AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Empty
MessageSujet: Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever   Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Icon_minitimeJeu 5 Juin - 12:41

Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever
Nathanël Collins & Catherine Millers




Le soleil commençait à disparaître derrière les toits des maisons délabrées du quartier, laissant ses rayons refléter une lumière dorée sur les nuages bas. Catherine resserra les bras autour du sac en papier qu’elle tenait contre sa poitrine et leva un instant les yeux vers le ciel. Un sourire passa rapidement sur ses lèvres. Il y allait avoir de l’orage dans la soirée et il allait probablement être accompagné de grosses averses.

La jeune femme pressa le pas et arriva enfin au QG de la Confrérie. La maison d’apparence abandonnée commençait à lui être familière. Néanmoins, elle n’arrivait pas à se sentir totalement à l’aise, malgré les mois à aller et venir entre ici, son appartement et l’hôpital où elle travaillait sans relâche.

Lorsqu’elle pénétra dans la bâtisse, elle fut aussitôt assaillie par les bruits de conversations qui venaient du salon. Elle alla jeter un rapide coup d’œil et fut surprise de voir autant de monde présent. Y avait-il un événement spécial dont elle n’était pas au courant ou étaient-ils tous désœuvrés ? Tandis qu’elle passait dans la cuisine où discutaient deux mutants, elle songea aux rumeurs qui commençaient à se propager. Les mutants passaient de moins en moins inaperçus et Catherine avait vu plus d’une fois au cours des dernières semaines des personnes arrivés aux urgences, victimes de passages à tabacs, suspectées d’être mutant. La plupart n’étaient que des humains normaux. Peut-être était-ce la raison pour laquelle le QG était plus bondé que d’habitude, peut-être certains membres avaient peur de représailles et préféraient restés entre eux, en sécurité. Catherine ne pouvait pas le leur reprocher.

Tenant toujours son sac de courses contre elle, la jeune femme monta à l’étage et continua ses recherches. Elle avait repéré un jeune mutant, arrivé depuis peu à la Confrérie. Nathanaël Collins. Il n’était encore qu’un adolescent, mais Catherine avait reconnu son regard. C’était le même qu’elle avait croisé tous les matins dans le miroir durant plusieurs années. Elle avait reconnu la colère qui animait le garçon, et elle s’était tout de suite sentie attirée vers lui. Elle était passée par là aussi, et voulait l’aider, elle voulait lui éviter de commettre certaines erreurs si elle le pouvait.

Elle s’arrêta enfin à l’entrée d’une chambre. Par l’entrebâillement de la porte, elle reconnut la silhouette de Nathanaël assise sur un matelas posé à même le sol, le dos tourné vers elle. D’un bras, elle lâcha son sac de courses et frappa doucement quelques coups contre le battant de la porte pour alerter l’adolescent de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Empty
MessageSujet: Re: Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever   Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Icon_minitimeSam 21 Juin - 2:31



~.. Just Because Someone Stumbles and Loses Their Way Doesn’t Mean They Are Lost Forever ..~


“ Pv : Catherine Millers „


Roses are red, violets are blue, I want you in my bed but first I listen to you.

Nathanaël faisait les cent pas dans cette petite pièce qui lui servait de chambre. Il avait dû se barrait au QG, à force de ne pas se soucier des humains, quelques-uns l'avaient remarqués et il valait mieux qu'il se mette au vert pendant quelque temps. Rien que le temps qu'ils oublient son si beau visage. Mais il se faisait incroyablement chier. Les gens étaient cool à la Confrérie, franchement. Et y avaient des pouvoirs vachement classes. Mais il n'avait pas réellement besoin de "meute", enfin au fond si, il savait que si, mais sa fierté l'empêchait de l'assumer. Ça le rongeait de rester comme ça dans la Confrérie à n'être qu'un pion, mais s'il était lâché seul dans la nature, surtout en ce moment, il ne tiendrait pas longtemps.

La Confrérie était le groupe qui lui correspondait le plus... Les Hommes n'avaient plus leurs places ici. Chaque espèce est vouée à genre à la disparition. Le règne humain avait été bâclé, celui des mutants sera un âge d'or. Mais avant tout, il voulait jouer un rôle important dans la bataille qui allait éclater. Tout le monde saura qui est Oro et tout le monde aura peur de lui. Il savait que rien ne l'empêcherait à réaliser ses sombres projets. Du haut de ses 17 ans, il avait commis bien plus de crimes et de délits que la moyenne des trentenaires. Et cela ne le dérangeait pas. Au contraire il s'en amusait. Il se sentait vivant, tellement différent de ces moutons qui obéissent aux lois sans poser de questions, qui restent dans la norme, dans leurs normes. Car une norme n'existe pas dans le monde réel. Enfin si. Il y a bien une ligne rouge, une limite à ne pas dépasser. Une limite qui sépare les mutants et les humains.

Des pas dans les couloirs puis quelques coups contre sa porte le tirèrent de ses sombres pensées. Il se dirigea vers la porte et l'ouvrit tout en jetant un regard suspicieux sur la personne qui était devant lui. Cela ne dura qu'une fraction de seconde puis son regard redevint neutre malgré le sourire qu'il avait en coin de lèvre. Catherine. Du genre cool et bon. 'Fin il ne lui avait pas parlé des masses. Peut-être une ou deux fois. Mais ça n'empêche qu'elle était vachement bonne. Par contre, ce qu'il comprenait moins, c'est la raison de sa présence ici. Il n'avait pas fait quelque chose de mal, du moins pour l'instant au sein de la Confrérie et il était encore trop tôt pour qu'on le repère comme une bonne recrue. Peu de mutants savaient son pouvoir à part ceux d'en haut. Nathanaël avait beau le montrer devant les humains sans gêne, il cacher son pouvoir comme un bien précieux aux yeux des autres mutants, de peur qu'ils en aient un meilleur.

- Salut, j'peux faire quoi pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Empty
MessageSujet: Re: Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever   Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Icon_minitimeMar 15 Juil - 14:21

Catherine esquissa un sourire tout en dévisageant le garçon. Malgré son air impassible, il affichait un sourire en coin, ce qui rassura la jeune femme. Au moins, il n’avait pas l’air de mauvaise humeur qu’elle vienne le déranger.

« Salut, j’peux faire quoi pour toi ? »

Le sourire de Catherine s’élargit alors que, tenant de nouveau son sac de cours à deux bras, elle le souleva un instant devant son visage.

« Je suis venue t’apporter quelques petites choses à manger et, si tu veux bien, discuter un peu. »

Elle ne connaissait pas assez bien le jeune homme pour savoir comment il allait réagir à ces paroles. A son âge, Catherine aurait probablement fermé la porte au nez à quiconque serait venu la voir pour lui faire l’aumône. Non par fierté, mais par honte. Honte de sa mère, honte des conditions dans lesquelles elle vivait. Peu de gens avaient su à l’époque ce qui attendait Catherine lorsqu’elle devait rentrer immanquablement le soir chez elle. Elle n’avait pas voulu de leurs regards emplis de pitiés, elle ne voulait pas de leurs mots désolés. Qu’est-ce que ça lui aurait apporté ? Elle avait réussi à débrouillé, à survivre durant son adolescence et elle était devenue une femme avec un travail et une vie respectables. Elle s’en était sortie sans l’aide de personne !

C’est pourquoi, lorsqu’elle regardait Nathanaël, elle se contentait d’un sourire amical. Pas de pitié, non, elle ne le jugeait pas. Elle savait ce qu’il devait vivre, elle comprenait sa situation, et si elle-même n’avait pas eu besoin d’aide, elle regrettait parfois de s’être fermée à tout le monde. Catherine ne lui offrait donc pas une main pour le relever, elle croyait qu’il pourrait y arriver seul, mais une oreille bienveillante s’il avait besoin de parler, de se confier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Empty
MessageSujet: Re: Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever   Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Just because someone stumbles and loses their way doesn’t mean they are lost forever
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscriptions pour la Partie 70 - Lost in Thiercelieux
» Messaline Martinsson ~ "Not all those who wander are lost..." [finie]
» « lost till you're found ... know that we all fall down » ❖ lejane
» Changeling : The Lost
» 02 - Les Spectres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• RAGE AND SERENITY™ • :: SALLE D'ARCHIVES :: ARCHIVES : ANCIENNES VERSIONS :: ANCIENS SUJETS RP-
Sauter vers: