AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeDim 11 Mai - 23:35


(Back in the day, when I was younger)
I was so lost and proud

Jean Grey & Erik Lehnsherr




Erik ferma les yeux, laissant les rayons du soleil lui réchauffer le visage. C'était un des jours les plus chauds d'avril pour le moment, mais une petite brise rafraichissait légèrement l'air.

Ce n'était pas la première fois qu'il se trouvait là. Au cours des trois dernières années, Erik s'était vu revenir régulièrement aux alentours de l'Institut. Il n'avait jamais croisé personne, n'osait pas se rapprocher plus près de l'établissement. Il se demandait parfois si Charles savait qu'il était là. Probablement.

Il ne savait pas ce qui le ramenait toujours en cet endroit. Il essayait de ne pas réfléchir à la manière dont son cœur emplissait sa poitrine et dont son ventre se nouait dès qu'il arrivait en bordure de l'Institut. Il essayait de ne pas se rappeler la première fois qu'il était venu là, il y a plus de dix ans déjà. Il ne voulait pas se souvenir de la manière dont lui et les autres mutants avaient travaillé de concert pour apprendre à maîtriser, à exploiter leurs pouvoirs. Il ignorait les rires qui résonnaient encore dans ses oreilles, les sourires qu'il revoyait sur l'écran de ses paupières, les accolades qu'il pouvait encore sentir autour de lui.
Pour la première fois depuis longtemps Erik avait eu cette impression d'appartenir à quelque chose, d'avoir sa place auprès de quelqu'un. Pour la première fois depuis que les Nazis l'avait embarqué, lui et ses parents, il avait eu la sensation d'être à la maison.

Erik pouvait plonger la tête dans le sable autant qu'il le voulait, mais il ne pouvait dénier que c'était ce qui le ramenait toujours en cet endroit. Il était un exilé qui voulait retourner dans sa patrie, dans sa famille. Certes, il était fier de ce qu'il avait fait de la Confrérie. Il était fier des mutants qu'il avait rassemblés autour de lui, qu'il protégeait et formait, mais ce n'était pas sa maison. Sa maison était ici.

Il ouvrit les yeux, la tête toujours levée vers le ciel, et soupira profondément, nostalgique.

Reviendrait-il un jour à l'Institut ?


Dernière édition par Erik Lehnsherr le Sam 6 Sep - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeLun 12 Mai - 9:51



I was so lost and proud


E
lle avait hésité quelques instants. Certes sa dernière excursion s'était bien passée, elle avait même apprécié mais elle avait toujours la sensation de n'être guère prudente en quittant ainsi le domaine ... Et elle n'aimait pas être imprudente. Pourtant malgré cette appréhension Jean avait bien finit par rejoindre ce chemin piétonnier à l'entretien douteux qui laissait deviner que le passage n'était guère fréquent par ici. Oh elle savait que ce n'était pas vraiment son idée de partir ainsi, qu'elle n’obéissait pas vraiment à une envie qui lui était propre en faisant cela mais au moins lorsqu'elle cédait elle ne se sentait plus poussée et gagnait en tranquillité.

L
es rayons du soleil jouaient dans les feuillages, formant une mosaïque en constante évolution sur le visage de Jean qui appréciait ces petits points de douce chaleur sur sa peau. Cette pointe d'angoisse était toujours présente mais elle appréciait le chemin qu'avait prit ses pieds. Son regard brun se portait sur les alentours avec la curiosité de la découverte alors que ses bras gardaient serrer contre elle son calepin qui ne le quittait jamais vraiment. Sur sa gauche la luminosité finit par changer alors qu'elle empruntait une pente douce, le fleuve commençait à se dessiner dans la clarté du printemps.

J
ean s'arrêta quelques instants pour observer l'eau couler paisiblement lorsqu'elle fut arrivée non loin des rives. Elle ne quitta pas le couvert des arbres et observa cette masse se déplacer irrémédiablement muée par une force invisible. Un mouvement fit évoluer le centre de sa contemplation et le regard de Jean se posa sur des silhouettes qui étaient au loin, sur l'autre rive. Maintenant qu'elle les voyait elle entendit aussi les éclats de voies et de rires qui arrivaient jusqu'à elle. Ils avaient l'air d'être relativement jeune et s'amusaient avec l'eau sans véritablement rentrer dedans ... Cette scène laissa quelques instants Jean songeuse alors qu'elle avait la sensation d'avoir déjà vu ce genre de choses ... Mais comme à son habitude elle ne s'accrocha pas à cette sensation de déjà-vu et continua sa balade.

L
e nez levé vers le ciel qui se découpait à travers les feuillages, le sourire qu'arborait Jean montrait qu'elle ne regrettait plus vraiment cette escapade. Du moins c'est ce qu'elle se disait lorsqu'elle se figea. Son regard venait de capter à la limite de son champ de vision une silhouette qui ne faisait pas partie du décor naturel. L'adolescente stoppa aussitôt sa marche et retrouva dans un battement de cœur cette angoisse et cette crainte de ne pas faire quelque chose de très raisonnable. Sans compter qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle ne l'avait pas sentit, elle avait toujours su lorsqu'elle n'était plus seule, la surprendre n'était guère évident ... Mais cette interrogation ne plana guère longtemps dans son esprit car elle sentit au fond d'elle une satisfaction qui n'était pas la sienne, il y avait fort à penser que cette surprise venait de cette voix qui arrivait encore à lui jouer des tours.

L
e temps de faire le chemin de cette réflexion son apparition n'était pas passé inaperçu et l'homme se tourna vers elle. En croisant son regard elle devina qu'il ne lui était pas inconnu mais ce détail pourtant important ne réussi pas à la rassurer. Elle fui ce contact visuel en portant ses yeux vers l'Institut qui lui semblait terriblement loin à cet instant précis.
    ▬ " Je ... Excusez-moi ... " Son regard se reporta brièvement sur l'homme avant de revenir vers la direction de son refuge. " Je devrais rentrer. "

E
lle parlait là plus pour elle-même, cherchant sans douter à se rassurer ou à inculquer ce fait à son corps qui semblait vouloir rester figer. La manœuvre sembla porter ses fruits car elle finit par réussir à bouger, se tournant vers le chemin du retour qu'elle allait sûrement reprendre bien plus vite que l'aller. Pourtant elle connaissait cette silhouette, elle en était certaine, mais dans l'immédiat elle refusait que sa curiosité creuse dans sa mémoire morcelée, elle attendrait probablement de quitter se sentiment d'insécurité qui l'empoignait avant de tenter une telle recherche.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeLun 19 Mai - 13:56


« Je… Excusez-moi… »

Une voix étrangère tira Erik de sa torpeur et il se retourna brusquement. Derrière son visage impassible, il se fustigeait de s’être laissé surprendre aussi facilement. Par une gamine qui plus est.

« Je devrais rentrer, continua l’adolescente sans bouger. »

Erik la dévisagea, et il ne lui fallut que quelques instants pour la reconnaître. Cela faisait plusieurs mois qu’il ne l’avait pas vu, mais il avait demandé à un mutant de garder un œil sur elle. Jean Grey. L’hôte du Phoenix. Des pouvoirs incroyables que Charles avait scellés. Une perte inimaginable pour Erik. Le Phoenix était puissant, bien plus puissant que lui-même ou Charles.

Erik serra les dents en voyant l’adolescente tourner les talons, prête à revenir sur ses pas. Il était difficile d’imaginer la présence, les capacités du Phoenix lorsque l’on avait sous les yeux une jeune fille aussi nerveuse et peu sûre d’elle.

Avant qu’elle n’ait pu faire un pas pour s’éloigner de lui, il l’interpella.

« Jean ! »

Sa voix grave, rauque était un peu plus forte que d’habitude. Il se racla la gorge, et garda les yeux fixés sur l’adolescente.

Elle n’avait pas l’air de l’avoir reconnu, et il ne savait pas quoi en penser. Il se souvenait que les premiers mois de la jeune fille à l’Institut avaient été difficiles, mais il avait dû partir avant de voir la situation se stabiliser. De ses observations lointaines et de ce qu’on lui avait rapporté, il n’avait jamais eu connaissance de quelconque perte de mémoire. Etait-ce possible que Jean fasse semblant ? Mais pourquoi ? Les quelques mois passés à l’Institut avec le reste de la Confrérie s’étaient plutôt bien passés, Erik ne pensait pas avoir laissé de mauvais souvenirs derrière lui. Et ils n’avaient pas fait parler d’eux depuis, bien au contraire. Il y avait la possibilité que des membres de l’Institut aient fait courir des bruits sur eux, mais Erik en doutait fortement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeLun 19 Mai - 17:31



 
I was so lost and proud


L
a belle satisfaction qui avait finit par atteindre Jean alors qu'elle réussissait à profiter de son excursion c'était envolée bien rapidement lorsque l'imprévu s'était invitée dans son petit schéma bucolique. Elle n'avait pas peur des gens, elle commençait à bien apprécier ses compagnons de l'Institut mais elle n'était pas dans sa zone de confiance et dès lors le moindre imprévu était bien loin de la rassurer. Alors lorsque l'imprévu dépassait le mètre quatre-vingts et qu'il tournait son regard vers elle la demoiselle n'avait plus qu'une envie: retrouver bien vite sa zone de confiance.

L
a surprise avait fait qu'elle s'était manifestée, s'excusant pour une gêne que de toutes évidences elle ne causait guère à cet homme. Chacun sembla se reconnaître, du moins Jean eu la ferme sensation que ce n'était pas la première fois que ses yeux rencontraient ce visage mais elle n'avait pas véritablement envie de tirer le vrai du faux. La demoiselle essaya de sortir de cet instant de gèle où son corps ne semblait pas vouloir lui obéir. Elle sentait cette pointe de satisfaction en elle et cet écho à lui seul était probablement une très bonne raison de tourner les talons. Et c'est donc ce qu'elle finit par réussir à faire, son carnet serré contre elle, le regard vers le sol elle tourna les talons.
    ▬ " Jean ! "

E
lle n'avait eu le temps de faire qu'un malheureux pas avant de se faire ainsi arrêté. Cette voix n'était pas forcément très amicale mais son prénom venait d'être prononcé, lui confirmant que cette silhouette ne lui était pas inconnue. Et si le fait de tourner les talons devant un illustre inconnu était déjà dans les limites de l'acceptable le faire à une connaissance ne rentrait guère plus dans les frontières de la politesse, or Jean appréciait toujours cette attitude de la part des autres... Coincée par ses principes et cette petite voix qui n'était pas la sienne la jeune demoiselle s'arrêta donc à ce pas effectué et se retourna à nouveau vers ce qui devait être à présent son interlocuteur.
    ▬ " Excusez-moi, c'est que je crois que je ne devrais pas être là. "

N
on pas que cela soit interdit, elle n'avait rien entendu que tel, mais elle savait que cela n'était pas raisonnable de sortir ainsi pour elle ou du moins c'est ce dont elle se persuadait. D'autant plus que ce n'était pas une de ses idées qui l'avaient amené jusque là, ce qui lui donnait un peu plus la preuve qu'elle n'avait rien fait de bien raisonnable. Néanmoins la demoiselle n'avait pas envie de paraître impoli devant cet homme alors elle lutta contre cet instinct qui lui imposait de rentrer en vitesse. Jean finit par relever son regard brun vers lui, gardant toujours son carnet contre elle.
    ▬ " Nous nous connaissons. C'est ça ? "

U
ne affirmation suivi d'une interrogation. Jean avait comprit que sa mémoire était morcelée et que cela n'était pas habituel pour une demoiselle de son âge mais c'était quelque chose qui ne l'inquiétait pas. Après tout elle avait été capable de savoir que ce n'était pas la première fois qu'elle croisait le chemin de cet homme, elle n'arrivait juste pas à mettre le doigt sur le contexte.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeMer 18 Juin - 13:26


Jean s’arrêta lorsqu’Erik appela son nom, parut hésiter avant de se retourner vers lui. Elle serra les bras autour d’un carnet qu’elle gardait contre sa poitrine et déclara :

« Excusez-moi, c’est que je crois que je ne devrais pas être là. »

Le mutant masqua sa surprise à ces paroles. Ils se trouvaient encore dans l’enceinte de l’Institut, et de toute façon il n’avait jamais entendu parler de règlement qui interdisait les élèves de sortir. De ce qu’il avait vu lors de son séjour, les élèves restaient d'eux-même dans les limites d’Institut, peu désireux de se confronter au monde extérieur. Mais Jean n’était pas une mutante comme les autres. Charles lui avait-il déconseillé de trop s’éloigner ? Cela aurait peu étonné Erik, mais il décida de garder silence sur ses interrogations alors que Jean continuait.

« Nous nous connaissons. C’est ça ? demanda-t-elle, levant enfin les yeux vers Erik. »

Celui-ci hocha doucement la tête, comme s’il avait peur d’effrayer la jeune fille par un mouvement trop brusque.

« Je suis un ami de Charles. J’étais avec lui quand nous sommes allés te voir, chez tes parents. »

Erik se rappelait que Charles avait mis quelques semaines à contrôler le Phoenix, à l’enfermer dans un recoin de l’esprit de Jean – sa tâche à peine terminée lorsqu’Erik était parti de l’Institut –, était-ce pour cela que Jean ne se souvenait pas de lui ? Charles avait probablement dû influer sur la mémoire de la jeune mutante.

Il serra un instant les dents. Le télépathe avait-il fait cela intentionnellement ? Erik n’avait pas caché son intérêt pour le Phoenix, il aurait fallu être sot pour ne pas le convoiter. Le Phoenix pourrait faire pencher la balance en faveur des mutants dans la guerre qui s’annonçait. Mais c’était Charles tout craché de vouloir protéger une adolescente, bien qu’elle puisse être un atout formidable. Se rendait-il seulement compte qu’en persistant sur cette voie, il pourrait bien ne plus avoir aucun jeunes mutants à protéger dans les années à venir ?

Après une inspiration profonde, Erik se força à se calmer. Il ne devait pas céder à la colère, à ce sentiment si familier. Jean n’était pas responsable de ce que Charles avait pu lui faire, et Erik devait à tout prix éviter de l’effrayer, de l’éloigner de lui. Il essaya de détendre les traits de son visage, adoptant un ai plus avenant.

Spoiler:
 


Dernière édition par Erik Lehnsherr le Mer 25 Juin - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeMer 18 Juin - 15:13



 
I was so lost and proud


J
ean n'aimait guère l'impolitesse et prenait toujours grand soin de ne pas en faire elle-même. C'est bien ce principe qui la coinçait là, qui lui donnait de quoi bloquer son angoisse pour ne pas rejoindre les murs qui la rassuraient. La demoiselle décida donc d'à nouveau s'excuser, justifiant son geste de fuite avant de consentir à palier son manque de mémoire en demandant la confirmation que leur chemin s'était bien croisé auparavant. Elle n'avait pourtant pas grand doute à ce sujet, comment aurait-il pu l'appeler s'il ne la connaissait pas, mais peut-être qu'il saurait replacer un contexte qui rendrait ce passé commun un peu moins flou à ses yeux.
    ▬ " Je suis un ami de Charles. J’étais avec lui quand nous sommes allés te voir, chez tes parents. "

A
ces mots Jean comprit pourquoi il lui était difficile de retrouver des souvenirs. La période que cet homme évoquait là cristallisait la plus grande part de sa perte de mémoire. Néanmoins avec cette base quelques images semblaient accepter de revenir dans son esprit mais elle n'eut pas véritablement l'occasion de se satisfaire de cette progression. Son regard retrouva son inquiétude alors qu'elle pressentait le grondement de la colère de son interlocuteur. Cette sensation fut confirmée par ces traits qui se crispaient pour une raison qu'elle n'identifiait pas. Est-ce que cette rage était tournée à son encontre ? Dans un réflexe la demoiselle effectua un léger pas en arrière et alors qu'elle faisait ce mouvement elle réalisa l'implication de ce qu'il venait de lui dire: il connaissait donc cet autre, celui-la même qui l'avait poussé à sortir de sa zone de confiance, l'attirant ainsi jusqu'à cet homme ... Jean se refusa de tirer une conclusion de cet enchaînement car celle-ci lui apporterait de nouvelles craintes, elle en était certaine. Et alors qu'elle chassait ses réflexions elle sentit que l'homme s’apaisait à nouveau sans qu'elle ne puisse comprendre cet événement.
    ▬ " Oui. Je crois que je me souviens. " Jean décida de ne pas faire remarquer ce qu'elle venait de ressentir, ne voulant pas jeter de l'huile sur un feu qu'elle ne connaissait pas, cette situation lui laissait déjà bien assez d'angoisses. " Cette période est un peu flou. " Avec un timide sourire Jean préférait apporter cette précision car si sa mémoire fuyante était une habitude pour elle, son interlocuteur lui semblait l'apprendre. La demoiselle laissa filer ainsi quelques secondes de silence avant d'oser poser une nouvelle question. " Vous cherchiez quelque chose peut-être ? Je peux vous aider ? "

I
nterrogation probablement idiote, il ne devait pas y avoir grand-chose à chercher dans les environs, s'il était là c'était probablement pour se balader comme elle l'avait fait elle aussi. Mais Jean préférait arriver à une conversation susceptible de ne plus énerver son interlocuteur ou de réussir à achever poliment cette rencontre pour pouvoir retrouver sa zone de confiance assez rapidement. La meilleure idée serait sans doute de faire la conversation, si conversation il devait avoir, en retournant vers l'Institut car après tout son interlocuteur semblait en être un familier mais elle n'en était pas encore à oser proposer cela.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeMer 25 Juin - 19:10


Jean recula d'un pas, et Erik serra les dents. Il avait encore à apprendre sur le contrôle de ses émotions, particulièrement de sa rage. Néanmoins, la mutante lui répondit, confirmant ce qu'il pensait déjà. Erik se demanda soudain si Charles avait manipulé les souvenirs de Jean pour lui cacher l'existence du Phoenix ou si ce n'était qu'un effet secondaire des séances d'étude. La colère à peine endormie se réveilla, mais Erik parvint à la faire refluer rapidement. Si seulement il avait un moyen d'en savoir plus à ce sujet ! Hélas, Charles ne lui donnerait probablement aucune information.

" Vous cherchiez quelque chose peut-être ? Je peux vous aider ? "

Erik regarda la jeune fille, sentant son visage se décrisper alors qu'il souriait doucement. Il secoua lentement la tête avant de soupirer.

" Non, tu ne peux pas. "

Il ignora délibérément la première question. Il ne pouvait pas lui répondre la vérité, alors qu'il ne la connaissait pas lui-même, qu'il ne voulait pas la connaître. Il revenait toujours en cet endroit, mais il ne saurait dire pourquoi. S'il l'avait su, il ne l'aurait certainement pas confié à une adolescente de quinze ans.

" Te plais-tu ici ? demanda-t-il, n'essayant même pas d'être subtil dans sa tentative pour changer de sujet. "

Il contempla la jeune fille, conservant son sourire, espérant avoir l'air assez affable sans être trop bizarre aux yeux de la jeune fille. Il était plus habitué à paraître froid et effrayant ; cela lui servait beaucoup plus. Même les mutants qu'il avait recueillis au sein de la Confrérie avait été plus attirés par son charisme et ses idées que par sa gentillesse. C'était plutôt le rayon de Charles, songea-t-il avec une pointe de sarcasme. Charles et sa bonté sans fin, Charles et son idéalisme qui le perdrait. A vrai dire, Erik était tellement imprégné de son rôle de Magneto, de leader de la Confrérie, de protecteur de ses frères et sœurs mutants que ses tentatives d'approches amicales étaient vu d'un œil amusé voir apeuré.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeJeu 10 Juil - 12:40



 
I was so lost and proud


J
ean ne tarda donc pas à tenter d'éloigner leur discussion d'un sujet apparemment contrariant. Pour ce faire elle usa de la première banalité qui lui vint à l'esprit et qui était les raisons qui avait pu porter l'homme jusqu'ici car il n'était pas un résident de l'Institut, du moins actuellement. Si ce sujet n'allait probablement pas passionné les foules la jeune fille pu avoir le relatif soulagement de voir un sourire se dessiner sur ce visage un peu brut ce qui suffit à apporter un peu d'assurance à la demoiselle.
    ▬ " Non, tu ne peux pas. "

C
ependant la réponse qu'elle obtenait mettait un peu ses efforts à plat. Il lui était un peu difficile de répondre à cela. Peut-être qu'il estimait ne pas avoir à s'étendre sur ce sujet avec une jeune fille, ou alors qu'il n'avait en effet besoin d'aucune aide. Enfin le résultat dans tous les cas était le même, Jean ne voyait pas vraiment comment trouver la politesse qui lui permettrait de faire demi tour avec ou sans sa (presque) nouvelle connaissance.
    ▬ " Te plais-tu ici ? " Cette déviation de sujet ne sembla guère affecter la demoiselle. D'ailleurs elle sembla un peu se détendre à cette interrogation qui était des plus simples pour elle.
    ▬ " Oui " Un sourire sincère se plaça sur le visage de la demoiselle. " Même si ma famille me manque un peu. " Enfin de cela elle n'en était pas certaine ... C'était un peu flou ça aussi et la fillette prenait donc soin de ne pas y songer mais la logique voudrait que ce manquement soit réel. " Mais personne n'a peur de moi ici. "

E
t cette situation lui plaisait énormément. C'était d'ailleurs peut-être pour cela que sa maison ne lui manquait pas vraiment, parce qu'elle se souvenait de cette crainte qui résonnait à chacun de ses pas là-bas. L'Institut était synonyme de liberté et de sérénité pour elle et c'était bien là quelque chose qu'elle appréciait pleinement après ces étranges années.
    ▬ " Est-ce que vous voulez rentrer avec moi ? "

U
n peu plus tranquillisé par la situation, Jean osa faire cette proposition. Il fallait bien dire qu'un sourire, même peut-être un peu forcé, et un échange de mots sans animosité aidait considérablement la demoiselle à se détendre après cette angoisse qui l'avait empoigné. Oh elle voulait toujours rentrer, c'était d'ailleurs pour cela qu'elle faisait cette suggestion, mais elle se sentait à présent un peu plus sereine et avait son propre sourire sur son visage pour le prouver. Ses bras se faisaient aussi moins crisper autour de son carnet, bref Jean se retrouvait un peu plus à l'aise.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeLun 14 Juil - 21:05


Mais personne n’a peur de moi. Ces paroles résonnaient en Erik, tandis qu’il hochait lentement la tête avec un sourire.

C’était une des raisons pour lesquelles il admirait le travail de Charles et le trouvait, d’une certaine manière, complémentaire du sien avec la Confrérie. Autant Erik rallait autour de lui des mutants prêts à se battre pour leurs droits, leur liberté, pour faire reconnaître leur supériorité sur les humains, autant Charles accueillait près de lui tous les autres. A l’Institut étaient bienvenus les mutants qui n’osaient pas se battre pour une raison ou pour une autre, les mutants qui étaient trop jeunes comme Jean, et qui, comme elle, avaient encore peur de leur mutation, ne parvenaient pas accepter cette différence, qui la considéraient comme une malédiction et non une bénédiction. Charles offrait un havre de paix et de sécurité, et Erik respectait cela. Néanmoins, il ne pouvait pas considérer cela comme une pratique permanente. Pour Erik, l’Institut était un refuge, une cachette où venaient s’enfermer des mutants qui fuyaient la société des humains, qui ne voulaient pas l’affronter. Ce n’était pas en restant dans un coin entouré de bois qu’ils allaient faire changer l’opinion sur les mutants. Non, il fallait être sur le devant de la scène, montrer à tous les autres mutants qui restaient chez eux ou qui fuyaient qu’ils n’étaient pas seuls, que d’autres étaient là, prêts à se battre pour eux. La cause de Charles était honorable, mais ne pouvait fonctionner sur le long terme.

Au moins, Jean s’y plaisait et y était probablement plus en sécurité que nulle part ailleurs. Qui sait ce qu’on pourrait lui faire si on venait à apprendre la puissance de l’être qui l’habitait ?

« Est-ce que vous voulez rentrer avec moi ? lui demanda-t-elle alors, visiblement plus détendue. »

Erik secoua légèrement la tête. Il esquissa un sourire, songeant à la réaction que sa présence à l’Institut pourrait susciter. Il ne savait pas quelle impression il y avait laissé en partant, il y a de ça bientôt trois ans, mais il n’était pas très enclin à le découvrir.

« Je ne vais pas pouvoir, désolé, lui répondit-il de sa voix grave. Je dois d’ailleurs partir pour un rendez-vous. »

Décidément, sa subtilité avait mis les voiles ce jour-là ! Il hocha la tête, en signe de salutation.

« Bonne fin de journée, miss Grey. Ce fut un plaisir de vous revoir. »

Puis après un dernier sourire, il tourna les talons et se dirigea vers un sentier qui se dirigeait vers l’orée du bois, près de la route qui longeait la propriété des Xavier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitimeJeu 4 Sep - 10:59



 
I was so lost and proud


L
a demoiselle était un peu plus à l'aise. Certes elle n'avait pas oublié ce qu'elle avait vu et perçu mais cette petite voix effrayante c'était tut et la situation semblait s'être apaisée. Jean n'en demandait pas plus même si son désir de rentrer au plus vite était encore vivace et c'est pourquoi elle suggéra à son interlocuteur de rentrer avec un fin sourire.

    ▬ " Je ne vais pas pouvoir, désolé. Je dois d’ailleurs partir pour un rendez-vous. " Si la jeunesse de son esprit lui faisait croire sans détour la véracité de ces dires, elle ressentit une petite incohérence que néanmoins elle décida d'ignorer. Cela ne motivait guère son intérêt qui demeurait focaliser sur son retour au Manoir alors elle préserva son petit sourire sur ses lèvres.
    ▬ " D'accord. " Elle avait trouvé le chemin jusqu'ici, elle trouverait bien la voie du retour. La demoiselle n'avait donc aucune inquiétude de reprendre ce trajet seule.
    ▬ " Bonne fin de journée, miss Grey. Ce fut un plaisir de vous revoir. " Par réflexe la miss fit un signe de tête, signalant ce qui devait être une réciprocité avant d'ajouter.
    ▬ " Merci. A bientôt peut-être. "


E
lle le laissa s'éloigner en premier, l'observant un très bref instant avant de se retourner elle aussi et de reprendre la trace de ses pas. A plusieurs reprises elle se sentit pousser, non pas vers l'Institut mais dans le sens inverse. Cependant elle avait comprit ce qui tentait de guider ainsi son chemin et était à présent bien décider à faire la sourde oreille. La demoiselle ne se ferait avoir qu'une fois, ça on pouvait en être certain. Et tandis qu'elle ignorait ce faux désir en serrant son carnet contre elle, elle re-songea à ce personnage qu'elle avait ainsi croisé et dont les sentiments lui avaient un peu échappé. Si elle avait été dans sa zone de confort, nul doute qu'elle aurait volontiers tenté de comprendre ce qui l'avait ainsi intrigué mais là cela ne lui était pas venu à l'esprit.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Vide
MessageSujet: Re: (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud   (Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud Icon_minitime


Revenir en haut Aller en bas
 

(Back in the day, when I was younger) I was so lost and proud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-