise avait commencé sa marche la tête haute, jusqu’à ce que le moindre de ses muscles soit complètement tendu et qu’elle ne puisse plus avancer d’un seul pas. Elle pria pour qu’une voiture passe dans les parages, alors qu’elle était déjà loin de l’institut, mais ce ne fut qu’une heure après s’être stoppée qu’elle obtint l’aide généreuse d’un automobiliste. La direction qu’elle souhaitait prendre ? Plein cœur de New York, soit le lieu exact où s’était déroulé une grande partie de son cauchemar. Il faisait encore nuit noire lorsqu’elle y parvint, toute déboussolée qu’elle était. N’importe qui aurait eu peur de se trimballer à Central Park à une heure pareille, mais Lise ne craignait que sa propre ombre, celle qu’elle ne voyait jamais et ne pouvait en aucun cas sentir. Elle savait que l’être qu’elle cherchait désespérément, dans le but d’obtenir certains conseils et pourquoi pas un brin de réconfort, allait se trouver ici très prochainement. Sa vision ne lui avait montré que la moitié du chemin, à vrai dire : Elle ne connaissait ni l’heure ni le jour exact de sa visite à Central Park en plein milieu de la nuit, néanmoins, Lise avait confiance. C’était bien la toute première fois qu’elle était aussi confiante vis-à-vis de sa mutation, du reste. « Pourvu que je ne me sois pas trompée… » En effet, impossible de reconnaître quelqu’un avant qu’il ne se soit manifesté verbalement ou l’ait interpellée à l’aide de son prénom, que seul Levi connaissait. Sa première quête fut évidemment tournée vers le premier banc qu’elle eut l’audace de vouloir dénicher, afin de reposer ses pauvres pieds fatigués et de rassurer son petit chiot : Ils n’étaient pas perdus, et elle était quasiment persuadée qu’il allait finir par jaillir de nulle part pour la rassurer. Lise ne vivait plus en ville depuis de nombreux mois et sa cécité n’avait rien arrangé à la chose : Elle agissait de manière proprement inconsidérée, et pire, elle faisait preuve d’une naïveté accablante. Ce fut évident au moment même où elle entendit des bruits de pas dont elle pensait pouvoir reconnaître le son, pas qui la firent se lever de son banc et adopter une expression à la fois angoissée et douce. Les traits du visage de porcelaine de Lise se transformèrent bientôt en une sorte de rictus étrange qu’elle n’avait pu contrôler et dont elle n’avait cure pour l’instant : L’important, c’était ce qu’elle s’apprêtait à énoncer à cette personne qu’elle pensait être Levi… « Je savais que tu serais là très bientôt. Je l’ai vu…Je suis partie sur un coup de tête et je crois que j’avais besoin de me vider l’esprit. Mes visions sont de plus en plus dures. » Certes, d’une certaine façon, elle résistait à la pulsion souhaitant la pousser à s’excuser. Lise avait souhaité cet entretien, et n’était donc pas désolée, bien qu’elle soit à l’heure actuelle bien plus une source d’ennuis qu’autre chose. « Dis quelque chose, s’il te plaît… » Il faisait nuit, elle avait à peine dormi depuis des semaines, et si son discours conservait une certaine éloquence naturelle, on pouvait difficilement demander à Lise un discours différent…
Revenir en haut Aller en bas
 

Qui dort dine ✩ Levi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-