AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeMar 31 Juil - 22:32


Une bonne bière, rien de tel pour finir une journée épuisante. J’ai passé toute la journée à m’entraîner sur mon pouvoir, je voulais voir jusqu’où je pouvais aller. Je savais que je pouvais faire exploser le corps d’une personne si je chauffe assez longtemps le sang de la personne, mais il me fallait savoir combien de temps ça prenait, ça pourra toujours être utile après tout. Et pour ça j’ai un gros bac rempli de sang pour faire mes essais, bon c’est du sang du bœuf, mais ça reste du sang quand même. La température maximale avant explosion ne doit pas être très différente de la température sanguine d’un être humain. Et puis si j’arrive à maîtriser cela convenablement, je peux être extrêmement puissant, après tout, tout le monde a du sang en lui et ça, peu importe son pouvoir, c’est un avantage qu’il me faut exploiter au mieux. Je peux atteindre n’importe qu’elle personne avec mon pouvoir et à côté de ça, je sais me battre au corps à corps. Je ferai tout pour être l’arme parfaite au service de Magneto. Il pourra être fier de moi, il m’enverra moi pour accomplir les missions les plus délicates. Et plus question de laisser des témoins en vie cette fois, c’est arrivé une fois, mais ça ne se reproduira plus. Cet homme a eu de la chance, j’espère pour lui qu’il sut en profiter et qu’il n’est pas mort.

Mais bon assez penser à ça, je suis venu boire quelques bières dans un bon bar pour finir la soirée. Demain je prends un jour de congé pour me détendre et donc je vais me prendre une cuite mémorable. Je tiens relativement bien l’alcool, en fait j’ai un secret pour ça, je fais chauffer légèrement mon propre sang pour évacuer l’alcool plus rapidement de mon organisme, mais je dois faire attention de ne pas l’élever trop fort non plus, ça serait con de me cramer de l’intérieur aussi.

Bref tout se passait bien jusqu’à ce qu’un mec se posa à côté de moi au comptoir, il titubait légèrement, surtout avait-il déjà quelques verres dans le nez. Enfin ça ne m’aurait pas dérangé s’il ne m’avait pas bousculé en s’asseyant. Je lui fis la remarque de faire attention, mais visiblement il ne comprenait pas grand-chose quand on lui parlait. Il éclata de rire et me donna une grande claque dans le dos. Inutile de préciser que moi je ne riais pas, il fit mine de me donner une seconde claque, mais tout en esquivant rapidement, je saisis son poignet et commençai à le tordre petit à petit. Ça ne servirait à rien d’utiliser mon pouvoir contre un cafard dans son genre, non quelques coups et fractures feront bien l’affaire. Je continuais à tordre le poignet de ce pauvre homme et soudain je sentis une légère résistance en le tournant, mais en forçant un peu j’entendis le doux son que j’attendais, un léger « cloc » signifiant que l’os s’était déboîté. L’homme hurla de douleur en se tenant la main, il se leva et se dirigea vers la sortie en me crier un tas d’insultes dans une langue d’alcoolique que lui seul comprenait sûrement.

Je commandai une nouvelle bière et sortis un billet d’un porte-monnaie que je venais d’acquérir, dans la poche de l’homme qui vient de sortir avec le poignet qui faisait un angle bizarre. Être pickpocket est un de mes meilleurs talents que j’ai développé lors de mon enfance dans la rue. C’est assez pratique pour se payer certaines choses, le mieux c’est d’aller dans un quartier assez chic et faire semblant de rentrer dans quelqu’un sans le regarder, s’excuser et en même temps lui subtiliser ses objets de valeur.

Enfin ici c’est plutôt utile pour boire sans devoir rien payer de sa propre poche. Après tout c’est de l’argent gagné à la suite d’un labeur non ? C’est une façon de voir les choses je pense, parce qu’après tout un labeur c’est une action que l’on fait non ? Et bien quand je vole quelqu’un c’est un labeur également.
Je vidais ma bière à mon aise, sans chercher à la boire le plus vite possible. Non j’aimais déguster les bières que je buvais, surtout quand elles sont bien fraiches. J’allumais une cigarette, regardant la flamme de mon briquet pendant quelques instants. Crachant ma fumée lentement je posais ma clope sur le cendrier avant de reprendre une gorgée de ma bière. Bref ça s’annonçait être une bonne fin de soirée. À moins que la personne qui venait d’entrer aller venir faire des siennes ? Je ne sais pas, mais ce n’est pas le moment de me pourrir la soirée ça c’est sûr !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeMar 31 Juil - 23:47


    Encore une nuit macabre, nauséabonde, sous un ciel obscur et pluvieux. La journée a été morose, ennuyante, d'aucun intérêt. A vrai dire, il n'avait pas quitté la chambre du piteux motel dans lequel il résidait. Que faire quand notre seule existence ne se résume qu'à une plaque sur laquelle est gravée votre nom ? Là n'était pas le plus étrange, la chose incroyable, inimaginable était ces griffes. D'une simple pression, il pouvait les faire ressortir et découper n'importe quoi. Et pour compléter la panoplie du mystère et de l'étrangeté, cette guérison avancée. Ce matin, il s'était coupé le doigt, la plaie s'était refermée aussitôt. Un rire. C'était sa première réaction, comme s'il était dans un mauvais rêve. Comme chaque soir, Logan devait se détendre et ça se faisait autour d'un bon verre et d'un bon cigare. Bottes aux pieds, veste sur les épaules, il quitta sa demeure temporaire. Cerise sur le gâteau, il pleuvait. Grognant légèrement, il engagea le pas sous cette pluie battante. New-York était une belle ville, même le soir et comme toute belle ville, les boutiques étaient chères. Où étaient passés ces bons vieux bars où alcool et bagarre étaient au rendez-vous ? Voilà à quoi il pensait. Il ne se demandait pas s'il avait une femme et des enfants qui l'attendaient quelque part en ce bas monde, cette pensée était lointaine, presque inexistante. En réalité, il n'avait rien fait pour retrouver la mémoire. Il vivait à sa façon et le reste importait peu. Tremblotant sous ces fines gouttes d'eau, Logan eut l'idée stupide de s'allumer un cigare, histoire de se réchauffer. Il se stoppa dans sa marche et se mit à l'abri, sous un parking. Où avait-il atterrit ? Chaque ville était différente, mais les habitants étaient les mêmes. Le monde autour de lui changeait, mais lui demeurait le même. Enfin, façon de parler, difficile d'être différent d'un être qu'on a oublié.

    Après la dernière bouffée, le mutant laissa retomber le bout dans une flaque d'eau. De retour sur le trottoir, la colère le gagnait de plus en plus. Se demandant quand est-ce qu'il pourra trouver un bar digne de ce nom. Pour terminer en apothéose, une chose non identifiée bouscula Logan. Bien évidemment, la masse musculaire de Wolverine lui permit de rester figé sur place. Quant à la chose et bien elle tomba brusquement sur le sol mouillé. Arquant un sourcil, le bûcheron se mit à le détailler. Un homme, frêle, se tenant étrangement son poignet qui avait l'air fracturé. Ayant l'odorat sur-développée, Logan su tout de suite qu'il était ivre. En bon gentleman, il ne l'aida pas à se relever. Aucun mot ne sortit de la bouche des deux hommes, l'alcoolique jeta un regard en direction d'un bar et regagna son chemin, sans même s'excuser. Un soupir et à son tour, le mutant reprit le pas. Au moins, il savait où aller à présent. Le hasard fait bien les choses. En quelques pas et quelques secondes, Wolverine se retrouva devant la porte. Prenant quelques secondes pour observer l'édifice, il se décida enfin de rentrer.

    Comme à son habitude, il ne prit place tout de suite. Il sacrifia quelques instants pour détailler chaque personne présente et ils lui rendaient en retour. Le seul être qui ne prit pas la peine de se retourner était ce type là-bas. Ce blondinet aux allures de caïd. Les autres n'étaient que des vieillards. D'un pas lent, Logan s'avança vers le comptoir et prit place sur le tabouret, juste à côté de bouton d'or. Coudes sur la table, il désigna la bouteille de whisky du bout de son doigt. Une gorgée et un cigare allumé. Sans même se retourner vers l'homme assit à ses côtés, il prit la parole de sa voix rauque, tentant de prendre un ton provocant.

      - Dites-moi mademoiselle, vous n'auriez pas vu deux hommes se battre dans ce bar ?


    Non, il n'était pas aveugle, il avait très bien vu que c'était un homme. Cette histoire ne lui regardait en rien, mais il avait un certain mépris pour la violence gratuite et au moins, cela animerait la soirée. Après sa petite interrogation, Logan tira une grande bouffée sur son cigare et recracha la fumée en direction de la blondinette. Il n'avait pas besoin de chercher les ennuis, les ennuis le trouvaient avant. Déposant son bijou dans le cendrier, Wolverine retira sa veste et la posa sur le tabouret voisin. Même si ça se devinait, on pouvait très bien voir qu'il n'était pas quelqu'un sur qui on pouvait facilement marcher sur les pieds.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeMer 1 Aoû - 16:07


L’homme qui venait d’entrer marqua un temps d’arrêt à l’entrée du bar, puis il vint vers moi, j’entendis le bruit de ses pas s’approcher. Il s’installa à côté de moi, il y avait de la place plus loin, mais non, il a fallu qu’il se mette juste à ma droite, là où se tenait juste avant le gars à qui j’ai déboîté le poignet. Décidément je ne l’aurai pas ma soirée tranquille moi. Il prit une bouteille de whisky et alluma son cigare avant de s’adresser à moi. Et à sa manière de me parler, je compris qu’effectivement ma soirée allait être agitée. L’homme d’avant pouvait encore être pardonné, car il avait bien bu, mais celui-ci venait seulement d’arriver et il n’avait pas encore l’odeur de l’alcool sur lui. Donc le type ayant la coupe de M voulait savoir si j’avais vu deux personnes se battre ? Et il s’amusa à me provoquer en m’appelant mademoiselle et en me crachant sa fumée de cigare au visage, comme si ça allait m’embêter alors que moi-même je fume.

Je bus une gorgée de bière, tira une fois sur ma cigarette et la posa sur le bord du cendrier. Je ne pris pas la peine de regarder l’homme à côté de moi, un insecte n’a pas besoin d’être regardé quand on s’occupe de lui après tout.

« Non je n’ai rien vu de tel, puisque dans une bagarre deux hommes s’affrontent, alors qu’ici ça a été assez vite et l’un des deux hommes n’a pas vraiment bougé. Non tout ce que j’ai vu de spécial jusque maintenant c’est un homme à la coiffure ridicule, qui fume un gros cigare sûrement pour compenser quelque chose. »

On allait bien voir qui provoquerait l’autre le mieux et qui des deux craquerait en premier. Le barman fit un pas vers nous pour nous demander de nous calmer, mais il n’eut pas le temps, je n’ai eu besoin que de quelque seconde pour engourdir son bras droit et lui faire lâcher la bouteille de rhum qu’il avait en main, la bouteille vola en éclat en touchant le sol. Voyant cela, le barman nous oublia directement pour aller chercher de quoi nettoyer tout cela. J’avais horreur d’être dérangé dans quelque chose et encore plus quand je ne suis pas de bonne humeur.

J’eus cependant un léger sourire avec cette scène, j’adore voir les gens ne pas comprendre ce qui leur arrive dans ces cas-là, ils cherchent toujours pourquoi leur membre s’est engourdi, le plus drôle c’est la jambe, car en général c’est la chute assurée. Certaines personnes me traiteront d’enfoiré ou de sadique, mais je n’en peux rien si je me nourris du malheur des autres, après tout j’ai eu ma dose dans la rue et à ce moment-là les gens ne se dérangeaient pas pour se moquer de moi puis Erik est venu et la roue a tourné. Je suis devenu plus fort aussi bien physiquement que mentalement et puis au moins je suis devenu quelqu’un dans le Brotherhood et je compte bien continuer à grimper les échelons et devenir le « bras-droit » de Magneto. Je lui montrerai qu’il a bien fait de me sortir de la misère et qu’à présent c’est moi qui offre des misères aux gens. Et puis j’ai un avantage dans le sens où on ne voit pas quand j’utilise mes pouvoirs, je n’ai pas de glace qui sort de ma main, ni de flamme, je ne disparais pas ou je ne sais pas quoi. Non mon pouvoir à moi se passe directement dans le corps de la personne visée ou des personnes, j’arrive à toucher plusieurs personnes en même temps, mais ça me demande plus d’énergie et ça met plus de temps aussi, car mon pouvoir est divisé entre chaque cible.

Mais ici si cet homme me cherche, je pourrai concentrer tout mon pouvoir dessus. Je ne pourrai pas le faire exploser, car je n’ai pas assez d’énergie pour le moment suite à mon entraînement de la journée, mais je peux quand même le faire bouillir à feu doux voir fort, mais pas au maximum de mon pouvoir. C’est bien dommage, parce que je me demande comme sera cette coupe de cheveux affreuse une fois que le crâne aura implosé suite à la pression sanguine bouillonnante.

Voyant que l’autre idiot enlevait sa veste, je poussais la mienne qui était sur le comptoir à côté de moi, apparemment ça risque de dégénérer et peut-être plus vite que je le pensais. Je finis le reste de ma bière d’une traite et fis signe au barman de m’en resservir une nouvelle quand il aura fini de nettoyer, en lui mentionnant de bien faire attention de ne pas la faire tomber comme la bouteille de rhum. Je tirais en même temps sur ma cigarette, fis craquer mon cou lentement pour savourer le doux son de mes vertèbres qui se déboîtait-remboîter lentement. J’attendais la réaction de l’autre homme ou que quelque chose d’autre se passe. Après tout la soirée ne sera peut-être pas calme, mais elle sera sans aucun doute amusante.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeMer 1 Aoû - 23:24


    En un échange, on peut aisément ériger le portrait psychologique d'un homme. Là, c'était assez facile de faire celui de bouton d'or. Tête de con. En plus d'être idiot, il n'était pas poli. Logan esquissa un léger sourire lorsqu'il répondit, sans même prendre la peine de le regarder, quel arrogant. Au moins, les deux hommes avaient deux points communs, l'alcool et le tabac. La suite de son récit amusa Logan à un tel point qu'il eut presque un sourire, presque. Wolverine se demandait si ce type était sérieux ? Rien qu'à l'entendre, on devinait aisément qu'il était l'un de ses hommes qui s'étaient battus. Il ne se gênait pas pour se vanter. Et maintenant ? Il a trouvé l'agresseur. La suite ? Provoquer une bagarre pour un type et un problème qu'il ignorait ? Non, franchement, il n'avait aucune raison de se battre avec ce type. Ou pas. Le canadien manqua de s'étouffer lorsqu'il porta son verre en bouche et qu'il entendit les derniers mots de bouton d'or. Coiffure ridicule ? Compenser quelque chose ? Blondinette était du genre joueuse hein ? Et bien, « l'homme à la coiffure ridicule » jouera avec lui.

      - C'est bizarre d'entendre ça, surtout de la part d'un type qui compense sa féminité en s'en prenant à plus faible que soi. Tu n'as pas supporté de te faire mettre une robe quand t'étais en prison ?


    Les hostilités étaient lancées et quelque chose lui disait que les choses n'allaient pas en rester là. Surtout après l'avoir vu déplacer sa veste. Un soupir. Ca c'était le signe qu'un affrontement aurait lieu dans pas longtemps. Logan arqua un sourcil lorsqu'il vit le barman lâcher sa bouteille si brutalement. Que lui arrivait-il ? Le visage de Wolverine regagna son sérieux. Un léger regard en coin et il aperçut bouton d'or et son sourire malicieux. Quelque chose n'allait pas. Lui-même était capable de sortir des griffes en métal et de se régénérer rapidement. Dieu sait s'il y en avait d'autres comme lui dans le monde. Ce type n'était vraiment pas clair, ou alors un psychopathe qui rit du malheur des autres. Décidément, il pouvait pas le blairer. Logan reporta son attention sur le barman qui était de retour, à en juger l'expression de son visage, lui non plus ne savait pas ce qui lui arrivait. Il y avait trop de choses bizarres dans cette ville. Et cette sensation n'était pas juste dû à son amnésie, cette ville avait une drôle d'odeur.

    Sifflant son verre d'une traite, Logan demanda à son tour qu'on le resserve, jetant de temps en temps des regards inquisiteurs à la blondinette. Comment peut-on arriver à se poser des questions sur autrui et oublier son identité ? Wolverine balaya la pièce des yeux et se rendit compte qu'elle était presque déserte. Dans quelques minutes, il ne restera plus que le barman et les deux hommes. Comme précédemment, le bûcheron vida son verre en une gorgée et reprit une bouffée de son délicieux cigare. Sauf qu'avant de le reposer au bord du cendrier, il la laissa tomber maladroitement. Le destin faisant bien les choses, le cigare tomba sur le genou de bouton d'or avant de terminer sa chute sur le sol. Volontaire ou non ?Seul Logan le savait. S'abaissant légèrement, il ramassa le tube de tabac. Étrangement, lorsqu'il reprit une posture convenable, sa main droite n'était plus visible, étant sous le comptoir, à quelques centimètres des côtes de son voisin. Un léger bruit retentit. De métal plus précisément. Comme si de rien était, il fit signe au barman de le servir à nouveau, tandis qu'il tenait en joue bouton d'or. Un mouvement suspect et il lui embrochait les côtes. Ce n'était pas malin de dévoiler ses pouvoirs ainsi, mais à vrai dire, il s'en foutait. Tout ce qu'il désirait à cet instant, c'était que ce type soit plus et des réponses. Il y avait deux options, soit il allait prendre peur et s'excuser et dans ce cas, tout ça n'aura servi à rien. Soit, il allait garder ce même air arrogant et dans ce cas, il cacherait quelque chose d'utile. Logan était gagnant des deux côtés. Et puis, qui le croirait s'il débarque chez les flics en leur racontant qu'il s'est fait agresser par un type qui sort des griffes de ses mains ?

      - Je crois qu'il est temps d'avoir une petite discussion. T'as sans doute remarqué que j'étais pas du coin...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeSam 4 Aoû - 0:36


Tout en buvant une gorgée de ma bière, j’écoutais l’homme qui était à mes côtés. J’avais envie de voir jusqu’à quel point s’élevait la patience de l’autre gland. Des petites répliques placées intelligemment, on pouvait comprendre que ce type était quand même quelqu’un de fier de lui et de sa virilité et j’en eus la preuve en voyant sa réaction, même si cela ne dura que quelques secondes. Il était facile de savoir quand ce genre de remarques fait mouche. Il était temps de jouer un peu, de voir les choses évoluer petit à petit. Et peut-être qu’avec un peu de chance, tout cela va dégénérer, j’étais prêt à bouger s’il le fallait, même si je préfère attendre le dernier moment, après tout mon pouvoir me le permet.

La remarque que l’homme me lança ensuite me fit sourire, en effet j’avais touché juste avec ma phrase et il a décidé de frapper en retour. Mais même s’il semble plus âgé que moi, sa remarque reste puérile, il frappe au même niveau que moi et ne cherche pas à remonter le niveau justement. Tirant une fois de plus sur ma cigarette, je penchai ma tête en arrière quelques secondes, toujours mon sourire sur les lèvres. Puis je repris ma pose originelle, droit et sans aucune émotion sur le visage. Vidant mon verre et recommandant un nouveau, j’en profitais pour répliquer à mon tour, visiblement on va participer à une joute verbale pour commencer.

Ohh on dirait que j’ai fait mouche. M’en prendre à plus faible que moi ? J’ignorai que je parlais réellement à un insecte. Et visiblement il y a des faits qui ont dû te marquer en prison pour que tu les ressortes. Mais je ne t’en veux pas, il parait que c’est humain de vouloir que les autres vivent la même chose que soi.

Voilà, la balle repart dans le camp du gars à la coiffure étrange. Le barman m’apporta ma nouvelle bière. Le remerciant, je lui demande en même temps si son bras va mieux, faisant semblant de rien, prenant comme excuse le fait que je l’ai vu se tenir la main après avoir lâché la bouteille. Je finis ma cigarette, l’écrasant sur le cendrier. J’avais le sang qui bouillonnait, j’étais prêt à me battre, en vérité je n’attendais que ça, mais je préférai attendre que l’autre type face le premier pas au cas où ce serait un mutant comme moi. Il me faudrait ce truc dont Érik m’a parlé, cette machine qui permet de trouver les mutants, cela serait un avantage majeur pour nous, Érik pourrait m’envoyer en mission plus rapidement et je pourrai savoir directement à quoi ressemble ma cible.

Peut-être que le moment allait venir plus vite que prévu. Il laissa tomber son cigare sur ma jambe, l’avait-il fait exprès ou pas, je n’en savais strictement rien, mais après tout je m’en foutais royalement, car je compris assez rapidement que ça voulait dire que quelque chose n’allait pas tarder à bouger. Je le vis s’abaisser et ramasser le cigare sans une parole, je profitai du moment qu’il se remette normalement sur sa chaise pour frotter d’un revers de la main les cendres sur mon genou.

J’eus le temps de remarquer que sa main droite n’était plus visible, il l’avait caché sous la table. Ce n’était sûrement pas pour rien. Je me préparai mentalement à bouger. J’entendis un léger bruit métallique venir de sous le comptoir, j’aperçus des griffes de métal qui sortait de sa main. Intéressant ! Les choses allaient s’envenimer, mais ce n’était pas pour me déplaire. Je laissais apparaître mon petit sourire carnassier, sentant déjà l’excitation de la bagarre monter en moi. Je fis craquer ma nuque et sans bouger un sourcil je finis ma cigarette, l’écrasant sur le cendrier.

Il voulait discuter ? Il n’était pas du coin ? J’avais cru comprendre, mais cela m’importait peu, qu’il soit d’ici ou pas, cela ne m’empêchera pas de le tuer s’il le faut.

Tu veux parler ? Pas de problème Chaton. Mais dis-moi, tu es sûr de ne pas être déjà sous l’emprise de mon pouvoir à moi ? On voit que tu n’as pas encore rencontré beaucoup de mutants, tu es encore novice en la matière. Je pense que tu intéresserais beaucoup Érik. Par contre si j’étais toi je ferais attention en bougeant mon bras, en le bougeant trop vite tu risquerais d’avoir des soucis.

En effet, depuis le début de ma phrase, je commençais déjà à diminuer la température dans son bras droit, juste assez pour l’engourdir et provoquer une sensation de lourdeur et des picotements désagréables. De cette façon son bras bougera plus lentement qu’il ne le pense.

Ensuite tout en lançant mon mégot de cigarette en l’air, je poussai avec mes jambes sur le comptoir pour faire basculer le tabouret en arrière et prenant appui sur les pieds de celui-ci, je me laissai décoller pour arriver assis sur la table juste derrière moi, elle n’était pas loin, mais suffisamment pour être hors de portée d’un coup de griffe.

Je sortis une nouvelle cigarette et je l’allumai. Tirant une bonne bouffée dessus et crachant la fumée en l’air, je regardais l’homme, je voulais voir sa réaction à ce qui se passe.

Alors Chaton ? Tu veux jouer ? Mais je n’aurai pas le rôle de la souris, tu n’imagines même pas mon pouvoir. Si tu te contentais de boire ton lait non ?

Autant continuer dans la provocation, après tout ça va mettre du piment dans l’action. J’ai toujours adoré mettre de l’huile sur le feu et surtout quand le feu est au maximum. Je venais de bouger mon pion, la partie commence!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeSam 4 Aoû - 22:18


    Répartie. Ce petit jeu ne l'amusait plus. Les joutes verbales, ce n'était pas pour lui. Lui c'était un homme d'action, il n'était pas diplomate. Il avait certes ouvert les hostilités, mais il aurait préféré recevoir un poing en retour plutôt que des mots idiots. Un stupide jeu de gamin. Place au jeu d'adultes. Ses provocations ne servaient plus à rien, Logan savait très bien ce qui lui restait à faire. Il le prenait pour un insecte et bien il avait tout faux. Comme son surnom l'indique, c'était un loup. Le comportement de cet homme devint plus qu'étrange lorsqu'il commanda une autre bière et demanda des nouvelles au barman. A quoi il jouait ? Tout à l'heure il souriait de son malheur et maintenant il s'inquiétait ? Schizophrénie ou foutage de gueule. Ce genre d'être mesquin l'agaçait plus qu'autre chose et il avait de plus en plus de mal à garder son sang-froid. Ce qui était sûr, ça n'allait pas s'arranger avec le temps. La blague fumeuse qu'il venait de faire le condamnait. Chaton ? Non mais pour qui il s'est prit ? Logan arqua un sourcil quand bouton d'or évoqua le mot pouvoir. C'est quoi ce cirque encore ? Le canadien allait de surprises en surprises. Non, il n'avait pas encore rencontré de mutants, étant donné qu'il ignorait ce que c'était. Cet énergumène divaguait, employant des mots savants qui étaient hors de portée du bûcheron. Si jusqu'ici il s'était efforcé de rester calme pour en apprendre davantage, son sang ne fit qu'un tour lorsque la blondinette déclara qu'il intéresserait Erik. Il le prenait pour un catin, un objet ou un bout de viande ? Et puis, c'est qui cet Erik ? Ce nom repassa en boucle dans sa tête, de manière à l'enregistrer. Mais comme le cerveau fait bien les choses, un souvenir récent refit surface.

    Il y a quelques temps, deux hommes, Charles et Erik s'étaient présentés à lui pour une affaire inconnue. Logan les avait gentiment renvoyé sur les roses. Était-ce l'Erik qu'il évoquait ? Possible, en tout cas, il n'oubliera pas ce nom de ci-tôt. En plein dans ses songes, Wolverine en avait oublié son adversaire. Son premier réflexe fut de bouger son bras. Malheureusement, cet imbécile avait raison. Il avait une certaine difficulté à le mouvoir et il ressentait une fraîcheur étrange à l'intérieur de celui-ci. C'était quoi ce tour de passe passe ? A peine eut-il le temps de se poser la question, que l'homme aux cheveux blonds jeta son tube de nicotine dans les airs et se retrouva sur la table de derrière. C'est tout ? A part faire le malin et fumer, il savait faire quoi d'autre ? Une fois de plus, il ramena sa grande gueule, chose qui fit rire le canadien. Il riait jaune en réalité. Ce que cet imbécile ignorait, c'est qu'à trop l'appeler chaton, il allait l'énerver et pour de bon. Comme pour répondre à ses dernières paroles, Wolverine sortit ses griffes de sa main pleinement opérationnel. Son pouvoir ? Il en avait rien à cirer. Ce qui comptait, c'était sa tête sur l'une de ses griffes. Comment et pourquoi n'avaient aucune importance. Affichant un sourire narquois, Logan répondit à sa dernière provocation de manière calme et courtoise.

      - Et toi, si tu te contentais de la mettre en veilleuse et de te battre comme un homme ?


    Il se vantait depuis le début, mais n'avait rien fait de si exceptionnel. Il souffrait peut-être de mégalomanie. Contrairement à lui, Logan ne comptait pas rester-là toute la nuit à s'envoyer des phrases sans queue ni tête. En parlant d'envoyer. A peine sa phrase terminée, que le canadien se saisit brutalement d'un tabouret et l'envoya en direction du beau visage de bouton d'or. Même s'il ignorait, sa force se faisait plus élevée à cause de l'adamantium. Par conséquent, le lancer se fit bref. Tout comme sa force, il ignorait d'où ses faiblesses provenaient, mais une chose est sûre, elles n'étaient que mince. Il se sentait puissant, invulnérable, indestructible. Peut-être que ça le coûterait cher, peut-être pas. Même avec cette sensation, Logan restait seul maître de son esprit. Ses gestes n'étaient pas guidés que par la colère seule. Son lancé fut suivi de près par une course. Vive et précise. Et à peine un mètre de là où siéger bouton d'or, Wolverine prit une impulsion. Son bras frigorifiait en avant, de manière à se protéger d'un éventuel coup ou projectile, il projeta son bras encore apte au niveau du cou de blondinette. Il allait voir que son coup de griffe faisait plus mal que celui d'un chaton.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeLun 6 Aoû - 20:59


Visiblement j’avais énervé l’autre homme, parfait la colère rend toujours un combat plus agressif, plus violent et en général quand on perd son sang-froid on réfléchit moins également. J’avais bien fait de laisser ma veste sur le côté, elle aurait gêné mes mouvements, ou du moins je n’aurai pas su bouger de manière aussi rapide et aussi souple avec la rigidité du cuir. L’homme fut surpris de voir que son bras ne bougeait pas comme il le voulait, mais il reprit très vite ses esprits, c’était un bon point pour lui, il ne se laissait pas décontenancer longtemps. Il avait aussi un bon esprit combattant, ou un excellent instinct. Et il était plein de surprises, il sortit des griffes de son autre main, aurait-il encore d’autres armes cachées en lui ? Tout cela s’annonçait intéressant, très intéressant même.

Il saisit un tabouret et me l’envoya en plein dessus, j’esquivais sur le côté en plaçant mes bras en croix devant moi pour amortir le choc sur le côté. Il avait de la force ça c’est sûr, beaucoup même. Cela me surprit un peu, je ne m’attendais pas à cela, mais ça va nous permettre de nous amuser encore plus. Je souris légèrement une fois l’étape du tabouret passé. Je vis du coin de l’œil le barman disparaître sous le comptoir. Il allait sûrement se cacher jusqu’à la fin du combat, les humains sont si peureux après tout devant l’inconnu, parce que oui, un homme avec des griffes c’est inconnu pour eux. Pour moi aussi, mais ça me surprenait moins quand même vu que je suis au courant par rapport aux mutants. Je me remis à ma place sur la table, assis et droit, je vis l’homme me courir bondir dessus. Décidément en plus d’être fort il était rapide. Heureusement dans la rue on n’avait pas le choix d’être rapide et d’avoir de très bons réflexes. Je fis même monter la température de mon sang pour accélérer le rythme cardiaque et pouvoir réagir plus vite.

Je fis un léger mouvement en arrière, dans un petit cumulé, je sentis une griffe me toucher la joue. Je pris place sur la table d’à côté. Passant ma main sur l’endroit touché par la griffe, je vis un peu de sang sur mes doigts, il m’avait touché ? Pas mal pour un chaton. Je posai mon doigt sur la blessure et je fis refroidir le sang à cet endroit pour créer une cicatrice de glace, c’était un nouvel aspect pratique de mes pouvoirs. J’allais bondir à mon tour, mais je fus arrêté par une scène que je ne pensais pas possible. Le barman était derrière le chaton, braquant un fusil à pompe sur la tête de l’homme lui disant de ne pas bouger et finissant par le traiter de monstre. J’éclatais de rire, je trouvais cette scène stupide, comment pensait-il pouvoir arrêter un type avec des griffes pareilles. Le barman ne comprenait pas ma réaction, il fut surpris, mais semblait déterminé quand même. Je ne quittais pas le barman des yeux, me concentrant sur lui, fixant sa tête, visualisant à l’intérieur, voyant tout son système sanguin, cela dure un fragment de seconde, mais cela m’amusait.

Pauvre idiot ! Comment penses-tu pouvoir faire quelque chose contre des gens comme nous ! Mais malheureusement pour toi tu en as trop vu, je ne peux pas prendre le risque que tu racontes à quelqu’un ce que tu viens de voir. Donc je te dis adieu petit insecte !

Le barman ouvrit grand la bouche, il ne comprenait pas le sens de mes mots, il pensait être mon sauveur et au final c’est moi qui le menace de mort. Je lui fis un signe de la main pour lui dire au revoir. Puis il lâcha son arme avant de se tenir la tête en criant de douleur. Le sang de son cerveau commençait à bouillonner et la douleur allait devenir de plus en plus forte. Le sang chauffait et le cerveau aussi par la même occasion et un organe comme celui-là qui brûle de l’intérieur ce n’est jamais ce qu’il y a de mieux. Cela mit une petite vingtaine de secondes avant de faire l’effet escompté, du sang commençait à couler par les yeux, le nez et les oreilles avant de voir le cerveau imploser dans la boîte crânienne. Le corps du barman tomba lourdement au sol et le sang continuait de s’écouler petit à petit.

Me levant, je passai une main dans mes cheveux avant de me déplacer vers l’homme aux griffes. Je passais juste à côté de lui pour prendre une autre bière que je vidai d’un trait. Ma concentration était placée dans les yeux de l’homme, même s’il avait de bons réflexes ou autres perdre la vue était un handicap majeur et ça allait commencer petit à petit. Sa vue allait d’abord se brouiller petit à petit avant de faiblir de plus en plus pour finalement la perdre. Enfin ça sera temporaire pour lui, je ne fais que ralentir le sang qui coule dans ses yeux et dans la partie du cerveau qui les contrôle. Je vis glisser mon verre sur le bord du bar et le vis tomber, c’était une diversion comme une autre, mais même si je n’étais pas aussi rapide que lui, j’étais au-dessus de la normale quand même. Et je pus mettre un coup dans l’arrière du genou et un autre dans la nuque. Son squelette était dur, mais cela ne me surprenait qu’à moitié à vrai dire. Mais un coup reste un coup quelques soit la résistance du squelette restera toujours un coup.

Très bien, arrêtons de jouer puisque c’est ce que tu veux ! Un combat dans le blanc des yeux, enfin pour certain moins que d’autre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeMar 7 Aoû - 1:44


    Rapide, il l'était aussi. Il esquiva de manière correct le tabouret. A en juger ce premier échange, même bref, il savait se battre. Cependant, sa dégaine ne laissait pas à songer à un type qui s'est fait former par des militaires ou une école de combat. Il était prêt à mettre sa main à couper que ce n'était qu'un vulgaire délinquant de bas étage. Malgré la vitesse dont il faisait preuve, il n'égalait pas Wolverine dans ce domaine, mais son temps de réaction avait l'air plus bas que celui du canadien. En temps normal, il n'aurait pas dû réussir à esquiver le coup de griffe, mais ce fut le cas. Heureusement, il eut une légère satisfaction, il venait de laisser une marque sur la gueule d'ange de bouton d'or. Même si ce n'était qu'une petite griffure, c'était déjà ça, au moins il n'était pas invulnérable. De manière à le narguer, Logan leva la griffe sur laquelle le sang perlait et là, s'en suivi un sourire narquois, très léger. La suite fut étrange malgré tout. Arquant un sourcil, le mutant vit son adversaire caressait sa blessure et une fois son doigt dégagé, il put voir que cela avait cicatrisé, comme refroidi. C'était qui ce type ? Le descendant de Docteur Jekyll et Mister Hyde ? Logan n'eut pas le temps d'étudier la question en profondeur. Le bruit d'un fusil qui chargeait retentit et le cri d'un homme qui avait peur sonna dans la salle. Sans se retourner complètement, Wolverine observa le barman du coin de l'oeil, tandis que l'autre était bien figé sur bouton d'or. Il avait pété un plomb celui-là ? Ici la terre. Nom de Dieu, voilà où cela emmenait quand on jouait les gentils. Logan n'eut aucune réaction, il restait là, stoïque, attendant qu'il se décide de faire feu. Il savait très bien ce qui allait se passer. S'il l'appelait monstre rien qu'à cause des griffes, la suite risquerait de le choquer à vie s'il faisait feu.

    Le canadien se retourna vers blondinette lorsqu'il entendit celui-ci rire. Il sortait d'un asile de fou ou quoi ? Ce rire glaça légèrement le sang du bûcheron, le pire ? Et bien les mots qu'il prononça après. Les yeux de Logans'écarquillèrent, il connaissait la suite d'un tel discours. Il comptait l'éliminer. Prenant appui sur ses deux jambes, il voulut réagir, pour empêcher ça, mais il était déjà trop tard. L'arme qui tomba et le cri retentirent comme le son d'une cloche qui annonce la mort d'un être et là, c'était le cas. Quel genre de monstre était ce type ? Tuer un homme de sang-froid ainsi. Wolverine n'eut d'autres choix que de regarder ce triste spectacle. Sans même n'avoir reçu de coup, le barman commençait à se vider de son sang jusqu'à ce qu'il ne donne plus de signe de vie. A cet instant, tout se mit à s'imbriquer. La sensation d'engourdissement, cette cicatrice soudaine et maintenant ça. D'une façon ou d'une autre, ce type arrivait à jouer avec le sang qui coulait dans les veines. Au moins, la mort de ce type avait servi à quelque chose, paix à son âme, même s'il avait voulu le buter. Logan ne réagit pas quand bouton d'or passa à ses côtés pour aller se saisir de sa bière. Les poings fermés, il se repassait toute son hypothèse en boucle, de manière à ne pas commettre d'erreur. Ce n'était pas son genre de réfléchir comme ça et sincèrement, ça lui donnait mal au crâne.

      - Ca te fait marrer de tuer de pauvres gens sans raison hein ? Je te conseille d'en profiter. Bientôt, tu ne pourras plus étirer tes joues.


    A mesure qu'il avançait dans son discours, il se serrait les poings. On put même en entendre les craquements. Quelle force colossale regorgeait Wolverine ? A ce moment, Logan sentit un coup, suivi d'un autre. Il aurait pu les éviter, mais ses sens étaient perturbés. Sa vue se déformait, se faisait flou. Il tomba sur ses genoux suite au premier coup et abaissa avec contrainte sa tête face au deuxième. Sale lâche. Se frottant légèrement les deux yeux, le canadien tentait de comprendre avec difficulté ce qui lui arrivait. Malheureusement, il n'en avait pas le temps. Il donna un coup de griffe en faisant un mouvement aléatoire et circulaire à l'aide de son bras valide. Très peu de chance qu'il touche quelque chose. Ensuite, il fit quelques pas en arrière. Là où le verre avait volé en éclats. S'agenouillant légèrement, il saisit un bout, assez grand et tranchant. Il se redressa et offrit un sourire narquois à blondinette. Qu'est-ce qu'il comptait faire avec ? Quand même pas le planter ? Non. Levant sa main, il finit par planter le bout tranchant dans sa propre chair, dans son bras handicapé en réalité. Dans son épaule plus précisément. Il le laissa là. S'il l'enlevait, le sang regagnerait son corps et cela n'aura servit à rien. Il fit une légère grimace. Il ressentait la douleur quand même, mais sentit son bras à nouveau opérationnel. En fin de compte, il avait vu juste. Quant à ses jeux, toujours le flou. Mais son adversaire avait bu et fumé et Wolverine avait l'odorat très fine. Il pourra le repérer aisément. Bien, les choses sérieuses pouvaient commencer. Il fit craquer sa nuque et offrit l'expression la plus meurtrière.

      - Et maintenant ? Tu comptes faire quoi sans tes petits tours de passe-passe ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeDim 19 Aoû - 11:12


Visiblement l’homme n’avait pas apprécié que je tue le barman, pourtant celui-ci pointait une arme sur sa tête, enfin j’ai pu sentir que celle-ci était assez dure, sûrement avait-il dans tout son corps cette sorte de métal qui forme ses griffes. Tout cela formait un spectacle assez divertissant à mon goût, je me délectais du cadavre sanguinolent de ce misérable humain qui voulait jouer dans la cour des grands. Mais il en avait trop vu et je ne pouvais pas prendre un tel risque de toute façon, très peu de gens comprennent mon pouvoir, mais si jamais il rapporte ce qu’il a vu à la CIA, ceux-ci mettront leurs meilleurs agents dans la recherche d’explication, je le sais pour en avoir déjà tué un, il a eu droit à un interrogatoire assez brutal, mais il m’a tout raconté, mais bien sûr je ne pouvais pas le laisser partir, le pauvre, une vraie statue quand j’ai quitté la pièce.

L’homme me fit une remarque sur le fait que j’ai tué le barman et en me disant d’en profiter, car je n’allais plus rire très longtemps. Cela me fit sourire, après tout je suis quelqu’un d’assez joueur et les menaces ne me font pas peur. Je ne quittais pas l’homme des yeux. Je ne lui répondis pas tout de suite, j’attendais de voir s’il avait d’autres bavardages en réserve, ce sera plus rapide de répondre à tous en même temps.

Par contre il avait plus ou moins compris mon pouvoir et pour me le prouver il planta un bout de verre dans son bras. Quel abruti ! En plus je suis sûr qu’il est fier de lui d’avoir compris une telle chose, mais pourtant ce n’est qu’un répit de courte durée pour lui, ce n’est pas en coupant la circulation du sang qu’il va interrompre mon pouvoir. Au contraire, une zone où le sang est stoppé, c’est tout sauf une bonne idée. Si le temps ne bouge pas, il gèle ou chauffe plus vite justement. Je pourrai dans ce cas viser le bras pour l’éliminer directement. Et sans oublier qu’un membre sans afflux de sang devient bleu par manque d’oxygène et au final il ne sert plus à rien, il s’atrophie et au final il tombe au sol. Ça pourrait être marrant à voir cette scène, j’affichais un léger sourire sur mes lèvres en imaginant le bras de cet idiot tomber au sol à cause de sa « bonne idée ».

Il était déterminé et sûr de lui. Il crânait en pensant avoir immobilisé mon pouvoir et son regard montrait qu’il avait envie de sang. Mais ses yeux étaient toujours touchés par le sang refroidi. J’avais un avantage, enfin c’est ce que je pensais, mais il tourna directement sa tête vers moi, donc il pouvait me trouver même sans me voir ? Intéressant ça ! Après tout c’était bel et bien un chaton, capable de se repérer sans voir, juste avec ses oreilles et son odorat j’imagine. Il voulait quoi ? Il pensait réellement pouvoir me vaincre sans me voir ? On allait jouer un peu. Et oui toujours et encore jouer, alors que je pourrai le tuer en une seule attaque, le faire imploser et me repaître du spectacle sanglant en comptant les morceaux.

Si ça m'amuse? Oui, mais je ne l'ai pas fait pour cette raison, mais parce que la CIA monte des dossiers sur des personnes comme nous pour pouvoir nous éliminer facilement par la suite et je ne peux pas prendre le risque de voir mon nom dans les leurs ainsi que mon pouvoir, donc je ne peux pas laisser quelqu'un d'humain voir mon pouvoir librement. Mais dis-moi, tu penses vraiment comprendre mon pouvoir ? Ce que tu viens de faire avec ce tesson de verre ne changera rien, je peux te toucher quand je le veux et où je le veux avec ! Tu ne fais que retarder l’inévitable l’ami. Mais je prendrai grand soin de boire ton sang pour récupérer un peu à la fin.

Je ne le faisais pas souvent, mais j’avais remarqué que boire du sang en plus d’en rajouter dans mon corps, me permettait de récupérer plus vite que la normale, sûrement un autre avantage de mon pouvoir. Après tout, j’ai peut-être encore d’autres capacités que je ne connais pas encore par rapport à la manipulation du sang.

Je passais derrière le bar en grimpant par-dessus. Prenant plusieurs bouteilles d’alcool assez fort. Je les jetais à travers la pièce, si l’homme voyait cela, il penserait que je vise mal, car je lançais à chaque fois largement à côté, mais en fait c’était pour faire éclater les bouteilles un peu partout dans le bar. De cette façon, s’il avait vraiment un odorat surdéveloppé il allait pouvoir sentir toutes ses odeurs alcooliques, un délicieux mélange de rhum, vodka, whisky, gin et bien d’autres encore.

Je pris une dernière bouteille de l’alcool le plus fort que j’ai pu trouver et tout en courant vers l’homme, je la fis éclater à ses pieds. Avec les compliments de la maison, sens moi donc ça ! Et en même temps j’en profitais pour cibler ses pieds. Je fis un refroidissement presque complet de ceux-ci, pour lui ce sera comme bouger deux blocs de glace et avec cette température la fraicheur sanguine va vite remonter normalement. Et bien sûr s’il le faut je peux toujours viser le cœur directement plus tard ou le cerveau. Mais finir un tel combat si rapidement ne serait pas drôle et puis j’ai encore une bombe à disposition dans la pièce pas loin de lui. Ça pourra toujours être pratique en cas de difficultés trop élevées. Et je me demande bien comment il va réagir si je la faisais exploser à côté de lui ou en lui lançant directement dessus, ça serait assez jouissif comme situation.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeVen 24 Aoû - 23:04


    Un psychopathe assoiffé de sang. Dérangé, déséquilibré. Une simple raclure à qui on a offert un pouvoir dévastateur. Le canadien était toujours sur ses gardes, privé de sa vue. Tel le loup, il ne se fiait pas qu'à ses yeux, mais aussi à son flair et à son ouïe. En temps normal, ses sens étaient déjà sur développés, en perdre un ne fait qu'accroître les autres. Une arme à double tranchant, puisque plus aiguisés et plus sensibles. Logan n'eut pas besoin de chercher bien longtemps avant de déterminer la position de bouton d'or. Sa voix indiqua son emplacement et c'est tout naturellement que le bûcheron se tourna légèrement pour lui faire face. La colère lui rongeait le sang et cela allait empirer. Avant même que la blonde ne prenne la parole, la mâchoire de Wolverine craqua. Le poids de la rage. La bête au fond de ses entrailles grognait, sa respiration se faisait plus courte, plus profonde. L'ancien soldat fermait son poing de temps en temps, histoire de vérifier qu'il pouvait à nouveau mouvoir son bras. C'était le cas. Bien, il était temps d'écouter le discours de la jeune fille, discours qui s'annonçait ennuyant, puisque cette dernière avait préféré attendre que Logan eut fini de poser toutes ses questions. Un long monologue se préparait et pendant cet instant, quelques idées sournoises traversaient l'esprit du bûcheron. Lui arracher la tête et jouer au billard avec par exemple. A vrai dire, aucune songe stratégique. Rien de tout ça, simplement l'envie de voir ce type recrachait tout son sang. Une courte période d'accalmie durant laquelle Wolverine se préparait. Étrangement, son esprit lui envoya des images dantesques. Des corps ensanglantés qui reposaient les uns sur les autres. Qu'est-ce que ça pouvait être ? Le passé qui refaisait surface suite à ces instants de violence.

    Le présent le rattrapa à l'aide de cette voix acerbe. Un rapide passage de sa paume sur son visage et il reprenait ses esprits. CIA ? Dossiers ? Qu'est-ce qu'il pouvait déblatérer comme conneries. Une justification inutile, le résultat était le même, il avait tué le barman de sang-froid. Et qu'est-ce que l'Agence a affaire avec les mutants ? En plus d'être complètement cinglé, bouton d'or était aussi désultoire. Logan n'en avait rien à cirer de comprendre son pouvoir, tout ce qu'il désirait, c'était se mouvoir librement et lui refaire le portrait. Même si sa petite astuce ne tiendrait que quelques secondes, il aurait le temps de l'embrocher, mais il éviterait de boire son sang. Arquant un sourcil, le canadien trouvait ce type de plus en plus immonde. Comment pouvait-il songer à boire du sang ? Celui d'un inconnu à ses yeux, qui plus est. Et s'il avait la peste, le choléra ou encore un cholestérol ? Ce mutant était exaspérant. Son petit spleech finit, il se déplaça. Ce n'était nullement grâce à sa vue ou son ouïe qu'il put le suivre du regard. Son odeur le trahissait à chaque pas qu'il faisait. Il va falloir faire bien plus pour empêcher le canadien de planter ses griffes sur sa proie. Qu'allait-il faire ? La réponse ne tarda pas à arriver. Sans qu'il n'en connaisse la raison, des bouteilles se mettaient à pleuvoir de chaque côté du bar. Se brisant contre les murs ou le sol. Soit il avait un problème pour viser, soit il cachait quelque chose. Mis à part le bruit des bouteilles éclatées, il n'y avait rien de dérangeant. Quoi que...Ce n'est qu'à ce moment qu'il comprit ce qui se tramait. Ce n'est lorsque ces odeurs fortes lui chatouillèrent les narines qu'il perçut le mystère. Brouiller son sens de l'odorat en aspergeant la salle d'alcool, pas mal.

    Un léger sourire apparut sur les lèvres de Wolverine. Il devait le reconnaître, c'était bien joué. Ainsi, il ne pouvait pas se baser sur l'alcool que portait son ennemi pour le repérer. La fragrance des boissons commençait à lui piquer le nez, manquant presque d'éternuer. Une autre bouteille s'écrasa juste devant lui. Toujours stoïque, il abaissa les yeux en direction des débris. Et maintenant ? Il retombe sur ses deux genoux. Le sang qui circulait le long de ses jambes venait d'être frigorifié. Genoux contre terre, vue annihilée, odorat brouillé. Logan était dans de beaux draps. Tentant de puiser dans sa force, le canadien essaya de se relever. Un échec total. Il fallait réfléchir à une solution et vite. Lui qui n'était guère habitué à songer avant de frapper. Le silence. Instant de mutisme. Une idée semblait danser dans l'esprit du bûcheron. Si ça marchait, il pourrait le faire taire et pour de bon, mais avant ça, une préparation s'imposait.

      - Tu es sûr que personne n'a regardé par la vitrine ? Ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance de voir une fleur s'épanouir. Tout ça pour dire que ça m'étonnerait que la CIA ait quelque chose à foutre d'une grande gueule comme la tienne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitimeJeu 13 Sep - 10:28


À aucun moment je ne quittais l’homme des yeux, je l’avais peut-être affaibli, mais c’est quand il est au pied du mur que l’homme est le plus dangereux. J’étais prêt à réagir en conséquence s’il le fallait, je pouvais ressentir son sang qui battait dans ses veines. J’avais pas mal de possibilités pour clôturer ce combat qui s’éternise, je pouvais le faire exploser si je le voulais, mais ce n’était pas mon but, surtout pas quand je commençais à vraiment m’amuser. J’avais trouvé un adversaire vraiment intéressant, je souriais d’un sourire sadique et meurtrier, l’envie de sang qui montait en moi devenait de plus en plus forte, je commençais à ressentir ce besoin de voir ce liquide rouge couler devant mes yeux.

Je décrivais des cercles larges autour de lui, je ne voulais pas prendre le risque de me trouver à portée de ses griffes, même si je pouvais guérir moi-même de mes blessures en les gelant, un coup est toujours douloureux de toute façon. J’avais les idées qui fusaient à toutes vitesses dans mon esprit, devrai-je le tuer directement ou continuer de jouer avec lui ? Je me servis une bière, la buvant d’une seule traite, faisant craquer les os de ma nuque, mes doigts.

Si je suis sûr ? Évidemment ! Mon pouvoir me permet d’agir sur le sang comme tu le sais, donc je peux également le ressentir pour pouvoir le toucher. Et personne n’ira dire ce qu’il sait passer ici, personne ne l’a vu. Et concernant la CIA, je ne disais pas cela par narcissisme ou mégalomanie, mais parce que la CIA fait des dossiers sur tous ceux qui sont comme nous. Ils veulent nous faire disparaître de manière définitive.

Concernant la première partie, ce n’était pas tout à fait vrai. Il y avait bien eu une personne qui avait regardé par la fenêtre et j’ai réussi à le geler sur place, il y a désormais une jolie statue de glace devant l’entrée. Je ne crains pas spécialement la CIA, mais je préfère ne pas prendre le risque de devenir une proie, je suis mieux dans le rôle du chasseur. Et ici je chasse une proie amusante, lui enlever ses sens petit à petit pour laisser la mort tourner autour sans lui tomber dessus. Laisser tourner l’ombre de la mort sur quelqu’un est quelque chose de tellement jouissif.

Je suis connu par certains pour aimer jouer avec ma proie, je me délecte de l’instant précédent la mort de ma victime, bien qu’en général j’aime voir la peur dans leurs yeux, celui-ci était très loin d’être ce genre de personne et c’est ce qu’il me plait en lui, à aucun moment il ne craint la mort, il est déterminé à se battre. Je pourrai tout aussi bien le mettre dans un état proche de la mort, le rendre inconscient pour pouvoir le recroiser une autre fois, une fois ou je serai en pleine possession de mes moyens.

[Désolé du retard >< J'ai eu du mal à reprendre après une pause pendant les exam >< ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Vide
MessageSujet: Re: Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]   Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan] Icon_minitime


Revenir en haut Aller en bas
 

Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-