AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous

Invité




Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Vide
MessageSujet: Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)   Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Icon_minitimeMer 21 Mai - 6:37


  • La musique techno sortait de cette boîte à sueur sans changer de tempo. Pourtant, cela faisait près de dix minutes que Lucilia et ses amies attendaient devant la porte. Certaines d’entre elles étaient entrées, tandis que d’autres personnes avaient été déplacées sur une autre file d’attente, le videur vérifiant chaque personne avec minutie. Clairement, il sélectionnait à la tête, tu étais sexy, avec des talons et portant un mini short ou une jupe ? Eh bien, bienvenue au club. Bien sûr les amies de Lucilia étaient toutes très belles, du moins, c’était l’avis de Lucilia. Eh oui, cela faisait quelques mois que Lucilia commençait tout juste à s’intégrer. Et, c’est pour cette raison qu’elle avait accepté de les accompagner en boîte de nuit. Très bizarrement, elle n’eut absolument aucun problème à les convaincre, ils étaient tellement heureux qu’elle ait enfin une vie sociale.

    Un sourire crispé sur le visage, Lucilia essayait de charmer quelque peu le videur. Elle avait fait beaucoup d’efforts pour être « à la hauteur », elle s’était achetée une belle robe rouge ainsi que des escarpins. Elle n’avait pas du tout l’habitude d’être ainsi vêtue, et bien qu’elle soit inconfortable elle était loin d’être ridicule. La jeune femme s’était entraînée de longues heures pour marcher correctement avec ses chaussures à talons, et ces heures d’entraînement avaient payé. Le videur la dévisageait, n’étant pas certain qu’elle ait le droit de rentrer. Il décida finalement, la prit par le bras et la jeta dans l’autre file d’attente. Et zut ! Cela allait être plus difficile qu’elle ne le croyait. Elle baissa les yeux, dégoûtée d’avoir fait tous ces efforts pour rien. Elle regarda dans la direction de ces amies. Elles haussèrent les épaules, d’autres commençaient déjà à rentrer. L’une d’entre elles lui montra du doigt l’intérieur de la boîte, expliquant ainsi qu’elles entraient sans elle. Lucilia était tellement déçue. Elle se demandait si elle devait repartir et baisser les bras.

    Elle aurait tant aimé que le videur soit un faucon, elle aurait pu le contrôler, l’obliger à la faire rentrer, et le tour était joué. Mais bon. La vie en tant qu’humaine était bien différente, elle ne pouvait pas faire ce qu’elle voulait, elle était enchaînée. Comment expliquer qu’elle avait tant de mal à communiquer avec les autres alors que les animaux étaient si ouverts en terme de discussions ? Elle tripotait sa bague, cherchant une façon de passer le temps. Elle n’allait peut être jamais rentrer, peut être allait-elle attendre des heures et des heures. Elle leva son regard de sa main pour vérifier quels types de personnes étaient acceptés. Lorsqu’elle mis les yeux sur ce qui se trouvait devant elle, elle eut un flash. Ce jeune homme était d’une grande beauté. Il semblait différent, c’est ce qu’elle ressentait… Il est spécial. Il avait plutôt l’air d’un gamin, il aurait du mal à rentrer, d’autant plus qu’il portait des baskets, choses qui passaient assez mal pour une boîte de nuit, pensa-t-elle.

    Soudainement, son regard croisa le sien, très gênée, elle regarda par terre, puis fit mine de rechercher son portable dans son sac à main. Elle le récupéra et d’un coup de pouce fit semblant de checker ses emails. Elle remarqua une personne s’insérer à ses côtés, quelqu’un n’était encore pas passé ! Elle eut un léger sourire, contente de ne pas être la seule. Lorsque soudain, elle reconnu les chaussures du jeune homme ! Oh non. Qu’allait-elle lui dire ? Lucilia, gardes tes yeux sur ton écran de portable, relis tes emails encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Vide
MessageSujet: Re: Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)   Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Icon_minitimeMer 21 Mai - 20:39




~.. Sous Fond de Musique Techno ..~


“ Pv : Lucilia Tyrell „


Roses are red, the grass is green, I wan't you in my bed, if you know what i mean..

Nathanaël James Collins. Le gros nom de bourge qu'il se tapait. Ça faisait très, je-suis-fils-d'un-PDG-et-je-paye-quelqu'un-pour-tenir-mon-parapluie. Mais non, personne ne lui tenait son parapluie, il était seul et sans thunes. Il avait tout laissé derrière lui, depuis longtemps... si longtemps... Depuis la découverte de son pouvoir en fait. Son père n'avait pas eu l'air de s'inquiéter de sa disparition, aucun avis de recherche sur le brun n'avait été publié. Faut dire que son paternel ne s'inquiétait plus de rien sauf de sa nouvelle femme et de ses jumeaux immondes. Deux petits gosses pourris gâtés jusqu'à la moelle qui lui avaient fait vivre un enfer. Cette pensée lui arracha une grimace de dégoût et sortit sans plus attendre du foyer.

Ouais, de temps en temps, quand il ne savait pas où squatter, il allait dans un foyer de jeune, même si ce n'était pas du luxe, c'était déjà ça. Mais c'était vraiment en dernier recours, et hier, il n'avait pas eu la force de chercher un autre endroit où dormir. C'est qu'il était crevé par tous ses vols, fallait bien qu'il se paye des trucs, sans famille et sans taf à 17 ans, il pouvait rien faire. Mais ce soir, il voulait se vider la tête, s'éclater, remarque, il le faisait tout le temps. Ce soir donc, ça allait être boîte de nuit et avec un peu de chance il trouverait une nana assez bonne pour passer la nuit avec. Ouais... C'était un bon plan. La grimace avait désormais laissé place à un sourire alors qu'il avançait lentement de ruelles en ruelles.


Sortant un paquet de clopes fraîchement "emprunter", le jeune mutant en prit une, replaça le paquet dans sa poche et alluma la clope. C'que ça faisait du bien, cette sensation quand tu sentais la fumée atteindre tes lèvres, passer sur ta langue et descendre lentement dans ta gorge pour atteindre au final tes poumons, puis celle-ci faisant le chemin inverse. Un simple truc du quotidien pouvait te rendre heureux lorsque c'était moment de crise. Le garçon regarda sa montre et jugeant qu'il était bientôt l'heure de se présenter en boîte, il bifurqua à droite, là où était une des plus fameuses de la ville. Le contrôle allait être minutieux, mais ça ne le gênait pas plus. Il n'avait pas peur de se faire recaler par un des vigiles.

Nate n'était pas des plus chics, mais pas des plus ringards non plus. Il était... "simple". Une petite chemise à carreaux entrouverte, un jean de marque et... des baskets. Bon ce n'était pas la mort non plus, hein, mais il n'avait pas capté sur le coup. Puis elles n'étaient pas moches alors ça va. Se positionnant dans la file d'attente, le garçon jugea les personnes qui l'entouraient. Il y avait un groupe de filles un peu plus loin, toutes assez jolies, et l'idée de pouvoir piocher dedans lui décrocha un nouveau sourire. D'ailleurs, l'une d'entre elles le regardait. Mais celle-ci baissa vite la tête. Tiens, elle n'était pas indifférente. Remarque, Nate était loin d'être moche, elle allait peut-être être sa future proie. Elle était loin d'être moche.


Quelques minutes après, c'était à son tour, et malheureusement il n'eut pas de chance, le videur le dévisagea et le poussa dans une autre file. Ce qui eut pour effet d'énerver légèrement le brun, même si celui-ci ne broncha pas. Il vint se placer alors juste à côté de la demoiselle qui l'avait fixé. Nate passa devant elle et se plaça devant le vigile, voulant rentrer au plus vite dans le bâtiment. Le videur lui demanda ses papiers, tout en fixant le garçon, qui après avoir vérifié que la jolie blonde était toujours occupée ainsi que les autres, défia le regard du vigile se concentrant sur une chose en particulier. Lentement, ses yeux gris de base devinrent de plus en plus translucides au fur et à mesure que le videur suffoquait.

- J'espère que vous ne verrez pas d'inconvénient à ce que je passe ainsi que mon amie ...?

Son ton était froid, sûr de lui. Aucune hésitation dans sa voix alors qu'il désignait la fille derrière lui. Le vigile paniqué à l'idée de manquer d'air, hocha rapidement la tête et se poussa. Nate relâcha alors la pression et le vigile put à nouveau respirer. Ça c'était passer si rapidement et discrètement que personne n'avait eu le temps de voir quoi que ce soit. Si son petit tour avait marché, c'est que le vigile était récent et jeune, un autre ne l'aurait pas laissé passé et il aurait dû trouver un autre moyen. Cependant plus il s'entraînait à modifier l'air qui rentrait et passait dans le corps d'un homme ou d'une femme, plus il pouvait les bouger et plus seulement l'extraire. Peut-être qu'avec plus d'entraînements, il pourrait contrôler quelqu'un... Quoi qu'il en soit, le garçon se retourna et adressa un sourire à la fille qui avait désormais les yeux posés sur le lui.

- Tu viens..?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Vide
MessageSujet: Re: Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)   Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Icon_minitimeDim 25 Mai - 11:14


  • « -Tu viens ? »

    Lucilia leva la tête de ses emails et… surprise ! Cette si belle voix s'était adressée à elle. Elle avait l'impression d'avoir les jambes bloquer, lui avait-il lancer un mauvais sort ? Impossible de bouger ses jambes. La jeune blonde eut un petit sourire, regarda à droite et à gauche. Il s'adressait bien à elle. *Bon écoute ma vieille, tu ne vas pas rester là bêtement ?* Le bel ange restait face à elle, il devait la prendre pour une détraquée à le contemplait aussi longtemps sans bouger un cil. Lucilia commença à marcher et le suivit donc à l'intérieur de la boîte de nuit. Le videur ne fit aucune remarque, elle fut la seule, avec le bel homme à être acceptés dans le bâtiment musical.

    Lorsqu'elle passa la porte, son cœur décolla. Les basses la faisaient vibrer de tout son long. Qu'est-ce que cet endroit ? Elle voyait des gens danser frénétiquement au rythme de la musique technos, d'autres étaient en train de boire des litres de champagne, encore d'autres étaient en train de s'embrasser au fond sur les banquettes. Lucilia n'était pas du tout à l'aise dans une telle atmosphère de débauche et de plaisir. Elle qui avait vécu si longtemps avec sa famille ou seule avec sa « Nanny » dans sa maison à travailler ses cours à distance, la vie sociale d'une lycéenne elle ne l'avait jamais connu pleinement si ce n'est à travers les films ou séries télévisées qu'elle pouvait voir.

    « -Madame ? Votre manteau ? Souhaitez-vous le mettre au vestiaire ? »

    Lucilia sursauta et se tourna vers une jeune femme. Elle la regardait avec insistance, se demandant pourquoi la petite blonde prenait tant de temps à prendre une décision. Lucilia fouilla dans son sac à main pour lui donner quelques dollars et enleva son manteau pour lui tendre. Pouvait-elle laisser son sac à main aussi ? Toujours repensant à la dernière série qu'elle avait regardée, par simple mimique, elle glissa le reste de son argent dans son soutien gorge et tendis son sac à main. La personne chargée du vestiaire lui rendit un petit ticket avec son numéro de cintre, et Lucilia le glissa de nouveau dans son soutien gorge. Elle sourit, fière d'avoir réalisé un geste « normal » grâce à sa connaissance télévisuelle. Elle avança davantage pour entrer dans la jungle lorsqu'elle prit conscience que l'ange ne la suivait plus. Son regard balaya la salle. Oh, il avait du partir s'amuser sans elle. Déçue, elle décida de partir à la recherche de ses amies, seulement, la boîte était plutôt grande, et elle ne les trouvait pour l'instant pas.

    Prenant la décision de prendre un verre d'alcool au bar afin de se déstresser, elle marcha donc dans cette direction. Elle se devait d'arpenter une petite partie du dance floor. Lucilia se collait aux gens pour avancer avec difficulté, tentant de ne pas trop marcher sur les pieds des gens, elle regardait donc à terre pour vérifier. Elle sentit alors une main posée aux fesses, elle se retourna avec rapidité.

    « Bonsoir Mademoiselle » dit un homme, il devait avoir une trentaine d'années. Choquée de cette gestuelle, Lucilia tenta d'avancer plus vite vers le comptoir qui était moins avalé par la foule, cependant, l'homme la prit par la taille et l'approcha de lui. Il tenta de l'embrasser, de la tripoter. Elle le poussa de toutes ses forces, l'homme était tellement bourré que ce ne fut pas difficile. Lucilia se glissa, se baissa et repartit à quatre pattes jusqu'au comptoir. Elle souffla un grand coup une fois arrivé au bar. Trop de sport… Elle leva le doigt.

    « -Excusez-moi ! » Le barman la regarda. « Vodka fraise ! »

    Le barman acquiesça ayant compris ce qu'elle commandait. Lucilia se repassait la scène en tête. Quel endroit étrange ! Elle ne comprenait pas pourquoi le barman n'avait de cesse de la regarder. Il faut dire qu'avec sa séance de passage militaire à quatre pattes, elle ne savait pas que sa robe s'était baissée et qu'on voyait en réalité tout son soutien gorge… Pauvre enfant…

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Vide
MessageSujet: Re: Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)   Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Icon_minitimeSam 21 Juin - 1:14




~.. Sous Fond de Musique Techno ..~


“ Pv : Lucilia Tyrell „


Roses are red, the grass is green, I wan't you in my bed, if you know what i mean..

Et voilà, c'était dans la poche. Il n'avait fait que battre des cils et voilà que la jolie demoiselle ne le quittait plus du regard. Après tout, elle n'allait pas refuser une entrée et de plus, accompagné d'un bel étalon. Nate vérifia qu'elle le suivait bien puis entra dans la salle bondée, tremblant au rythme de la musique. L'adolescent esquissa un sourire victorieux et se fondit dans la masse oubliant totalement la fille qu'il avait dans le collimateur. Bah, il n'avait que très peu de chances de la retrouver, ce n'est pas ça qui allait lui ruiner la soirée. Il y avait des filles à gogo, de l'alcool à gogo, de la musique à gogo, c'était le bordel et Nate était un fan de bordel.

Le brun fit un rapide tour de la salle, repérant certaines personnes, dépouillant d'autres, il était arrivé les poches vides, et les voilà désormais pleines. Maintenant, il pouvait aller se prendre quelques verres. Mais le chemin menant au bar était bien plus difficile que prévu et il parvint à se frayer un chemin jusqu'à celui-ci au bout de plusieurs vaines tentatives. Il s'assit calmement sur le tabouret malgré l'excitation que provoquait ce genre d'endroit et interpella le barman qui était trop occupé à mater une blonde pour le remarquer.

Il commanda un mojito et fit couler son regard de part et d'autres de la salle pour finir par la blonde qui n'était qu'à quelques mètres de lui. Elle lui était étrangement familière et après une mûre réflexion, il se rappela d'elle. C'était la fille de tout à l'heure. Nate se rapprocha d'elle et afficha un grand sourire charmeur. Après tout, il avait commencé, autant finir de la draguer, peut-être qu'il pouvait ensuite en tirer quelque chose. Une femme était une femme et un homme, bah un homme. Si elle le voulait, tout pourrait bien se finir pour tous les deux, si affinité bien sûr. Et affinité il y aura, vu le balcon qu'elle avait.

- Heeeeey ! Je t'avais perdus ! Mais dis-moi c'est une nouvelle mode de se dévoiler avant l'heure ?

Nate désigna sa poitrine du regard d'un air innocent et vint replonger ses iris dans celle de la jolie blonde. Elle lui rappelait la fille la plus populaire de sa primaire, plus jeune, il était tombé fou amoureux d'elle, fin un amour de gosse quoi. Blonde, de grands yeux bleus, propre sur elle. Bon elle était aussi vachement hautaine mais ça avait pas l'air d'être le cas de celle qui se tenait désormais devant lui. Elle avait l'air perdue, paumée, pas à sa place. Elle regardait partout avec des yeux ébahis.

- Moi c'est Oro. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Vide
MessageSujet: Re: Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)   Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins) Icon_minitime


Revenir en haut Aller en bas
 

Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-