AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous

Invité




Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Vide
MessageSujet: Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]   Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Icon_minitimeSam 8 Juin - 11:15



Carrie & Jack


Stephen King ▽ Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs.
Une semaine, cela faisait une semaine que Carrie était coincée dans ce trou à rat. Elle était donc la petite nouvelle, celle que l'on aime bien embêter et taquiner jusqu'à être complètement lassé. Ouais bhein ce genre de bizutage ne marche pas avec elle, car elle inspire plus la peur que la faiblesse. C'est vrai, il suffit de la regarder pour comprendre que c'est le genre de fille que l'on a pas envie d'embêter, en fait il suffit simplement de la regarder pour comprendre que c'est le genre de fille qu'on ne veut surtout pas approcher. Depuis qu'elle est ici, personne ne lui a adressé la parole, les gens se taise quand elle entre dans une salle et c'est limite si la foule ne se sépare pas en deux quand elle marche dans un couloir. Pourtant, Carrie sait que personne n'est au courant de son passé si ce n'est le directeur, les gens d'ici ne savait même pas qu'elle s’appelait Carrie et non Aby, donc personne ne pouvait la juger par rapport à ca... Elle s'est donc faite une raison, elle fait simplement peur aux gens.

Bah de toute façon elle s'en moque, ce n'était pas ca qui allait l'empêcher de dormir. Ne pas être aimée des gens, c'est tout ce qu'elle a toujours connu. Pourquoi cet institution de monstre aurait-elle été différente. Même entouré de personne plus étrange les unes que les autres, Carrie restait quand même le mouton noir de la bande. Pourtant elle n'était pas si laide que ca, au contraire elle promettait d'être une ravissante femme si elle voulait s'habiller comme t-elle. Au lieu de ca, elle ne faisait pas du tout attention à sa tenu vestimentaire, portant toujours ce qui lui passait sous la main, du noir essentiellement. Elle mettait toujours du rouge à lèvre de couleur très vif pour qu'il se détache de sa peau d'albâtre et pour finir, sa chevelure de jais était sans cesse relevée en queue de cheval pour ne pas qu'une mèche vienne la déranger pendant qu'elle dessinait car c'était tout ce qui la maintenant en vie aujourd'hui.

Assise dans les jardins de l'école, Aby était adossée à un arbre, son cahier de dessin posait sur les genoux. Elle dessinait un tout petit arbuste touffu dans lequel se trouvait des fruits que jamais personne n'avait encore vu car ils sortaient tout droit de son imagination. Puis dans se petit arbre, elle dessina une famille de moineau, en train de fabriquer un nid à l’abri des regards indiscrets. Quand son dessin fut enfin terminé, la jeune fille souffla dessus et chaque particule de son dessin, quitta la feuille pour se matérialisé en face d'elle. Tout y était. L'arbuste, les feuilles d'un vert peu courant, les oiseaux et même les fruits inconnus ! Aby sourit. C'était son seul passe-temps, dessiner et donner vie à ses dessins et puis elle savait que plus elle s’entraînerait, plus elle pourrait les faire vivre longtemps. C'était bon d'oublier les tracas de la vie, seule dans un aussi joli jardin.

Seule ? C'est ce qu'elle croyait, mais cela aurait été trop beau, il faut bien que quelque chose vienne lui pourrir la journée. Des bruits de pas se firent entendre derrière son dos. Carrie se dit que si c'était quelqu'un venu se moquer d'elle, il allait passer un sale quart d'heure ! Aussitôt la brunette fronça les sourcil et le petit arbuste prit feu, des bruits de bois en train de brûler se fit entendre, tout comme les plaintes des oiseaux en train de pousser leur dernier cui-cui.... La jeune femme leva les yeux vers l’intrus et le fusilla du regard.

« Qu'est ce que tu veux ? Si tu es là pour te moquer de moi, je te conseil de t'en aller tant que tu le peux encore. »

Elle désigna le buisson ardent d'un geste de menton. Elle en avait assez d'être persécutée, quitte à être dans cette école de fou, autant que la laisse tranquille ! ►
(c) AMIANTE




Dernière édition par C.R Abigaël L-M White le Ven 14 Juin - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Vide
MessageSujet: Re: Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]   Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Icon_minitimeMar 11 Juin - 20:34




« Debout là-dedans ! On se lève ! » D'accord. Il y avait mieux comme réveil. Jack ouvrit un œil, puis deux et fixait le plafond au dessus de sa tête. Quelle était-il ? Quel temps faisait-il ? Il n'avait même pas la force de tourner son regard vers la fenêtre, mais à en juger par les rayons du soleil qui inondaient la chambre, il devait faire plutôt beau. Bon. Jack devait prendre son courage à deux mains et se lever. Mais qu'est-ce qui pourrait bien le motiver à mettre les pieds hors du lit ? La nourriture, bien-sûr ! Ah le petit-déjeuner ! Jack pourrait en faire quatre des comme ça, au lieu de prendre le déjeuner, le goûter et le souper. Mais il fallait respecter les habitudes alimentaires et faire des repas complets. Quoique le goûter se rapprochait très bien du petit-déjeuner, qui était composé de nourritures sucrées. Et oui, Jack est un grand gourmand et se délecte toujours d'une part de gâteaux, d'un cookie et encore beaucoup d'autres pâtisseries du même genre. Sans parler des viennoiseries. Ah, les pains au chocolat, les croissants, les brioche au sucre. Mais, c'est que son ventre était en train de grogner là ! Sans attendre, Jack se précipita vers la petite cuisine commune pour récupérer un maximum de viennoiseries, du chocolat au lait et un bon verre de jus d'orange bien frais. Puis, après une bonne vingtaine de minutes à se remplir l'estomac, Jack était fin prêt à se dégourdir les jambes à l'extérieur.

Dehors, le soleil occupé le ciel à lui seul. Une belle journée s'annonçait et Jack ne put que sourire. Cela faisait trois jours qu'il était logé et nourrit dans cette institut et pour l'instant, il n'avait vraiment pas à s'en plaindre. Bon, d'accord, il n'avait pas des tas d'amis mais n'en recherchait pas des millions non plus. Il se montrait sociable avec tout le monde et tentait souvent de faire connaissance avec ceux qui l'entouraient. Comme...cette jeune fille par exemple, qui faisait apparaître un arbuste étrange mais joli. Jack avait bien envie de lui parler. Et il allait le faire, de ce pas ! C'est donc avec une certaine démarche pressée que le jeune mutant se déplaça jusqu'à la demoiselle, qui semblait bien trop seule. Peut-être qu'elle était nouvelle, tout comme lui, et qu'elle n'avait pas encore fait de rencontres. Jack ne savait rien à son sujet et ignorait les rumeurs qui circulaient sur le compte de cette collègue mutante. Alors, avec un grand sourire, il s'apprêta à se présenter mais fut coupé par la voix de la jeune fille. On se moquait d'elle ? Qui donc ? Pas lui en tout cas ! Jack secoua la tête de droite à gauche et secoua les mains. « Non non non, je suis pas là pour me moquer de toi. » Elle lui avait demandé de s'en aller ? Pourquoi ? Il ne fallait pas qu'elle se renferme comme une huître apeurée ! « J'ai vu ce que tu as fait. Avec l’arbuste. Enfin, avant qu'il prenne feu. C'est ton pouvoir ? Tu fais apparaître des...choses ? Comme les magiciens ? » La nervosité rendait Jack assez bavard. Mais, puisqu'il essayait de se faire des amis et qu'il était plutôt hyperactif sur les bords, le blabla faisait partie de ses habitudes.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Vide
MessageSujet: Re: Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]   Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Icon_minitimeVen 14 Juin - 14:40



Carrie & Jack


Stephen King ▽ Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs.
Toujours debout face à lui, Carrie était prête à se battre si c'était nécessaire. Elle ne laisserait pas ce gringalet lui gâcher sa journée et aller profiter du fait qu'il soit tout seul. Est ce que les gens préfèrent l'embêter en groupe plutot que seul à seul ? Bhein évidement, plus on est de fou plus on rit n'est ce pas ? Alors pourquoi s'en priver. Mais lui, elle ne le raterait pas ! Au moindre geste brusque elle lui expédie une ancre sur la tête ou alors elle le fait brûler vif !

« Si tu n'est pas là pour te moquer de moi alors qu'est-ce que tu veux ? »

Elle se renferme si elle veut d'abord ! Nanméoh ! Ce n'est pas à elle de s'ouvrir mais aux autres d'arrêter de la persécuter, si elle aime s'habiller en noir, jouer avec des animaux morts et rester dans son coin, c'est son problème. Pourquoi l'espèce humaine traite les gens différents comme de la vermine ? Son père pensait que la mettre dans une institut de mutant changerait les choses, qu'ils pourraient mieux la comprendre car eux aussi sont différents... Et bien il avait tout faut. Ils continuent de la martyriser et pour la plupart, ils ont maintenant quelque chose que n'avaient pas les humains à son époque : des pouvoirs.

Le garçon était en train de lui parler mais pour elle c'était du chinois. Non pas qu'elle ne comprenait pas la langue, seulement, il commençait à déblatérait des mot incompréhensible comme si c'était elle qui lui faisait peur et non l'inverse.

« Je....Heu....Je ne suis pas une magicienne imbécile. La magie ca n'existe pas, tout comme le Père Noël, je suis navrée de te décevoir... »

Elle fronça les sourcils et arrangea une de ses mèches en bataille qui avait décidée de se faire la malle. Elle la plaça derrière son oreille sans lâcher le jeune homme des yeux. Ne tourne jamais le dos à tes ennemies, au moins sa défunte mère lui aura apprit quelque chose d'utile. Carrie était toujours méchante avec tout ce qui l'entoure car c'était pour elle la seule façon de se protéger, mais également parce qu'elle aime un peu ca... Je ne vous le cache pas, après avoir tellement souffert à cause de sa mère et des autres personnes, faire souffrir les gens n'est pas ce qu'elle déteste le plus au monde. ►
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Vide
MessageSujet: Re: Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]   Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Icon_minitimeJeu 20 Juin - 15:17




Jack fronçait des sourcils. Il n'était pas du tout venu pour se moquer. Avait-il une tête de plaisantin ou de brute qui prenait un malin plaisir à embêter ses camarades ? Sûrement pas. Lui-même n'était pas bien considéré par les jeunes de son âge. Et il ne connaissait pas la jeune fille qu'il venait de rejoindre. Il ignorait tout d'elle et de ce qu'il se disait. Alors, il haussa simplement les épaules pour donner sa réponse, avant de parler de mutation, en faisant malheureusement référence aux magiciens, ce qui eut le don de faire réagir la mutante. Elle ne faisait pas de magie. Non, bien-sûr, c'était évident. À ce compte-là, ils étaient tous sorciers. Bref, Jack secoua la tête en écoutant la jeune fille finir sa phrase. Il ne se préoccupa même pas de sa remarque, conscient qu'elle essayait certainement de lui échapper. Mais Jack avait envie de faire sa connaissance. Il était seul, elle était seule. Il était sociable... elle non. Qui ne tente rien n'a rien, et même s'il ne recherchait pas forcément des amis, Jack ne voulait pas se faire d'ennemis.

« Non, c'est vrai, nous ne sommes pas des magiciens. Je suis juste curieux de connaître ta mutation. » Jack s'appuya contre un arbre en jouant avec son écharpe qui pendait autour de son cou. « Tu as quand même fait apparaître cet arbuste. Je me trompe ? » Si ce n'était pas elle, alors ce serait vraiment étrange. Ou bien avait-elle envie de garder sa mutation pour elle seule - ce qui était possible, puisque beaucoup d'étudiants ici ne disaient rien au sujet de leurs pouvoirs. Enfin bref, tant pis. Jack avait d'autres sujets de discussions en réserve et il n'allait pas s'arrêter de parler alors qu'il venait à peine d'arriver. « Je suis nouveau ici. Je ne connais pratiquement personne et je dois dire que c'est assez intimidant. Surtout de se retrouver dans le bureau de Charles Xavier. J'ai toujours la sensation qu'il fouille toutes mes pensées, c'est flippant. Tu crois qu'il écoute tout ce qu'on pense ou ça n'arrive que quand il se trouve dans les parages ? Parce que, personnellement, je trouve que c'est un peu une violation de la vie privée. Pas toi ? » Jack n'avait pas la sensation de déranger. S'il lui tenait compagnie, peut-être que la jeune fille allait se sentir moins seule et s'ouvrirait un peu plus à la discussion.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Vide
MessageSujet: Re: Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]   Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack] Icon_minitime


Revenir en haut Aller en bas
 

Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi. [Carrie & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-