AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 0:18


C’était un de ses beaux jours ensoleillé qui frappait l’Institut en ce jour de juillet. Il faisait chaud, cette chaleur ambiante devenait de plus en plus étouffante au file des heures qui passaient en cette si belle matinée. Onze heures tapantes, la jeune January se réveilla, presque étouffé dans ses draps. La nuit fraiche qui s’était écoulée l’avait poussé à ouvrir la fenêtre pour aérer sa chambre. Hélas, ce temps doux avait alors laisse place à un soleil cuisant. La jeune femme ne voulait pas passer sa journée à se prélasser dans son lit bouillant. Elle se vêtit d’une tenue de sport, composé d’un pantalon plutôt près du corps et d’un tee-shirt légèrement en col V avant de se diriger vers la salle à manger ou elle dégusta seulement une pomme, histoire de ne pas être trop ballonné pour son jogging matinale. January possède un appétit d’oiseau, elle mange très peu ordinairement, alors avant un jogging..

Elle partit donc en route, pour une quarantaine de minute. Elle savait que pour développe son pouvoir de force surdéveloppé, elle devait acquérir la maitrise du sport et de son corps. Savoir se battre et entretenir un minimum son organisme était, selon ses professeurs, une chose primordiale sir elle voulait évoluer correctement. C’était alors tout les deux jours minimum qu’elle entretenait un jogging matinal autour de la résidence, histoire de se mettre en forme pour débuter la journée. Le temps d’aujourd’hui s’y prêtait, malgré la chaleur quelque peu pesante. January fit donc d’abord le tour de l’Institut, elle courait plutôt vite. Puis s’attaqua aux bois qui entouraient le domaine, elle n’avait pas peur de courir seule, même lorsque la nuit tombait. Un de ‘don’ qu’elle possède est de voir la nuit, une vision nocturne oui, plutôt pratique. La jeune mutante fit une pause près d’un point d’eau, une fontaine plus précisément. Elle se passa à moitié la tête sous l’eau qui s’écoulait, histoire de se rafraichir un minimum et de ne pas s’attrapa une bonne insolation. Après une trentaine de minutes plutôt sportives, la peau très blanche de January dévoila quelques coups de soleil. Ouch. Elle rentra donc à l’Institut.

Après tout cela, elle rentra dans sa chambre et prit une longue douche avant de se décider à aller à la laverie. Ses vêtements commençaient à s’accumuler nos gracieusement un peu partout dans sa chambre : sous son lit, sur son lit, dans la salle de bain près de la commode.. Elle prit donc son courage à deux mains, c’est vrai, seul quelques mètres la séparait de la laverie destiné aux filles de l’Institut ! Elle déposa ses vêtements dans un grand lavabo, le premier qu’elle trouva. Après avoir recouvert ses vêtements de lessive, elle prit conscience que l’eau avait été coupé dans la laverie des filles, surement une bonne petite blague des garçons .. Tout en bougonnant, elle se sentit obligée de les laver aujourd’hui, ils étaient recouverts de lessive ! C’était bien l’unique raison qui la poussait à s’aventurer dans la laverie des garçons. Elle pénétra en soupirant dans le repère des mâles. C’était toujours aussi bordelique : quelques caleçons (sales ? propres ?) se battaient en duel sur le sol. January commença donc à remplir soigneusement le lavabo avant d’allumer l’eau. Ce n’est pas si compliqué de laver ses vêtements finalement ! se dit elle alors intérieurement. Un bruit l’attira, elle passa sa tête à travers la fenêtre et vit quelques élèves chahutaient dans la cour. Elle soupira avant de fermer les yeux quelques instants.. Son pied toucha alors quelque chose d’humide..

' OH C’EST PAS VRAI ' , s’écria t-elle alors, tentant de se battre bec et ongles pour refermer le gros robinet rouillé de la laverie des garçons de l’Institut. Après une minute de combat, l’eau se coupa, mais hélas la pièce était presque inondée. Elle prit alors quelques toiles et serviettes pour tenter d’éponger le massacre qu’elle venait de réaliser.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 1:19


Thomas ne passait pas par hasard dans le couloir de la laverie. Il venait à peine de se réveiller et se baladait toujours avec son pantalon de pyjama. Il espérait qu'en se levant suffisamment tôt, il ne croiserait personne et pourrait laver son linge sans avoir à attendre que les autres aient fini.
Lorsqu'il poussa la porte de la petite salle, il découvrit une très mauvaise surprise. Tout était innondé. Il vit alors January qui essayait tant bien que mal de réparer les dégats. Thomas aurait pester contre la maladresse de n'importe quel autre habitant de l'institut, mais voir January toute trempée, mettre toutes les serviettes qu'elle avait à porté de mains par terre le fit sourire.

❝ Alors January, tu t'es trompée d'endroit pour prendre ta douche? Des fois je me dis que c'est vraiment bête j'aurais put me servir de mon pouvoir pour te prévenir et te donner un plan pour trouver les douches des filles... mais ça me donne vraiment la flemme. ❞

Thomas eut un petit rire moqueur. Il prit alors une des serviettes posées à coté de lui et la jeta vers January.

❝ La tienne est trop imbibé d'eau prends en une nouvelle et pas la peine de me remercier, je fais ça pour t'aider... Maintenant, et si ça ne t'embête pas, j'ai une lessive a faire moi... enfin même si ça t'embête je la ferais.... Veux-tu que j'aille chercher le professeur Xavier pour qu'il vienne t'aider? Tu sais qu'il adore nous venir en aide surtout lorsqu'on se perd dans les bâtiments. ❞

De la pure provocation, Thomas fit un sourire à January avant de s'avancer vers un lavoir et commencer sa propre lessive.

[c'est court, c'est nul désolé :/ je ferais mieux pour le prochain ><]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 1:38


[ Pas de problème : ) ]

Rien ne pouvait être pire que ça : inonder une des pièce de l'Institut, surtout la laverie des garçons! La jeune fille n'avait strictement rien à y faire. Épongeant tant bien que mal l'eau qui se répandait partout sur le sol, elle entendit des légers bruits de pas, venant du couloir. Alors le pire se produit. Elle vit la, devant ses yeux, vêtu d'un pyjama, encore à cette heure ci, l'incorrigible Thomas L. Fletecher. Elle aurait pu tomber sur n'importe qui, mais non bien, il fallait que ce soit le jeune homme. Elle soupira levant les yeux au ciel. Lui, abordait un sourire, presque aussi grand que son visage. Ses cheveux étaient en bataille et ses yeux à peine écarquillés, il semblait venir de sauter de son lit. Mais toute cette situation semblait l'amuser fortement, ce qui commencer à énerver la jeune mutante.

Alors January, tu t'es trompée d'endroit pour prendre ta douche? Des fois je me dis que c'est vraiment bête j'aurais put me servir de mon pouvoir pour te prévenir et te donner un plan pour trouver les douches des filles... mais ça me donne vraiment la flemme.

Il ria à haute voix, sans se gêner et lança une serviette sur January. Elle leva les yeux au ciel et ses yeux se mirent à changer de couleurs à une rapidité folle. Oui, c'était un des caractéristiques étranges propre à January. Dès qu'elle s'énervait, ses yeux changeaient. Thomas le savait, il passait son temps à l'énerver et ce changement signifiait un victoire pour le jeune homme. Tous ces stupides conflits avaient commencés le jour ou les deux jeunes mutants s'étaient rencontrés, à l'Institut. Au premier regard, une sorte de compétition stupide s'était établie entre eux, pour ne jamais s'effacer. January trouvait Thomas brillant, intelligent et même mignon, mais tout cela JAMAIS AU GRAND JAMAIS, elle en usera en compliments. Il était trop arrogant, son petit rire l'agaçait et il le savait.

La tienne est trop imbibé d'eau prends en une nouvelle et pas la peine de me remercier, je fais ça pour t'aider... Maintenant, et si ça ne t'embête pas, j'ai une lessive a faire moi... enfin même si ça t'embête je la ferais.... Veux-tu que j'aille chercher le professeur Xavier pour qu'il vienne t'aider? Tu sais qu'il adore nous venir en aide surtout lorsqu'on se perd dans les bâtiments.

January le laissa finir son petit discours et lui lança un regard haineux, il ria rien qu'à voir ses yeux qui continuaient de changer de couleurs aussi rapidement que son débit de parole. Elle parla alors rapidement mais d'une fausse voix calme et sereine.

Je suppose que tu as voulu être drôle, Thomas?

Elle l'observa de la tête au pied, il était torse nu avec un pantalon de pyjama. Pantalon qu'elle observa hautainement. Elle laissa tomber toutes les serviettes mouillés sur le sol, ce qui éclaboussa Thomas. Oui, elle avait envie de l'embêter aujourd'hui. Fière, elle se remit à la lessive, toujours en observant le jeune garçon.

Tu veux peut être de l'aider pour te trouver un pyjama correct, toi? On dirait un bout de chiffon.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 2:18


Thomas esquissa une légère grimace lorsqu'il fut éclabousser mais ne répondit pas dans l'immédiat, la vengeance est un plat qui se mange froid ne dit on pas?
Il fit alors un grand sourire à January, et agit comme si rien ne s'était produit simplement dans le but d'énerver davantage la mutante.
Puis, lorsque January lui fit une remarque sur l'état de son pantalon, Thomas baissa les yeux, et l'observa une seconde. En effet ce dernier n'était pas en très bon état mais Thomas n'aimait pas s'acheter des vêtements de ce type là, il perdait trop rapidement patience dans les magasins bondés. Mais il sembla visiblement ravi de la proposition de la jeune fille. Une étincelle de malice brilla dans ses yeux.

❝ Ca tombe bien! J'attendait justement que tu me le propose! On va faire un tour en ville cet après-midi? Tu pourrais m'aider à choisir, ce serait une super après-midi shopping entre copine et après on se fera une manucure avant d'aller bronze sur la plage et regarder les beaux garçons!❞

Thomas avait une voix de nana délurée. Il fit un grand sourire à January avant de refaire face à son evier. Il mit ses vêtements à tremper dans de l'eau chaude et du savon avant de discretement saisir un seau d'eau.

Il s'arrêta une seconde et se concentra. Depuis quelques temps, il arrivait de mieux en mieux à provoquer ses "pressentiments" Thomas eut une sueur froide, il sentait son don prendre de l'ampleur en lui et fut l'espace d'un fragment de seconde déconnecté de la réalité.
Dans sa sorte de vision il se sentit trempé de la tête aux pieds. Il entendait aussi son rire mélé à celui de January alors que davantage d'eau lui tombait dessus.
Thomas sourit, cela allait finir en inondation totale de la salle, mais tant pis... oeil pour oeil dent pour dent.

Thomas revint à lui. Il était de nouveau entierement sec et January ne semblait lui préter plus aucune attention. Il saisit son seau des deux mains et en jeta le contenu qui était de l'eau particulièrement froide sur la pauvre January avant d'exploser de rire en voyant la mutante trempée de la tête aux pieds.

❝ Contrairement à toi, je ne fais jamais les choses à moitié... t'avais oublié de te laver les cheveux! ❞

Tout en riant de plus belle Thomas s'éloigna de la mutante. Il savait que d'ici une minute il serait totallement trempé mais il ne voulait pas mâcher le travail de January. Si elle voulait l'arroser il allait falloir lui courir après
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 2:53


Tu veux peut être de l'aider pour te trouver un pyjama correct, toi? On dirait un bout de chiffon.

A cette réplique provocante, Thomas ne répondit rien, à la grande surprise de January. Elle ria intérieurement en observant discrètement le garçon qui faisait sa lessive, il avait beaucoup de mal et cela semblait être une véritable tache pour lui. Il croisait son regard et lui fit un énorme sourire, January fronça les sourcils : Qu'est ce qu'il peut bien avoir en tête ? La jeune fille s'attacha les cheveux de manière brouillon sur la tête puis continua sa petite lessive.

Ca tombe bien! J'attendais justement que tu me le propose! On va faire un tour en ville cet après-midi? Tu pourrais m'aider à choisir, ce serait une super après-midi shopping entre copine et après on se fera une manucure avant d'aller bronze sur la plage et regarder les beaux garçons!

Elle haussa les sourcils en soupirant. Il était insupportable et faisait tout pour l'agacer, mais January s'efforçait de ne pas rire. Même si les deux jeunes mutants s'exaspéraient mutuellement, la jeune femme trouvait son camarade assez drôle. Mais fierté oblige, on ne rigole pas sur le champs de bataille. Elle se tourna vers Thomas et croisa les bras, prit son petit air hautain habituel que Thomas connaissait bien. Mais malgré leurs intempestives chamailleries, Thomas connaissait peu January et vice-versa. Elle n'étais pas vraiment du genre manucure et shopping, quoi que.. elle reste une fille avant tout!

Je vois que tu me connais très mal Thomas, esquissa t-elle avec un sourire en coin, assez provocateur. En même temps à force de se concentrer sur sa petite personne, on oublie vite ce qui se passe autour hein.

January savait peu de chose sur le ou les pouvoirs que Thomas possédaient, elle aurait voulu en savoir plus. Mais pas question de montrer de l'intérêt. Elle hésita un moment en regardant le jeune homme mais, il semblait ailleurs, concentré. Cet état étrange fit soupirer la jeune mutante qui tourna les talons et continua sa lessive avec concentration.

Puis une sensation fortement désagréable, accompagné de frissons parcourut le corps de January. C'était de l'eau .. froide .. glacée! La jeune femme resta bouge bée de stupéfaction et tourna sur ses pieds, face à Thomas. Le sourire jusqu'aux oreilles et un seau vide dans les bras, Thomas recula doucement vers la porte.

Contrairement à toi, je ne fais jamais les choses à moitié... t'avais oublié de te laver les cheveux!

Il prit alors la fuite dans le couloir, pas si bête! Il savait ce qui l'attendait. January saisit alors un seau près de l'évier central et le remplit à une vitesse folle avant de le fermer. Elle s'élança à toute jambe dans le couloir, à la poursuite du blondinet. La jeune femme possède une force surdeveloppé, aussi dans ses jambes, ce qui lui permet de courir particulièrement vite. Elle fit son maximum et se retrouva à 10 centimètres du garçon et dans un élan le plaqua contre le mur, elle avait parfois du mal à contrôler sa force. Elle ne voulait faire de mal à personne. C'est alors qu'elle renversa lentement le seau sur Thomas. Elle souri alors puis explosa de rire avant de s'éloigner un peu du garçon.

Excuse moi, j'èspere que je t'ai pas fait mal, c'est pas toujours facile à contrôler dit-elle alors un peu honteuse. Malgré que January et Thomas se faisaient quelques coups bas, étrangement, elle ne souhaitait pas lui nuire fortement et lui faire quelconques violences.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 3:22




Thomas se laissa faire. C'était étrange, il aurait dut tenter de s'échapper et aurait dut se débattre pour éviter d'avoir autant d'eau renversé sur la tête mais son regard fixait derrière la jeune fille. Il avait un air totallement ahuri.
Thomas preta à peine attention à January lorsqu'elle lui vida le seau sur la tête.
Alors que January devait être bien fière d'elle, Thomas continuait de regarder derrière elle, lentement un sourire sadique naquit sur les lèvres du jeune homme.

En effet, à quelques mètres derrière January se tenait un deuxième Thomas. Celui-ci était habillé et tenait entre ses mains un tuyau qu'il avait auparavant relié à un évier.

❝ J'ai crut me souvenir d'une matiné où tu m'avais bien arrosé January... et où tu t'étais servie de ton pouvoir alors qu'on sait bien que mon pouvoir est plus passif... mais il se trouve que ce même matin, celui que vous vivez en ce moment donc, mon pouvoir a prit une tout autre dimension... Alors permettez moi de vous le dire, j'en ai toujours rêvé mais... ❞

Thomas écouta son double parler avec beaucoup d'attention, c'était lui dans le futur qui venait le voir et il comptait ne pas en perdre une miette...

❝ Thomas, je suis ton futur ! ❞

Le Thomas du futur fut prit d'une hilarité alors que le Thomas du présent et January restait perplexe
[Thomas du futur faisait référence à Star Wars or nous sommes en 1961 et Star Wars n'est sorti qu'en 1977 donc c'est une autre époque qui leur est pour le moment inconnue]
T.d.f (thomas du futur) observa les deux mutants et eut un regard déçut en réalisant que ce n'était pas de leur époque.

❝Blague à part, Tu n'as pas été très fair-play January... et puis je te le dis maintenant , tu as trouvé un truc génial pour tes cheveux dans le futur, ça te va à merveille d'ailleurs et tu devrait le faire dès maintenant ce serait un plus pour toi... rase toi le tout tu te sentira plus jolie ❞

T.d.f. fit un grand sourire à January et saisit plus fermement le tuyau qu'il tenait . De l'eau en jaillit quelques secondes plus tard de sorte à arroser la jeune mutante de la tête aux pieds.
Thomas éclata de rire en voyant l'état de January et s'écarta prudemment de la jeune femme de peur d'avoir des représailles.

❝ Avant que j'oublie Thomas, tu devrais t'acheter un calendrier, c'est assez pratique je dois dire, maintenant, je te conseille de courir, et vite. ❞

Thomas regarda une dernière fois son double du futur avant que celui-ci ne disparaisse, retournant dans son époque. Thomas resta encore scotché un instant surpris de ce à quoi il venait assité puis rapidement il se souvint du conseil qu'il lui avait donner "courir, et vite" Thomas tourna la tête vers January et en voyant son état, il se dit qu'effectivement, il ferait mieux de détaler et du plus vite qu'il pouvait pour aller se planquer quelque part...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 3:53


Tout ce qui se déroula alors passa à une vitesse folle, mais tout se fit aux ralentis dans la tête de la jeune mutante. Alors qu’elle renversait l’eau sur Thomas, elle vit son regard attentif à quelques chose, ou quelqu’un. Après s’être excusé d’avoir utilisé sa force à mauvaise escient, elle se retourna, s’attendit à voir le professeur Xavier, peut content de cette bataille d’eau qui avait débuté à la laverie et qui s’étendait dans tout le couloir, déserté par les élèves. Elle tourna la tête et vu alors.. Thomas. Elle resta perplexe, elle ne comprenait pas vraiment la situation. Au fond, il avait peut être un jumeau, elle ne le connaît pas ce gars la ! Le garçon ne portait pas de pyjama lui, il était habillé normalement et tenait entre ces main un tuyau.

J'ai crut me souvenir d'une matinée où tu m'avais bien arrosé January... et où tu t'étais servie de ton pouvoir alors qu'on sait bien que mon pouvoir est plus passif... mais il se trouve que ce même matin, celui que vous vivez en ce moment donc, mon pouvoir a prit une tout autre dimension... Tout se passait aux ralentis, en saccader dans la tête de la jeune mutante. Mais elle comprit alors que Thomas n’avait aucun jumeau, mais qu’il possédait un pouvoir complexe et complément hallucinant. Sûrement très dure à maîtriser. Elle tourna le regard sur l’actuel Thomas, qui buvait les paroles de son futur. Elle restait perplexe et bouche bée, comme si toute la situation lui échappait. Elle avait même l’impression que tout lui échappait à ce moment précis, une impression si étrange et nouvelle pour elle.
Thomas, je suis ton futur ! ❞ Continua alors le Thomas ‘apparut’. Il pouffa après ces quelques paroles, January et Thomas restèrent perplexe à ses propros. Le Thomas redevint alors sérieux tout en ayant l’avoir l’air dessus de la réaction des deux jeunes mutants. Il s’adressa à January. ❝Blague à part, Tu n'as pas été très fair-play January... et puis je te le dis maintenant, tu as trouvé un truc génial pour tes cheveux dans le futur, ça te va à merveille d'ailleurs et tu devrait le faire dès maintenant ce serait un plus pour toi... rase toi le tout tu te sentira plus jolie ❞Il lui sourit alors, pas de doute maintenant. C’était bien Thomas, que ce soit dans le futur ou non, les deux étaient fortement semblables ! Pas de gros changement, apas que le Thomas du futur était fortement au courant. Puis, sans plus attendre, un énorme jet d’eau sortit du tuyau, recouvrant January de la tête au pied, toujours dans l’incompréhension la plus totale. Le Thomas du futur d’adressa rapidement à Thomas, mais January nu pas le temps de saisir la conversation. Puis celui-ci disparut. Elle se tourna, encore chamboulé par ce qui venait de se passer entre elle, Thomas et un prétendu Thomas du futur ( à ce qu’elle avait pu comprendre). Thomas disparut presque aussi vite que son compagnon du futur, détallant dans les couloirs, surement à l’affût de trouver une cachette. January tenta de le courser dans l’Institut, il courait vraiment vite ! Elle s’entait son cœur s’emballait, d’énervement, de fatigue et surtout d’incompréhension.. Ce mec est malade ! Elle entendait son rire faire écho dans les couloirs qui semblaient plus que vide. Elle ne sentait plus ses jambes et envisagea de capituler. Elle repassa dans le couloir de la Laverie des Garçons et se rendit compte qu’elle était vraiment dans le pétrin. La laverie était toujours inondée et le couloir abordait d’énormes flaques d’eau et le tuyau continuait de couler. Elle ferma le robinet et s’assit alors dans le couloir, n’ importe où d’ailleurs. Ses yeux changeaient de couleur et elle bougeait nerveusement ses doigts.

Les gens sont complètement fou ici, ou c'est moi qui le suit je n'en sais rien se murmura t-elle tout bas, assise dans une énorme flaque d’eau. Tout était nouveau pour elle. A l’extérieur, elle avait toujours était la plus forte, celle qui avait le pouvoir. A la moindre broutille, elle se défendait à l’aide de son pouvoir. Elle prenait maintenant conscience que chacun ici possède un pouvoir, plus ou moins dur à utiliser mais utilisable. January détestait ne pas avoir le contrôle d'une situation et la elle ne le possédait pas. Elle avait -comme on dit- trouvait quelqu'un d'aussi malin qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeLun 1 Aoû - 4:47


En voyant que January ne le poursuivait plus, Thomas s'interrogea. Il revint sur ses pas et retourna dans le couloir de la laverie, là, il trouva January assise par terre.
Thomas eut alors un regard gêné. Il s'approcha de la mutante et lui tendit sa main pour qu'elle se relève.

❝ Allez viens, faut tout éponger avant que Charles ne voit les dégâts par lui même. ❞

Thomas sentait que quelque chose perturbait la mutante mais il n'osait la question à ce sujet. Ce n'était pas dans leurs habitudes de se lamenter sur leurs sorts. Il attrapa ensuite une serpillière sèche qui était dans la laverie ainsi qu'un seau d'eau et commença à nettoyer le couloir du mieux qu'il pouvait.
Il se perdit un instant à repenser à cette apparition de lui futur. C'était assez perturbant mais rassurant... cela voulait dire qu'avec le temps il saurait maîtriser son don. L'erreur à ne pas commettre maintenant était d'espérer un changement immédiat. Thomas jeta un regard à January et lui parla sérieusement... c'était sans doutes une des premières fois qu'il lui adressait la parole sans chercher à la provoquer ou à la déstabilisé.

❝ C'était flippant hein? Le futur qui vient nous dire bonjour...on voit pas ça tous les jours. ❞

Pour la première fois depuis longtemps, Thomas était heureux d'avoir un tel don il voyait l'aspect pratique que cela pouvait avoir... Et savoir qu'il allait le maîtriser le rassurait réellement. Cela lui faisait bizarre d'avoir partagé ce moment avec January, il aurait aimé connaitre les impressions qu'avait eu la jeune fille... Oui, par nature, Thomas était très curieux et aimait tout savoir... ou presque tout savoir.

❝ ça fait un peu flipper non? D'ailleurs... tant que j'y pense... tu ne m'as jamais dit en quoi consistait ta mutation... ❞

Thomas regarda January attendant une réponse de sa part. Il savait et avait déjà à maintes reprises fait les frais de sa force sur-humaine sans jamais subir de gros dégâts mais il se demandait quelle était son autre mutation... Il voyait bien son oeil changer de couleur sans vraiment savoir ce que cela signifiait à part à servir de thermomètre pour savoir quand l'embêter et quand s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeMar 2 Aoû - 18:07


Un soupire s’échappa de sa bouche, mais la jeune mutante restait assise, dans une incompréhension totale. Quelques secondes plus tard, elle aperçu Thomas au fond du couloir. Étonnée, elle le vu s'approcher lentement. Il avait l'air gêné et même un peu perturbé. Il n'avait surement pas eu le contrôle de toute la situation qui venait de se dérouler sous les yeux des deux jeunes mutants. Il lui tendit de la main, January hésita. C'est vrai qu'il n'avait pas été toujours très tendre avec elle. Elle prit sa main avec hésitation et se releva alors.

Allez viens, faut tout éponger avant que Charles ne voit les dégâts par lui même déclara alors le jeune homme d'une voix sereine. Il n'avait pas si tord. January acquiesça et attrapa quelques serviettes usage qu'elle déposa au sol afin d’éponger l'eau qui s’étendait à peu près partout dans la laverie et dans le couloir. January tenta d'imaginer un instant la tête du professeur Charles s'il voyait la cohue qui se présentait dans le couloir, cela ne le ferait sans doute pas vraiment rire. Elle continua donc de s’exécuter à la tache, sans porter attention à Thomas. Elle pensait encore et encore à ce qui venait de se passer, tenant juste un instant de comprendre quelque chose. Soudain, Thomas s'adressa à elle, d'une manière étrange. Calme, enfin surement d'une manière tout à fait normal. Les deux jeunes mutants avaient pour habituer de se chercher et de se parler comme chien et chat, la jeune femme fut donc étonnée. C'était flippant hein? Le futur qui vient nous dire bonjour...on voit pas ça tous les jours. Le jeune homme semblait lui aussi perturbé mais assez fière de lui. Ca fait un peu flipper non? D'ailleurs... tant que j'y pense... tu ne m'as jamais dit en quoi consistait ta mutation...

Oui, c'était légèrement flippant..et vraiment bizarre. Tu sais je ne suis pas ici depuis très longtemps, je suis pas habitué à voir ce genre de chose.. ajouta t-elle d'un air désespéré. Elle ne s'étendit pas plus sur ce sujet, mais Thomas avait surement du en conclure qu'elle avait été un peu effrayer de toute cette situation. Elle se tourna vers Thomas, c'était étrange qu'il lui pose une question, surtout sur ces pouvoirs. Depuis son arrivée, elle avait peu sympathisé avec les autres mutants et personne ne lui avait encore demandé en quoi ces pouvoirs consistaient. Et bien heu.. j'ai beaucoup de force, plus que la normale je crois. Je fais même très mal aux gens parfois, mais c'est jamais voulu.. J'arrive pas à me contrôler tu vois. Et quand je m’énerve mes yeux me brulent, je crois pas que ce soit normal ça non plusl! January n'avait pas conscience du changement de couleurs de ses yeux lorsqu'elle s’énervait. Et aussi je vois dans le noir, ça c'est drôle et simple à controler, enfin je veux dire.. plus que ma force.

Et toi, ça consiste en quoi exactement? Malgré que le jeune femme eut assister à une telle scène, elle n'arrivait pas à comprendre ni à mettre des mots sur la mutation de Thomas. Peut être était-ce un dédoublement? Elle avait eu affaire à deux Thomas à la fois ! Non, surement pas. Il avait parler de futur ou de quelque chose comme ça..
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité




Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitimeMer 3 Aoû - 1:42


Thomas écouta les propos de la mutante avec beaucoup d'attention. Tous ce qu'il avait découvert depuis son arrivé à l'institut le fascinait. Des personnes avec des pouvoirs hors du commun...
Lorsqu'il était enfant, Thomas rêvait comme la plus part des garçons de son âge d'avoir des supers pouvoirs du style yeux à rayon X, se déplacer à la vitesse de la lumière, avoir tout un tas de super gadgets qui lui permettrait de faire ce qu'il voulait. Oui, quand on est petit on veut tous être un super héro... Mais les mutants c'est pas tout à fait ça... il y en a plus que ce qu'il n'y parait... Il n'y a que un superman, un batman... mais des mutants il y en a énormément sur tout le globe. Certains de ces mutants n'ont même pas conscience de ça.
Ce qui fascine Thomas c'est cette diversité qu'il peut y avoir. Jusqu'à présent, il n'a jamais vu deux fois le même pouvoir. Tous les mutants sont différents et c'est en cela qu'ils sont captivants.
Thomas se fait toujours une joie de découvrir un nouveau pouvoir... c'est comme lorsqu’on apprend qu'il n'y a pas que son pays sur la terre étant est petit...

❝ Et toi, ça consiste en quoi exactement? ❞

Thomas fut légèrement pris au dépourvu. Il se dit un instant qu'il était bien bête, évidemment qu'elle allait lui poser cette question maintenant. Cela lui faisait bizarre de parler de façon "civilisé" à January. Il aimait beaucoup la jeune fille mais leur relation était basée sur une taquinerie et une rivalité sans fin... Et pour la première fois ils se comportaient sans aucune pointe d'ironie dans leur comportements....

❝ Et bien... c'est assez spécial et difficile à vraiment saisir. ❞

Thomas ne savait par ou commencer, lui même se laissait surprendre des fois par son pouvoir tellement il était étonnant et inhabituel.... enfin comment peut-on parler de pouvoir habituel chez une race qui a tout de surnaturel?

❝ Tout d'abord, je pressent l'avenir. Je peux savoir ce que je ressentirais dans un futur proche. Par exemple tout à l'heure avant même que l'on commence à s'arroser... je savais que je finirais totallement trempé. Je peux aussi entendre ce qui se dira dans ce futur... pour continuer dans ce même exemple, j'avais entendu nos rires... comme ça j'ai sut qu'on allait bien s'amuser et tant pis si j'étais mouillé. ❞

Thomas s'arrêta une seconde. Oui, pressentir l'avenir lui était vraiment très utile. Il pouvait éviter le danger, adapter son comportement aux situations... Il aimait beaucoup ce don.

❝ L'autre facette de ma mutation est la plus déroutante... Je ... je fais des bons dans le passé. Tout à l'heure pour la première fois je voyais mon futur... Le Thomas que tu as vu était beaucoup plus vieux que nous... bon peu être pas beaucoup mais il était quand même plus vieux. C'est lui qui a fait un voyage dans le temps pour venir nous voir... C'est flippant n'est-ce pas? C'est la première fois que ça m'arrive... d'habitude c'est moi le voyageur du futur. N'empeche qu'avec ces voyages je me suis fait des amis... bon ils sont d'autres époques mais c'est sympa.❞

Thomas esquissa un léger sourire en pensant à une mutante qu'il avait rencontré comme ça et qui était devenu une de ses amies les plus proches. Ce genre de relation dans le temps était très étrange et un peu déroutant. Cela arrivait que Thomas soit un peu déboussolé par moment et qu'il ne sache plus trop où il en est... ça lui arrive d'être comme ça lorsqu'il effectue des voyages dans le temps trop fréquemment. Heureusement pour lui, à l'institut il a apprit à de mieux en mieux controler ces voyages il ne parvient pas encore à les provoquer mais peu les bloquer s'ils sont indésirable...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Vide
MessageSujet: Re: Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher   Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher Icon_minitime


Revenir en haut Aller en bas
 

Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-